Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Kanger AeroTank Giant

Kanger AeroTank Giant

Des petits, des moyens et puis des grands. Kanger continue dans sa course folle à l’innovation en sortant une version survitaminée de son nouveau fer de lance, l’AeroTank. Après quelques semaines de test, Denis nous livre enfin son avis sur ce clearomiseur aux allures très musclées.

Kangertech dans le nouveau monde des 30mm

La boîte du Kanger AeroTank Giant

La boîte du Kanger AeroTank Giant

Après mon test en mai du mini AeroTank et en juin du Mega Aerotank, je pensais bien que le terme Mega était l’aboutissement en terme de taille et de poids et bien c’était sans compter sur la formidable capacité de Kangertech à réagir à tous mouvements du marché même les soubresauts.

Je vous propose donc ici une surenchère car ce Giant AeroTank de Kanger n’est rien d’autre que la version 4.5 ml du Mega Aerotank que j’ai déjà eu l’honneur de tester ici même. Le format du Mega était adapté à mes besoins et surtout à mes Mods mais c’était sans compter sur l’arrivée dans mon écurie du performant Seven 30 qui je vous confirme encore ce jour, et même en vacances, que ce géant a remisé tous mes autres mods aux placard, du moins quand je reste chez moi. Même si j’ai toujours avec moi un bon petit méca histoire de prévoir le pire…

A l'ouverture l'atomiseur et un manuel d'utilisation

A l’ouverture l’atomiseur et un manuel d’utilisation

Voilà donc que l’histoire se répète et que Kangertech en profite au passage pour améliorer un système que j’avais déjà critiqué sur le Mega, à savoir cette évolution des premières versions de l’airflow, ou en français le réglage d’arrivée d’air dans votre résistance.

Mise à jour : Pour revenir sur les choix de Kangertech que je trouvais judicieux par rapport à la qualité générale de fabrication de leur produit, je dois vous dire de suite que ce gros clearomiseur ne fait pas exception à cette nouvelle règle. Mais cette élévation de qualité ne va pas sans une élévation subséquente des tarifs qui le positionne directement à coté de certains reconstructibles que j’ai pu tester ici, en particulier le populaire Magoo S ou autres Fogger. Il se paye même le luxe à ce jour d’être un poil plus cher, ce qui me fait du coup relativiser ce fameux rapport qualité prix.

Une jolie pièce pour une vape grand format

Une jolie pièce pour une vape grand format

Quoi qu’il en soit il s’agit bien d’une première de Kangertech dans les joujoux de ce diamètre 30 mm quasi identique au diamètre du Big Fogger V4 que j’ai testé ces jours derniers.

Vous pourrez en revanche vous étonner de suite du look râblé de ce Giant et de son emport de seulement 4.5ml de liquide car dans ce diamètre il s’agit d’une « petite » contenance et même elle reste inférieure à celle de mon Nautilus de chez Aspire. Mais pourquoi ne pas avoir imaginé un tank légèrement plus haut pour contenir plus de liquide … ? Sachez de suite que cette surenchère va encore continuer. Je vous réserve une surprise de taille aux allures de clearomiseur customisé.

Aspect général du Giant Aerotank

De gauche à droite : AeroTank Mini, V2, Mega et Giant

De gauche à droite : AeroTank Mini, V2, Mega et Giant

Bague de réglage d’arrivée d’air repensée une troisième fois, design verre /métal premium, embout métallique emprunté, double résistance v3

Le packaging, qui identifie désormais et parfaitement la marque à lui seul, est classique, très correct et sérieux. Nous avons une notice de démarrage rapide sur le dos de la boîte et une notice à l’intérieur, mais cela respire quand même le respect du consommateur et la continuité de fabrication. De plus vous trouverez pas mal de gage anti-contrefaçon sur l’emballage mais aussi désormais sur le blister protégeant cette même boite.

Ce Giant AeroTank reprend le look du Mini AeroTank et Méga AeroTank tout en modifiant une chose qui devait l’être. Kangertech a réutilisé le système de la base du Kanger Méga AeroTank que je trouvais géniale au sens où la résistance n’est plus en contact avec la batterie, évitant ainsi tous contacts de liquide.

Nouvelle bague de réglage et capacité de 4,5ml et résistance bottom dual-coil.

Nouvelle bague de réglage, capacité de 4,5ml et résistance bottom dual-coil.

Comme le Méga AeroTank, il conserve la cohérence de son design en empruntant le look de l’embout du Kayfun comme sur le mini. L’idée est toujours excellente car cet embout est à mon sens le plus agréable en bouche. C’est en outre la même idée qui s’applique avec l’intégration dans les accessoires d’un tank métal de grande qualité qui a le mérite de faire varier le look de votre atomiseur si vous le souhaitez, mais aussi et surtout, de le rendre quasi indestructible.

