Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Joyetech Ego CC

Joyetech Ego CC

Voici le test du nouveau Ego CC de la célèbre marque Joyetech (Chine). Un clearomiseur très esthétique mais qui peine à concurrencer les produits Kanger déjà sur le marché. Présentation et explications détaillées dans cet article.

Environnement et concurrence : Joyetech revient !

Depuis un moment et vous le savez désormais, mes marques préférées sont Kangertech, Vision et Joyetech, mais je dois dire que depuis un long moment je n’utilise plus aucun produit de Joyetech mise à part des batteries en journée. Je réclamais à corps et à écrits une réponse de cette marque qui rappelons-le tout de même a lancé la première mini performante l’eRoll, l’Ego T et C et le fameux MOD connecté eVic, et donc vous conviendrez avec moi que ce n’est pas rien. Mais en terme d’atomiseurs et de clearomiseurs cela devenait morne plaine comparée à la boulimie de qualité de son concurrent direct, j’ai nommé l’excellent Kangertech.

Donc grosse pression sur les frêles et délicates épaules de cet atomiseur dit « Ego-CC Atomizer ». Ce produit est-il armé pour venir concurrencer le mini Protank 2 (V1) et mini protank 2 (V2) testés récemment par votre serviteur car il s’agit ici de catégories identiques et j’entends par là que l’on parle de prix ou de mensuration. Mais au-delà du concours Miss Clearo, j’ai hâte de déshabiller -euh pardon- déballer tout ça et d’envoyer la tension … De plus les photos que j’ai pu voir en avant-première laissent, ou laissaient augurer du meilleur !

Allez ne soyons pas timide et allons sur le podium !

Aspect général / design : Alu massif stylé “aviation”

Coffret de l'Ego CC (Joyetech)

Coffret de l’Ego CC (Joyetech)

La toute première impression est donnée par l’emballage et même si je sais bien que cela importe peu, je ne peux m’empêcher de comparer avec la concurrence et là ça ne commence pas très très bien… La boite est vraiment quelconque et indigne de la qualité du produit intérieur !

Bref j’ouvre vite cette pauvre boite et là je découvre (enfin) l’atomiseur qui apparait parfaitement bien fini, beau et solide (l’aluminium de sa fabrication est parfaitement massif) mais second contre temps, je ne découvre aucune résistance de remplacement à l’inverse de Kangertech qui lui en propose deux. Et pour tout dire je trouve cela non seulement mesquin mais surtout idiot car avec l’expérience on sait bien que les résistances peuvent être défectueuses et accessoirement que chacun à des gouts différents en matière de puissance. Ici une seule de 2.2 ohms (moi je tourne essentiellement sur du 1.8 ohms) qui de plus n’est pas estampillée ni sur la boite ni sur la résistance elle-même.

Clearomiseur Joyetech Ego CC

Clearomiseur Joyetech Ego CC

Revenons sur le design de l’ensemble, il est très épuré et d’apparence massive (par rapport à des Vision par exemple) ce qui offre une sensation de parfaite qualité et logiquement pour Joyetech c’est le cas, tout est assemblé pile-poil et à bien y regarder on comprend bien le qualificatif de CC, même si je le trouve là encore pas très malin en terme de commercialisation du fait de la possible confusion avec l’Ego C…. (Ou peut être que cela est voulu par le fabricant ?)

CC pour “changeable” (traduction : tête d’atomiseur interchangeable) et “clear” (traduction : petite clarté apporté par la mansarde …pardon la fenêtre de visualisation du liquide). Mais pour ma part, il ne faut pas tout mélanger Monsieur Joyetech, et c’est la raison pour laquelle je refuse (à la façon de Bourvil dans l’aile ou la cuisse) de le titrer de clearomiseur. C’est donc toujours à mon sens un atomiseur (la fenêtre est plutôt une petite lucarne).

