Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » MODs » Joyetech eGrip

Joyetech eGrip

Voici la revue de l’eGrip, un Mod Box compact produit par la société Joyetech (Chine). L’objet qui n’accepte que les résistances de la même marque et dont le réservoir est directement intégré, offre une vape simple mais de qualité à destination des vapoteurs curieux de s’essayer à ce nouveau format.

Joyetech reviendrait-il dans la course ?

Le boitier de l'eGrip

Le boitier de l’eGrip

Joyetech a été ma toute première marque préférée quand j’ai quitté le tabac pour la vapote, c’est dire l’attachement que j’ai pu avoir pour ce fabricant. Pour tout dire c’est grâce à un simple essai lors d’une soirée, avec un vaporisateur de cette même marque, que je me suis penché sérieusement sur cette question de vapote.

Mais depuis plus d’un an, je n’ai plus été convaincu par ces produits et même pire pour certains, je n’ai même pas pu les tester tant il était parfois compliqué de mettre la main dessus assez tôt pour un faire un test digne de ce nom. Mes derniers articles portaient sur l’ego CC et le eMode il y a maintenant presque un an. J’ai été conquis par une excellente qualité de fabrication et un design épuré, mais fût toujours extrêmement déçu par les résistances maisons. Cette cruelle déception à l’usage m’a fait très souvent abandonné cette marque pour des raisons évidentes d’une vape qui n’était plus à la hauteur de la concurrence.

Arrêtons ici le suspens car cette eGrip de Joyetech a enfin réussi à me réconcilier avec cette marque et c’est peu dire ! Bien sur rien n’est parfait et il reste toujours des interrogations, mais cette petite chose « toute en un » a de vraies qualités et une résistance, qui bien que trop basse et assez délicate à mettre en route, offre enfin une vape de qualité et en rapport avec la beauté du plumage.

L'eGrip de Joyetech offre un bel effet design chromé.

L’eGrip de Joyetech offre un bel effet design chromé.

De surcroit et je tiens à le souligner de suite, c’est la première fois que je peux mettre un vaporisateur dans la poche sans aucune gêne. C’est juste un peu plus gros qu’un zippo tout en étant quand même nettement plus lourd. Mais à ce seul niveau-là elle est plus pratique que mon iStick que j’adore toujours.

Joyetech était une marque fondée sur l’innovation technologique et avec cette eGrip elle semble retrouver une innovation tant pratique qu’esthétique, et j’avoue que cela me fait bien plaisir. C’est une réalité qui a fait la réputation de cette marque, mais qui est aujourd’hui fortement concurrencée par d’autres identités comme Innokin, Kangertech et Aspire.

Cette eGrip de Joyetech est donc une mini box ou un mini Box Mod comme l’iStick d’Eleaf Ismoka mais à la différence de toute la production actuelle, elle est la seule à regrouper l’ensemble nécessaire à la vape dans un encombrement aussi réduit. Elle s’adresse concrètement à des vapoteurs qui veulent acquérir quelque chose de plus discret et d’une simplicité d’usage redoutable car ici il n’y a pas à se questionner sur la bonne compatibilité de tel ou tel clearomiseur. Si vous n’y connaissez rien du tout et que vous n’êtes pas lecteur de ma-cigarette.fr, ce produit est le plus simple à ce jour pour commencer à vapoter sans se poser de questions.

L'eGrip sait se faire discret. De gauche à droite : Fury S, iJust, eMode, SVD, eGrip, iStick, Bec Pro et Seven 30.

L’eGrip sait se faire discret. De gauche à droite : Fury S, iJust, eMode, SVD, eGrip, iStick, Bec Pro et Seven 30.

C’est déjà en soit une large qualité. J’aurais adoré commencer avec ce matériel et si j’ai réussi à arrêter avec des trucs un peu foireux qui fuyaient tout le temps alors vous aurez de moins en moins d’excuses pour ne pas franchement essayer d’arrêter le tabac avec cette eGrip qui je vous le confirme ne doit pas être associée à la maladie homonyme mais plutôt au fait que vous avez toute votre vapote au creux de la main. Rien ne dépasse !
C’est vrai que je serais plus circonspect pour des vapoteurs avertis qui sont déjà largement équipés mais en fonction de votre utilisation vous pourrez comme moi lui trouver un avantage imparable qui est de pouvoir l’oublier au fond de votre poche !

