Kanger Mini Unitank

Voici le test de la version miniature du clearomiseur Kanger Unitank. Un excellent consommable qui trouvera sans aucune difficulté sa place dans les boites à vapote de tout un chacun. Présentation et explications détaillées.

Environnement : Miniaturisation

Comme envisagé par tous les amateurs de cette marque (Kangertech), ils nous ont fait le même coup que pour le Protank II, mais cette fois ci avec l’excellent Unitank. J’ai encore le plaisir de vous présenter une version miniature, le Mini Unitank. Et même si j’ai été partagé devant le Protank 3, force est de constater que les produits Kangertech valent véritablement le détour.

Je me permets de vous le rappeler par les liens ci-contre le Protank, le Protank II, le Protank 3, le Mini Protank 2 (v1) et Mini Protank 2 (v2).

Comme pour son grand géniteur l’Unitank, ce mini Unitank corrige en fait le défaut principal des Mini Protank …. Un coup de génie que j’avais tenté d’expliquer dans mon essai de l’Unitank et je vous avoue que je ne peux être que satisfait une fois de plus par le remarquable travail de cette société Kangertech.

Après l’Unitank que j’utilise toujours, et mon mini Protank II qui a, très sincèrement, remplacé tous mes Stardust de chez Vision je vais vous livrer une miniaturisation de mon test précédent et dans tous les sens du terme car je sais que parfois je suis un peu trop prolixe ou tatillon….

Soyons transparents : Kangertech a fait exactement la même chose que pour son mini Protank ; et c’est toujours une riche décision quand il s’agit d’excellents produits. Pour faire simple et rapide c’est l’Unitank en version mini comme c’était le cas pour le mini Protank (ca va vous suivez toujours ?). Ce mini Unitank reprend donc les nouveautés de son grand frère à savoir le remplissage par le haut et l’absence d’entrée de liquide dans la cheminé centrale lors du changement de résistance et/ou de liquide.

Revue technique

La revue technique ci-dessous vous montrera que ce mini Unitank comme mini Protank II est de taille quasi identique à vos visions V2 ou V3 Ego Stardust et donc tout à fait transportable, même si je tiens à vous rappeler que ce dernier possède désormais un remplissage par le haut à l’instar des Stardust.

Caractéristiques :

  • Contenance : 1.3 ml (0.3ml de moins que le Stardust et 0.2ml de moins que le mini Protank)
  • Diamètre : 13mm (diamètre des batteries Joyetech et Vision par ex.)
  • Longueur : 74mm (1 mm de moins que le mini Protank)
  • Pas de vis : eGo/510
  • Poids : 24 g
  • 2 Drip-tip : métallique, démontable et un plat en plastique (pour ceux qui n’aime pas le métal)
  • Un réservoir transparent en plastique et démontable (couleurs au choix)
  • 1 colonne centrale totalement démontable
  • 1 ressort venant se loger sur la cheminée de la résistance
  • Résistances : 3 incluses dans le pack (1.8 ohms, 2ohms et 2.5 ohms)
  • Bottom-coil : système de mèche (ultra courte) en bas (identiques à toutes les autres Kanger)

Aspect général : le même mais en plus petit

Le packaging, désormais traditionnel (même si ça peut paraitre bizarre aux nouveaux vapoteurs) est correct et sérieux. Nous avons également une notice de démarrage rapide sur le dos de la boite.

Le boitier du Kanger Mini Unitank et le clearomiseur en question sur le côté

Le boitier du Kanger Mini Unitank et le clearomiseur en question sur le côté

On peut désormais, comme l’Unitank et autres Stardust classiques, le remplir par le haut et on verra plus loin que c’est même une obligation. Quand on s’empare de ce clearomiseur, deux changements s’imposent à nous, la bague du haut qui est crantée et le réservoir qui, au-delà d’emprunter des coloris plutôt sympas, est en plastique et possède toujours les deux fameuses chambres intérieures. ….

Zoom sur le clearomiseur mini Unitank

Zoom sur le clearomiseur mini Unitankd

Je me répète ici encore et encore, Kangertech ne me déçoit toujours pas en termes de qualité d’ensemble. Les raccords plastique/métal sont parfaits et l’ensemble même en réduction est toujours aussi simplement élégant.