Le clearomiseur monté ici sur une batterie Vision Spinner 1300

Le clearomiseur monté ici sur une batterie Vision Spinner 1300

Finissons sur une note positive car la qualité de fabrication est exemplaire (pas de vis, embout métallique, et tête d’atomiseur). L’ensemble est tout à fait agréable au toucher et à l’œil. On a désormais atteint une nouvelle ère industrielle en terme de fabrication tant sont loin nos stardusts en plastique qui se déboitaient facilement. Et ça, c’est un outil de plus dans la lutte contre la chasse aux sorcières, car je le répète, un bon matériel est essentiel pour une vapote « propre » et « libre » (libre comme pouvant libérer le vapoteur de la veille cigarette goudronnée/ ce qui est toujours mon cas).

Revue technique détaillée

  • Pas de vis: Ego
  • Résistance: 2.2 ohms (dans la version testée ici)
  • Capacité: 1.32 ml de liquide (encore que c’est difficile de voir le remplissage maximum)
  • Longueur (embout inclus) : 80 mm (le mini Protank fait 75mm)
  • Hauteur du pas de vis : 11 mm (pour les utilisateurs de MOD)
  • Diamètre: 14 mm
  • Poids : 35.4 g avec l’embout (plus lourd donc que les Mini Protank 1 et 2)
  • Drip-tip : métallique et interchangeable (les amateurs de plastique vont être heureux)
  • Bottom-coil : système de mèche (ultra courte) en bas (vapeur froide/tiède)
  • 1 seule tête d’atomiseur interchangeable avec base en céramique

Je reviendrai plus loin sur la nouvelle technique des mouvements d’air à l’intérieur de l’atomiseur…

Assemblage / facile mais … en suivant bien le mode d’emploi

Le clearomiseur ici sur une batterie Ego 650 mA standard (no name)

Le clearomiseur ici sur une batterie Ego standard (no name)

Monté il est beau, démonté on s’aperçoit vraiment que la qualité de fabrication est exemplaire. Toutes les petites pièces s’emboitent très facilement, en particulier la tête d’atomiseur qui ne nécessite aucun vissage (on la pose juste).

Je précise qu’il faut être attentif au schéma de montage et en particulier les flèches de vissage sur le mode d’emploi (d’ailleurs toujours exclusivement en anglais mais bon on a déjà de jolis dessins, on ne va pas se plaindre…. cela m’agace toujours cette omnipotence de l’anglo-saxon). En effet si on pose simplement la tête d’atomiseur sur la base (celle estampillée Joyetech) il faut en revanche bien visser le capuchon ou la calotte de la tête d’atomiseur sur la base car c’est ce capuchon qui fixe la dite tête et l’empêche de rester bloquée dans le corps lors du prochain démontage pour remplissage.

Le clearomiseur Ego CC ici démonté

Le clearomiseur Ego CC ici démonté

Le reste est classique, on visse après le corps sur la base et on “clip” l’embout métallique sur le tube avec la fenêtre. Nous reviendrons sur cette fenêtre en parlant du remplissage et de l’entretien.  Tout n’est pas si “clear”…

Enfin, gros point positif pour nos batteries, on peut s’apercevoir dès l’assemblage qu’il n’y aura aucun contact possible entre le liquide et le contacteur de batterie (impossible du fait de l’assemblage). Cela est dû au fait que l’air passe désormais exclusivement par le haut de l’atomiseur par une sorte de petit circuit totalement indépendant de la base d’atomiseur. C’est technologiquement parfait mais qu’en sera-t-il de notre sensation de vapotage si importante pour nous les vapoteurs.

Remplissage / mode d’emploi : simple mais … il faut bien viser dans le trou !

Vue de l'assemblage décomposé du clearomiseur

Vue de l’assemblage décomposé du clearomiseur

Le remplissage et là aussi une excellente nouvelle et nouveauté sur cet Ego CC, il n’a plus rien à voir avec les autres atomiseurs. Il se remplit par le bas en dévissant simplement la base qui va venir avec la tête si vous avez bien serré le capuchon et laissé ainsi la taille du diamètre pour remplir son liquide.

