La cigarette électronique dans les transports publics : déjà interdite à Nice et à Paris

Le vaporisateur personnel commence est de plus en plus assimilé à un produit du tabac dans les transports en commun

Le vaporisateur personnel commence est de plus en plus assimilé à un produit du tabac dans les transports en commun

Les vapoteurs Français pourraient ne plus utiliser leur cigarette électronique encore longtemps dans les transports en commun.

Il faut attendre la prochaine décision du Conseil d’État à ce sujet mais plusieurs organismes poussent déjà à l’interdiction de l’e-cigarette dans les transports publics de l’hexagone.

Il s’agit notamment du Comité National contre le Tabagisme qui s’est exprimé en faveur de l’interdiction du produit dans les endroits où il est déjà interdit de fumer.

L’Office Français de prévention du Tabagisme est sur la même ligne puisqu’on peut lire dans son rapport rendu il y à quelques mois la recommandation “d’interdire l’utilisation des e-cigarettes et de tout produit évoquant le tabagisme dans les endroits où il est interdit de fumer“.

Certaines régies de transports ont déjà pris leur disposition pour ne plus voir les vapoteurs utiliser leur e-cigarette dans le métro, le bus et le tramway. C’est déjà le cas de la plus grande d’entre elles, la RATP, qui n’autorise plus le vapotage depuis mai 2013.

L’extension de la loi Evin a aussi été anticipée sur la Côte d’Azur, près de Nice, avec la communauté d’agglomération Sophia Antipolis (Casa) qui a prohibé l’e-cigarette dans ses transports.

Si le conseil d’état prononce l’interdiction à l’échelle nationale, les vapoteurs risqueraient d’être mis à l’écart et cela diminuerait l’attractivité de la cigarette électronique auprès des fumeurs. Pas sûr que cela soit un signal positif pour les personnes désirant vraiment arrêter de fumer…

Pour ce qui est de l’argument du vapotage passif, on sait depuis longtemps qu’il est très relatif, voire inexistant. Pour certains vapoteurs qui utilisent encore leur son ecig dans les lieux publics, l’incitation indirecte au tabagisme pourra très certainement leur apparaitre comme un paradoxe, pour les autres il ne s’agira que de l’extension d’une règle déjà bien connue.

Le débat reste pour le moment toujours ouvert.


Source : http://www.leparisien.fr/societe/la-cigarette-electronique-bientot-non-grata-dans-les-transports-publics-15-10-2013-3227771.php

Review Author:Review Date:
  • Alexis Finn

    Que le vapotage soit interdit dans les transport public je trouve que c’est une bonne chose, imaginez entrer dans un bus ou un métro plein de gens qui vapotent et je pense que tout le monde comprendras que ça peut être franchement incommodant.
    Après, que l’état s’en mêle je trouve ça excessif dans la mesure ou il n’y as pas de raison franchement valable pour son interdiction.
    Certes ça peut donner envie à un fumeur de fumer, mais la raison pour laquelle il est interdit de fumer est que le tabagisme passif représente un risque avéré et non négligeable pour la sante ce qui n’est pas le cas du vapotage passif (si les pouvoirs publics veulent l’interdire au nom de l’exemple c’est bien une admission que ça ne présente pas de risque pour la santé, sinon ils auraient pas hésité à avancer cet argument).
    Moi je pense que le fait d’arrêter de fumer ne devrai pas être pointé du doigt comme un mauvais exemple mais je pense surtout qu’on ne devrai pas faire des loi interdisant le fait d’être un “mauvais exemple”, autant interdire de se curer le nez en public ou de péter au restaurant.
    Après si la RATP, SNCF ou les Restaurateurs, supermarchés et autres veulent interdire le vapotage, rien ne les en empêche et je n’y suis pas particulièrement opposé, c’est juste que ça devrai relever de la politique privé de l’entreprise et non de l’état.

    • Kaya_M

      Je suis tout à fait d’accord avec toi.
      Mais on ne peut pas laisser chaque entreprise privé faire sa loi. Comment se repérer dans cette jungle par la suite. De plus beaucoup ne voudront pas perdre de client (“Je choisi les Vapoteurs ou les Non-fumeurs ?”).

