Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Kanger Subtank Mini et Subtank Nano

Test : Kanger Subtank Mini et Subtank Nano

Kanger décline son Subtank dans deux formats plus « conventionnels ». Ils font respectivement 22 et 18.5mm de diamètre. Ils utilisent les mêmes résistances que l’ainé : les déjà fameuses OCC (Organic Coton Coil). Voici la revue des deux petits frères du Subtank que sont le Mini et le Nano.

Kanger dégaine plus vite que l’éclair

Mini ou Nano ? Kanger élargit son offre sur son atomiseur Subtank

Mini ou Nano ? Kanger élargit son offre sur son atomiseur Subtank

J’ai le sentiment que Kanger n’a plus la main en termes d’innovation. Cette gamme de Subtank arrive clairement en réaction face au succès d’Aspire. L’Atlantis et les résistances BVC rencontrent un réel succès. Ce n’est pas seulement dû à l’innovation. Je me souviens qu’en juillet, je m’interrogeais sur l’escalade des résistances. La course à l’armement se concentrait sur la démultiplication du nombre de résistances dans un clearomiseur. Aspire est allé à contre courant en sortant des têtes simple résistance. Il faut avouer que les BVC sont efficaces. Mais elles jouissent avant tout d’une fiabilité remarquable. Kanger aurait pu se contenter de réviser les résistances d’Aerotank. Mais l’innovation fait vendre.

La loi de ohm est implacable

Vue éclatée du Subtank Nano

Vue éclatée du Subtank Nano

Je ne m’engagerais pas sur le terrain de la critique du pour ou contre le sub-ohm. Je prédis qu’à terme, il est loin d’être évident que cette pratique remporte un franc succès chez les vapoteurs grand public. Certes, plus la résistance est basse et plus elle est réactive. Mais cette vivacité se fait au détriment de l’autonomie des batteries que l’on utilise.

Vue éclatée du Subtank Mini

Vue éclatée du Subtank Mini

J’ai fait un comparatif entre les résistances OCC 0.5 et 1.2 ohm. La différence de consommation électrique est flagrante. Je préfère largement utiliser les OCC 1.2 ohm. A 12 watt (4 volt) c’est largement assez pour prendre sa dose de nicotine. Ce qui n’empêche pas de pousser son mod à 25 watt (5.7 volt) pour générer des nuages d’une lourde vapeur très conséquente. Kanger réalise ici un bon en avant en fiabilité. Les OCC offrent un spectre d’utilisation beaucoup plus large que les résistances d’Aerotank dual-coil qui avaient tendance à rompre au delà de 15 watt. Qui peut le plus, peut le moins. Ce retour à la simplicité va plus loin. On oublie le micro-coil (spire en contact) pour un retour en force du coil à l’ancienne avec des spires bien espacées.

Du coton Organique

La version Mini offre toujours la possibilité de procéder à des montages en RBA (à gauche).

La version Mini offre toujours la possibilité de procéder à des montages en RBA (à gauche).

La vraie bonne idée de Kanger sur cette gamme de produit, c’est de remplacer la fibre de silice par du coton. Certes, il faudra s’habituer à ne pas oublier d’imbiber manuellement sa résistance de quelques gouttes de votre meilleur nectar. Vous ferez probablement l’erreur une fois. La sanction est immédiate, le coton sec brûle au premier déclenchement de votre mod ou votre batterie. Vous pouvez tout essayer par la suite, votre résistance aura définitivement un goût de brulé.

Cette contrainte est anecdotique au regard des saveurs qu’offre ce clearomiseur. Les professionnels ne manqueront pas l’occasion de promouvoir les Subtanks pour leurs excellents rendus de saveurs. Le succès des reconstructibles haut de gamme se joue sur ce point. Kanger l’a bien compris. Les Subtank auraient du s’appeler FlavorTank tellement la différence est importante sur ce point entre un Aerotank et un Subtank.

Le Nano quant à lui n'accepte que les résistances OCC estampillées Kanger.

