Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Jacques Le Houezec : “Le premier danger c’est la cigarette”

Jacques Le Houezec : “Le premier danger c’est la cigarette”

Invité dans l’émission de Thomas Sotto sur Europe 1, Jacques Le Houezec tente de remettre les choses dans leur contexte. La cigarette électronique en tant méthode de réduction des risques, paradoxalement toujours non éligible au statut d’aide au sevrage, offre un profil toxicologique faible pour le consommateur fumeur et quasi-nul pour son entourage.

La question qui fâche

Jacques Le Houezec dans l'émission "La question qui fâche", hier sur Europe 1.

Jacques Le Houezec dans l’émission “La question qui fâche”, hier sur Europe 1.

Thomas Sotto, comme beaucoup d’autres journalistes évoluant dans le même champ médiatique, cherche les phrases chocs, il veut du sang. Lobby, danger, toxique, argent …

S’attaquer au monstre froid de l’OMS n’est pas rien et on sent Le Houezec un peu seul dans ce studio. Mais en rappelant que la cigarette électronique doit toujours être comparée au tabac, le pharmacologue replace le sujet à sa bonne place et maintient le cap. L’OMS n’a pas un discours scientifique et ment aux fumeurs. Le danger c’est la fumée du tabac explique-t-il clairement. A partir du moment où une population de fumeurs passe d’un produit extrêmement nocif à un produit offrant une réduction des risques significative, le gain en santé publique est immédiat.

“Sommes-nous dans une querelle de scientifiques ou une querelle de lobbyistes ?” demande Sotto.

“Lorsque l’on voit les ventes de tabac et les ventes de substituts nicotiniques chuter, et que les taxes afférentes représentent une manne financière importante pour les gouvernements, qui aurait intérêt à freiner le développement du produit ?” demande en retour Le Houzec.

La réponse dans le replay de cette émission :


“Le premier danger c’est la cigarette” by Europe1fr


Jacques Le Houezec fait partie des signataires de la lettre des 53 scientifiques adressée à l’OMS quelques mois plus tôt. Il sera présent au salon Vapexpo pour répondre à des questions santé.

Review Author:Review Date:
  • Frédéric F.

    petit rappel : 1 million de fumeurs en moins, c’est un milliard d’euros en moins dans les caisses de l’état à la fin de l’année.

    • Céline Djibaoui

      Source ?

      • Titan

        Le recul d’environ 9% du marché du tabac en 2013 “aurait” provoqué un trou d’un demi milliard d’euros dans les caisses de perception Sécu. Ça nous apprend intrinsèquement (avec surprise) que les clopes payent en partie notre futur traitement du cancer. Si je n’ai aucun doute pour le recul du marché tabac (mon cher voisin le buraliste m’en parle depuis au moins 6 mois), j’ai des doutes quant à la destination réelle des taxes clopes, mais pas que … le fioul, l’essence, l’alcool sont aussi taxés … mais où donc va cette fortune dont personne ne parle jamais …?

        • vapoton

          ah???tu avais des doutes sur la destination des taxes?

          • Titan

            M’enfin, Vapoton … Videmment que j’ai des doutes! Et l’inventions de ces taxes relativement récentes comme la RDS ou la CSG qui devaient renflouer la Sécu …? Je crois surtout que les pouvoirs publics en la matière sont des bandits de grands chemins, et là j’euphémise grave velu …!

        • Tony Fiant

          c est un budget et des lignes d écriture donc le trou, on peut l appliquer n importe ou. un budget est toujours un exercice qui permet de présenter les choses de 1000 manières différentes.
          Sorry pour les fautes mais en panne de main droite pour quelques jours 🙁

      • Tony Fiant

        Pas besoin . ordre de grandeur simplement. on peut le faire à l envers aussi avec le taux de baisse des ventes de tabac.