En revanche je vais vous demander de porter votre regard sur la bague de réglage d’air au bas du clearomiseur. Vous remarquerez que cette dernière utilise le même principe de bague qui tourne, mais avec un système intelligemment repensé car comme je l’écrivais précédemment la bague du Mega Aerotank était trop résistive à l’usage.

Zoom sur la bague de réglage d'arrivée d'air (air flow)

Zoom sur la bague de réglage d’arrivée d’air (air flow)

Sur ce Giant, de part sa taille et son nouveau système, cette bague est nettement plus pratique à utiliser et les repères sont désormais gravés sur le bas et donc beaucoup plus visibles qu’avant. Vous apercevez cinq petits trous que la bague en tournant vient boucher ou non. C’est largement suffisant pour trouver sa position de vape idéale. Il n’y a toujours pas de butée pour cette bague qui tourne donc sur 360 degrés.

Deuxième vue rapprochée de la bague d'air flow

Deuxième vue rapprochée de la bague d’air flow

Mise à jour : Comme pour le Mini et le Méga Kanger AeroTank, ce n’est plus un alliage mais de l’inox dit alimentaire 304 , inoxydable selon Kangertech. Ce changement de matière lui procure un aspect plus industriel et mieux fini. La cheminée intérieure et le filetage, qui viennent assembler les deux bagues haut et bas de cet Aerotank, sont usinés en massif ce qui lui procure une plus grande résistance et aussi une bien meilleure allure.

Remplissage tête en bas, par les 4 trous prévus à cet effet.

Remplissage tête en bas, par les 4 trous prévus à cet effet.

Pour ce qui est de la grille du bas, celle avec les 4 trous, on perd les difficultés de remplissage du Méga car tout est ici plus large et donc les trous plus gros permettent un remplissage facile.

Revue technique

• 2 nouvelles résistances dual-coil : 1.8 et 2 Ohms interchangeables par le bas
• 1 base avec nouvelle bague de réglage comportant 5 positions
• Pas de vis 510 en acier
• Un drip tip (embout) en métal version Kayfun
• Un réservoir transparent en pyrex démontable plus épais
• Capacité: 4.5 ml
• Longueur: 34/56 mm (avec/sans le drip tip)
• Diamètre: 30 mm
• Poids : 95 g soit 28 gr de plus que le Mega
• Tank en métal en remplacement du pyrex qui augmente le poids à 112 g
• Un dépliant explicatif

Assemblage et remplissage

Les six parties du Kanger AeroTank Giant

Les six parties du Kanger AeroTank Giant

Comme les Mini et Méga, il est entièrement démontable en 6 parties distinctes. Le nettoyage de l’ensemble est toujours très pratique, surtout en ce qui concerne la partie en verre pyrex qui a tendance à se « brumer » si on utilise des liquides gras (>50%VG). Ici plus de problème, tout est facilement accessible. L’embout qui se positionne très correctement sur la bague haute est interchangeable. A ce sujet je vous conseille fortement de rincer l’ensemble avant le premier usage si vous ne voulez pas de goût métallique.

Assemblage (vue de haut)

Assemblage (vue de haut)

Il vous faudra d’abord assembler les parties entre elles : rassurez-vous c’est facile même pour un novice débutant la vapote et puis il y a la notice qui vous montre avec l’aide de visuels comment procéder. J’ajoute qu’il est nécessaire de bien vérifier le serrage des parties entre elles et surtout le complet serrage de la résistance sur la base à chaque fois que vous remplissez, car par expérience cette résistance peut se desserrer toute seule.

L’utilisation du tank métal peut être ici un gage de sécurité renforcé en milieu hostile, et même si cela vous empêche de constater votre niveau de liquide vous pouvez toujours miser sur la contenance de 4.5 ml et vos habitudes de consommation.

Passons au remplissage, facilité par le diamètre plus large de 8 mm : On dévisse la bague du bas avec la résistance pour le remplir par le fond. Précisons aussi que la résistance peut être changée sans avoir à vider tout le liquide présent dans le Tank. Quoi qu’il en soit, vous remarquerez que vous devez faire passer le liquide par les trous de la couronne du bas.

Petite astuce pour éviter les désagréments, quand vous remplissez votre réservoir je vous conseille de le retourner à plat sur un support en enlevant le drip tip. Vous verrez en effet que si vous procédez trop vite, du liquide restera dans la base et sur le plateau, et viendra par conséquent graisser votre surface. La base étant lisse, elle pourra alors s’échapper lors du revissage, vous obligeant à prendre une nippe pour essuyer le surplus.

