Kanger Aerotank V2

Le fabricant chinois Kangertech n’en finit plus de sortir des nouvelles versions de ses atomiseurs. Souvent excellents pour leur qualité de fabrication les clearomiseurs Kanger s’enchainent à un rythme effréné. Mais à trop vouloir en faire, la firme pourrait bien brouiller son message commercial.

Kangertech renouvellerait-il parfois trop vite sa gamme ?

Le deuxième version du célèbre AeroTank

Le deuxième version du célèbre AeroTank

Après mon test en juin du Mega Aerotank je vous propose ici une actualisation car cet AeroTank v2 de Kanger n’est rien d’autre que la version 2.5 ml du Mini Aerotank ou du mega que j’ai déjà eu l’honneur de tester ici même. Soyons honnêtes, si j’avais fait le test de cette seconde version de l’Aerotank avant celle du Giant et du Emow j’aurais sans doute été aussi séduit que lors de mes deux tests précédents.

Mais Kangertech renouvelle trop vite ses produits et le hasard a fait que j’ai reçu que très tardivement cette version 2. Est arrivée depuis la version 3 de l’air flow sur le Giant et le Mow qui est à mon sens encore plus pratique et aboutie que cette version 2. Ce seul élément de calendrier a toute son importance à mes yeux. En effet mon devoir serait de vous conseiller d’attendre que la version 3 de l’air flow arrive sur l’Aerotank ce qui à coup sur arrivera ….. ou de porter votre choix vers le Mega ou le Mow de la même marque.

De gauche à droite : AeroTank V2, Mega AeroTank et AeroTank Giant.

De gauche à droite : AeroTank V2, Mega AeroTank et AeroTank Giant.

Comme pour tous les derniers produits Kangertech, je dois vous dire de suite que ce clearomiseur ne fait pas exception à la règle. L’élévation du standard de qualité de fabrication est bien réelle mais ne va pas sans une élévation corrélative des tarifs qui le positionne directement dans la zone des 30 euros. Ce qui fait du coup relativiser le traditionnel rapport qualité / prix. Il est du même tarif que les plus gros contenants de marques concurrentes si vous voyez ce que je veux dire.

Mais il est vrai que ce format est idéal entre les 1.8 ml du mini qui sont un peu trop faibles et le diamètre du Mega qui est un peu trop important pour une utilisation journalière ou une utilisation sans mod. Il est en effet quasi du même diamètre que les dernières grosses batteries Carbone Aspire ou Vision Spinner 2. C’est la raison pour laquelle je trouve utile de vous prouver que, mise à part cette affaire d’airflow d’ancienne génération, cet Aerotank V2 mérite le respect quand il est accouplé avec la batterie adéquate dans l’optique d’une utilisation quotidienne (all-day pour ceux que ça intéresse d’être ridicules en parlant franglais).

Aspect général de l’AeroTank : bague de réglage d’arrivée d’air V2, design verre / métal premium, nouvelle double résistance v3

Coffret de l'AeroTank V2

Coffret de l’AeroTank V2

(Mise à jour) Le packaging, qui identifie désormais et parfaitement la marque à lui seul, est classique, très correct et sérieux. Nous avons une notice de démarrage rapide sur le dos de la boîte et une notice à l’intérieur mais cela respire quand même le respect du consommateur et la continuité de fabrication. De plus vous trouverez pas mal de gage anti-contrefaçon sur l’emballage mais aussi désormais sur le blister protégeant cette même boite.

Cet AeroTank V2 reprend le look du mini et Mega AeroTank. A l’inverse du mini, Kangertech a réutilisé le système de la base du Kanger AeroTank où la résistance n’était plus en contact direct avec la batterie évitant ainsi tous contacts de liquide. De la même manière la cheminée centrale se rapproche du mini au sens où vous n’avez plus la grille trouée comme sur la Méga mais le même système de pont en base de cheminée comme que sur les minis et Aerotank V1.

Ouverture du coffret

Ouverture du coffret

Il conserve la cohérence du design de la lignée en empruntant le look de l’embout du Kayfun. L’idée est toujours excellente car cet embout est à mon sens le plus agréable à la mise en bouche. C’est la même idée avec l’intégration dans les accessoires d’un tank métal de grande qualité qui a le mérite de faire varier le look de votre atomiseur si vous le souhaitez, mais aussi et surtout, de le rendre quasi indestructible ce qui fera une grosse différence avec le Nautilus qui lui reste très fragile.

Aspire ET-S et AeroTank V2 ici montés sur des batteries Vision Spinner V2.

Aspire ET-S et AeroTank V2 ici montés sur des batteries Vision Spinner V2.

Comme pour le Kanger AeroTank, ce n’est plus un alliage mais de l’acier massif dit alimentaire donc inoxydable selon Kangertech. Ce changement de matière lui procure un aspect plus industriel et mieux fini.