  • Camé Leon

    Je ne crois pas que ce soit les taxes qui soient l’enjeu étant donnée que les chiffres rapportés sur Ma-cigarette.fr je crois sont de 15 milliards d’euro de taxes vs 45 milliards de dépenses de santé reliés à la santé.

    Ce sont surtout les lobbys qui font pression je crois.

    Dans un sens je préfère qu’il y ai des lois pour encadrer la fabrication des liquides, des informations sur la chaleur et l’émanation de substances, quant à l’utilisation des vaporisateurs dans les lieux publics j’aimerai qu’elles soient permises tant que personnes ne se plaint ce qui est le cas actuellement, mais les cloud chaser pourraient nous nuire, ou alors les saveurs dégageant trop d’odeur .

    le problème est qu’il n’y a pas de débat sain permettant à l’adoption d’un loi qui serait un compromis.

    Mais encore une fois l’industrie de la vape ne s’aide pas en ne favorisant pas avec leurs fonds et notre argent a engager des études approfondie sur la vapote.

    Ah aussi des saveurs pouvant attirer les enfants ? la nicorette ne se décline-t-elle pas en plus saveur maintenant ?

    Produits dangereux la vape ? N’ont-t-ils pas lu la liste d’effets secondaires des médicaments ? La chimio n’est-elle pas toxiques ? effectivement la vape est un produit offrant une réduction des risques significative, mais je ne vous cacherai pas que je me demande aussi quel sont les effets de la vape a long terme.

    • Céline Djibaoui

      Pour ce qui est des cloud chaser et m’y être interessé un peu (Un peu parce qu’après avoir testé un dripper dual coil en 100 VG j’ai compris que c’était sympa deux minutes mais que c’était pas mon truc, pas fan du rendu 100%vg), j’ai regardé beaucoup de vidéo etc, tout les “acteurs” du cloud chasing font ça soit chez eux soit en groupe dans des endroits dédiés et perso j’ai déjà très rarement vu quelqu’un fumer une e cigarette autre que dans un bar ou un restau, mais alors taper des gros nuages de cloud chaser dans un lieu public perso j’ai jamais vu.

      Quant aux saveurs dégageant trop d’odeur, j’ai récupéré un odorat satisfaisant, j’ai trouvé aucun liquide qui schlinguais vraiment au point de déranger quelqu’un.

      • Camé Leon

        D’abords on ne fume pas , on vapote 🙂

        Moi j’ai vapoté dans un aéroport, dans des magasins, restos, café, salle de spectacle, bureau de médecin(j’ai attendu 2 heures…), supermarché, il se peut que certains liquide produisent un peu plus de vapeur mais tout est dans la modération. En public je prends ma dose en privé je pends mon pied 🙂

        Ma copine elle ne supporte pas une saveur d’orange en particulier, mais vous connaissez les ayatollahs(ça aussi c’est péjoratif ?) des non fumeurs il s’oppose pour s’opposer

        • vapoton

          En public je prends ma dose en privé je pends mon pied 🙂
          je ne sais pas très bien comment interpréter le sens de ta phrase.
          …des lois pour encadrer… j’aimerai qu’elles soient permises tant que personnes ne se plaint…
          ??? tu nous en dit un peu plus sur ce que tu espères des lois?

          • Camé Leon

            Surtout des lois sur la fabrication et le contrôle de qualité de fabrication tant des liquides que du matériel.

            Ça empêcherai les fabricants d’ajouter des additifs non voulu dans les liquides, je veux du pg du vg et de la nicotine(de qualité) et des arômes, pas d’ingrédient secret. Si des arômes dégagent des contaminants plus que d’autres, alors interdire ceux qui pourraient être nocif. Une date de péremption, j’ai acheté des liquides qui ont carrément changé de gout au bout de quelque jours tout ce qu’on m’a dit c’est que c’est normal, ça fermante…bonjour la stabilité du produit.