Comme pour le Méga, et pour terminer sur un phénomène qui m’agace un peu à la longue car directement lié à la conception de la base, quand vous remplissez à fond votre méga et que vous le retournez, vous vous rendrez compte que la moitié du liquide disparait dans cette base et du coup on a toujours l’impression que ce clearomiseur est à moitié vide et pire, en fin de tank vous êtes sans cesse obligés de le retourner pour voir ce qu’il vous reste de liquide. Je trouve ça personnellement très pénible.

Sur cette Photo 5 on se rend bien compte de la direction que prend le flux de liquide une fois le tank retourné, et qui devient donc de fait, invisible par le pyrex.

Utilisation / rendu des saveurs / Hit : Incroyable sur mon Seven 30

Mini AeroTank, AeroTank V2 et AeroTank Giant mis côte à côte

Mini AeroTank, AeroTank V2 et AeroTank Giant mis côte à côte

Revenons sur la possibilité de régler l’arrivée d’air dans votre clearomiseur. Vers la gauche vous diminuez et vers la droite vous augmentez. Simple, et pour le coup très efficace ici dans cette troisième version de bague d’air flow. Sur ce Giant cela marche très bien, la bague n’est plus résistive sans pour autant se dérégler. Parfait…. Le flux d’air est désormais réglable pour chaque goût et vous permet d’apprécier la vraie différence qui réside entre 1/3 et 5 trous.

Au sujet de cette nouvelle bague vous vous rendrez compte qu’elle équipera progressivement tous les Aerotank de la marque car on la retrouve sur les nouveaux petits clearomiseurs de la marque affublés de ce nom étrange, le Mow, que je suis en train de tester en ce moment même. De mémoire, ce Giant est le premier à inaugurer cette bague.

Mise à jour car identique au Mega AeroTank / Double résistance (dual-coil) troisième version

Dans un premier temps, cette nouvelle résistance double est compatible avec le Mini Aerotank mais aussi avec ces prédécesseurs en version 3 ou AeroTank version 1. Et souvenez-vous, j’avais été très critique sur la première version de cette résistance double lors de mon test du Protank 3. Kangertech avait remis ses ingénieurs au travail pour une seconde version qui récupérait d’ailleurs une grande cheminée et qui fonctionnait mieux sans pour autant égaler la nouvelle concurrence en provenance de Aspire ; même si pour ma part je les trouvais un poil mieux en ce qui concernait les rendus gustatifs.

D’ailleurs à cet égard, je lis partout et chez Kangertech en tête, « version 2 de la résistance dual coil ». C’est faux, c’est la version 3 de la dual coil car tout le monde semble avoir oublié la première version de la dual coil qui équipait le Protank 3 au départ, celle dont la cheminée était toute courte. J’aimerais bien conserver un semblant de vérité historique ! (sourire)

Le Kanger AeroTank Giant monté ici sur un Mod Seven 30

Le Kanger AeroTank Giant monté ici sur un Mod Seven 30

Kangertech s’était remis au travail pour ces nouvelles versions et je vous confirme après quasi 1 mois d’usage entre le Mini et ce Méga que ces résistances ont clairement besoin d’un rodage. Je me suis aperçu que ces résistances offraient leur complet rendement après 3 ou 4 tanks. En revanche je confirme aussi, et ça n’implique que moi, que Kangertech a perdu en rendu gustatif et là je compare directement à leurs anciennes résistances mais aussi à ses concurrentes directes les Aspire. Je crois pouvoir dire que ces deux phénomènes proviennent de la conception plus serrée et plus enfermée que les autres, mais aussi et surement, au fait que je vape désormais exclusivement en 50/50 avec un flux d’air important.

En revanche le rendu de ces résistances 2 ohms sur mon Giant est encore meilleure que sur les Méga et Mini et cela est dû en partie à la pression plus importante du fait des 4.5 ml de liquide. La dépression d’air est évidemment différente entre les 2 tanks. Elles ont probablement été conçues pour ce Méga et non pour le Mini mais sont franchement parfaites pour ce Giant.

La colonne d'air a subi quelques transformations, améliorant la résistivité au tirage.

La hauteur limitée de l’atomiseur lui procure des propriétés intéressantes sur le rendu des saveurs.

Enfin vous pourrez remarquez sur la photo ci-contre que la cheminée de la résistance va très haut dans le tank pour venir quasiment à l’effleurement du drip tip, lui procurant ainsi une rendu à mon sens plus fin et surtout plus chaud.