En revanche, la bague de réglage de l’air en bas retrouve les mêmes défauts que celle du mini à savoir qu’elle est trop résistive et compliquée à tourner. Ce qui me fait rebondir sur cette histoire de renouvellement trop hâtif chez Kangertech. En effet cette V2 aurait été enthousiasmante si je n’avais pas croisé la troisième version de l’air flow de Kanger qui elle est largement plus utilisable.

Revue technique

  • 2 nouvelles résistances dual-coil : 2 Ohms interchangeables par le bas
  • 1 base avec bague de réglage d’air sans cran d’arrêt
  • Pas de vis 510 en acier
  • Un drip tip (embout) en métal version Kayfun
  • Un réservoir transparent en pyrex démontable plus épais
  • Capacité: 2.5 ml
  • Longueur: 74 mm
  • Diamètre: 18 mm
  • Poids : 54 g
  • Tank en métal en remplacement du pyrex qui augmente le poids
  • Un dépliant explicatif
  • Une bague d’adaptation pour batterie

Assemblage et remplissage

Deux types de tank sont proposés : verre et métal

Deux types de tank sont proposés : verre et métal

Comme les autres, il est entièrement démontable en 6 parties distinctes. Il va donc sans dire que le nettoyage de l’ensemble est toujours pratique surtout en ce qui concerne la partie en verre pyrex. Ici plus de problème, tout est facilement accessible. L’embout qui se positionne très correctement sur la bague haute est interchangeable.

Il vous faudra d’abord assembler les parties entre elles : rassurez-vous c’est facile même pour un novice débutant la vapote et puis il y a la notice qui vous montre avec l’aide de visuels comment procéder. J’ajoute qu’il est nécessaire de bien vérifier le serrage des parties entre elles et surtout le complet serrage de la résistance sur la base à chaque fois que vous remplissez car par expérience cette résistance peut se desserrer toute seule …

L’utilisation du tank métal peut être ici un gage de sécurité renforcé en milieu hostile même si cela vous empêche de constater votre niveau de liquide.

Passons au remplissage habituel : On dévisse la bague du bas avec la résistance pour le remplir par le fond. Précisons aussi que la résistance peut être changée sans avoir à vider tout le liquide présent dans le Tank.

Utilisation / rendu des saveurs / hit : correctif et nivellement

Revenons sur la possibilité de régler l’arrivée d’air dans votre clearomiseur. Vers la gauche vous diminuez et vers la droite vous augmentez… simple et cela aurait été parfait si Kangertech avait mis des crans pour empêcher le blocage complet de cette bague qui peut tourner jusqu’au bout et venir au final boucher complètement l’arrivée d’air. Concernant ce flux d’air il n’est pas très bruyant et en tous cas largement moins bruyant que le nouveau système équipant le Mow ou le Giant comme quoi rien n’est jamais parfait en notre matière naissante.

Zoom sur la résistance

Zoom sur la résistance

Double résistance (dual-coil) troisième version : Cette résistance équipe désormais tous les nouveaux Kangertech du plus petit au plus gros et il faut dire qu’elle est franchement mieux que les toutes premières versions. Même si je suis très heureux de pouvoir n’acheter qu’une boite de résistance pour l’ensemble de mes solutions, je trouve toujours franchement dommage que Kangertech n’essaie pas de nous en faire une simple coil en particulier sur les plus petits modèles ; cela aurait 2 gros avantages pour nous consommateurs : celle de consommer largement moins de liquide mais aussi celle de consommer moins d’énergie ce qui est plus cohérent pour les utilisateurs de petites batteries avec les mini ou Emow.

Après quasi trois mois d’utilisation de ces résistances dual-coil V3, je confirmerais deux choses par rapport à mes articles précédents tout en infirmant une autre. Tout d’abord toutes méritent un bon rinçage avant première utilisation afin d’éviter cette sorte de goût neuf métallique qui est fort désagréable. Ensuite si vous la rincez de temps en temps, moi je le fais tous les 2/3 jours, vous pourrez obtenir une durée de vie largement supérieure aux premières générations et quoi qu’il en soit, supérieur à celle de Aspire. Ce qui en terme de tarif peut au final s’avérer non négligeable.

Pour finir, j’avais pu écrire que je trouvais une atténuation des goûts de mes liquides par rapport aux autres, en fait cette réduction gustative est directement liée à la proportion VG/PG de vos liquides car quand je suis revenu sur des liquides plus classiques de 80/20 ou 70/30 cette restriction avait disparue. En effet, plus votre liquide sera gras moins il pénètrera facilement les petites ouvertures de la résistance ce qui de fait attenu l’aspect gustatif à mon sens.

