Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : kit eVic Primo Mini + ProCore Aries – Joyetech

Test : kit eVic Primo Mini + ProCore Aries – Joyetech

Quelques mois après la sortie de l’eVic Primo, Joyetech propose une version plus compact en un accu 18650. Le Vaping Post l’a testé dans le kit qui intègre le nouveau clearomiseur maison : le ProCore Aries.

Finition en deçà de l’eVic Primo

Au mois de février, Joyetech, l’un des principaux producteurs de cigarette électronique, sortait l’eVic Primo, une box en double accus, qui nous avait convaincu par sa puissance, sa solidité, sa finition, sa belle autonomie, son chipset performant et son excellente ergonomie. L’eVic Primo Mini était donc attendue de pied ferme.

À l’œil, on est un peu déçu. La finition ne semble pas au niveau de sa grande sœur. Le revêtement carbone semble pouvoir s’abîmer facilement. Les boutons, le fire est légèrement bruyant. Enfin, la trappe d’accus est en plastique, alors que celle de la Primo était métallique. De plus, elle a du jeu quand on la descelle. Dommage de la part de Joyetech de n’être pas allé au bout du concept en alliant une qualité irréprochable comme pour l’eVic Primo, car le reste de la box est excellent.

Prise en main parfaite

Les bords arrondis de l’eVic Primo Mini lui confère une excellente prise en main.  Avec 80 mm de haut pour 39 de large, elle elle tient parfaitement dans le creux de la main. On peut également la balader dans la poche sans qu’elle ne la déforme.  Sa largueur de 25 mm lui permet d’accepter de gros atomiseurs sans choquer visuellement. Enfin son poids de 86 g la rend très agréable à manier.

Sur le haut de la box de Joyetech, on trouve le pas de vis 510, qui est enfin sur ressort. Enfin Joyetech a écouté ses clients ! À côté figure une gravure “Joyetech eVic Primo Mini” très discrète.

En façade, on remarque un léger décroché entre le clearomiseur et la box. Le bouton fire de forme rectangulaire est large, donc facilement trouvable avec le pouce ou l’index. En-dessous, on a droit à un nouvel écran OLED plus large, avec 1,3 pouce de diagonale, une performance pour la taille de la box. Il est protégé par une coque en plastique bombée, une finition encore très moyenne. En bas, on trouve les boutons + et -, ainsi que le port micro USB qui permet de recharger rapidement en 2 A ou d’upgrader le chipset.

L’accu 18650 est comme d’habitude non fourni. On l’insert par le dessous de la box. La trappe comporte 7 trous de dégazage. Il faut faire coulisser la trappe pour l’ouvrir et insérer l’accu avec le pôle positif qui ira vers le haut de la box. Joyetech a d’ailleurs gravé le symbole “-” sur la trappe pour se repérer. Petit bémol pour le clapet, qui, comme dit plus haut, a du jeu quand il est ouvert. 

Revue Technique

Caractéristiques techniques de l’eVic Primo Mini de Joyetech

  • Longueur : 39 mm
  • Largeur : 25 mm
  • Hauteur : 80 mm
  • Poids sans accu(s) : 86 g
  • Batterie : un accu 18650 (non fourni)
  • Plage de puissance : de 1 à 80 W
  • Modes de vape : Power/Bypass/Start/Temp (Ni, Ti, SS316)/TCR (M1, M2, M3)
  • Plage de température : de 100 à 315°C
  • Plage de résistance : de 0,05 à 1,5 ohm en mode Temp et TCR, de  0,1 à 3,5 ohms en mode Power/Start/Bypass
  • Fonction preheat
  • Courant de charge maximum : 2 A
  • Courant de décharge maximum : 25 A
  • Écran OLED de 1,3 pouces
  • Connexion : 510 sur ressort
  • Port micro USB : oui
  • Matériaux : acier inoxydable
  • Origine : Chine

Caractéristiques techniques du ProCore Aries de Joyetech

  • Longueur: 52 mm
  • Diamètre: 25 mm
  • Capacité: 4 ml
  • Airflow ajustable
  • Connexion : 510

Le kit de l’eVic Primo Mini comprend :

  • Une eVic Primo Mini (accu non fourni)
  • Un atomiseur ProCore Aries
  • Une résistance ProC1 (0,4 ohm)
  • Une résistance ProC1-S (0.25 ohm)
  • Un tube pyrex de remplacement
  • Un sticker
  • Un câble micro-USB
  • Deux manuels multilingues dont le français avec sa carte de garantie

Chipset Joyetech, toujours excellent

L’eVic Primo Mini fonctionne avec un seul accu 18650 et développe jusqu’à 80 W de puissance. Elle intègre le chipset Joyetech version 6.04. Joyetech a déjà mis en ligne une version upgradée : la 6.06, qui permet de paramétrer le temps de mise hors tension lorsque le bouton fire est appuyé. Elle affiche aussi le symbole W sur fond blanc quand le preheat est activé.