C’est aussi simple, voire plus que sur un Mini Protank, sauf à respecter impérativement le remplissage par le trou du milieu afin que l’air chassé par le liquide puisse s’évacuer par les côtés … . En effet, si vous décidez comme moi de le verser sans respecter ce trou du milieu il va s’évacuer par ces fameux petits passages d’air sur les 2 côtés du tube intérieur et vous allez en mettre partout (oui je sais je ne suis peut-être pas agile). Il vous faudra donc un embout fin comme on peut en trouver sur certain flacon de liquide (ou une pipette comme sur les Halo en 30 ml par ex).

Il n’en va pas de même pour s’apercevoir de la fin de notre remplissage. La fenêtre est à mon gout trop petite et comme le trou est assez loin du bord, votre bouteille vous empêche de voir la limite maxi de remplissage. Mon conseil : arrêtez-vous dès que le haut de la fenêtre est atteint.

Entretien / consommables : facile mais … patience requise

A mes yeux, et pour grand nombre d’entre vous, l’entretien et le bon usage participent d’une plus grande longévité du matériel mais aussi d’une meilleure protection de notre santé (embouts et résistances doivent être toujours propres et en bon état).

Donc ici la base du tube contenant du liquide étant démontable, il semblerait que l’entretien soit facilité et en effet c’est le cas pour la résistance et la base acceptant cette résistance (bon point). En revanche, et là j’ai été très surpris, le rinçage du tube contenant le liquide, s’il est possible, est compliqué et long.

Je m’explique : le tube est en fait très hermétique, même ouvert le liquide à toute la peine à sortir même si cela se fait avec un peu de pression et de l’eau chaude. Mais une fois bien rincé, il est impossible de l’essuyer à l’intérieur et il est tout aussi impossible d’évacuer toute l’eau restée à l’intérieur du tube…. Il faut donc attendre son évaporation, et ça, moi je n’aime pas du tout (je sais je suis un peu maniaque…) surtout quand je viens d’en mettre partout au remplissage en visant à côté du trou… (et je vous assure que j’étais sobre).

Mon conseil / mes astuces : Bien entretenir la base et sa résistance mais laisser le tube tranquille et donc ne pas trop souvent changer de liquide !

Utilisation / Rendu des saveurs / Hit : Vapeur dense mais …

Pour ce qui est de l’utilisation, je me dois d’être sincère avec vous chers lecteurs car je dois vous dire de suite que j’ai eu des problèmes importants et après avoir tout essayé j’ai enfin trouvé 2 solutions (qui sont des solutions de secours).

Dans un premier temps, et après avoir laissé imprégner un bon 15 minutes, je visse ce bel Ego CC sur une batterie Joyetech chargée à bloc et là je suis assez satisfait au bout de quelques bouffées de rodage habituelles, la vapeur dégagée est plus subtile que sur un mini Protank. Je dirais qu’elle est aussi importante mais plus sèche, plus délicate si je peux utiliser cette contre vérité, elle s’approche encore plus de ma feu fumée de cigarette…. Je dirais étonnant !

Mais …… encore un mais ; je suis le premier déçu et peut être que j’en attendais trop de cet Ego CC ou peut-être qu’il arrive trop tard, à savoir après mes 2 tests sur les excellents Mini Protank 1 et 2.

Après avoir tout essayé, changé, lavé, etc., j’ai un très désagréable gout de brulé dès que je vapote sérieusement, à savoir de longues et franches bouffées. Ce goût que tout vapoteur déteste, celui qui peut vous faire abandonner la vapote, bref le pire du pire…. Je pense que le tube étant très hermétique et (trop) petit, la pression ou le vide d’air produit lors de la vapote est trop important et donc le liquide ne va pas assez rapidement hydrater la mèche en bas … provoquant ce gout de brulé.