En résumé

Points positifs

  • Qualité de fabrication encore améliorée et joints d’excellente facture
  • Résistance dual coil troisième version offrant une vapeur plus abondante
  • Entièrement démontable et lavable
  • Embout mobile type Kayfun interchangeable et identifiable
  • Acier inoxydable alimentaire et design parfaitement abouti
  • Possibilité de blindage via le tank en métal

Points négatifs :

  • Résistance encore trop chère (2.20€ à ce jour !)
  • Contenance trop faible dans ce diamètre par rapport à la concurrence
  • Innovation trompe l’œil
  • Acier sujet à rayure
  • Bague de réglage d’air encore perfectible
  • Gourmand en liquide
  • Absence de strie d’appréhension sur la bague du bas de l’Aero
  • Prix trop élevé au regard de la cible

Conclusion

Trop cher et air flow meilleur sur les récents eMow ou Giant.

Cet AeroTank V2 devrait avoir en toute objectivité une note de 4/5 si on ne considérait que lui mais il s’inscrit dans une chronologie que je trouve déplorable de la part de Kangertech même si vous savez que j’adore cette marque. Je m’explique : quitte à sortir une V2 pourquoi ne pas avoir adapté l’air flow de l’Emow ou du Giant sur cette V2 ? Car pour l’heure il s’agit ni plus ni moins que la version 1 avec un nouveau drip tip et un air flow amélioré certes, mais toujours pas abouti.

C’est la rançon du succès, mais je n’aime pas être pris pour un lapin de 6 semaines !
Au-delà de cet aspect, et si je débutais la vape et que je tombais sur cette V2, je serais probablement très satisfait, surtout monté sur une Aspire Carbon ou une Spinner 2.

Kanger AeroTank V2 en images

Review Author:Review Date:
  • skynet

    Merci beaucoup pour cette review, je vais donc me prendre un emow mega, par contre est-ce que une résistance dual-coil V3 (AeroTank V2) sont parfaitement compatible avec un emow mega ? Kangertech n’arrêtent pas de sortir des clearo à tout va, des versions dans tout les sens, le consommateur commence à ce perdre au bout d’un moment, surtout pour les débutants, perso moi ça va je suis encore, mais bon trop c’est trop !

    • Patricia

      Ce sont les mêmes résistances bottom dual coil (nouvelle version) pour le aerotank V2 , le mow, le méga mow, le mini-aero, méga-aero et giant aero.

      Elles sont compatibles avec : AeroTank, ProTank 3, Mini ProTank 3, eVod 2, eVod Glass, T3D.

      Existent en 0,8 ohm, 1, 1.5, et 1.8 ohm

  • Fabien

    Bonjours a tous, merci pour ce site vraiment bien foutu! Aussi je me posais une question; Voila, Je fut l’heureux possesseur d’une imprimante d’une marque ancestrale d’une époque oubliée et qui se faisait aussi discrète qu’un barbecue dans mon salon. Des années d’excellent et loyaux services, sobre en encre comme un chameau.
    Puis un jour un vendeur d’une grande surface m’annonce que plus jamais je ne trouverais d’encre pour elle. De l’encre noir. Comme celle de facture imprimées de nos jours. Une histoire de modèles de cartouches qui ne se fait plus, bref…

    Ha mais je ne suis pas sur un site d’imprimante datant du Monolithique?
    Bon pas grave.
    Je me suis rabbatu vers différentes technologies, dont une d’ailleurs qui n’as rien a voir avec les joies de l’impression maison.
    Je parle de notre passion/besoin commune: La e-clope!!
    Alors la question que je me posais plus haut la voici; J’aime mon clearo Aspire et-s, il fait son boulot, il as une bonne bouille, un bijou.
    J’aime garder mes objets en bon état de marche des années. Je fut a l’époque du tabac, un possesseur d’un zippo que j’ai gardé de années et qui trône fièrement sur mon étagère tel un témoin du passé.
    Aussi est ce qu’un jour (a la fin de l’année peut etre vu comment vont les choses) mon vendeur en vapeur va m’annoncer tel un vendeur de grande surface; “non monsieur les résistance d’aspire 1.8 ohms ne se font plus, veuillez jeter votre antiquité d’aspire a la poubelle et acheter notre toute nouvelle technologie”??

    Peut être que je referais marcher mon imprimante a grand coup de résistance apsire obsolètes, si on cherche bien qui sait!^^
    Excellente soirée les vapoteurs!!

    • Remz

      Il est bien moins simple d’assembler une encre pour une imprimante que que refaire une résistance. Ton aspire sera obsolète quand tu l’auras décidé ou pété 😉

    • Cegoca

      C’est pas le même budget non plus.