Cette explication justifie à mon sens la décision de Kangertech de limiter la hauteur de son tank de la sorte.

Cette nouvelle résistance est donc réussie et contrairement à ce que je peux écrire pour les petits clearomiseurs, l’utilisation ici d’une dual-coil est tout à fait justifiée pour ce format de clearomiseur qui trouve sa juste place sur un Seven 30 et non sur une batterie Ego. Ajoutons quand même que sur une boite de 5 résistances certifiées Kanger j’en ai une qui n’a jamais marché du fait d’un joint de base défectueux et à ce prix c’est intolérable !

Le prix élevé fait de ce Giant un haut de gamme du non-reconstructible et le positionne directement en concurrent direct Big Fogger V4 ou autres “Big chose”. Mais je dois reconnaitre que monté sur mon Seven 30, non seulement le look est juste parfait mais qu’en plus la qualité de vape atteint une autre dimension, qui contrairement à tous mes reconstructibles, est de plus très fiable dans la durée.

Voilà deux semaines que je vape avec ce Giant sur mon Seven 30 avec la même résistance. C’est franchement reposant par rapport à un reconstructible qui a toujours un pied de travers même si je l’adore mon Russian gris. Et à vous les apôtres du reconstructible, je vous promets que la différence de vape devient minime. Quoi qu’il en soit, ce Giant aura vraiment sa place dans votre écurie ! Croyez-moi.

En résumé

Points positifs

  • Qualité de fabrication encore améliorée et joint silicone d’excellente facture
  • Contenance enfin digne pour un Kanger
  • Réglage d’air enfin optimal
  • Résistance dual coil troisième version offrant une vapeur plus abondante
  • Entièrement démontable et lavable
  • Embout mobile type Kayfun interchangeable et identifiable
  • Acier inoxydable alimentaire et design parfaitement abouti
  • Possibilité de blindage via le tank en métal
  • Vape plus chaude que sur les modèles plus petits

Points négatifs :

  • Résistance encore beaucoup trop chère (2.20€ à ce jour !)
  • Légère dégradation des goûts des liquides par rapport à l’ancienne résistance
  • La contenance aurait pu être encore plus importante à mon sens
  • Excellent attelage avec un Seven 30 (flush completed)
  • Très Gourmand en liquide
  • Absence de strie d’appréhension sur la bague du bas de l’Aero pour le dévisser
  • Prix élevé

Conclusion

Note générale : 4.5/5 si monté sur un Mod 30 mm à vape lisse. Sinon 4/5.

Evidemment ce Giant est limité à mon sens aux Mods de 30 mm de diamètre, ce qui va de fait amoindrir l’intérêt de mon article, mais tout de même, si vous achetez un Seven 30 ou un autre Mod de gros diamètre, n’hésitez pas une seconde, ce Giant doit vous rejoindre.

Kanger AeroTank Giant

1 Réservoir en Pyrex 4.5ml / 1 Réservoir en Inox 4.5ml / 2 Résistances Kanger AeroTank Giant : 2Ohms (nouvelle version) / 1 Drip tip 510 inox / 1 Base AeroTank Giant avec Air Flow / 1 Head cap + base

Le Kanger AeroTank Giant en images

Name of Reviewed Item: Kanger AeroTank Giant Rating Value: 4.5 Image: http://www.ma-cigarette.fr/wp-content/uploads/2014/08/1-32.jpg Review Author:Review Date:
  • Tony Fiant

    Merci Denis pour ce test.
    Nous avons donc là un produit véritablement à la frontière avec le reconstructible.
    Une chose m’interpelle toutefois : 2 semaines avec la même résistance ? Pas de dégradation du goût ? Liquides “gentils” ? Je ne vois pas ce qui peut justifier une telle pérennité si tu es vapoteur important ce qui est le cas, je crois.
    Le positionnement tarifaire est logique, après tout, pourquoi les non reconstructibles devraient être systématiquement moins onéreux que les reconstructibles ? La justification du prix vient des matériaux, de la qualité d’usinage, de la finition.
    Ceci dit, il reste le coût des résistances qui, sur le long terme, fera toujours pencher la balance en faveur du reconstructible… sauf, sauf si la résistance dure aussi longtemps que tu le précises mais je reste quand même dubitatif…
    Le type même de matériel qu’on aimerait bien essayer avant achat car “c’est presque ça” mais il faut quantifier le “presque” et c’est un critère personnel.
    Pas de mod en 30 pour le moment donc je vais attendre le giga-aéro-ultra-titan-tank 🙂

    • Titan

      Dans l’immédiat, j’ai pas prévu la fabrication d’un autre hyper-méga-supra-tank portant mon nom, Tony … Va falloir être patient … 🙂
      Merci cependant pour ce test à “Ma cigarette”, je me tâte depuis un moment à aller flirter avec le Seven 30 dont je regrette le mono filetage 510. J’ai une quantité … “gastronomique” de T3S/T3D dont je me sers pour les différentes déclinaisons de mes liquides DIY, et j’avoue que j’aurais préféré le tête du Seven 22 sur le corps du 30, histoire d’éviter une … ségrégation pas pratique.