Même la bague du bas (celle dont la couleur était différente du reste et que je critiquais sur les mini Protank) adopte la couleur du haut et l’ensemble devient en conséquence plus uniforme. Certes elle est toujours glissante ce qui pourrait poser des difficultés de vissage au changement de résistance mais comme sur cet Unitank, on a une bague crantée en haut, le changement de liquide quotidien s’en trouve encore amélioré…

Remplissage et assemblage : entièrement démontable et remplissage par le haut.

Le Kanger mini Unitank ici entièrement démonté

Le Kanger mini Unitank ici entièrement démonté

C’est bien du Kanger ! Il est entièrement démontable en 6 parties distinctes (résistance incluse) dont un ressort en métal assez long qui vient se positionner sur la cheminée de la résistance.

Dans un premier temps, Il va donc s’en dire que le nettoyage de l’ensemble est facilité sauf, vous pourrez le constater, pour le réservoir en plastique, ce dernier se rince bien mais ne peut être nettoyé que difficilement du fait de cet étage intérieur visible où vient se coller le petit joint inclus sur le bas de la colonne centrale (oubliez l’essuyage aussi).

Le tank et sa colonne d'air

Le tank et sa colonne d’air

L’embout se positionne très correctement sur la bague haute du Protank (pas de jeu et autres risques de perte). Ensuite il vous faudra d’abord assembler les parties entre elles : rassurez-vous c’est faisable. Il y a la notice qui vous montre avec l’aide de visuels (petits) comment procéder, notamment pour mettre le fameux ressort sur la cheminée de la résistance après avoir bien vissé cette dernière sur sa base.

Colonne centrale et son ressort de maintien

Colonne centrale et son ressort de maintien

Résistance Kanger, compatible avec les autres versions des clearomiseurs de la marque

Résistance Kanger, compatible avec les autres versions des clearomiseurs de la marque

Ensuite, vous positionnez la colonne centrale en la tenant par le petit joint du bas (qu’il faut maintenir bien positionné / important pour l’étanchéité future) et vous faites entrer le ressort et la cheminée dans cette colonne centrale, puis vous vissez le tout. Voilà le bas est prêt et étanche pour recevoir par le haut le liquide qui va bien.

En regardant bien, vous verrez que la bague de la colonne centrale est maintenue serrée sur l’étage intérieur du réservoir (le ressort aidant à maintenir la colonne en pression sur cet étage (un début de réponse pour ce ressort et ce curieux étage intérieur… sourire).

Contrairement au récent Protank 3, les résistances sont ici toutes identiques selon quasi tous les modèles importants de ce fabricant ainsi vous pourrez utiliser vos résistances Evod et ou celle de votre premier Protank, et vapoter tranquille en utilisant toutes vos ressources sans devoir chercher quelle résistance va sur quel modèle.

Remplissage : fallait y penser, Kanger l’a fait !

Le remplissage vous réserve une surprise, en effet vous constaterez lors de ce remplissage par le haut de cet Unitank que le liquide est stoppé au niveau de l’étage intérieur du réservoir, laissant la résistance au sec. A ce propos si votre réservoir est complètement vide, je vous conseille d’appuyer sur la colonne centrale pour faire descendre le liquide dans la chambre du bas ; vous gagnerez en autonomie.

L'Unitank est livré avec une notice de montage relativement simple à comprendre

L’Unitank est livré avec une notice de montage relativement simple à comprendre

Pas facile à saisir pour qui n’a pas en tête le défaut principal des Protank 1 et 2, les connaisseurs auront pu constater qu’après dévissage de la résistance sur les Protank 1 et 2 (mini inclus), une quantité de liquide s’écoule par la cheminé de la résistance et/ou colonne centrale via le drip tip. Cela force au nettoyage rigoureux de votre outil pour éviter les agglutinations (glouglou désagréable).