    • Denis COUGNAUD

      merci cher Fabien….. très joli métaphore

  • Cegoca

    Merci pour le test mais je reste avec mes clearos Aspire, c’est moins compliqué … quoique avec les BVC qui sont sorties, entre autres, pour les “vieux” ET-S et CE5-S.
    Concernant Aspire justement, attention à la légende de la 5ème photo, les batteries sont des Aspire CF VV et non pas des Vision Spinner.
    C’est cependant bien repris sur les photos en fin d’article. 😉

  • Tony Fiant

    Merci Denis.
    Je suis content d’être passé au reconstructible car franchement, cela devient plus que compliqué la marque Kangertech…
    Effectivement, d’ajouter une petite option supplémentaire sur un ancien modèle alors que le cousin d’à côté le possède déjà relève carrément de la prise de jambon…
    Pas sur aussi que ces 18 nouveaux modèles hebdomadaires aident le débutant à s’y retrouver. J’imagine le discours argumenté des vendeurs…

  • Céline Djibaoui

    Comme sur le test du mega aerotank : strie de préhension, pas d’appréhension.

    Bon sinon, je m’attend un peu a la réponse mais : Pourquoi pas des test de clones ?

    • Tony Fiant

      T’es un adepte du clonage, j’espère que tu ne travailles pas dans la génétique 🙂
      Vu le coût du “vrai”, un clone à 10 euros de moins (souvent plus difficile à se procurer en boutique donc internet donc frais de port) est-il vraiment un gain réel ?
      D’autant que le coût final de ces solutions est surtout plombé par les résistances au fil du temps.
      Il est vrai qu’il existe des clones de résistance ou on peut les refaire… mais en ce cas, le reconstructible semble plus pertinent.

      • Céline Djibaoui

        Dans l’idée, je pensais plus a des clones de reconstructibles.
        Dans la pratique, j’ai un nautilus original et un clone, les frais de ports sont inexistants (par contre faut compter deux semaines avant livraison), et les produits sont identiques.
        Seul la bague d’airflow coulisse un peu moins bien, celle de l’officiel est toute fluide, l’autre est un peu plus irritante, mais fait tout aussi bien son office.

        Après, oui, quand je vois que pour le prix d’un taifun officiel je peux m’en acheter 10 avec lequel personne fera la différence dans un blind test, j’avoue être adepte du clonage. De même que j’ai un kraken en double coil coton, alors certes faut le nettoyer deux trois fois par jour parce qu’il a tendance a fuir un peu par le haut, mais je pense que l’officiel connait le même déboire, et hors dripper j’ai rien vapé de mieux. 8 euros pour deux pièces de métal qui s’enclenchent, un rond de pyrex et trois o ring, ça me parait honnête, 129 non.

        Pour les atos haut de gamme non reconstructible, je serais un peu plus mitigé parce que la différence de prix est moins énorme, et encore que, j’ai un clone de protank que je remonte en micro coil coton pour faire un ato discret je l’ai acheté 2 euros… De même, les derniers atos aerotank et nautilus, même s’ils sont en dessous des reconstructibles en terme de vape, me semblent plus travaillé en terme de design et de finition, et sont plus concurrentiel en rapport qualité prix (faut dire qu’ils se rattrapent sur les résistances). Sur les reconstructible, y’a clairement du foutage de gueule.

        • Jeremy Daltini

          Tu oublies tout l’aspect R&D, contrôles qualité (et donc batch jetés), qualité des matériaux utilisés et de l’usinage. Ce n’est pas juste un tank, quelques joints et des pièces de métal. Je n’ai rien contre les clones dans la mesure où ils permettent également d’arrêter la cigarette mais en terme de coût ils éludent la R&D, un peu facile…

          • Céline Djibaoui

            Contrôle qualité & R&D pour justifier une marge de 1500% le prix que représenterait une commercialisation simple ? (Et encore, le contrôle qualité sur les clones doit être sensiblement le même que sur les originaux).

            Je veux bien qu’on me donne quelques arguments contre les clones, mais merci de rester sérieux.

          • Jeremy Daltini

            Ce ne sont pas des arguments contre les clones apparemment tu n’as pas lu mon message. Je dis juste que si l’original est vendu plus cher c’est qu’il coûte plus cher a fabriquer. Par exemple, le coût de la main d’oeuvre n’est pas le même en Allemagne qu’en Chine sans parler des materiaux utilisés. D’autre part je ne comprends pas ta notion de marge…ecart de prix oui mais marge sûrement pas.

      • Patricia

        Vu que tu es expert en reconstructible… je suis tentée d’essayer en coil coton moi. Tu me recommanderais quoi comme ato? pas trop compliqué( c’est pour utiliser avec mon miniprovari). J’ai vu que du bon sur le kaifun et le russian, et j’ai un peu flashé sur le Squape R ( trop beau mais ouch, le prix!).

        • Céline Djibaoui

          Je suis encore loin d’être un expert, et je ne connait pas le squape R. Le russian est le taifun sont très semblable, l’un étant un clone de l’autre (mais sans copier exactement le design).

          Si tu comptes acheter un officiel, le squape R est certes cher, mais ça a tout l’air d’être une rolls des reconstructibles, et contrairement a certain les qualités de finitions semblent justifier un peu son prix. De plus un taifun officiel dans les mêmes zones de prix, a choisir je prendrais probablement un squape qui a l’air plus travaillé et pour l’air flow réglable, mais je pense qu’en terme de vape ça doit pas jouer pour grand chose.

