Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » La cigarette électronique taxée en 2014 ?

La cigarette électronique taxée en 2014 ?

De nouvelles taxes seraient prévues pour 2014. Parmi les produits visés : la cigarette électronique

De nouvelles taxes seraient prévues pour 2014. Parmi les produits visés : la cigarette électronique

L’information nous provient de Francetv info avec AFP, la cigarette électronique devrait bientôt être taxée. Des nouveaux produits jugés par le gouvernement comme dangereux devraient faire l’objet d’ici 2014 d’une nouvelle taxe afin de renforcer les rentrées fiscales de l’État.

Parmi ces produits le Red Bull serait visé, mais aussi les produits contenants de l’aspartame-acésulfame ainsi que les vins transformés. L’industrie du tabac serait également visée avec l’instauration d’une taxe directement prélevée chez les buralistes puis répercutée chez les industriels.

L’enjeu fiscal sur ces “taxes comportementales” est estimé à plusieurs dizaines de millions d’euros selon Francetv info et concernerait aussi bien la production que l’importation.

Le journal Le Parisien explique que “le gouvernement réutilise les vieilles recettes” et qu’à “chaque mode, chaque phénomène de société, sa ponction [fiscale] au nom de la santé publique“.

Mise à jour 12:47

Budget de la sécurité sociale : le gouvernement dément les affirmations du Parisien

Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé, et Bernard CAZENEUVE, ministre délégué chargé du Budget, démentent avec vigueur les affirmations avancées dans “Le Parisien” dans son édition de ce jour concernant le budget de la sécurité sociale. La stratégie du Gouvernement en matière de prélèvements obligatoires et les mesures les plus significatives prévues pour 2014 ont été présentées hier en Conseil des ministres. La présentation détaillée des mesures de financement de la sécurité sociale aura lieu le 26 septembre prochain lors de la commission des comptes de la sécurité sociale. Aucune augmentation des taxes mentionnées dans cet article n’est prévue.

Mise à jour 12:50

Non à une « vapotaxe » confiscatoire et sans fondement

Paris, le 12 septembre 2013 – Le Collectif des acteurs de la cigarette électronique (CACE) a appris ce matin dans la presse la volonté du Gouvernement de taxer la cigarette électronique. Le CACE s’oppose formellement à toute taxe confiscatoire qui assommerait les millions de vapoteurs et mettrait en péril les 2 000 emplois nouvellement créés par les entreprises françaises de la cigarette électronique. « non à une taxation improvisée pour ce marché plein de promesse. » à réagi Mickael
Hammoudi, président du CACE.

Pour le CACE, la création d’une taxe « comportementale » sur la cigarette électronique ne repose sur aucune justification scientifique sérieuse et stigmatise injustement la cigarette électronique et ses consommateurs. « Ce produit a permis à des millions de vapoteurs de réduire les risques associés au tabac qui tue chaque jour plus de 200 personnes en France et on veut le pénaliser ? La e-cigarette doit être facilement accessible aux fumeurs. Une taxe constituerait un coup bas porté aux consommateurs car le prix reste un déterminant essentiel dans leurs arbitrages. » a déclaré Mickael Hammoudi. Pour le CACE, la cigarette électronique doit, avant d’être taxée, être mieux encadrée au profit des consommateurs. Le Collectif présentera ses propositions au Gouvernement dans les plus brefs délais.

Mise à jour 14:59

Le Parisien maintient ses informations

Nouvelles taxes pour financer la Sécu : notre journal maintient ses informations : http://www.leparisien.fr/economie/nouvelles-taxes-pour-financer-la-secu-notre-journal-maintient-ses-affirmations-12-09-2013-3130789.php

Review Author:Review Date:
  • Dadou70s

    Bon , avec ce gouvernement rien ne m étonne. Par contre les “hygiénistes” donneurs de leçons de mon entourage sur la dangerosité de la cigarette électronique vont faire une drôle de tête en apprenant que leur Red Bull est aussi “dangereuse” Mais bon , pour le coup , la ils ne le croiront pas..

  • ClopClop

    s’il suffisait de collé une taxe pour régler les problèmes, cela ce saurais.