Finition Joyetech à la hauteur pour un mini Box Mod tout en un

Ouverture de la boîte

Ouverture de la boîte

La boite de présentation de l’eGrip est comme toujours chez Joyetech presque parfaite. L’ensemble respire la classe californienne version Apple et quand vous ouvrez la boîte et que vous détaillez l’ensemble, vous trouverez tout ce qu’il faut pour débuter sans se poser trop de questions.

Vous apparait alors l’objet qui m’a franchement fait une très bonne impression d’ensemble. Non ce n’est pas un gros briquet, c’est un vaporisateur ! Et pour preuve cet eGrip a suscité pas mal d’interrogation autour de moi et pourtant mes proches commencent à être rompus à mon changement permanent d’outillage.

De mémoire le dernier à porter railleries ou interrogations de la part de mon entourage a été justement le VTR d’Innokin. C’est donc une bien jolie performance de Joyetech d’avoir complètement lissé les apparences extérieures ou du moins tout ce qui peut rappeler la vapote. Le seul rappel voyant est le drip tip qui d’ailleurs au passage n’est pas des plus agréables en bouche.

Aperçu du contenu du coffret

Aperçu du contenu du coffret

Le contenu de la boîte est plus que correct à ce tarif (autour des 60 euros). En effet vous y trouverez un chargeur de bonne qualité, un câble USB, 2 résistances de rechange, un tournevis genre coccinelle WW et un mode d’emploi en français qui ne nécessite pas de loupe pour sa lecture.

La première sensation à la prise en main a été pour ma part une impression de robustesse mais aussi de poids assez élevé au regard de la taille de l’objet. C’est en partie lié à la densité de la eGrip car au final même si elle est plus lourde qu’une Ego, elle reste assez raisonnable et surtout elle sait se faire oublier en se situant justement entre un mod classique et une Ego.

Une fenêtre permet de visualiser le niveau de e-liquide restant.

Une fenêtre permet de visualiser le niveau de e-liquide restant.

Comme toujours chez Joyetech l’assemblage est très bon même si je note ici et là quelques imperfections au niveau du revêtement final, l’ensemble apparait comme un Mod Box quasi indestructible. Je l’ai fait tomber de ma hauteur sur du béton je n’ai déploré aucun problème ni même aucune trace de chocs, et c’est plus qu’un bon présage.

La seconde réalité observée est la discrétion des commandes de l’eGrip qui renforce l’impression de classe et d’élégance et qui de plus s’avèrent très pratiques. Le switch sur la tranche de la box tombe naturellement sous le pouce et est entouré d’une roulette de sélection pour le wattage désiré.

Ce mod box comme dénommé par Joyetech est une vraie réussite en termes de design, d’ergonomie et de simplification des usages liés à notre vapote. C’est une certitude et cela aurait pu être franchement parfait si Joyetech demandait plus souvent leurs avis à de vrais vapoteurs lambda.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles sont donc les suivantes :

  • 1 bouton en métal rond sur le côté (on et off par 5 pressions rapides)
  • Sélection de la puissance par roulette de réglage à 360 degré entourant le switch
  • Wattage variable : 8 à 20 W, par incrément de 10 positions (aucune logique dans les marques vis-à-vis du wattage sélectionné)
  • Compatibilité : aucune car le clearomiseur est intégré
  • Poids avec liquide : 191 grammes (les mod classiques tournent à 200/250 gr hors clearo)
  • Longueur: 9.95 cm avec l’embout ;
  • Epaisseur : 2.04 cm
  • Largeur : 4.64 cm
  • Accu 1500 mAh intégré
  • Recharge par USB non protégé par un cache
  • 1 embout métallique propriétaire
  • Affichage batterie restante par clignotement de plus en plus rapide de la led
  • Réglage des watts en tournant la roulette
  • Matière : acier/inox
  • 2 têtes d’atomiseurs de 1.5 ohms de type CS
  • Un tournevis pour régler l’entrée d’air
  • Un mode d’emploi simple et en français correct
  • 5 couleurs au choix
  • Une prise murale de bonne qualité
  • Un câble usb

Tout ce qu’il faut pour une excellente compacité, et à ce stade la seule chose qui me déplait est le drip tip qui n’est que difficilement interchangeable, les drip tip 510 sont trop mobiles pour être un bon choix de remplacement, et comme le revêtement du drip tip de l’eGrip est désagréable à la longue je trouve ça bien dommage. Voilà une première chose à rectifier sur une éventuelle V2.