          Si tu comptes acheter un clone, je te recommande un taifun GT sur fasttech, la version a 21$ : https://www.fasttech.com/p/1632903

          A savoir que par contre il n’y a pas d’air flow reglable en cours d’utilisation, tu peux juste lorsque tu démontes remplacer un tube pour changer un peu, dans tout les cas ça correspond a un tirage assez serré qui correspond a une inhalation en deux temps (bouche -> poumon).
          Pour le montage, y’a une ou deux subtilité, mais c’est franchement très facile. Faut juste se rappeller de mettre les pattes de ta résistance sur les vis de façon a ce que quand tu vas visser, ta vis n’emmène pas ta patte, sinon ca va tirer sur la résistance et après c’est compliqué de remodeler ta résistance correctement. Sinon c’est très basique, certains disent qu’ils ont des problèmes a évaluer la quantité de coton, perso depuis la première utilisation après avoir regarder un tuto j’ai jamais eu ni fuite ni dry hit, la capillarité du coton étant suffisamment permissive pour ne pas avoir besoin de faire polytechnique avant de faire un montage correct.

          Niveau gout, j’ai pas gouté mieux sauf dripper et encore ça joue dans la même cour. Aujourd’hui je tourne un peu plus sur mon kraken, mais c’est avant tout parce que j’aime le tirage plus aérien, et je ne te le conseille pas parce que par contre à monter c’est un peu plus prise de tête (deux coils verticaux, tendance a fuiter plus facilement, coton un peu “coton” a mettre – pas spécialement voulu le jeu de mot -), le taifun est vraiment beaucoup plus accessible.

          Après pour ce qui est du clone que je te conseille, il n’a rien envié a l’officiel, sauf un défaut : il te faudra être patiente et compter entre deux et trois semaines avant réception. Et il est un poil plus gros que les mods 22mm (ca doit être du 23, tout comme l’officiel). Faut se méfier aussi si t’as un vamo v3, ca marche si t’enleves la bague mais c’est pas très beau, sinon il s’arrête un peu trop haut pour pouvoir fonctionner. Perso il est scotché a mon SVD sur lequel le décalage n’est pas choquant car y’a le même avec le bas téléscopique, et l’acier possède exactement le même aspect.

          Pour ce qui est des fuites, y’a jamais une goute de liquide qui est sorti de mon taifun, et le seul moyen de le faire fuir c’est de vraiment mettre très peu de coton et d’inonder la chambre d’atomisation, ce qui va le faire glouglouter puis fuir par l’airflow. Ca ne m’est jamais arrivé. (Ceci dit je pense que c’est commun à une grande majorité de reconstructible, pour que ça fuit c’est qu’il y a une erreur de montage).

          Question vapeur, c’est pas une locomotive comme un dripper, mais ça reste un ato qui fait pas mal de vapeur (surtout si tu mets beaucoup de VG forcément), mais ça reste dans des proportions comme le nautilus ou un aerotank, c’est loin d’être monstrueux. Question saveur c’est incomparable (par rapport aux non reconstructible). Par contre tout ces atos sont quand même assez imposant, et susciteront probablement l’interrogation des non initiés. De même, je conseille d’avoir de bons liquides, parce qu’on redécouvre tout ses liquides avec un atos pareils, et quand les liquides sont bons, c’est un plaisir, quand les liquides sont moyens c’est parfois une déception (j’ai redécouvert mon pomme cannelle mais mon joplin est au placard depuis un moment…).

          Après si tu veux un petit ato pas cher pour tester le micro coil coton tu peux toujours acheter un protank 2, mais les sensations ne sont pas les mêmes (même si c’est déjà mieux que la plupart des reconstructibles), c’est moins permissif (faut rester a priori dans du kanthal 0.20 et faire cinq six tours), et plus galère a monter (j’ai eu pas mal de problème de dry hit / glouglou / fuite, alors que j’était déjà sur du reconstructible depuis un moment sans jamais avoir eu ces soucis). Mais le prix n’est pas le même non plus, et j’ai peut être pas eu un bon ato. Pour une dizaine d’euros tu peux avoir un produit passe partout et une première approche du coil coton, mais tu risques de galérer un peu plus a faire tes montages.

          • Patricia

            Ah ben super réponse !! merci !