Le Nano quant à lui n’accepte que les résistances OCC estampillées Kanger.

Le fil résistif de l’OCC 1.2 ohm est enroulé sur un axe de 3 mm pour 5 tours avec du kanthal 0.28

Le fil résistif de l’OCC 0.5 ohm est enroulé sur un axe de 3mm pour 5 tours avec du kanthal 0.35

Un flux d’air bien pensé

Les Subtank se démarquent de la concurrence par leur système de réglage d’airflow (réglage du flux d’air). La bague rotative tient parfaitement en place. J’ai même rencontré quelques difficultés à en modifier la position tellement le point d’ancrage est puissant. Kanger nous propose 4 positions dont une complètement fermée ce qui peut s’avérer pratique si vous prenez l’avion ou que vous arpentez les pistes de votre station de ski préférée : aucun risque de fuite.

Les 3 autres positions sont à mon sens bien réparties. La plus petite des ouvertures est déjà assez ouverte en comparaison d’un Protank. Elle offre néanmoins un très bon compromis si vous aimez concentrer les saveurs. La position intermédiaire ravira les adeptes des tirages ouverts. La dernière position est tellement grande qu’elle n’offre quasiment aucune résistance au passage de l’air.

Un plateau reconstructible avec le Mini, pas dans le Nano

Kanger fournit avec le Subtank mini un plateau reconstructible pour vous initier à cette pratique. Certes il faut de bons yeux pour le maîtriser car ce n’est pas très grand. Il fonctionne à merveille une fois que l’on a trouvé la bonne quantité de coton qu’il faut bourrer dans le fond de la mini cuve. Une courbe d’apprentissage néanmoins assez facile. Il est à noter que cette base est compatible pour le contrôle de température des DNA40 d’Evolv.

On pourrait regretter l’absence de cette option sur le Subtank Nano. Si vous êtes capable d’utiliser le plateau reconstructible du mini, vous serez parfaitement apte à reconstruire une résistance OCC.

De toutes les résistances Kanger, les OCC sont de loin les plus faciles à refaire soit même. Une bonne nouvelle au regard de leur prix (3€ pièce). Youtube regorgera de tutoriels à ce sujet.

Coté Design

Le Pipeline Pro Slim équipé ici du Subtank Nano

Le Pipeline Pro Slim équipé ici du Subtank Nano

Ces deux clearomiseurs sont bien conçus. Les joints rouges bordant le tank sont du plus bel effet. Le tank en verre n’est pas parfaitement centré par rapport à l’inox qui est lui parfaitement usiné. Le drip tip aurait mérité d’être pourvu de deux joints pour une meilleure tenue.

J’aurai aimé voir un connecteur 510 ajustable comme sur le grand frère. Surtout que si vous vissez trop fort sur votre mod préféré comme le Pipeline Slim pour la version Nano, vous risquez de mettre la résistance OCC en court circuit.

J’ai rencontré des difficultés un refermer le tank du Nano avec l’une des résistances 1.2 ohm dont le filetage dédié était loin d’être parfait. J’ai dû forcer un peu.

J’aurai aimé avoir un peu plus de grip sur la partie inférieure du tank du Nano. Il est possible de faire la bêtise de dévisser une section du tank en cherchant à l’ouvrir pour le remplir. Comme pour l’amorçage des OCC, je ne m’imagine pas faire deux fois cette erreur.

Le packaging est irréprochable avec des pièces de rechanges (joints, pyrex) le tout dans un boite presque mieux finie que les clearomiseurs eux même.