            S’assurer de la solidité des flacons en verre, s’assurer que le plastique des flacons ne réagisse pas au liquide, s’assurer

            Pour le matériel d’assuré de la qualité de fabrication, de leur sécurité et durabilité. On joue avec de l’électronique, de l’électricité

            Pour l’instant, je trouve que ça fait un peu alchimiste et amateur tout ça, je ne veux pas acheter un liquide fabriqué dans un cave ou un atomiseur qui me coupe les mains quand je le démonte (igo-w14) ou encore un aspire nautilus en pyrex qui casse au moindre choc, mettre un peu d’ordre ne ferait pas de mal.

            Ca risque de ralentir l’innovation la créativité ? Il y a plus de liquide que je ne pourrai jamais en vaper, il y a plus de matériel que je pourrai jamais acheté.

            Définissions claire de ce qu’est une vapoteuse au sens de la loi pour la distinguer des cigarettes et surtout ne pas l’y associer, le terme cigarette électronique n’est pas la meilleur définition.

            Peut-être l’interdiction de vente des cigarettes like pour vraiment dissocier la vape de la cigarette et la vente des vapoteuses dans des boutiques spécialisés si on veut vraiment ”éloigner” la vape des jeunes

            Je ne vois pas Aspire, Kangertech et autres compagnies s’inviter dans le débat

      • Tony Fiant

        Captain Jack….

  • Sharplosc

    Ont dirait que ce super scientifique a lu mes remarques faites sur ce site.
    Bien sur que c’est un problème d’argent, c’est lui qui fait tourner le monde.
    Les taxes sur le tabac servent à soigner les personnes qui en sont malade.
    Hors, s’il n’y a plus de risques avec le vapotage, ces taxes n’auront plus lieu d’être.
    La ou il y a un hic, c’est qu’il est fort possible que des maladies liés au tabagisme surviennent des années plus tard, c’est d’ailleurs le côté le plus sombre du tabagisme … capable de donner la mort à retardement.
    admettons, si tous les fumeurs Français arrêtaient de fumer aujourd’hui, il y aura encore des morts liés au tabagisme pendant encore au moins 20 ans.
    Mais qui va payer les frais médicaux des anciens fumeurs atteint de maladie lié au tabagisme ?
    Bonne question …
    Si j’étais ministre de la santé je serais bien emmerdé, car le budget je n’en ai pas … faudrait que je trouve un moyen de faire rentrer de l’argent d’une manière ou d’une autre …
    Pourquoi pas taxer les vapoteurs ? après tout ce sont des anciens fumeurs ….
    Pourquoi pas interdire le vapotage ? après tout ils continueront de fumer et rapporteront de l’argent à l’état … et s’ils veulent arreter ils pourront très bien acheter des substituts hors de prix en pharmacie.

    • Camé Leon

      les taxes ne couvrent pas les frais de santé relié au tabagisme

      • Sharplosc

        je n’ai jamais dit que les taxes couvraient les frais de santé relié au tabagisme.

        J’ai dit “Les taxes sur le tabac servent à soigner les personnes qui en sont malade”
        pas très constructif ta remarque, car même si ça ne couvre pas les frais de santé lié au tabagisme elle y participe grandement.

        • Titan

          Vouais-vouais-vouais … J’ai connu le paquet de goldu sans philtre à 1 franc 90 (oui, oui, 1.90 franc) à une époque où je fumais des “P4” (40 centimes de franc pour 4 clopes faites avec des rebuts), ben y’avait déjà des grands malades à cause du tabac. Si on fait l’opération (30 ans après), un paquet de 20 clopes coûte now 41 francs et 30 centimes … le Smic n’a pas augmenté autant … les taxes ne vont pas toutes à la sécu si tant est que ce soit le cas …

          • Sharplosc

            A chaque hausse du tabac j’ai toujours entendu que s’était pour la santé … alors si c’est pas vrai ont nous aurait menti ? 😉

