Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Hon Lik se félicite d’avoir vendu ses brevets à Imperial Tobacco

Hon Lik se félicite d’avoir vendu ses brevets à Imperial Tobacco

Même si la paternité de la cigarette électronique est attribuée à tort à ce pharmacien chinois Hon Lik, ce dernier est néanmoins reconnu pour avoir été le premier à avoir industrialisé le dispositif via sa société Dragonite. Il a été interviewé cette semaine par la radio RTS au sujet de son rapprochement avec l’industrie du tabac.

Un Hon Lik décomplexé et peu patriotique

Le père de la cigarette électronique, Hon Lik, affiche sans complexe son alliance avec Imperial Tobacco.

Le père de la cigarette électronique, Hon Lik, affiche sans complexe son alliance avec Imperial Tobacco.

Mais en 2013 voici que l’image publique du père de la cigarette électronique s’est quelque peu modifiée lorsque des informations financières sont venus confirmer la vente des brevets de Dragonite au géant du tabac Imperial Tobacco.

Le pharmacien à l’origine de l’une des grandes révolutions de consommation du 21e siècle et qui a tiré son énergie inventive du décès de son père mort d’un cancer lié aux causes de son tabagisme, semble avoir quelque peu changé son fusil d’épaule. En s’alliant à l’industrie du tabac, les partisans d’une vape libre et indépendante ont pu percevoir l’attitude de Hon Lik comme une certaine trahison alors que d’autres en revanche, n’y ont vu qu’une simple application rationnelle des lois de la finance.

Chose relativement rare, Hon Lik s’est exprimé cette semaine dans un interview mené par la radio suisse RTS. Quand il est questionné sur son alliance avec Imperial Tobacco, Hon Lik explique sans retenue qu’il partage avec le cigarettier “les mêmes valeurs de qualité et de responsabilité“.

Selon lui les entreprises de son pays ne peuvent se conformer aux futures normes européennes et continuent aujourd’hui à produire du e-liquide contenant des “substances dangereuses“. Hon Lik se dit heureux de ne pas travailler avec des entreprises chinoises qui ne pensent qu’aux bénéfices et compare sa récente opération financière à un mariage avec une famille riche et puissante.

C’est lors du rachat de Lorillard par Reynolds que le groupe Imperial Tobacco a fait cette année l’acquisition de la célèbre marque de cigarette électronique blu pour la somme de 7,1 milliards de dollars.

Les journalistes de RTS ont trouvé un terme pour décrire la dynamique économique qui règne en ce moment : la guerre froide du vapotage.

Review Author:Review Date:
  • Tazmanyak

    Quels sont les brevets concernés par ce rachat?
    Imperial Tobaco va surement lancer sa horde d’avocats a l’assaut de tout ce qui ressemble a une ecig pour viol de brevets :/

    • Si je me souvient bien, les brevets de Hon Lik sont sur les cigalikes jetable et recharchable 😉

  • Sharplosc

    Est ce qu’ont peut vraiment faire confiance à une entreprise de tabac ?
    Il aurait mieux fait d’investir lui même en europe dans des laboratoires de contrôle qualité

  • manu06

    s’allier avec les meurtriers de son père ? business is business…………..

    • Tony Fiant

      Meurtrier ou suicidaire, il y a un peu des deux car tout le monde connaît les dangers et la plupart de ceux qui fument aujourd’hui connaissaient parfaitement les risques le jour où ils ont commencé.
      Ceci dit, c’est bien des vendeurs de mort aussi.

      • Euh dans les moins de 25 ans alors car perso, du haut de mes 36 ans, quand j’ai commencer à fumer, aucun avertissement sur les paquets, pas d’interdictions de vente aux mineurs et j’en passe.

        • Tony Fiant

          Oui mais tu savais déjà que fumer tue, cancer du poumon, de la gorge et tout et tout.
          Ceci est connu dans le grand public depuis 50 ans facile.

          • Ben non, à l’époque et quand t’as 11 ans, tu sais pas tout ça et quand tu l’apprends, c’est trop tard, t’es pris dans la spirale et pour arrêter c’est la merde.