Revues techniques

Subtank Mini :

  • 1 Subtank Mini
  • 2 résistances Organic Coton Coil : 0.5 et 1.2 Ohm interchangeables
  • 1 Plateau + cloche RBA
  • 1 drip tip acier large trou
  • 1 Mini Tournevis
  • 2 Vis de plateau de rechange
  • 1 Pyrex de rechange
  • 1 sachet de coton organique japonais avec 4 morceaux
  • 3 joints de rechange
  • 2 résistances RBA 0.5 ohm
  • 1 Manuel en anglais et français
  • Pas de vis 510 en acier
  • Pôle positif non ajustable
  • Capacité 4.5 ml / 4 ml avec la base RBA
  • Longueur : 48 mm (hors drip tip et 510)
  • Diamètre: 22 mm
  • Poids : 61 gr (résistance OCC)

Subtank Nano :

  • 1 Subtank Nano
  • 2 résistances Organic Coton Coil : 0.5 et 1.2 Ohm interchangeable
  • 1 drip tip acier large trou
  • 1 Pyrex de rechange
  • 2 joints de rechange
  • 1 Manuel en anglais et français
  • Pas de vis 510 en acier
  • Pôle positif non ajustable
  • Capacité 3 ml
  • Longueur : 47 mm (hors drip tip et 510)
  • Diamètre: 18,5 mm
  • Poids : 49 gr

Conclusion

Les Subtank sont des produits aboutis et versatiles. Les résistances OCC à base de coton apportent une réelle plus-value par rapport aux produits concurrents. Des clearomiseurs plus faciles à vivre et bien plus difficiles à mettre en défaut que les Aerotank. Une réussite pour Kanger dont les résistances d’Aerotank étaient venues à bout de ma patience. Mon seul regret : le Nano et le Mini sont très bruyants avec les résistances 1.2ohm, et encore plus avec les 0.5ohm.

Les Kanger Subtank Mini et Nano en images

Review Author:Review Date:
  • Steph le Guillox

    J’ai débuté le monde des mods depuis peu. Avec le Protank 2 et le subtanck. La différence est TOTALE. J’utilise également uniquement les 1.2 ce qui est très suffisant pour un bon rendu (12/15 W). Bonnes saveurs, vapeur chaude et abondante. On peut facilement diviser par 2 son taux de nicotine (passé de 6 à 3 pour ma part sans aucun manque… en attendant le 0).
    Vraiment un bon produite, révolutionnaire ? a débattre. Les résistances, bien que très cher (3€) semble être assez durable (déjà 15 jours et fonctionne très bien encore).
    La gestion du flux d’air sur le subtanck (3 trous) est précise et on sent bien les différences.
    Vraiment, un autre monde comparé à mes anciens protanck 2 que j’utilise toujours en 6 mg sur des batteries (le mod étant inadapté au monde du travail, malheureusement).
    Très bel article comme d’habitude de la part de ma-cigarette. Bravo.

  • lechel

    Bonjour et merci comme d’hab pour la plaisante et instructive lecture du test.
    Et comme d’hab aussi de ma part, un gros “bouh” pour la tendance du toujours plus vers la probable toxicité qui accompagne la course au matos surdimensionné.

    .

    Et après, une question ; puisque vous le reprenez en sous-titre comme dans le rédactionnel, un grand merci par avance de définir pour moi et les autres vapoteurs ce que diable pourrait être du “coton organique” , les gars.

    Parce que du coton, donc une fibre obtenue après diverses manipulations artisanales ou industrielles à partir de la plante idoine, ben c’est forcément organique .
    Citons un dictionnaire au hasard, ” Organique = Relatif aux organes, aux tissus vivants, aux êtres organisés. Qui provient directement ou indirectement de tissus ou d’organismes vivants, qui contiennent toujours du carbone.”

    Donc, soit du coton est organique, soit c’est pô du coton mais de la fibre synthétique, point final.
    Et merci par avance de ne point vous laisser abuser ni entrainer par des appellations fumeuses et marketing pour valoriser à vote insu des discours plus publicitaires que réellement objectifs…. Amicalement !

    • seb

      C’est surtout qu’ “organic” n’a pas forcément la même signification en anglais. Dans ce cas si cela se traduit sans doute par “coton bio”.