          • Titan

            Ce s’rait pas un scoop!
            Et quand bien même, je doute fortement que la TOTALITE soit reversée à la Sécu … Ce serait trop beau! Et pour faire simple et rapide, je n’ai aucune confiance en ceux qui nous dirigent et encore moins dans la destination “officielle” de l’argent qu’ils nous volent …

          • Sharplosc

            j’ai une petite réflexion.
            Si la Sécu est autant déficitaire depuis si longtemps c’est que les taxes n’arrivent pas à couvrir le trou … il augmente d’ailleurs. Ont peut donc admettre que la totalité des surtaxes sur les cigarettes partent dans la santé.
            En tout cas ces surtaxes ont étaient faites pour ça, c’est ce qu’il a été dit … je veux pas me raconter d’histoire. Si ce n’est pas le cas ça se saura un jour … tout ça c’est contrôlé j’imagine

          • vapoton

            20 cts le paquet de P4!!!
            et oui ,ça avait déjà doublé a ton époque…
            d’ailleurs c’était pas très bon si je me rappelle bien!

          • Titan

            Une vraie saloperie! Mais c’était la sainte époque ou je ne fumais pas encore par besoin, mais juste pour faire comme les copains, pour “faire partie de”, “m’identifier à”… J’aurais jamais dû continuer … 🙁

          • Sharplosc

            je comprend … j’ai fait pareil que toi quelques années plus tard … pour avoir l’air cool ! faire partis du “clan” des fumeurs …

        • Camé Leon

          si c’est 15 vs 45 ca ne fait que le tiers des frais de santé et chez mois le tiers ca ne fait pas grandement, bannir la cigarette serait tellement plus sain, la cigarette n’a plus sa raison d’être, c’est à ca que l’OMS devrait s’attaquer, mais c’est plus facile de s’attaquer à une industrie naissante qu’au cigarettier et aux buralistes,
          C’est plus constructif comme commentaire ?

          • Sharplosc

            oui, je comprend, je suis d’accord

          • Camé Leon

            😉

    • vapoton

      mais si j’étais ministre de la santé avec une retraite a vie et les poches pleines de ton fric,tu crois vraiment que je penserais a toi???
      ou a ta santé de pauvre…petit fumeur condamné!!!

      • Sharplosc

        obligé de penser à l’argent dépensé dans la santé ! en France c’est gratuit pour te faire soigner en maladie grave si tu savais pas.

        • vapoton

          et d’après toi,qui paye…la gratuité!le ministre?

          • Titan

            Alors qu’il suffit d’avoir été ministre 6 mois révolus pour toucher une retraite à vie de 5800€ par mois nette d’impôts…
            Pour faire simple, t’as un CDD de 6 mois, t’en fous pas une donc t’es viré, mais tu toucheras 6 Smics par mois alors que tu n’auras rien créé, rien fabriqué, mais t’auras réclamé, ponctionné, “estimé que”, déclamé, décidé pour qqu’un d’autre etc… Et qui payera tout ça? Ben NOUS, et même nos vieux qui touchent 1150 € tous le 3 mois dont certains cette année ont payé des impôts sur leur petite fortune … Liberté, EGALITE, Fraternité … haha!

          • Sharplosc

            c’est vrai c’est injuste, mais je pense pas que ce soit le vrai problème … celui qui réglera les inégalités. Le creux entre les plus riches et plus pauvre se creuse de plus en plus … ça c’est pas normal. La réussite des plus riches dépend de notre société, de nous. Et la réussite d’une personne dépend forcément de plusieurs autres … et cette réalité n’existe pas dans notre société malheureusement.

          • Sharplosc

            calme toi, je t’ai rien fait. tu réagit trop agressivement. pas de ma faute si le gouvernement n’est pas de gauche.