Cet écoulement est dû à l’appel d’air qui se crée lorsque l’on ouvre le réservoir en dévissant la base du Protank, ce qui rompt le vide d’air intérieur créé lors de la vapote. Avec ce système ingénieux plus de souci de ce genre car en dévissant la bague du haut, la colonne vient immédiatement se coller, grâce à ce fameux ressort, à l’étage central laissant ainsi la résistance comme si rien n’avait été ouvert. Plus d’appel d’air et par conséquent plus de fuite de liquide dans la dite cheminée (moins de fuite sur les contacteurs de batterie aussi d’ailleurs).

Revers de la médaille, n’oubliez jamais que ce mini Unitank n’est pas un mini Protank : si vous ouvrez par le bas alors qu’il vous reste du liquide dans le réservoir, tout s’écoule fortement par la cheminée. Le dévissage du bas ne maintient ni le ressort, ni la cheminée en place laissant alors le précieux liquide s’échapper.

Terminons en soulignant qu’il ne faut jamais, comme pour les autres clearomiseurs, mettre de liquide dans la colonne centrale ! C’est une règle d’or si vous ne voulez pas anéantir tous les efforts du fabricant !

Utilisation / rendu des saveurs / hit : identique au Mini Protank et à l’Unitank

Je vous le dis tout net je trouve le rendu des saveurs, la densité de la vapeur ainsi que sa température idéal pour un consommable (en opposition à un reconstructible censé être plus performant). Je vais même ajouter que l’ensemble est plus fin, en particulier au niveau de l’embout métallique, ce qui rend le flux d’air plus résistant. On se situe ici dans un juste milieu en terme d’aspiration (toujours moins résistive que sur les Stardust).
En revanche la consommation de e-liquide est pour ma part doublée en comparaison avec mes anciens Vision Stardust.

Pour terminer cet essai il faut naturellement le comparer à son frère le Mini Protank du moins en terme d’usage prolongé. Pour ce qui est de la vape et de la sensation, je ne vois aucune différence mais en revanche si je confronte l’atout du remplissage par le haut, au défaut de ne pas pouvoir changer de résistance sans devoir vider tout le liquide (comme sur un Stardust finalement) et bien je vais encore en faire écrire ou jurer plus d’un en avouant en toute humilité que je préfère le Mini Protank 2.

Mon conseil : il faut acheter les deux, un mini Protank 2 et un mini Unitank pour apprécier pleinement la finesse de ces fameux clearomiseurs.

En résumé

Points positifs : Remplissage par le haut (pour ceux dont c’est un argument)

  • Excellente fabrication (toujours pas de fuite du fait du système de double chambre)
  • Entièrement et facilement démontable (bague crantée en haut très pratique)
  • Excellent rendu et bonne densité de vapeur (idem autres versions)
  • Toujours la résistance placée en bas (bottom-coil)
  • Résistance du même type que les Protank, Unitank et Evod

Points négatifs : devoir vider le liquide pour changer de résistance

  • Réservoir en Plastique
  • Gourmand en e-liquide
  • Contenance plus faible
  • Bague cache pas de vis très glissante et de qualité inférieure

Conclusion

Incontournable : à avoir absolument dans sa trousse de vapoteur ambulant !

Kanger Mini Unitank

Entièrement démontable, réservoir en matière plastique, se remplit par le haut. Il possède un pas de vis 510. / Disponible en 5 couleurs, Transparent, Noir, Bleu, Violet et Rouge / Compatible avec toutes batteries eGo, eGo-T ou eGo-C, Evic, EGO T MOD

Le Kanger Mini Unitank en images

Name of Reviewed Item: Kanger Mini Unitank Rating Value: 5 Image: http://www.ma-cigarette.fr/wp-content/uploads/2013/12/kanger-mini-unitank-boitier-clearo-cote.jpg Review Author:Review Date:
  • Yann

    Excellent article, comme toujours.
    D’où vient la consommation de e-liquide doublé ?

    • Denis COUGNAUD

      merci Yann pour être précis je parle de consommation doublée par rapport à des Stardusts classiques sinon c’est la même que les autres mini protank

      • Yann

        Utilisateur quotidien d’evod bcc, est ce que tu penses que ma consommation sera supérieure avec ce mini unitank ?

        • Denis COUGNAUD

          je ne pense pas mais en termes de qualité et de durabilité tu vas faire un bon à faible coût…

          • Yann

            Merci pour la précision, je pense que je vais me laisser tenter 🙂

  • Alexis Finn

    Même défaut rédhibitoire que l’unitank normal de mon point de vue: Impossible de changer la résistance sans vider le liquide.

