Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » La cigarette électronique classée comme médicament au Royaume-Uni

La cigarette électronique classée comme médicament au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni vient d'annoncer sa volonté de classer la cigarette électronique comme un médicament.

Le Royaume-Uni vient d’annoncer sa volonté de classer la cigarette électronique comme un médicament.

L’annonce vient de tomber, officiellement transmise par les autorités sanitaires britanniques : les cigarettes électroniques devront être réglementées comme des médicaments au Royaume-Uni d’ici 2016.

Cela signifie qu’elles vont devoir répondre à des normes strictes de sécurité ou être simplement interdites.

Big pharma l’emporte

Les produits contenant de la nicotine (PCN), qui sont devenus de plus en plus populaires dans le monde avec notamment 1,3 millions d’utilisateurs au Royaume-Uni, devront respecter des réglementations gouvernementales plus strictes en 2016. Les produits qui satisferont les régulateurs seront alors disponibles sur prescription du NHS (National Health Service) comme une aide officielle à l’arrêt du tabac.

La décision, annoncée par la MHRA (Medicines and Healthcare products Regulation Agency), couvre tous les produits contenant de la nicotine actuellement disponibles. Ce nouveau règlement signifie que les fabricants devront demander une licence et seront interdits de publicité aux moins de 16 ans. Les étiquettes des produits ayant obtenus une licence pourront alors prétendre au sevrage tabagique.

«Il ne s’agit pas de bannir un produit que des personnes jugent utiles“, a déclaré Jeremy Mean, l’un des représentant de la MHRA. «Il s’agit de faire en sorte que les fumeurs aient une alternative efficace sur laquelle ils peuvent compter et qui réponde à leurs besoins.”

Nous attendons maintenant de connaitre les réactions des spécialistes de l’e-cigarette au Royaume-Uni, comme Clive Bates (ancien directeur de l’association ASH UK) ou encore John Britton du Royal College of Physicians, connus pour leur prises de position très tranchées sur la question de la réglementation de la cigarette électronique en Europe.

Mise à jour 13 juin 2013 – Comme le souligne James Dunworth, la décision se fera en adéquation avec la Directive européenne sur les produits du tabac. Les yeux sont donc tournés vers la commission ENVI pour connaitre la suite des évènements. Selon la BBC le gouvernement britannique ne demandera aucun retrait des produits actuellement sur le marché avant une nouvelle réglementation.

Sources

E-cigarettes to be licenced and regulated as medicines (The Independent) : http://www.independent.co.uk/news/uk/home-news/ecigarettes-to-be-licenced-and-regulated-as-medicines-8655612.html

Review Author:Review Date:
  • Randall

    Cet avis est important mais je remarque que le MHRA (= notre HAS) suivra la réglementation européenne en discussion ; et il apparaît que Big Pharma est loin d’avoir gagné la bataille, qui se déploira sur le plan juridique très certainement.

    En outre, ce n’est pas la proposition du rapport de l’OFT en France.

  • Gregory Bray

    Cette solution est certes décevante, mais c’est toujours mieux que celle de notre ministre de la santé qui souhaite faire passer l’e-cig en produit du tabac….
    En fait, si cette solution permet juste d’avoir des produits plus “sûres” et autant diversifiés et toujours achetables sur internet pour nous permettre d’avoir cette diversité je serais pour.
    Mais le nombre de “et” est trop élevé pour être tenu… et sans la diversité de choix de matériels et de parfums la e-cig perdra énormément en efficacité…

    Rassurons nous tout de même en se disant que même si les graines de canna sont interdites, on peut s’en faire livrer et qu’on pourra appliquer ça à la e-cig en prenant le risque d’être hors la loi… même si pour le coup personne ne pourra faire la différence entre une e-cig approuvée et une importée, contrairement à une cigarette et un pétard 😡

    Rapprochement entre chose légale et illégale un peu maladroite je vous l’accorde 😉

    • nightbringer57

      Au contraire.
      Le simple fait que les e-cigs soient considérées comme des médicaments limite de fait leur fabrication aux laboratoires pharmaceutiques.

      Le marché du Royaume-Uni va donc se limiter à des modèles (quasi-)jetables au rendu dégueulasse et avec des choix de goût extrêmement limités. Et chers.

      Ainsi meurt l’e-cigarette au Royaume-Uni….

      Je tiens à féliciter les autorités sanitaires britanniques qui viennent de condamner des millions de leurs concitoyens à mort.

  • Christophe Domergue

    Bon, merde alors !
    Vite, commandons les dernières fioles de toro tant qu’il est possible !
    Oui, c’est vraiment pas du tout la bonne nouvelle, non …..
    Et pourtant, cela semblait vu de l’œil extérieur de la France comme le pays ou cela semblait se passer con venablement…
    Bon, le venablement vient de disparaitre…
    Ou il s’est transformé en venin, et ceci humblement, n’est ce pas ?
    Bon, je parle mais la manière dont je parle ne va concerner que les quelques personnes qui ont lu le rapport français…
    Bon je pense qu’il y en a pas mal maintenant ;-), non ?

    La nicotine, je ne sais plus si ils la considèrent comme un venin, mais il me semble, non ?
    Donc, mama mia sainte MARIE, reum de god priez pour us !
    DJ