  • ebhiens

    pourquoi ne pas taxer les patches , les chewing gum à la nicotine et autres subsituts

  • voltigeur

    la cigarette electronique est déjà taxée aujourd’hui à un taux de 19.6%.Ce que le gouvernement veut faire c’est la surtaxer (à 80% comme les produits du tabac?)
    car en vérité les recettes fiscales du produit du tabac est aujourd’hui un véritable impot qui est intégré dans le budget prévisionnel.Vu le nombre de fumeur de cigarette de tabac qui se sont réfugiés dans la cigarette électronique il est plus que nécessaire de récupérer coute que coute le manque à gagner fiscal.Ca c’est logique.
    Maintenant ce qui est répréhensible c’est le moyen pervers qu’il utilise.
    Explication:
    il y a quelques semaines un article de 60 millions de consommateurs (organisme financé et dirigé à 100% par l’Etat) faisait état d’une méthode inédite de test qui prouverait la dangerosité incontestable de la cigarette électronique.Mieux encore 60 millions de consommateurs demandait au gouvernement d’agir en urgence.Et trés étrangement aujourd’hui les speudo politques du gouvernement classe la cigarette électronique comme produit dangereux et se propose de la surtaxer.
    la boucle est bouclée…………

    • Vap’O

      Confirmation du démenti par Bernard CAZENEUVE lors de son interview sur BFMTV (voir la version complète, pas la version condensée hein 😉 ). Selon ses paroles, tant qu’on y est on peut aussi taxer les petit-poids jaunes et les cacahouète violette…

  • Kucing

    Des “taxes comportementales” sur l’aspartame et l’e-cigarette… Deux produits qui permettent une réduction des risques sanitaires et qui ont en commun de menacer le chiffre d’affaire d’industries dont le lobbyisme représente, lui, une vraie menace pour la santé publique. Pourquoi le gouvernement ne s’attaque-t-il pas au fléau que représente l’exposition au monoxyde de dihydrogène. Ce solvant, présent dans de nombreux produits de consommation courante (mais pas dans les e-liquides) présente un degré de dangerosité qui mériterait une enquête approfondie de “60 millions de consommateurs”. jugez en plutôt:

    – son inhalation, même en faible quantité, peut causer une mort par asphyxie ;
    – sa forme gazeuse peut causer de graves brûlures ;
    – le contact prolongé avec sa forme solide provoque des lésions des tissus ;
    – A été trouvé dans des biopsies de tumeurs et lésions pré-cancéreuses.
    – Est souvent associé aux cyclones mortels survenant notamment dans le centre des États-Unis.
    – Des variations de température du monoxyde de dihydrogène sont soupçonnées de contribuer au phénomène climatique El Niño.
    – il est un élément principal des pluies acides ;
    – il contribue à l’érosion des sols ;
    il est relâché en grande quantité par les centrales nucléaires, directement dans les rivières et les mers, ou bien dans l’atmosphère ;
    – il peut être à l’origine de catastrophes écologiques diverses et variées lors d’intempéries ;
    sous sa forme gazeuse, c’est un puissant gaz à effet de serre ;
    – on le trouve en très fortes concentrations dans les océans mais il pollue aussi de nombreux fleuves et rivières ;
    – sa forme solide peut provoquer de graves troubles, voire des accidents irrémédiables, par exemple pour le transport maritime ;
    – sa forme poudreuse, en particulier concentrée en plaques instables, peut être un obstacle au développement harmonieux des loisirs de montagne ;
    – il provoque la corrosion et la destruction des métaux et des appareils électriques ;
    – il augmente considérablement les risques en présence de conducteurs électriques sous tension ;
    – une ingestion excessive peut causer des effets néfastes pouvant aller jusqu’à entraîner la mort ;
    – il a été retrouvé dans les tumeurs de malades du cancer en phase terminale ;
    in vitro, il provoque l’éclatement des cellules humaines ;
    – même après rinçage prolongé, il en reste toujours des traces ;
    – il est utilisé dans des cas de torture ou lors d’interventions policières contre des manifestants ;
    – la plupart des jeunes délinquants en consomment ;
    – son exposition diminue l’efficacité des freins automobiles ;
    – il présente à la fois un caractère acide et basique ;
    – certains alcooliques le mélangent avec leur boisson pour prétendument en atténuer les effets ;
    – c’est un puissant solvant, largement utilisé dans l’industrie chimique ;
    – en dépit de tout cela, l’industrie et les gouvernements continuent
    de l’utiliser à grande échelle, négligeant délibérément ses dangers.

    Pour ceux qui auraient encore des doutes sur ce canular, il s’agit de la dénomination chimique de l’eau…

  • varzok

    le stress est un facteur de risque averer , et le comportement navrant des politique est plus que stressant on devrait peut etre lourdement taxer les politiques il me semble qui font encourir un risque pour la santer de la population francaise ???

  • icig varoise

    ca vient de passer au 13h aujourd’hui (16/09) IL N’Y AURA PAS DE TAXES!!
    Prochain rdv le 8 octobre…

  • tralala

    Une taxe sur la cigarette electronique reviendrait a une perte de totale de crédibilité, et ne ferait en soimme que je jeux des vendeurs de tabacs. …

    Pourqauoi ne pas taxer la nouriture … pleine d’ogm et produit de (on en connais pas la moitié) ou le préservatif, ce qui serait tout aussi ridicule.

    On trouve enfin, un substitus au tabac, et celui-ci serait taxé, voir plus ?

    Franchement !!!

    A moins qu’ilk n es’agisse que d’une fausse info !