Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » La British American Tobacco embrasse la cigarette électronique à pleins poumons

La British American Tobacco embrasse la cigarette électronique à pleins poumons

La British American Tobacco vient de publier une vidéo très soignée sur la cigarette électronique, nouveau cheval de bataille du groupe qui compte bien tirer son épingle du jeu dans ce marché à très fort potentiel.

Le b.a.-ba de la BAT

Incroyable : la cigarette électronique ne contiendrait pas de papier.

Incroyable : la cigarette électronique ne contiendrait pas de papier.

On le sait depuis longtemps, les grands industriels du tabac mettent petit à petit la main sur le marché de la cigarette électronique. Lorillard, RJ Reynolds, Philip Morris, Japan American Tobacco, Imperial Tobacco, sont toutes des compagnies ayant montré leur intérêt dans cette méthode de réduction des risques pour le client fumeur. Celle qui n’a pas encore été citée dans cette énumération c’est la BAT, soit la British Amerian Tobacco company qui commercialise les marques Pall Mall, Gladstone, Dunhill, Lucky Strike, Kent, Winfield, Vogue, Players et Parisienne, mais aussi la toute récente Vype (cigarette électronique).

La BAT vient de publier une vidéo pédagogique digne des grands reportages sur National Geographic. Une illustration en 3D d’une grande qualité explique au téléspectateur le concept de la cigarette électronique et pourquoi le groupe a récemment racheté CN Creative, une société britannique spécialisée dans la fabrication d’e-cigarettes et de e-liquides (commercialisant la marque Intellicig).

Il existe d'autres solutions mais qui marchent différemment selon la BAT. Une manière élégante de critiquer la concurrence.

Il existe d’autres solutions mais qui marchent différemment selon la BAT. Une manière élégante de critiquer la concurrence.

La voix de la présentatrice à l’accent parfait nous guide doucement dans les explications simplissimes de l’e-cigarette version BAT, schémas de batteries et d’atomiseurs à l’appui. Comme par hasard les substituts nicotiniques en prennent pour leur grade, n’offrant pas la satisfaction que le fumeur recherche selon la BAT. L’e-cigarette connait un grand succès par sa technologie innovante et sa dimension comportementale (le geste).

Un modèle Ego Stardust fait en 3D par la BAT, preuve que ce type de clearomiseur est bel et bien devenu ultra populaire.

Un modèle Ego Stardust fait en 3D par la BAT, preuve que ce type de clearomiseur est bel et bien devenu ultra populaire.

Le vocabulaire est précis, les explications semblent cohérentes, la BAT emploie même les termes “e-liquids” ou “e-juices” pour les modèles rechargeables. À la limite du “fun”.

La chaine Youtube du groupe étant fermée aux commentaires (et on comprend pourquoi) il reste à savoir à qui s’adresse réellement cette vidéo … probablement aux actionnaires et investisseurs potentiels. La BAT comme ses confrères, vendent la mort mais aussi des solutions alternatives. La rédemption passera-t-elle par l’e-cigarette ?

On en doute …

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=_d5APxIkm-c[/youtube]
Review Author:Review Date:
  • J’ai comme l’impression qu’ils considèrent que le seul danger des cigarettes tueuses c’est le tabac … comme s’il n’y avait pas d’agent de texture et saveurs encore pire …

    • mighty yo

      ce qui est fou c’est qu’avant la révolution industrielle il y’a une soixantaine d’année les gens mouraient moins de la clope,on a tous en tete des images de vieux paysans de 80 ans ou plus l’éternelle clope au bec,je pense que les additifs (qui produisent plus de 4000 produits chimiques dégradés!)sont les premiers facteurs de cancer bien avant le tabac,le problème c’est qu’aucune étude sur la différence de dangerosité entre tabac naturel et tabac+additif n’a été réalisé,pour la bonne raison que nous n’avons accès a du tabac garantie sans additif que depuis peu (environ 2 ou 3 ans je croit) et qu’actuellement il ne représente pas plus d’un % de l’offre,je pense qu’une telle étude aurait du mal a voir le jour,en éffet les lobbyst pro tabac,aurait tout a perdre si on se rendait compte que 70% des cancer du poumons était du aux additifs,ils couleraient sous le poids des attaques en justice.