Comme promis je vous donne ma première solution car j’ai trouvé une parade à ce gout de brulé mais cette dernière nécessite d’avoir un MOD ou une batterie à volt et watt variable (genre itaste VV 2.0). Il se trouve que lors de l’essai je l’ai passé par toutes les puissances et tensions possibles et donc le gout de brulé disparait quasiment en deçà de 3.4v et 6.5w c’est à dire avec une utilisation à faible puissance (pour une résistance de 2.2 ohms ici).

Cela me fait dire que c’est peut être un défaut lié à la résistance qui positionnée dans cet Ego CC chaufferait trop vite ou ne serait pas suffisant approvisionnée en air (je pense pour cette dernière voie en partie car dès que vous le laissez reposer et qu’il refroidit le gout de brulé disparait …). J’aurais pu essayer une résistance plus faible si Joyetech avait fait le choix de m’en mettre une seconde dans sa petite boite !

Seconde Solution, trouvée en réfléchissant à cet article : comme je pense que c’est un problème de circulation d’air et de dépression trop importante je me suis dit qu’en libérant le bas du liquide, je favoriserai une circulation d’air plus facile et cela semble être le cas. Quand je vapote la tige en l’air (non je ne parle que de la cigarette..) le gout de brulé disparait, une fois ma longue bouffée terminée je rebaisse et ça marche, MAIS c’est le comble pour un système de « bottom coil » sensé supprimer cette obligation de mettre sa cigarette à l’horizontale ….. j’aurais tout essayé vous voyez !

Tout cela est bien dommage et je suis triste pour Joyetech car au-delà de ce fait c’est un produit qui marcherait très bien et serait une bonne alternative en terme de gout, de vapeur et d’aspiration aux produits Kangertech car je sais que certains préfèrent une plus grande résistance à l’aspiration et là c’est bien le cas !

Je serais prêt à essayer une autre version, peut être une version en 20mm qui supprimerait ce problème ?

En résumé

Points positifs

  • Look alu massif sublime et solide
  • Embout interchangeable (pour ceux qui n’aiment pas le métal)
  • Vapeur importante et dense (plus subtile que sur les Protank)
  • Remplissage simple sous réserve de respecter le trou central

Points négatifs

  • Gout de brulé à la vapote intensive
  • Entretien du tube à liquide compliqué
  • Poids relativement élevé
  • Circulation d’air intérieur trop réduite

Conclusion : pour utilisateurs avertis ou patients

Avec des “si” et des “mais” on mettrait Paris en bouteille et même si je continue à être Pro Joyetech j’ai tout de même trouvé trop de MAIS dans MA version de ce bel Ego CC … peut être que j’avais un modèle défectueux me direz-vous ?

Joyetech Ego CC

14,90 euros Prix moyen constaté.

Couleur : Noir et Argent

Name of Reviewed Item: Joyetech Ego CC Rating Value: 3 Image: http://www.ma-cigarette.fr/wp-content/uploads/2013/10/joyetech-ego-cc.jpg Review Author:Review Date:
  • jean françois lamy

    Encore un excellent article décrivant fort bien le produit ses défauts et qualités, toutefois et cependant je pense que vous être tombé sur une mauvaise série personnellement j’en possède un et en suis très satisfait je n’ai jamais eu de gout de brulé , le tirage et le rendu des saveurs est tout bonnement génial , pour moi meilleur que le Protank 2 c’est dire…

    Je l’ai acheté suite à la remarque d’un des intervenant de ce forum disant qu’avec lui il n’avait pas de soucis avec certain liquides tels Halo et House Of liquid qui parfois se la joue tueurs de résistance …

    Je l’utilise avec des banales Ego T ou C du basique quoi …

    je lui reprocherai sa faible contenance , son prix … , et ces fichus résistance non estampillé avant de parcourir votre prose je ne savais même pas que c’était du 2.2

    J’aime son esthétique, sa superbe finition , son système de prise d’air par le haut pour moi c’est vraiment un super clearo procurant des sensations rares et inédites, comme vous le dite fort bien fort proche d’une clope…