      • Réaction tardive, je sais, mais bon 🙂
        Pour la traduction d’organic, c’est exact selon mon longman.
        Pour l’argument par contre, je rejoins plutôt lechel : l’appellation “bio” ne garantit pas forcément non plus la non-toxicité.
        Et finalement, “bio”, reste à voir… pas de trace dans la boite de la provenance du coton 🙂
        Sinon bon article, et super site, merci !

  • MD

    Bonjour,

    Je m’interroge sur le mini qui m’intéresse. Je suis récemment passé du Magoo S ,que j’appréciais bcp, au Lemo et je ne suis pas satisfait. Je trouve le Lemo beaucoup trop aérien et le réglage est ignoble.

    J’ai quelques questions à propos du mini.

    Au minimum du réglage d’airflow sur le subtank mini, est-il proche du Magoo ?

    Est-il possible de faire une résistance d’environs 2ohms ?

    Mes mods (d’amateur) vont au maximum à 15w et je ne voudrais pas en changer juste pour ça.

    Merci 🙂

  • Gilles

    J’espère que la publication des messages n’est pas automatique car ce que j’ai à dire n’est pas très gentil … L’article est très intéressant, mais trop de fautes d’orthographe ou de grammaire. Pas autant que sur un forum bien sûr (une dizaine quand même) mais je supporte mal qu’on fasse des fautes quand on publie un texte, celui-ci étant par ailleurs bien rédigé, comme d’habitude sur ce site. Cette remarque ne s’adressant qu’à la rédactrice, je lui présente toutes mes excuses si elle est publiée automatiquement.

    • Gilles

      Eh bien désolé, pas de modérateur 🙁

      • Bonjour Gilles, merci pour votre commentaire. Nous allons revoir l’article qui a été, semble-t-il, publié un peu trop vite.

  • Raph

    Bonjour à toutes et à tous
    Nouveau dans la communauté de la vape, j’ai voulu mettre toutes les chances de mon côté pour arrêter de fumer (après un premier échec 2 ans auparavant) en m’équipant de matériel fiable et peu contraignant! J’ai ainsi opté pour un mod iStick de 20W avec un Nautilus Mini. Cet ensemble me convient parfaitement. Mais en lisant cet article, j’ai été séduit par l’aspect ‘rendu des saveurs’ de ce subtank mini. Je me le suis donc procuré mais je suis vraiment déçu par le rendu des saveurs justement! Mon everyday (dragon oil) est beaucoup plus fade dans ce clearo qui en plus me brûle régulièrement les lèvres… Étant débutant et pas habitué aux reconstructibles, y aurait-il quelque chose à savoir ou à faire pour que son potentiel se révèle enfin ??!
    Un grand merci par avance pour vos conseils!
    Pi: je dispose aujourd’hui de 2 Mods: iStick 20W et iStick 40W TC

    • Florian knoll

      Tout comme toi, j’avais un Istick 30w, et un mini nautilus et je suis passer sur un pack nano, et je peux te dire que la différence est importante, les resistances sont beaucoup plus efficace sur le nano. Meilleur restitution des saveurs, et suivant la config une meilleur fumée aussi.

      La lutte contre le tabac m’est plus facile maintenant

  • klems

    Salut à tous,
    J’aurai une petite question, j’ai acheté le kit nano il y a deux semaines (et deux tueuses seulement depuis =p) et j’en suis très content mais je trouve la conso de liquide très (trop) importante… Le fait de passer en 1.2 ohm réduira sans doute cela mais je me demandais si du coup la batterie tiendra le choc ou non =/ Je voudrai pas passer de beaucoup de fumée à plus du tout ^^ je cherche avant tout une meilleure restitution des saveurs de mon liquide que je trouve bien meilleure sur le mini nautillus en 1.8 omh. De plus le hit y est beaucoup plus puissant même à faible wattage (8W). Donc est ce que ça vaut le coup de tester une 1.2 ohm avec ma batterie d’origine ou est ce que ce sera à 100% inutile et il me faudra passer sur la wattage variable ?