          • vapoton

            d’accord,tu as raison,je me calme!
            me suis un peu emporté,mais je n’ai rien contre toi:)

          • Sharplosc

            ça va il n’y a pas de mal, je comprend qu’ont puisse s’emporter, content de savoir que c’est pas contre moi 😉

          • Patricia

            Ce n’est pas tout à fait ça Sharplosc. Tu parle des inégalités entre riches et pauvres qui se creusent, or c’est faux en France: Remonte suffisamment dans le temps, il y a peu la noblesse ne travaillait pas du tout et vivait grassement quand la population s’échinait et crevait de faim. Tout ceci s’est amélioré avec de nos jours un niveau de vie correct pour tous : le logement, l’accès aux soins, à l’école pour chacun et si il demeure quelques exclus, ils ne forment plus une majorité, loin de là.

            Ce qui a changé c’est la redistribution des richesses du pays vers le peuple et non plus vers la noblesse. Ainsi chaque salarié paye des impôts et cotisations diverses, chaque entreprise aussi, chaque consommateur paye des taxes, pour financer les services publics que sont les écoles, la justice, les hôpitaux et les administrations diverses: mairies etc. C’est bien là que va l’argent, et quelques abus ou détournements ne sont que peu de choses face au gros du budget qui, si il n’est pas limpide, n’est pas aussi trouble en France qu’il l’est dans d’autres pays.

            Le souci actuel vient de la balance du budget de l’état entre les rentrées (Cotisations, taxes, impôts etc…) et les dépenses ( constructions, investissements, santé, justice, éducation…). L’actuel déséquilibre vient d’une part des investissements faits pendant des décénnies ” à crédit” sur une bulle financière comptant sur une croissance économique infinie et illusoire, appelée la dette publique, que l’Europe nous demande aujourd’hui de résorber. Et d’autre part la difficulté de maintenir toutes les aides sociales et institutions publiques dans un contexte où le nombre d’actifs, donc de créateur de richesses qui génèrent les recettes, se réduit à peau de chagrin tandis que le nombre d’inactifs augmente, qui génèrent des dépenses en terme de prise en charge : allocs, logement, école, soins etc… Bref. Et si on veut parler d’abus, de ce coté aussi il y en a beaucoup, qui détournent et abusent des aides sociales, ça n’est pas un jeu réservé aux élites ça…. mieux vaut passer.

            Ainsi la sécu est un poste de dépense, par définition. Le terme de “trou” de la sécu, ou de “déficit” est un abus de langage-bien diffusé par les médias-servant à manipuler les esprits pour faire passer les réductions de remboursement des soins et le lent glissement du système de santé publique vers un système de santé privée (et là danger+++) . Mais en réalité ,il n’y a pas de “déficit”, mais juste une poste de dépense de santé, qui par définition ne rapporte pas directement, tout comme l’école. La notion de déficit n’est là que pour dire: les frais de santé coûtent plus que ce que nous, gouvernement, avons décidé de lui affecter en part de budget. C’est juste un problème décisionnel, et de répartition de ce qui est affecté au budget de la sécu d’une part, vs ce qu’elle doit financer d’autre part.

            Ceci étant éclairci, les taxes du tabac ne payent pas directement les frais de santé du tabagisme, mais c’est un montant de recette qui va à l’enveloppe globale du budget de la sécu, à elle de faire avec ensuite. Alors la sécu paye les hopitaux, bien sur, entre autres, et ces hopitaux achètent du matériel et des médicaments aux labos pour traiter les patients. Il est clair que vendre à la fois des patchs et des dispositifs médicaux pour traiter les cancers, les maladies respiratoires et les maladies cardio-vasculaires, les trois principales maladies en France, c’est tout bénef pour les labos. Et merci qui? Merci le tabac grâce à qui l’argent de la sécu finit en partie dans les salaires de médecins, infirmières etc, et le reste dans les poches des actionnaires des labos. Si la manne de la eCig pouvait leur revenir aussi, tout irait bien, mais voilà, elle leur échappe et ça, c’est pas un truc qu’ils sont prêts à accepter. Ils ont suffisamment de pouvoir, (car commercialement ces sociétés sont une richesse pour l’Europe, un secteur économique porteur) et d’appuis dans les gouvernements et grandes organisations pour faire passer toutes les lois qui les arrangent. Laisser un marché comme celui de la eCig se développer hors de leur champ, tout en perdant à cause d’elle à la fois le marché, mais aussi les bénefs dus au traitement des trois grandes maladies européennes, voilà bien de quoi les faire réagir !