Usage simplifié à l’extrême mais réglages limités avec cette résistance

Après 5 pressions sur le bouton, une micro led s’éclaire juste en dessous du bouton rond, c’est fin, classe et pas trop voyant. Cette micro led blanche s’allume quand on vape et montre que le réglage de la puissance désirée doit se faire ici et non en haut de cette même molette. Ça va mieux en le disant. Et j’en arrive malheureusement à ma première critique réelle de ce magnifique Mod Box.

Zoom sur la molette de réglage

Zoom sur la molette de réglage

La molette de réglage ne mentionne que la puissance de 20 w à côté d’un gros trait en blanc sur la roulette. Comprenez que si vous positionnez ce gros trait en face de la led vous vapez au max de 20 watts et là je vous le déconseille fortement si vous ne voulez pas brûler de suite votre résistance toute neuve. Soyez donc attentif car les mentions sous formes de traits d’épaisseur différente sur cette roulette sont franchement insuffisantes au départ et comme elle tourne à 360 degrés vous avez vite fait de vous perdre et de sélectionner une puissance trop forte !

Mon conseil tout à fait impératif et qui n’est pas dans le mode d’emploi est de positionner votre roulette sur le plus petit trait qui est à coté des 20w. Dans cette position vous commencerez à vaper à 8 w.

Le remplissage se fait par l'ouverture d'un petit clapet sur le côté.

Le remplissage se fait par l’ouverture d’un petit clapet sur le côté.

Le remplissage se fait en soulevant une petite trappe sur le flanc de la box, c’est super ingénieux et très pratique sous réserve d’avoir un minimum d’ongle. C’est simple et facile si l’embout de votre flacon de liquide est assez fin pour entrer dans le gros trou. J’ai aussi réussi sans trop de difficultés avec les pipettes des flacons Halo ou Green Vapes.

L’étanchéité se fait par un joint en silicone qui vient boucher le petit trou à la fermeture de la charnière. C’est parfait sauf à noter une petite crainte sur la durabilité du système de fermeture de cette trappe par un simple clic qui je pense à la longue va s’user et ne plus tenir cette trappe et par conséquent ne plus faire aussi étanchéité. A utiliser donc avec précaution.

Le tournevis à droite sur la photo permet de régler l'arrivée d'air (air flow).

Le tournevis à droite sur la photo permet de régler l’arrivée d’air (air flow).

Quant au réglage d’air qui nécessite le joli tournevis coccinelle, il offre une gamme de réglage d’airflow assez restreinte. Cela est peut-être dû au fait que je me suis habitué aux forts tirages des Protank ou autres reconstructibles Lemo/Russian et donc ici même ouvert à fond, je trouve un brin trop de résistance. Dans la V2 je verrais bien un trou d’arrivée d’air plus gros permettant un réglage plus large.

Zoom sur le

La tête de résistance et son embase viennent se loger dans cet emplacement. Le réservoir étant directement intégré dans l’appareil.

L’autre chose avec cet airflow est que selon votre manière de tenir l’eGrip dans votre main vous êtes parfois amené à boucher complètement cette arrivée d’air avec votre petit doigt. Au vu de l’encombrement ultra réduit de cet eGrip, Joyetech n’avait pas franchement beaucoup d’autre choix, il faut juste en prendre conscience.

Enfin pour terminer j’aborde la question ménage. Avec cette compacité, l’eGrip est de fait un peu complexe à nettoyer ou du moins il faut être très prudent mais c’est faisable. La résistance s’enlève très facilement et donc son nettoyage ne pose aucune difficulté. En revanche celle du réservoir doit être précise. Une fois la résistance ôtée, vous pouvez faire couler un filet d’eau chaude par le haut en prenant garde ne pas mouiller l’ensemble, l’eau traverse et ressort par le trou de la résistance.

Le choix d’une résistance de 1.5 ohm anéantit les capacités de réglages

La tête de résistance de l'eGrip posée ici sur son embase.

La tête de résistance de l’eGrip posée ici sur son embase.

En toute subjectivité, cet eGrip a pour moi le plus beau design de la production des Mod Box actuels dans cette gamme de prix et son encombrement et son « tout en un » sont un vrai bonheur à l’usage. Je vous le confirme encore c’est le seul vaporisateur que vous pourrez mettre dans votre poche sans aucune gêne ni aucune crainte. Mais alors pourquoi avoir choisi une résistance aussi basse de 1.5 ohms. En effet même si cette résistance est verticale, elle est largement mieux conçue que toutes les précédentes de la marque mais elle n’est pas en adéquation avec des vapoteurs débutants.