          • Tony Fiant

            Si tu as commencé à 11 ans (oups, vraiment jeune), je comprends mais celui qui commence à 20 ans en disant qu’il ne savait pas parce que rien n’était indiqué sur le paquet, c’est de l’hypocrisie, de la niaiserie (là, c’est pas de leur faute) ou une mentalité à l’américaine “ah, je savais pas que mon chien ne pouvait être mis à sécher dans le micro ondes, ce n’est pas marqué dans la notice”. La vraie raison est qu’au début, on s’en fout, on verra plus tard.
            Je dois avouer que quand je vois certains attaquer les cigarettiers parce qu’ils ont un cancer, je trouve cela pathétique et hypocrite : j’ai la plus mauvaise opinion des cigarettiers mais la personne devrait aussi alors attaquer l’état qui autorise la commercialisation et aussi elle-même car elle savait.

          • Sans oublier que ça fait pas si longtemps que dans les rations militaires il ni a plus de cartouches de clopes.
            Pendant combien d’année après la 2nde guerre mondiale la France donnait gracieusement des cartouches de clopes à ces soldats?
            Bref, on va pas refaire le passé, par contre on peut tenter de modifier le futur, le notre et celui de nos enfants et petits voir arrière petits enfants pour d’autres 😉

          • Tony Fiant

            Je confirme, je donnais mes cartouches de goldo, non fumeur à l’époque, à mes collègues du génie (génie militaire bien sur 🙂 et c’était dans les 80s…
            Bon, on avait la gnole aussi. Pareil, je redonnais.
            Par contre, ils ne fournissaient pas les “dames de compagnie” 🙂
            Je devine la question 🙂
            Pour nos successeurs, et bien, l’éducation est un bon début mais malheureusement peu efficace. Mes deux enfants fumeurs… J’ai réussi à les convertir, l’une par les saveurs de certains liquides, l’autre par le look des mods, le matériel, le côté geek.
            Hormis l’interdiction pure et dure du tabac, le combat sera ardu et quand bien même cette interdiction serait effective, et bien le tabac connaîtra la marché parallèle du cannabis avec un nombre de consommateurs à 7 chiffres rien que dans notre beau pays.

          • LZZ black

            devenir accro à la clope à 11 /12 ans … fait plutôt un procès à tes parents 🙂

          • Mais bien sûr comme si mes parents l’ont su quand j’avais 11 ans, ils l’ont découvert que bien plus tard, vers mes 15-16 ans.

            Facile quand quasi toute ta famille fume de ne pas se faire capter.

          • LZZ black

            Dans ce cas la je suis d’accord avec toi … vite des Bisounours sur les paquets de clopes pour expliquer au moins de 12 ans que c’est pas bien 🙂
            Plus sérieusement on a peu près le même âge et j’ai fumé mes premières clopes vers 12 / 13 ans et franchement tous les gamins savaient depuis longtemps que la clope c’est pas bien, c’est pour les adultes, c’est poison etc…
            Dire qu’un avertissement sur le paquet de clope t’aurais fait réfléchir à 11 ans … c’est carrément abusé surtout qu’à cet âge là, la mort , la maladie est un concept bien trop insignifiant … encore plus pour un gamin qui cherche à braver l’interdit .
            Je hais ces firmes qui vendent consciemment la mort moyennant une juteuse rétribution … mais je trouve qu’on se décrédite à les accuser de tout et n’importe quoi.

          • j’applaudi des 2 mains le fait que tu es commencé à fumer tout en sachant que c’était pas bien, que c’était pour les adultes, etc.
            T’es encore plus à plaindre que moi, qui était peut être bien plus naïf que toi au même âge.

          • LZZ black

            Quel menteur tu fais !!! si tu te cachais c’est bien par ce que tu savais que c’était pas bien. T’es un vrai champion toi ^^

          • Je ne me suis jamais caché.
            Par contre mes parents ne m’ont jamais vue avec une clope dans les mains avant mes 15-16 ans.
            Et comme tout le monde dans ma famille fumait, personne ne capter l’odeur de cigarette sur moi ou mon haleine.
            Mes si t’es pas capable de comprendre ça, c’est pas de ma faute.

          • LZZ black

            plus tu écris … plus je prend peur ! Je laisse les lecteurs se faire un avis sur la qualité et l’honnêteté de ton argumentation.
            Sans rancune et ravi en tout cas tu es réussi à lâcher la clope !

          • Si tu veux, mais relis bien, jamais j’ai dit que je me cachais, j’ai dit que mes parents n’ont rien capter avant mes 15-16 ans et que c’était facile car tout le monde fumait autour de moi.
            Où as-tu vue que je disais que je me cachais?
            C’est toi qui interprète mes écrits.
            Et si tu relis bien, tu verra que je dis clairement être devenu un fumeurs quotidien vers 15-16 ans, environ à la même période que mes parents m’ont capté.
            J’ai fumé de temps en temps à partir de 11 ans, ce temps en temps c’est amplifié vers 13 ans jusqu’à mes 15-16 ans où je fumais tous les jours et que mes parents l’ont découvert.
            Arrête d’essayer de lire entre les lignes.