    Un petit moment de vécu:
    Au travail, je met une resistance neuve dans mon protank, je le remplis de liquide, je le visse sur ma batterie, je vais dehors pour vapoter un peu et là, le drame, ça fonctionne pas.
    Je remonte, je change la résistance par une autre (heureusement j’avais prévu 2 résistances de rechange), et là ça fonctionne.
    Bref il s’agissait d’une résistance défectueuse, ce qui arrive.
    Tout ça pour dire que si j’avais eu un unitank (mini ou pas) j’aurais pa pus changer la résistance sans vider le liquide, et si chez moi j’ai une seringue ou un flacon dont j’aurais pu me servir, au travail j’aurais été contraint de le vider dans l’évier (donc perdu).

  • Tony Fiant

    Ben, il est tout de même un peu prolixe le test, non ? Je plaisante, c’est précis.
    Je rejoins Alexis, le changement de resistance ne survient quasiment jamais au moment précis où le réservoir est vide. Il faudrait que Kanger pousse plus loin son ingéniosité.
    Et puis, le plastique… pourquoi le plastique ? On a le choix des couleurs aussi sur les pyrex.

  • Dijosalulu

    Bonjour,

    Article bien fourni qui m’a finalement décidé de prendre ce clearo.

    Au final je suis assez déçu. Je vais essayer de vous dire pourquoi…
    Première approche : packaging soigné et bien fourni (Deux embouts, deux résistances de rechange une petite notice, un code d’authenticité…).
    Puis vient le moment du test : Remplissage marrant avec le transfert du e-liq au moment de visser le drip tip. Mais ça s’arrête là.
    Je fais des mélanges et j’ai souvent besoin d’ajuster la composition du e-liq (quelques gouttes de citron ou de menthe par exemple) et bien là il faut oublier.
    Si on a le malheur de ré-ouvrir l’embout du haut pour ajuster sa compo, certes la chambre du bas se ferme et devient isolée de celle du haut (parce que le ressort se détend) mais le liquide présent en bas peut alors remonter entre le pivot de la résistance qui sert de cheminée pour la partie basse et la cheminée de la partie haute. La cheminée est alors engorgée de liquide et il faut donc tout nettoyer. L’ensemble est hermétique seulement lorsque l’embout est visé…et on y touche plus jusqu’à épuisement du e-liq.

    Pour le bas (changement de la résistance) on peut éventuellement attendre que le liquide coule dans l’autre chambre (celle du haut près du drip tip) pour ouvrir et limiter les dégâts.

    Si on rajoute à cela le réservoir en plastique qui à ce prix est plus-que très moyen….ça ne vaut pas un aspire bdc quasi moitié moins cher, fumée plus dense (mais plus chaude), esthétiquement mieux fini (métal/pyrex) et surtout sans les problèmes rencontrés plus haut.

    Ps: me dire si je m’y prends mal car c’est tellement gros comme problème que je n’exclue pas cette possibilité.

    @+

  • TheBabeybelle .

    Juste acheté en remplacement d’un mini protank 2v2 qui est bien trop fragile, a mon gout ( brisé 2 fois ,1 dans la poche , ainsi que suite à une chute d’environ 40cm) esthétiquement supérieur au mini-protank que je trouvait disgracieux avec sa bague d’une couleur bien étrange ,j’admet que le réservoir en plastique ne donne pas ce coté ultra-fini qu’avait le mini-pro’ avec l’alliance alu/pyrex, m’enfin si ce détail me permet d’éviter de racheter un réservoir par semaine , je ne vois pas en quoi il constitue un moins !!!
    En résumé : -Bel objet ,plus résistant au choc que ses grands frères en pyrex , l’ajout d’un drip tip de type plat dans le packaging est plaisant aussi ,même si le drip en question n’est pas très bien fini …
    Good Vibes ,Good Vape !

  • mux

    Je viens de le recevoir, et je ne comprends pas comment démonter la partie du bas pour changer la résistance. Il y a un truc, ou c’est juste que la bague est trop serrée et je dois forcer ?