Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Italie : la taxe sur les e-liquides fait perdre 200 millions à l’État

Italie : la taxe sur les e-liquides fait perdre 200 millions à l’État

Le groupe parlementaire italien sur la cigarette électronique évoque un manque à gagner de 200 millions d’euros sur deux pour l’État, à cause de la consommation des produits alternatifs au tabac comme la cigarette électronique.

Trop d’impôt tue l’impôt

RomeSelon le groupe parlementaire italieen consacré à l’e-cigarette, la vente des liquides électroniques devait rapporter 85 millions d’euros en 2015 mais les finances publiques transalpines ont seulement collecté 5 millions d’euros. Selon Sebastiano Barbanti, membre du groupe parlementaire, la hausse des prix de plus de 150% a incité les consommateurs à se procurer les produits à l’étranger. Selon leurs estimations, les revenus fiscaux concernant la cigarette électronique vont être similaires en 2016 et s’élever à 5 millions d’euros. Par conséquent, le manque à gagner pour les caisses de l’État italien s’élèvent à 200 millions d’euros.

Le DIY en ligne de mire ?

Un autre membre du groupe, Ignazio Abrignani, a souligné « le comportement dangereux de certains vapoteurs, qui achètent séparément les ingrédients et préparent eux-mêmes les mélanges qu’ils inhalent », se référant ici au DIY. Il est primordial pour lui de faire évoluer la législation afin que les parties prenantes de l’industrie de la vape soient mieux protégées.