      • Alexis Finn

        Malheureusement le fait que les additifs sont la principale cause des cancers est déja connu, mais les fabricants de tabacs ne croulent pas sous les procès car il leur a suffit d’en gagner certains afin de créer une jurisprudence et ils ont a leur disposition une batterie d’avocats qui emploient les mêmes arguments que l’industrie pharmaceutique:

        1) Le consommateur est prévenu (c’est écrit en gros sur le paquet) et donc responsable de ses actes, et à l’époque ou ce n’était pas le cas ils n’étaient pas au courant des effets néfastes des additifs (ce qui n’est pas vrai, mais il leur suffit de dire que certains scientifiques et hauts-gradés de l’époque avaient falsifiés les résultats et que donc les dirigeants n’étaient pas au courant. De plus il y as jurisprudence donc ils sont assez tranquille de ce coté là).

        2) Il est facile de démontrer que tel ou tel additif provoque le cancer, en revanche il est impossible de dire avec certitude que c’est bien cet additif qui est responsable du cancer d’un patient en particulier.

        3) Même s’ils perdent ils ont largement les moyens de payer l’amende voir de trouver un arrangement pour éviter que le procès ai lieu.

        Enfin, il faut se méfier du tabac “sans additif”, car ils ajoutent les additifs en question dans le papier a cigarette et dans le filtre ce qui permet de marquer 100% tabac sur le paquet alors que ce n’est absolument pas vrai, sans parler du fait que le tabac a souvent fait l’objet de modification génétiques (OGM) et de sélection rigoureuse depuis plus de 50 ans maintenant ce qui fait que même si c’était vrai le tabac “sans additif” n’aurait rien a voir avec le tabac d’il y as 80 ans.

        • mighty yo

          attention quand meme a ne pas confondre OGM et “sélectionné génétiquement”,j’ai remarqué que de nombreuses personnes ne faisaient pas la différence (la je parle de mon éxpérience en terme de croisement dans les plantes officinales et le cannabis) en éffet la technologie OGM n’est disponible dans les produits de consommations que depuis une grosse vingtaine d’année,il s’agit d’une technologie visant a fusionner génétiquement (comme tu le sais sans doute alexis) deux organismes différents sur le plan de la génèse(travail de laborentin),rien a voir avec les croisements organique pratiqué dans le monde de la botanique,qui ne sont en fait qu’une reproduction sexué entre 2 plantes (qui est le meme procédé que dans l’évolution botanique naturel mais en accéléré) la séléction vient suite a ce procédé;ex: si je croise la tomate A (qui produit de très gros fruit mais a besoin d’un climat très ensolleilé) avec la tomate B (qui fleurie et fructifie sous tous climat) j’obtiendrai une tomate combinant les 2 caractéristiques de leur parents réunies.la séléction génétique vient après car dans les première tomates que j’obtiendrai les graines récoltés auront toutes des différence plus ou moins légères,a moi de choisir les graines qui m’intéresse et de recroisé leur descendance sur plusieurs générations afin d’homogénisé leurs différences jusqu’a obtenir le résultat souhaité(travail d’horticulteur) évidement concernant le tabac et ces procédés de fabrication ultra secret on ne sait pas quel technologie ils utilisent,sa ne m’étonnerait pas que 90% du tabac de chez philippe morris par exemple soit du pur OGM…….

          • Alexis Finn

            Ne t’inquiète pas je ne confond as les 2, je dis juste que les fabricants de tabacs utilisent certes des OGM de nos jours, mais cela fait maintenant plus de 50ans qu’ils utilisent la sélection génétique pour optimiser la dose de nicotine délivré par les plans de tabac (et bien sur si en passant la variété retenue s’avère plus nocive peu importe, le but étant de rendre le consommateur le plus dépendant possible car ils savent très bien que si ça rendait pas dépendant presque personne ne fumerai).