Ce preheat n’est pas facile à trouver. Voici comment l’activer : il faut effectuer un appui long simultané sur le fire et le bouton +.  Là, vous accéder à la fonction économiseur d’écran, appuyez sur +, vous accédez à la fonction Logo, appuyez encore sur + et vous accédez enfin à la fonction preheat. Variez la puissance avec + et -, appuyez sur le le fire et variez le temps par incrément de 0,1 seconde.

Le chipset Joyetech est très complet. Il propose de nombreux modes de vape : Power/Bypass/Start/Temp (Ni, Ti, SS316)/TCR (M1, M2, M3). Les possesseurs de l’eVic VTC Mini, Vtwo, etc. ne seront pas perdus. On passe d’un mode à l’autre en cliquant 3 fois sur le fire. En mode contrôle de température, le chipset se positionne par défaut sur 80 W. Il faut cliquer 4 fois sur le fire pour pouvoir varier la puissance.

Simplissime d’usage, le ProCore Aries est destiné à la vape aérienne

Dans son kit, Joyetech associe le clearomiseur ProCore Aries à l’eVic Primo Mini. Avec 25 mm de diamètre pour 52 de haut, il dispose d’une belle contenance de 4 ml. Avec deux grands trous d’airflow variables à sa base. Lorsqu’ils sont ouverts au maximum, le flux d’air n’est quasiment pas restreint. La bague d’airflow coulisse parfaitement. Le drip tip est d’un diamètre moyen, dommage qu’il soit propriétaire. Même s’il n’est pas désagrèable, c’est toujours agréable de pouvoir utiliser celui qu’on préfère. Avec ces spécification, l’Aries est conçu pour un usage en inhalation directe. D’ailleurs sur les 5 résistances de la série ProCore Aries, seule la C1-S est destinée à de l’inhalation en deux temps (comme le fait un fumeur de cigarette). Les autres sont conçues pour de l’inhalation directe, entre 30 et 130 W pour la C3.

Le mode de remplissage du réservoir se fait par le haut, il est inspiré de celui du TFV8 Baby de Smok. Il suffit de pousser le top cap à l’endroit où il y a un symbole gravé, le top cap bascule mais reste attaché au réservoir, ce qui est extrêmement pratique. Les trous de remplissage sont moyennement larges. Pas de souci, pour les pipettes fines, mais ça devient limite avec les embouts droppers, en s’appliquant on y arrive.

Les résistances se changent en dévissant la base du clearomiseur. Normalement, la résistance reste visser à la base, puis il faut la dévisser, visser la nouvelle et revisser le tout à l’ensemble. Sauf qu’il arrive que la résistance reste visser à la cheminée. Dans ce cas, pas de panique, prenez un chiffon ou un essuie-tout et dévissez la résistance, elle devrait suivre sans problème.

Lors de la première utilisation, prenez le temps de bien amorcer les résistances, la quantité de coton à imbiber étant assez importante. Humecter d’abord la résistance par les trous d’arrivées de e-liquide, remplissez le réservoir puis patienter 5 minutes, le temps que le liquide inonde bien le coton.

Rendu de saveur de bonne facture et gros volume de vapeur

Il fonctionne avec les résistances ProC et est fourni avec deux résistances jetables : la ProC1 en 0,4 ohm et la ProC1-S en 0,25 ohm. Joyetech préconise d’utiliser la ProC1 en inhalation directe entre 40 et 80 W et la ProC1-S en inhalation indirecte entre 25 et 55 W.

Les vapoteurs qui aiment inhaler en deux temps devront donc utiliser la ProC1-S à 25 W en ouvrant les trous d’airflow au minimum. Dans cette configuration, on sent clairement que l’Aries en a sous le pied. En montant à 35 W avec les airflows à moitié ouverts, le clearo est plus à son aise, avec un volume de vapeur conséquent. Généralement, avec cette résistance, le rendu de saveurs est bon sans être exceptionnel, mais la vape reste agréable, même s’il est un peu bruyante.