            Je vais laisser le dripper de coté, pas trop adapté à mon style, et à mon métier non plus lol
            Pour l’airflow, j’aime bien vaper aéré, donc ça compte ( et j’y ai pris gout à la vape sur mesure selon le liquide ou le moment, donc il faudra que j’y pense) Le double coil, pas au début, déjà un simple coil pour apprendre à maitriser la chose sera amplement suffisant.
            Coté vape, j’aime bien mon nautilus , c’est vrai 🙂 pas vraiment besoin de plus.
            Par contre, les gouts, j’ai des bons liquides là, mais parfois, justement, je voudrais qu’ils soient un peu plus marqués, et pouvoir baisser un peu mon taux de nicotine comme ça, car en dessous de 12 mg ( ma limite basse maxi) je ne sens plus rien.
            Donc avec ta réponse , j’ai plein d’éléments pour mon choix, merci bcp ! 😀

        • Tony Fiant

          J’ai deux russian 91 % un gris et un noir et je les trouve juste… parfaits.
          Très bon rendu des saveurs, montage des coils facile, jamais eu de coulure et un prix près de la moitié du squape qui semble effectivement être une belle bête.
          Peut être mon prochain ou un Taifun, je ne sais pas… à moins que Kebochina nous ponde un nouveau Russian ou,Svoemesto un nouveau Kayfun 🙂
          Après, Céline à bien détaille de nombreux points. Les clones offrent souvent une qualité de vape quasi identique, c’est parfois l’aspect ou la finition qui peuvent déranger.

          • Céline Djibaoui

            Honnêtement, la finition des clones les mieux notés sont en général identique a l’original. En l’occurence sur le taifun je n’ai trouvé aucun défaut de finition, sinon les vis qui ont tendance a sortir si on dévisse trop (pas convaincu que l’original ne fasse pas pareil ceci dit).

            Bref, si on lis un peu les reviews d’utilisateur et qu’on fait des choix parmis les biens notés, y’a très, très peu de mauvaise surprise, je pense que le choix repose plutôt sur l’aspect moral qui entoure les clones.

            On peut vouloir faire vivre les shops français, on peut vouloir récompenser l’innovation.
            Sauf que quand tu sais qu’un clone se vend 16e sur le même produit contre 125 dans le commerce “traditionnel”, tu comprend les marges colossales des fabricants. Et quand tu vois le prix des authentique sur les sites chinois, tu comprend les marges colossales des shops français. Ca plus un budget serré, j’ai fais mon choix, et même dans des temps plus fastueux je ne suis pas convaincu que je reviendrais sur de l’original, à moins qu’un produit qui justifie réellement son prix fasse son apparition.

          • Tony Fiant

            C’est pourquoi je disais parfois.
            Souvent, pour un original, tu as plusieurs clones différents, certains très bons, parfois même meilleurs que l’original et puis d’autres…
            Sur la marge, c’est clair même si on,peut comprendre que beaucoup de fabricants d’originaux sont souvent des entreprises de taille modeste avec donc des coûts de fabrication moins optimisés.
            Quant au côté moral, si on a le portefeuille épais, on peut l’être. S’il l’est moins, notre moralité est plus fine aussi.
            Rien de malsain mais un simple ajustement naturel 🙂

          • Patricia

            Je le pense aussi, le principal est de trouver le bon compte, en plaisir et aussi en finances. C’est pour la bonne cause, original et clones, les deux sont à encourager également, ainsi tout le monde y trouvera son compte, et pourvu que ça dure encore longtemps comme ça!
            Quoiqu’il en soit, je préfère enrichir le commerce de la vape que celui de la cloppe !
            Et je vais même vous dire, y a longtemps que je n’avais pas dépensé mes petits sous avec autant de plaisir ! ;)))

          • Patricia

            Tu as raison, je pense que la vape doit s’adapter à tous les budgets, avec la qualité, et surement que les clones facilitent ça.
            Pour ma part, je ne suis pas riche mais je ne suis pas non plus génée, si je compare à ce que me coûtait mon tabac. D’autant plus que coiler est économique sur le long terme, je vais m’y retrouver. Et comme je sais faire des dosages, je vais commencer le diy aussi.
            Je ne pense pas faire collection de vapos, je veux juste un bon matos qui me donne satisfaction, car je n’achète jamais de merdouille, ça revient plus cher au final.
            Quand j’aime mon truc, je le garde des années, je veux donc du sur, du fiable.

          • Patricia

            Je ne saurais dire, le taifun, j’ai lu des avis qui disaient que c’est pas si simple que ça à bien coiler…. alors pour débuter, je risque de galèrer moi.
            Je retiens tes petits chouchous … 🙂

          • Céline Djibaoui

            Si, le taifun est vraiment très facile a coilé.

            Après si t’aimes l’aérien, le kraken est vraiment bien.
            Bon, c’est vrai que tu risques de galérer un peu a coiler au début, mais j’ai vu dans tes précédent messages que tu tournais également sur dripper. Sincèrement, un taifun est aussi simple a coilé qu’un dripper (faut juste savoir dosé un peu le coton mais sinon c’est hyper basique). Un kraken, c’est un peu différent mais c’est pas une montagne non plus. tu prépares un coil sur un tournevis, tu enfournes ton tournevis dans le trou et tu visse comme a peu près tout les atos sauf que c’est vertical. Si c’est le double coil qui te fait peur, tu peux te contenter d’utiliser ton kraken avec un seul coil (suffit de pas dévisser le deuxiême cache et y’a une option airflow a un seul coil).
            La seule vraie nuance est qu’il faut passer le coton avant de remettre ton tank sinon c’est galère, et qu’il faut une seringue pour remplir parce que ca se fait par un trou trop petit par une pipette. De même, il vaut mieux le stocker a la verticale et bien que je le trimballe un peu partout dans la journée, j’essaie d’éviter de trop le secouer quand même.