      • Tony Fiant

        Désolé pour le non respect du copyright (c). On met nos avocats en contact 🙂

  • Thomas68

    Pour info kanger va sortir un aerotank turbo , contenance de 6 ml avec deux résistances oui vous avez bien lui il aura besoin de deux résistances pour fonctionner , je trouve cela un peu tout much !!!!
    Pour ce qui est de leur résistances elles sont très bien à condition de vapper des liquides avec minimum 40% de vg car le rendu est très sec.
    A l’époque du protank 2 et mini protank 2 j’ai toujours préféré le rendu des saveurs de ce dernier mais le mega et le mini c’est tout l’inverse et je comprends que c’est encore accentué avec le giant.
    C’est un peu hors sujet mais j’ai le mini nautilus depuis 2 semaines avec les nouvelles résistances bvc et c’est le top , moi qui adorais le rendu d’aspire , une bonne vape saturé comme je les aime ,pas sèche et un excellent rendu des saveur pour moi aspire on fait très fort , il ont pris leur temps et on sorti un superbe produit , à savoir que je n’ai pas du tout aimer le nautilus (rendu très pauvre des saveurs).

    • Tony Fiant

      Effectivement, j’ai vu la bête et si les résistances sont au même prix unitaire, c’est 4,40 euros à chaque changement tous les x jours, x=2 ?
      Alors, ok, le paquet de tueuses, c’est 7 euros par jour mais l’argument financier en prend un coup d’autant qu’il faut y ajouter le prix du matériel, du liquide…
      Il reste l’argument médical mais nous sommes en train de perdre doucement l’argument économique de la vape.
      À voir aussi si le dual coil apporte un vrai plus notamment sur les saveurs. Le brouillard, c’est bien, le brouillard goûteux, c’est mieux.

  • Céline Djibaoui

    Je veux bien croire que la frontière entre le non reconstructible et le reconstructible s’amincit en terme de rendu, mais j’avais quand même déjà lu la même chose sur le nautilus.

    Or j’avais pas de reconstructible avant, j’en ai acquérit un depuis, et j’ai pas forcément été agréablement surpris sur certain liquide (faute du liquide, pas du reconstructible), mais j’ai été carrément épaté sur d’autre.
    Maintenant mettre du pomme canelle dans mon nautilus, j’ai l’impression de donner de la confiture au cochon (par contre sur certain liquide pas incroyable, je les préfère presque dans le nautilus).

    Alors c’est vrai que c’est peut être reposant de changer la résistance en quinze secondes top chrono quand on vape depuis des semaines (et encore, j’ai lu dans un autre test que tu les ébouillantais et leur faisait subir d’autre traitement qui représente aucin intérêt sur du reconstructible). Je me lasserais peut être effectivement d’ici quelques semaines de prendre cinq minutes pour ouvrir mon atos et remettre un nouveau coton tout les deux jours. Mais je suis encore beaucoup trop euphorique à propos de la vape de mon nouvel ato pour trouver au nautilus un quelconque intérêt pour y mettre un all day (en tout cas à la maison).

    Bon de toute façon j’ai pas de mod 30mm, et j’ai un mega aerotank mais mon reconstructible l’a relégué au même plan que le nautilus.

    A part ça j’sais pas si on peut dire strie d’appréhension, strie de préhension me parait plus approprié (mais je suis peut être dans l’erreur).

    • christophe

      on dit effectivement prehension …. tout comme on dit “j ai acquis” 😉

      • Tony Fiant

        Il manque l’accent sur le premier “e” de préhension et le “‘” pour “j’ai”.
        J’aime bien la perfexion 🙂

        • christophe

          ouarf 🙂
          pour ma d’efense, clavier e’tranger . j’avais le choix entre les accents et les ßÄÖÜ 😉
          pour la quote, pas d’excuse.

  • Tony Fiant

    “Bonjour. Rédacteur pour un site dédié à la cigarette électronique recherche un entrepôt de 15 000 m2 pour le test de ses prochains mods et atomiseurs. Une citerne de 2000 litres (2000000 ml) serait un plus. Pas sérieux s’abstenir”