Avec la résistance ProC1 en 0,4 ohm, on passe clairement dans le monde de l’inhalation directe. Joyetech préconise un usage entre 40 et 80 W pour un rendu optimum entre 55 et 65 W. À ces puissances, elle s’utilise avec les trous d’airflow ouvert quart, au minimum, sinon la vapeur devient chaude. J’ai préféré les ouvrir à la moitié pour garder les saveurs. Évidemment, à ce niveau de puissance, la consommation de e-liquide augmente en flèche, le réservoir peut se vider en moins de deux heures.

En résumé

Points positifs :

  • Bonne ergonomie
  • Compacte
  • Légère
  • Excellent chipset
  • Bonne restitution des saveurs
  • Grosse production de vapeur
  • Grand écran bien lisible
  • Remplissage très facile
  • Atomiseurs jusqu’à 25 mm acceptés
  • Pas de fuite
  • Prix attractif

Points négatifs :

  • Finition très moyenne
  • Clearomiseur ProCore Aries dédié principalement à l’inhalation directe
  • Drip tip propriétaire

Conclusion

Notre note : 4/5. Le kit eVic Pro Mini de Joyetech s’adresse à des vapoteurs qui privilégie une vape aérienne, son clearomiseur ProCore Aries étant clairement fait pour ça. Ce dernier est très simple à utiliser et d’une belle capacité de 4 ml, sans être un monstre dans le rendu de saveurs. L’eVic Primo Mini est une box compacte, ergonomique et performante, on regrette sa finition approximative qui n’est pas au niveau de sa grande sœur, ce qui explique peut-être son prix accessible.

Le kit eVic Primo Mini en images

Pour aller plus loin

Vous n’êtes pas convaincu par le kit eVic Primo Mini de Joyetech ? Voici trois kits qui pourraient vous intéresser.

  • La box Alien AL 85 de Smok est un est un excellent compromis entre compacité, puissance et performance. Elle est proposée en kit avec le TFV8 Baby, un clearomiseur très performant .
  • La RDTA Box Mini d’Ijoy est kit tout-en-un compact et bien fini, qui possède un look ravageur. De plus, avec son réservoir intégré de 6 ml, elle dispose d’une énorme autonomie.
  • L’EVO 75 Kit d’Aspire est un peu passé inaperçu et c’est dommage. Plus compacte qu’une eVic VTwo Mini de Joyetech,  elle bien finie et doté d’un chipset performant et ergonomique. L’Atlantis EVO qui coiffe la box est également d’excellente qualité.
Name of Reviewed Item: Kit eVic Primo Mini + ProCore Aries - Joyetech Rating Value: 4 Image: http://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/05/Evic-Primo-Mini-Joyetech-Une.jpg Review Author:Review Date:
  • lerouge

    C’est marrant de comparer vos tests (toujours complets et très détaillés). Vous avez bien aimé le switch de l’Aster mais pas celui de l’Evic Primo Mini : pourtant quand je compare les deux, même cliquetis, même sensation au toucher (pas forcément désagréable d’ailleurs)…Vous n’aimez pas le côté plastique de l’écran de l’Evic Primo Mini et sa finition approximative à comparer aux bonnes finitions de l’Al 85 selon vous : mon alien avait déjà un écran constellé de micro rayures à la sortie de la boîte malgré un bout de plastique censé protéger l’écran (je ne crois pas être le seul à avoir rencontré ce problème).

    Pour les clearos, je n’ai pas perçu tellement de différences entre le TF8 baby et le Procore Aries (les résistances sont d’ailleurs compatibles), si ce n’est une bague d’airflow qui glisse mieux et une système de fermeture de la trappe de remplissage plus ferme pour le Procore (moins de risque d’ouverture inopinée dans un sac).

    Le drip tip est propriétaire mais on peut lui adjoindre certains drip tip 510 (ceux à spirale de l’ego aio par exemple). Mon seul regret pour cette excellente box, reste le choix d’un autocollant sur la partie arrière. Mais là encore à comparer à la tenue très moyenne de la peinture sur les AL 85.

    • Julien Sellier

      Merci lerouge pour votre commentaire, les revues sont toujours subjectives, il y a toujours une part affective, qui qu’on le veuille ou non, entre en compte C’est intéressant d’avoir un retour extérieur qui permet de prendre du recul.

      Votre commentaire m’a fait revoir mon jugement, qui était un peu dur sur la qualité des boutons. La déception globale sur la finition vient de la comparaison avec l’eVic VTwo Mini et la Primo 200W. Joyetech nous avait habitué à mieux sur ce plan.

      Mis à part ça, comme dit dans l’article, la Primo Mini est une très bonne box, qui aurait été parfaite si la finition avait été aussi bien pensée que les produits Joyetech cités ci-dessus. Merci de nous suivre et de nous faire part de vos commentaires constructifs, bonne journée.