    Pour ce qui est du remplissage effectivement il faut faire gaffe comme vous j’ai tout mis à côté la première fois, énervant…depuis avec une seringue ou flacon pipette pas de problèmes et pourtant j’ai la vue basse…

    Un lien vers le site de Joyetech décrivant bien le produit

    http://www.joyetech.com/product/details.php?gno=148

    • Tony Fiant

      Bonjour,
      Bon l’article, bien fait, me dit d’oublier et je reste sur mes Protank’s sans possibilité de changer de type de vapeur de temps en temps.
      Vos réactions, par contre, laissent entrevoir un espoir et quand Jean François laisse entendre que le CC tiendrait mieux avec les HOL, alors là…Etant devenu un inconditionnel des El Toro, je confirme leur goût inimitable mais aussi leur propension à me détruire les résistances (bien plus que les Halo que j’ai beaucoup vapotés également).
      J’ai donc 2 questions pour les utilisateurs “anciens” bien que le modèle soit récent 🙂
      1) Confirmation ou pas de ce goût de brûlé lors de chainvaping
      2) Résistances moins sensibles que les Protank avec les House of Liquid
      Merci pour vos retours

      Petite remarque pour nos amis de la rédaction : tester rapidement un nouveau produit est évidemment un plus. D’un autre côté, lorsqu’il y a un soucis, il serait plus judicieux de retarder le test de quelques jours pour étayer vos remarques par une expérience plus prolongée et/ou l’utilisation d’un autre consommable ?

      • jean françois lamy

        Bonjour,
        Je confirme une meilleure compatibilité avec les HOL cela est peut être du à la résistance céramique sans mèches apparentes le fait est que je n’ai plus de soucis de tirage avec cette marque

        • Tony Fiant

          Merci Jean François pour ces précisions. Je vais me laissez tenter.
          Cordialement

        • Gros Bedos

          Bonjour, moi aussi ce qui m’intéresserait c’est un clearo qui fonctionne bien, et longtemps avec les liquides HOL. Mais vous dîtes que ce type de résistance n’accepte que du 80/20, chez HOL c’est du 50/50 ! Du coup je suis un peu confus 😉

  • Denis COUGNAUD

    Merci cher Jean-françois pour vos remarques et pour le coup et comme je le dit sincèrement j’espère être tombé sur un exemplaire vicié, et à ce titre j’ai voulu acheter des résistances neuves ….. (par 5 uniquement et 2 fois plus chère que les résistance pour protank) …. à suivre donc !

    • jean françois lamy

      Oui le gros problème de ce CC est le prix initial ( je l’ai acheté 17.90 avant qu’il ne soit en solde) et le cout des résistances… ce qui donne aux produits Kangertech un indéniable avantage qualité / prix