          • Sharplosc

            Pas d accord … les inégalités sont présente. Logement trop cher quand ont en trouve un, études accessible mais hors de prix si pas de parents derrière. Mon père devait même m envoyer de l argent alors que je travaillais et vivais en appart de 20 m2. Et la j ai 34 ans et suis obligé de vivre chez mes parents pour que je puisse “profiter” de la vie

          • Patricia

            je n’ai pas dit qu’il n’y avait pas d’inégalités, il y en a et il y en aura toujours, mais elles se sont réduites de façon significatives : la preuve, tu as pu étudier là ou au siècle dernier, aller au delà du certif ( la troisième) était réservé aux meilleurs et aux plus riches seulement, ce qui était une vraie minorité. Et la plupart des familles devaient mettre leurs enfants au travail dès 13 ans car rares étaient celles qui pouvaient se permettre de les entretenir plus longtemps. Si tu étais né 100 ans plus tôt, il est peu probable que tu serais chez tes parents à ton age en train de “profiter” de la vie, tu ferait depuis 20 ans un travail dur 10 à 12 h par jour, repos le dimanche seulement et sans congés payés, et qui te nourrirait trois semaines par mois, deux repas par jour composés de pain, de soupes ,de patates et de fromage avec 30 G le viande les meilleurs jours….en vivant à 5 dans les 20 m2 en question car ta copine t’aurait donné des enfants depuis belle lurette, en plus :D.
            Aujourd’hui, un bon nombre de familles parviennent, sans travailler, pendant plusieurs années, au même niveau de vie qu’un bas salaire… c’est vraiment une nette différence. Il y a seulement un siècle de ça, ils seraient tous morts de faim et de froid dès le premier hiver , à la rue et sans soins, et voilà tout.

          • Sharplosc

            Oui mais entre temps le niveau de vie a été meilleur qu aujourd’hui …
            J arrive pas a subvenir a mes besoins sur 1 moi en touchant plus que le smic … alors qu il y a 10 ans j y arrivais …
            Faut comparer par rapport au meilleur niveau de vie que nous avons bénéficié. Et encore dans les années 80 s etait encore mieux avec l accès a la propriété tres facilement. Mon père a acheté seul sa maison en ayant un petit emploi et moi en touchant plus que lui je peux rien acheter … certe ont vie mieux qu il y a 100 ans … mais c’est normal … ce qui est pas normal c’est de vivre moin bien qu il y a 30 ans …

          • Patricia

            alors c’est facile, car ça c’est à coz qu’on fait trimer des millions de pitits chinois à notre place et que pendant ce temps on accueille, depuis les années 60, encore et toujours toute la misère du monde chez nous alors qu’on n’a plus d’usines ici pour les faire travailler…. ni d’argent pour les faire vivre d’aides non plus, d’ailleurs.
            C’est pas le niveau de vie qui a changé, ni les inégalités qui s’accroissent, c’est juste les effets du chômage ça… hélas, il faut bien le dire en effet. On a des diplômés, mais le souci, c’est qu’on n’a pas besoin, ici de dix cadres quand nos ouvriers sont des chinois en chine, ou des africains en afrique…. Et remplacer nos friches industrielles qui employaient autrefois des centaines d’ouvriers par un joli site culturel ou un lot de HLM, bah, ça ne nourrit pas son homme aussi bien.

          • Sharplosc

            bonne réflexion … me laisse songeur