            Bref :

            Avantage :
            Qualité de vape similaire aux drippers, c’est très, très bon.
            Format un peu plus passe partout qu’un taifun.
            Airflow réglable en un clin d’oeil.
            Possibilité de monter en simple coil.

            Inconvénient :
            Plus petit = moins de contenant : 2.5 ml
            Pas super fiable sur l’étanchéité, j’ai jamais eu de gros problème mais je me méfie, un taifun parait plus fiable.
            Un peu compliqué d’avoir un tirage serré satisfaisant, on passe rapidement sur de l’aérien.
            Un peu plus compliqué a coilé, mais pas une montagne non plus si t’as l’habitude des drippers.

            Après si tu le prend en clone c’est jamais que 8 euros, si ta conscience te joue des tours tu pourras toujours t’acheter l’officiel si il te plait.

          • Patricia

            Lol, ah nan, le dripper ça n’était pas moi :)))
            Pour la contenance, peu m’importe, emporter mon juice n’est pas gènant, et j’aime bien changer de gout dans la journée, je me balade avec mes 2 vapos en fait 🙂
            Si je prend un Taifun gs, je peux y mettre le tube plus large aussi. J’ai comparé les vidéos entre l’original et le clone, je remarque des nuances : la chambre coulissante qui ne bloque pas comme sur l’original , coté vape , ça ne doit rien changer, c’est coté manip que c’est moins fini juste, d’où le coût de fabrication moindre je pense.Je dis ça, je ne les ai pas eus en main…

  • Tony Fiant

    Euh Denis, pourquoi tant de haine envers le franglais, il ‘ e semble d’ailleurs avoir vu les mots packaging et blister dans l’article ?
    Ce n’est pas que du snobisme ou une mode, c’est aussi parfois des termes courts qui de plus mentalement rendent bien synthétiquement l’idée.
    Entre all day et tout au long de la journée, mon choix est fait.

    • Denis COUGNAUD

      je suis bien d’accord avec toi, ce contre quoi je m’insurge c’est l’instauration d’un vocabulaire incompréhensible pour les nouveaux arrivants et comme le tout est toujours en anglais c’est encore plus agaçant à mon sens… cela me fait penser à une secte ou plus près de moi au langage juridique …. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer …. j’aime pas le style surfeur vapoteurs … voilà c’est que ca cher Tony..

      • Patricia

        Tu as raison dans le sens où ça n’aide pas la compréhension. Pour informer, mieux vaut utiliser un langage clair pour tous.
        Mais d’un autre coté, le fait de créer un langage commun propre est le marqueur d’un phénomène de constitution d’une communauté, d’un groupe qui se soude autour d’un intérêt commun et développe ses codes et son dialecte. C’est assez bon signe : les vapoteurs ne sont pas des individus isolés mais une communauté unie.

        • Tony Fiant

          Nonobstant ce qui fut mentionné dans les commentaires sus mentionnés et pour valoir ce que de droit, je pense que le End user newbie peut effectivement se trouver dans le cloud de la vape avec certains termes à l’instar d’une rez sub ohm en genesis sur un full meca hybride avec un kick alimenté par accu IMR protégé en 18650.
          Pour la langue, tu devrais t’y mettre car le mandarin sera la langue mondiale d’ici un siècle, anglais seconde langue et le français, un patois local pour les fabricants des jouets destinés aux petits chinois.
          Pessimiste ?
          Probably not…

          • Patricia

            Bowha, d’ici un siècle, j’aurais plus probablement appris la langue des asticots.
            squitch squitch …schromp

      • Tony Fiant

        No Soucy, c’était de l’humour.
        Et puis, ce syndrome linguistique touche toutes les sphères d’intérêt du net.
        Ce dernier semble tout de même être un facteur accélérateur de mélange des langues ce qui au final pourrait enfin permettre la construction de la tour de Babel…

  • KwaK

    J’utilise l’Aerotank v2 depuis un moment. Et sur une aspire carbon, mariage parfais, c’est pile ma vape!
    Pourrais tu m’expliquer comment tu procèdes pour rincer tes résistances? Si ça permet d’augmenter leur espérance de vie, ça m’intéresse!
    Merci!