      • Tony Fiant

        D’un autre côté, mais c’est un vaste débat, je remarque que nous, les Vapoteurs, integront légitimement l’aspect financier des produits mais lorsque l’on se rappelle que nous étions nombreux à donner chaque jour nos 6,5 € voire plus chaque jour au buraliste, on ne comparait pas vraiment les prix, en fait, on ne se posait même pas la question !
        De temps en temps, dans un moment de lucidité, on calculait combien on dépensait sur un an (yes, 2 semaines à Miami, une tv haut de gamme, un changement de voiture) mais le lendemain, on ressortait nos 6,5 €…
        Je ne dis pas que nous devons être des dépenseurs inconsidérés surtout dans le sympathique contexte économique actuel mais il faut je pense relativiser.
        J’ai dépensé avec mon épouse près de 600 euros en 4 mois (Mtl, liquide et consommables), oui, c’est un budget mais nous n’avons pas dépensé plus de 1700 euros de cigarettes sur cette même période. Donc, le départ pour Miami sera retardé (métaphore bien sur) mais au final on a “gagné” (pas dépensé) un montant non négligeable.
        Et puis, on se fait plaisir car pour certains, la vape est plus qu’une méthode provisoire pour arrêter de fumer mais bien un nouveau plaisir de consommation, de sensation grâce à la multiplicité des arômes, le choix des matériels et accessoires avec des looks variés, bref, des petits plaisirs que l’on ne connaissait pas avec la tueuse, simple producteur de fumée qui finissait lamentablement écrasée dans son cendrier malodorant.
        J’ai vu un jour un commentaire d’une personne qui,se plaignait du coût exorbitant d’une résistance à un euro soit le coût de 3 tueuses. À moins que cette personne se trouvait dans une situation financière très difficile, j’ai trouve la réaction surréaliste et dénuée de tout bon sens commun. Oui, limiter ses dépenses est, avec la santé, le facteur 1er pour arrêter la cigarette mais de là à crier au scandale pour un tel montant n’est pas cohérent. Est ce le retour aux vraies valeurs après la désintoxication au sens psycho addictif de la cigarette ? Peut Être aussi.
        Personnellement, si un mod, clearo ou autres me plait ne serait-ce que par son look, je vais craquer même si je n’en ai pas un réel besoin. C’est un choix conscient
        J’ai juste saisi ton commentaire opportun pour faire cette remarque qui me titillait depuis un moment..

        • jean françois lamy

          Je suis en tous points d’accord avec toi sur ces notions de plaisir, de découverte, de nouveaux ressentis et sur le parallèle financier avec les malbaré quand je repense au fric dépensé j’en frémis …
          Tout comme toi j’ai pas mal dépensé lors de mes commencements mais quel pied de découvrir un nouvel ato un nouveau liquide une batterie tip top , sorte de redécouverte du plaisir de consommer
          Mon propos tenait davantage à un comparatif concurrentiel entre deux produits donnés, le monde de la vapote ce n’est pas les bisounounours bien que parfois cela puisse faire penser à un sympathique groupement associatif en fait hormis quelques petites société il s’agit de PME d’entreprise qui engrangent pas mal de bénéfices , les taux de marges ne sont pas tristes… ça va pour eux
          Donc certes comparativement claquer 14.90 dans un carto durable ( même pas le prix de 3 paquets de futurs cendres et fumée) ce n’est pas grand chose toutefois désormais passer mes élans du début je fais plus attention aux prix et compare les différentes offres

  • Nadiab01

    Encore un très bon article facile à comprendre et très explicatif car je suis parfois perdue avec tout ce vocabulaire.

    L’objet est sublime, j’adore son côté massif ! Je vais peut être me lancer car depuis mon passage à la vapot, qui commence à dater de 6 mois et demi, je suis toujours avec mes vieux V3 et j’aimerais me lancer soit sur cet Ego CC (malgré vos quelques remarques négatives….) et passer à un vrai “outillage”.

    Que dois je choisir ? Car à la lecture d’un autre article (écrit par vous il me semble) sur le mini pro tank 2, mon coeur balance et étant une “fille”, j’aime les beaux objets…. et aimerais avoir un rendu plus important en vapeur et pourquoi pas de nouvelles sensations !

    Merci pour votre aide

    • Denis COUGNAUD

      chère Nadia, n’hésitez pas en tous les cas à franchir le cap vers un de ces deux clearo avec pour ma part un a-priori positif pour le mini protank car au delà des questions de vapeur ce dernier est plus simple d’entretien et d’usage…
      et merci pour vos agréable commentaires …

  • Julien

    Je pense que tu es peut être tomber sur un défectueux ( il y a quelques séries de temps en temps ) car je le test depuis bientôt 3 semaines et aucun goût de bruler. Je le trouve même plus abouti que le mini protank car il a un super rendu même sur une batterie à voltage constant contrairement au mini protank.