Dans mon cas, j’ai trouvé une vape agréable au réglage minimum de 8 watts et ne me sers que très rarement du niveau suivant qui doit être aux environs de 9.2 watts. Au-delà vous aurez malheureusement très rapidement un goût de brûlé qui neutralise en conséquence votre choix de vape au strict minimum de deux ou trois positions distinctes. C’est franchement dommage car cela lui coûte une presque perfection dans sa conception.

Pour ce qui est du rendu gustatif de ces nouvelles résistances je la trouve moins fine que les BVC d’Aspire par exemple mais cela reste acceptable et surtout dépendra de quel type de liquide vous vapez.

Vue alternative de l'emplacement du drip tip

Vue alternative de l’emplacement du drip tip

Quoi qu’il en soit et en attentant une résistance de 1.8 ou 2 ohms cette eGrip est très largement utilisable dans sa configuration mini et m’a offert à ce stade une vape largement suffisante en guise de volume de vapeur et de densité. Il est vrai que son unicité de résistance et de clearomiseur totalement intégré réduiront vos choix en liquide mais pour la journée au boulot c’est franchement pratique.

Enfin et pour finir dans le domaine des regrets pour une perfection, Joyetech aurait pu mettre un accu de plus grande autonomie, car cet eGrip avec ses 1500 mAh me permet de vaper que les 3.6 ml inclus dans son réservoir ce qui dans mon cas se résume environ à 6h30 d’utilisation. Ils auraient dû étudier les 2200 mAh de la iStick car à mon sens, et comme de plus il n’est pas interchangeable, cette capacité est indigne d’un mod.

Il est vrai que le Mod Box est aussi passthrough ce qui permettra une recharge tout en continuant de vapoter mais comme l’iStick il est situé sur le fond de la box et donc quand vous rechargez vous ne pourrez pas la positionner debout ce qui n’est pas le mieux pour une bonne irrigation de la résistance.

Il est vrai que je termine par les points plus problématiques mais globalement l’impressions à l’usage est franchement positive. Reste à savoir si Joyetech va pouvoir ou non fabriquer des résistances plus élevées en ohms ? Quant à la durée de vie de ma première résistance elle a été de 2 semaines tout rond pour un prix affiché de 3 euro. Evidemment c’est insuffisant pour un prix si élevé mais je ne peux à ce stade porter un jugement honnête. Je vous tiendrais informé de la durée de la seconde.

En résumé

Points positifs

  • Compacité qui tient dans une poche de pantalon sans gène
  • Sublime design classe et élégant
  • Volume de liquide de 3.6 ml très appréciable
  • Kit complet pour un démarrage immédiat
  • Qualité de fabrication de l’ensemble
  • Molette de réglage 360° simple
  • Recharge par USB ou chargeur externe
  • Mode d’emploi complet en français
  • Bon rendu de vapeur à 8 / 9 watts
  • Lucarne de vision de liquide restant
  • Prix justifié

Points négatifs :

  • Tête d’atomiseur CS de 1.5 ohms trop basse
  • Autonomie de 1500 mAh trop faible
  • Réglage d’arrivée d’air un trop restreint
  • Nettoyage très limité du réservoir
  • Prix mais c’est un kit complet !
  • Un peu trop lourde

Conclusion

Note de 3,8/5. C’est vrai il y a des choses à rectifier et que l’autonomie est un peu faible pour ce niveau de tarif mais le fait d’avoir un vaporisateur que vous pouvez mettre sans gène dans votre poche est pour moi un vrai point positif dans certaine configuration de la vie courante. Associé à un design remarquable ce mod box est un excellent compagnon pour débuter et arrêter de fumer mais aussi pour avoir une solution de vapote simple et efficace qui passera partout !

L’eGrip en images

Rating Value: 3.5 Review Author:Review Date:
  • Ollivier Martin

    En achetant le kit de résistance reconstructible (un peu cher , mais bon ), tu peux faire beaucoup mieux que ce qui est fourni d’origine.

  • Martin Dufresne

    jai trouver un trucs pour ralonger la vie de ma resistance et en plus ce proceder permet une meilleur diffusion des saveur de liquide cest vraiment incroyable…contacter moi sur facebook en pv pour plus de details !!!!