    • Tony Fiant

      Tu démontes ce que tu peux de ta resistance en et eau chaude sur les pièces, tu laisses ensuite bien sécher le tout et voilà.
      Attention, tu récupères un peu au niveau rendu du goût et vape mais tu n’auras pas l’équivalent d’une neuve et, de plus, cela ne fonctionnera pas 10 fois de suite.
      Si tu es impatient, une resistance même encore un peu gumide fonctionnera mais tu auras plus de la vapeur d’eau lors des premières bouffées.
      Idéalement, après un rinçage/séchage, un dry brun va brûler les résidus caramélisés de liquide et tu auras encore un gain supplémentaire mais attention, si tu y vas trop fort, le Kanthal va lâcher.

      • Tony Fiant

        Dry burn : appuyer sur ton bouton comme si tu vapais avec ta resistance remontée sur le mod mais sans liquide dessus. Ton dry burn est terminé lorsque tu constates que tes spires sont toutes rouges. Pas d’appui prolongé trop longtemps mais faire plusieurs appuis successifs de quelques secondes.

  • Patricia

    Juste pour dire que pour le Nautilus et mini-nautilus, il existe des versions métal/plexi aussi. Ok ça n’est pas immortel mais un peu moins fragile quand même.
    Je regrette que le mini n’ait pas la même jolie coque grillagée que le normal, que je trouve très beau.

  • moi et moi

    voula revenir a la vape tiède/chaude en de debut d’hiver (quand il fait froid dehors et qu’on vape froid…brrr les frissons lol) je ne savais pas quoi choisir entre les x version de clearo kanger dédier a la vape chaude…finalement suite a une promo je me suis pris l’aerotank v2 (18 euro ,c’est moins cher qu’un PT3 + aiflow a part et moins cher que sur des bouique connue..), reçu hier et..tres bon clearo (j’en est recommander 2 du coup)

    très bon clearo, j’avais deja eu un avant gout du coter “aero” avec mes pt1 et 2 avec base airflow
    le v2 a un skin légèrement différent du V1 , il est aussi fournis avec 2 réservoir, celui en pyrex habituel et un en inox…qui est plutot sympas MAIS… il n’y a aucun moyen de voir la quantité de liquid présent avec ce tube en inox…une petite fente en pyrex aurais permis de surveiller le niveau de liquid , donc ont vape a l’aveugle (faut attendre que ça crame pour savoir que c’est vide lol),

    la base airflow de mon V2 est une base V3 , elle n’a pas 2 petit trou, ni un seul (mais gros) trou , mais 5 petit trou (la y auras pu aucun soucis d’aspiration lol)….d’ailleur sur 99% des photo de l’aerotank v2 c’est la base airflow v2 que l’ont vois dessus, presque jamais la base v3 (pourtant reçu neuf avec le “coffret” du tank)

    par contre… tourner l’airflow est assez difficile, car bien souvent ont devise la base elle même du clearo …voir même la base “complète” (airflow, base du clearo + la partie inférieure sur le réservoir), l’airflow V1 était plus “facile” a régler, j’vais essayer de m’habituer a laisser l’airflow grand ouvert, ca m’eviteras de demonter ceci ou cela en voulant regler l’airflow

    au niveau de la résistance..j’avais en ma possession des V2 (mèche visible + grande cheminée) après 5 min d’utilisation…glouglou , problème d’aspiration…j’ai donc essayer une des V3 fournis avec l’aerotank et.. aucun soucis

    juste…dans l’article ça évoque le fait qu’il sois dommage que kanger n’est pas fait de résistance simple..des résistance simple ça fait x année qu’il y en a pour pt, pt1 , mini pt, unitank ,etc,etc…résistance simple = vape froide/tiède, si c’est ca qu’ont veut…ben ont prend un PT1 ou 2, une base airflow et voila, l’aerotank tout comme le pt3 sont des clearo aillant des résistance penser pour la vape tiède/chaude

    par contre le prix des résistance est a ce jour encore élever, moi qui vape plusieurs liquid dans la journée (1 clearo et 1 mèche par liquide), quand je doit changer les résistance des clearo…bjr la facture

    au niveau de la contenance ont reste dans le classique, si ont veut plus gros ont prend plus gros , comme j’ai toujours 2-3 clearo (avec liquide différent) sur moi quand je sort je ne suis jamais a “court” de liquid
    si je devais acheter 1 giant (le plus gros kanger je crois) pour chacun de mes liquid…aie aie aie la facture !!

    petite déception au niveau du tube en pyrex qui n’est pas de la même dimension que ceux qu PT2 /PT3 et Aero v1..moi qui a une floppé de tube pyrex de couleur pour ces 3 clearo la..je vais devoir en prévoir d’autre juste pour l’aerotank v2

    clearo qui a quelque petit défaut mais qui dans l’ensemble ne sont pas gênant (sauf pour le tube en inox), les amateur de vape tiède/chaude ont ENFIN une nouveauté a faible prix , car le nautilis aspire….aie aie le prix et sinon plus de nouveauté , ont rester avec les truc type vision/t2 (1.5 ou 1.8 ml) ou vivi nova