  • Nicolas Isnard

    Bonjour,
    Voila j’ai un soucis : ma bague d’atomiseur (ainsi que la tete d’atomiseur) est resté coincé dans le tube de réservoir, ce qui fait que je ne peux plus recharger ma e-cigarette.
    Auriez vous une astuce pour décoincé la bague du tube ?
    Merci d’avance, sinon super article 🙂

    • Denis COUGNAUD

      celaa m’est arrivé aussi, revissez à peine à moitié la base sur la bague et tirer vers l’extérieur elle devrait resortir facilement… pour moi ca fonctionne
      et merci pour votre commentaire sur l’article

  • Cindy

    Après avoir essayé la gamme mini pro tank, j’ai vite arrêté à cause d’un mauvais gout des que je changeais la résistance, un gout de caoutchouc affreux avec toutes les nouvelles résistances que j’avais acheté( surement un changement dans la conception des résistances Kanger).
    Après ça , j’ai décidé de me mettre à l’EGO CC, aucun soucis pour l’instant, seulement un manque de tirage ou alors c’est très différent du mini pro tank =)

  • John Doe

    Bonjour,

    Je voulais revenir sur votre article, j’ai trouvé certains points incomplets ou erronés :
    – j’utilise des batteries eGo-C (mode normal) avec le eGo-CC je n’ai
    jamais eut de gout de brulé, pas besoin de le mettre à l’horizontal.
    Ceci n’est pas une erreur mais votre article laisse supposer que cela est
    un problème pour tout les modèles de batterie (même si vous notez que cela doit venir de
    l’intensité du courant). On peut noter que le tube
    chauffe beaucoup par contre.
    – le tube est entièrement nettoyable
    sans avoir à attendre car la partie en silicone blanche à l’intérieur
    du tube, où l’on met le liquide, est démontable (avec un bout de fil de fer, sans forcer), ce qui
    permet de vider l’eau du nettoyage rapidement et de le sécher
    manuellement.

    Je possède des Mini ProTank, des Mini Davide, et des eGo-CC.
    Chacun de ces modèles à des défauts et des qualités, et le eGo-CC a pour gros avantage de ne pas avoir de condensation au niveau de la batterie ou de fuite de liquide.
    Je note aussi que la recharge peut mal se passer si l’embout de votre bouteille de liquide n’est pas bien percé, car le liquide fera bouchon : le tube n’ayant qu’une seule ouverture (le trou de rechargement), le liquide ne pourra donc pas rentrer et restera sur le dessus. Le problème de la bouteille se corrige rapidement en coupant – d’1mm de l’extrémité.

    Fait le test par toi même pour le nettoyage en enlevant la partie blanche.

    Pour information, le dernier eGo-CC que j’ai acheté a changé de packaging : il est maintenant livré avec un embout supplémentaire, 2 “recouvres” embout en silicone et 2 parties en silicone blanc (la fameuse partie dont je parle plus haut, qui est donc remplacable).

    Pour finir : Mini ProTank vs eGo-CC : les 2 ^^

  • Kevin Charlier

    Je tiens a dire que le nettoyage du tank est facile il suffit juste de sortir le joint silicone par la ou on rempli, on passe sous l’eau on essuie et tout roule.
    Jamais un goût de brûler même en chaîne vaping.

  • Donovan

    Bonjour à tous ! j’aime beaucoup se site et aimerais participer un peu à certains débats ou avis.

    J’ai fait l’acquisition de ce bel objet mais n’ais malheureusement pas a regret, de grandes éloges a lui faire…
    je peut passer les nombreux points positif sur lesquels sont somme nombreusements d’accord.
    -bel aspect
    -respire la qualité de fabrication
    etc….
    Apres le premier remplissage, je laisse reposer 15mn comme il convient.
    sur ma batterie Sedansa, a 4V, je tir dessus…. outch brûlé, dégueux…
    je baisse un peu, 3,6, cette fois cela fonctionne mieux, mais quel déception…
    – Saveur très lointaine et arrière gout indéfinissable mais désagréable.

    – vapeur très timide.

    en gros il fonctionne mais de façon pas très satisfaisante a mon gout…
    voila, je voulais simplement vous l’écrire et apporter mon avis et ma contribution.
    😉