      Je te donne l’exemple de ma boite. Mes collègue à 20m (OpenSpace) de moi peuvent vapoter , moi non car mes voisins ne veulent pas (je leur ai demandé avant bien sur). Dois-je gueuler ou les balancer au RH que je n’ai pas les mêmes droits lol ?

      Je pars du principe qu’en tant qu’ancien fumeur, les habitudes je les ai, donc ça me coute en rien de faire attention au lieu où je vapote (voir en demandant la permission lol).

      Vapotant en 70/30, les personnes qui passent dans ma vapeur, essaye de l’éviter comme une fumé de cigarette, surtout qu’elle est tenace dans l’aire 😛

      • Alexis Finn

        Effectivement c’est un problème épineux, mais je pense qu’il peut être résolu en faisant preuve de bon sens et de savoir vivre.

        Soit tu vas “gueuler” auprès du RH pour obliger ton entreprise à prendre position, soit tu fais preuve de courtoisie et tu te t’oblige a aller vapoter dans l’open-space ou a sortir faire une pose comme un fumeur (a mon avis la meilleure solution).
        En fait je dirai même que c’est une bonne chose que les vapoteurs sortent avec les fumeurs car ils feront peut-être des convertis.

        Bien sur rien ne t’empêche d’essayer de convaincre tes collègues de te laisser vapoter mais pour l’instant c’est loin d’être entré dans les meurs et donc il est normal de se heurter à de l’incompréhension.

        Pour les commerces, le problème est toujours le même et ne change pas vraiment: cibler sa clientèle.

        Beaucoup de non-fumeurs ne verront probablement aucun inconvénient a partager leur espace avec des vapoteurs, sinon le commerçant peut choisir de réserver un espace pour les vapoteurs ou effectivement décider que dans son établissement c’est interdit.
        Je pense même que si ça n’est pas interdit on verras assez vite s’ouvrir des “bars a vapote” ou les gens pourront acheter des liquides au ml a consommer sur place tout en sirotant un bon café ou une bière.

        Je ne dis pas que ça va être simple je dis juste qu’il n’y as a priori aucune raison pour que l’état vienne s’en mêler car ça relève vraiment plus de la convention sociale et des bonnes moeurs qu’autre-chose (il est acceptable de mettre trop de parfum, mais pas de roter, c’est comme ça).

        • Kaya_M

          C’est ce que j’ai fait, je sors comme avec mes vieilles habitudes et je fais prend la tête aux fumeurs au lieu des non-fumeur lol, ce qui est normal en plus.
          Je ne suis pas du genre à forcer les gens … donc la courtoisie est mon deuxième prénom 😛

  • Mickael Taffin

    Moi quand je vois parler de “vapotage passif”, je ne peut m’empêcher de penser que tant qu’il n’y a pas encore eu d’épidémie de grippe ou autre maladie saisonnière avec un nombre de vapoteurs toujours croissant, il n’y a pas de signale d’alarme. Mais quand ca sera le cas et avec l’hiver qu’on nous prévois en 2013/2014 et que toutes les personnes qui vapote par exemple se mette dans un train a expiré des “gros” nuages de vapeur qui, ca relève de bon sens, aidant la prolifération des bactéries ou autre virus dans l’air ambiant, ce ne soit la même donne… C’est pour ça que je suis contre le vapotage dans des lieux confinés et public comme les bars, salles d’attente, trains, bus ect … Je tien a préciser que la vapoteuse ma permis de me défaire de mon addiction a la tueuse et que j’en suis quelqu’un qui s’efforce de dire a ceux qui après avoir lus 60 millions de connards la clope au bec, pense tout savoir sur la vapoteuse, qu’elle n’a absolument rien a voir avec une “malbaré”.

    • nightbringer57

      ” que toutes les personnes qui vapote par exemple se mette dans un train a
      expiré des “gros” nuages de vapeur qui, ca relève de bon sens, aidant
      la prolifération des bactéries ou autre virus dans l’air”
      En quoi? Au nom de quoi?

      Bien au contraire, le PG vaporisé a des propriétés antibactériennes, justement…

      • Alexis Finn

        Qu’elle représente un risque de prolifération bactériologique ou pas, là n’est pas la question.

        Si quelqu’un éternue sans mettre la main devant sa bouche ou alors si mais viens ensuite agripper la porte du métro, du bus ou les mains courantes pour se tenir alors clairement il favorise la prolifération bactériologique.

        La question c’est doit-on vraiment faire intervenir les autorités pour mettre une amende au gars qui s’est pas lavé les mains en sortant des WC ? Moi je pense que c’est vraiment aller trop loin.

        En passant et pour info ce genre de lois existe, si vous allez en Californie dans les toilettes d’un restaurant vous verrez une affiche qui signale qu’un employé du restaurant risque une amende s’il ne se lave pas les mains.

      • Mickael Taffin

        Cool alors, plus aucun vapoteur ne sera malade cet hiver c’est toujours bon a savoir…L’autre fois j’ai même vu une personne asthmatique qui disait qu’au magasin ou il avait acheter sa ego, le vendeur lui a dis que c’était normal que ca le faisait tousser et qu’il allait justement guérir de son asthme… On en apprend tout les jours!

        • Alexis Finn

          Figure toi que le propylène glycol fait partie des excipients utilisés dans les inhalateurs pour asthmatiques. De là à guérir son asthme, franchement si j’étais lui je changerai de magasin parce-que là c’est n’importe-quoi.

          • Mickael Taffin

            C’est se que je lui ai dit ;). Oui et non… Oui le PG est dans des inhalateurs mais non il n’est pas vaporisé avec une résistance/mèche ca change un peu la chose…Et aussi le PG a peu être des propriétés bactériologique, mais c’est un peu l’histoire des antibiotiques vs antiseptique et c’est pas nouveau les maladies “mute” en quelque sorte et deviennent de plus en plus virulente et difficile a éradiquées.

          • Alexis Finn

            Oui, bien sur on peut pas comparer un inhalateur pour asthmatique à une cigarette électronique, je disait juste ça pour l’anecdote.

            Ensuite je sais pas si le PG a des propriétés antibactériennes, mais je doute que ce soit particulièrement efficace, d’autant que la vapeur expirée par une personne est constituée à plus de 90% (99% même il me semble) d’eau donc il faudrait quand-même que ce soit un bactéricide particulièrement puissant pour éviter les contaminations (et si c’était aussi efficace ça serait certainement très dangereux pour la santé, ce qui n’est pas le cas).

            Bref faut arrêter les conneries, la cigarette électronique ça ne guérit absolument rien, tous les bienfaits sont du au fait d’arrêter de fumer et non à l’e-cig.

            Après c’est sur qu’on as de nombreux témoignages d’asthmatiques qui assurent faire beaucoup moins de crise depuis qu’ils vapotent mais encore une fois c’est parce-qu’ils ont arrêté de fumer, pas parce-qu’ils utilisent une e-cig.

          • Mickael Taffin

            Nous somme d’accord alors ;). Bref c’est au choix de chacun pour le moment (et ca va pas duré a en voir cet article) mais c’était pour exprimer que je suis totalement pour l’interdiction de vapote dans des lieux publics. Je me répète, avec le nombre de personnes croisant qui vap, ça va être le bordel si on laisse tout faire et on le sait l’abus entraine la répression.

          • Alexis Finn

            Que ce soit le bordel parce-que les gens font n’importe-quoi, en effet ça me parait plausible.

            Maintenant est-ce une raison suffisante pour que le gouvernement s’en mêle c’est là que je suis pas trop d’accord.

            Je ne pense pas qu’un gouvernement ai pour responsabilité de dicter leur conduite aux gens mais de garantir un cadre suffisamment sécurisé et stable pour que la société puisse auto-réguler le comportement de ses membres (avoir des règles tacite de bonne conduite en société) sans pour autant que ça ne dégènère (Si on n’est pas d’accord avec le comportement de quelqu’un on as pas le droit de lui mettre une balle dans la tête).

          • sylvie

            laisser tranquille les vapors .vous parler de nous depuis 1an et demi .des boutique ouvrent créer des emploi et le gourvernement refute les decision des medecin mais que des usine ferme cela derange personne cela fait 4 an que je vapor et mes poumons font bien ma santé et positive le gros problème l’état perd de l’argent car il ne perçoit plus la méme tva OUBLIONS PAS L’ETAT SAIT NOUS OU POUR QUE LA VOPORETTE CREER DES EMPLOIS CAR NOUS FERMONS LES USINES OUI POUR DONNER DU TRAVAIL