          • Tony Fiant

            Les enfants se cachent de leurs parents rarement parce qu’ils savent que c’est un produit dangereux ou que ce n’est pas bien. Ils le font tout simplement par peur de se faire engueuler et certains, les éducations méridionales plutôt, par respect.
            Comme disait Lautner : ne nous fâchons pas

          • R3NS

            Même si les gamins ne savaient pas, les adultes savaient eux! Et ça n’a JAMAIS empêché les débiteurs de tabac de me vendre un paquet de cigarette dès l’âge de 11 ans! Les firmes de tabac sont peut être en partie en tort, mais les tenanciers des bureaux de tabac sont eux aussi à mettre en cause et pour moi bien plus criminels! Il ne faut pas oublier que le tabac était déjà interdit à la vente au mineurs! Et ils ne peuvent pas dire que je faisait plus vieux que mon âge alors qu’à 25 ans on me demandait ENCORE ma carte d’identité pour entrer en boite de nuit!

          • Tony Fiant

            Cela dure toujours et l’astuce est bien connue. très récemment, j’ai vu une gamine d’environ 8 ans acheter un paquet de clopes “pour sa maman”. Vu l’âge, je pense que ce n’était pas pour elle (enfin, j’espère) mais à 10 ans ou plus, c’est pareil et le buraliste ne pose pas de questions.
            Sinon, c’est le grand frère qui y va, c’est encore plus débile mais c’est pratique courante.

          • Tony Fiant

            Tout à fait vrai. Les enfants m’ont avoué leur tabagisme un an après avoir commencé environ et ils poussaient même le vice en disant que nos clopes sentaient mauvais alors qu’ils fumaient en cachette… trop forts.

        • R3NS

          J’ajouterais qu’à l’époque (j’ai 35 ans et j’ai commencé très jeune comme toi: 11 ans la première et 12 ans fumeur de tout les jours), en plus du manque d’informations pour les enfants, il y avait encore des pubs de marque bien connues de cigarette rouge et blanche et de chameaux dans tout les magasines qu’un pré-ado pouvais avoir envie d’acheter avec son argent de poche: Magasine auto/moto, tuning et même dans les programmes TV!!!! Tout comme toi, j’étais en plus le plus jeune de ma famille de gros clopeurs invétérés… Très dur dans ces conditions d’échapper à cette vilaine habitude!

          Je pense qu’un très grand nombre de personnes de notre génération ont été pris dans l’engrenage de la même façon en voulant faire comme les parents, grands frères et soeurs et bien sûr comme les copains à l’école…

          Heureusement, après 23 longues années de tabagisme (+ 12 années de tabagisme passif avant ça), j’ai enfin trouvé un moyen efficace d’arrêter de fumer: LA VAPE! Vive la eCig! Battons nous pour elle et notre santé! Bonne vape à tous!

          • LZZ black

            +1

          • Je vois qu’on a le même parcours avec la clope à peu de choses près.
            1ère clope à 11 ans, fumeur régulier vers 15 ans par contre pour moi et entre temps je fumais quand j’en avais l’occasion.

          • R3NS

            Oui en effet, par contre moi, dès l’âge de 13 ans, je fumais entre 1 paquet et demi et deux paquets par jour! (j’avais la chance? d’avoir pas mal d’argent de poche) Et ça a duré jusqu’à il y a 6 mois, lorsque j’ai refais un essai avec la eGo T Up munie d’un Kanger T2, et là, ça a été une révélation! (J’avais essayé une première fois la eCig 3 ans avant avec une batterie KR 808 et Carto mais la puissance laissait VRAIMENT à désirer et les liquides de l’époque étaient infectes! Enfin ceux que j’ai testé)

            Aujourd’hui, je possède un HANA Modz, un Seven 22, un Stingray (original), un Magma dripper + un CATs de RJ Mod, un Kayfun, + un certain nombre d’Aerotank v2 et Mega! Donc comme tu peux voir, j’ai arrêté de fumer mais pas ma CB!!!! 😉

          • Me rappel avoir commencé à fumer avec les clopes vendu à l’unité puis les paquets de 10.
            50 centimes la clope et 4 Fr le paquet de 10.
            Puis est venu le paquet de 14 à 6.50 Francs.
            Les paquets décorés, il y avait toute une série chez le chameau.

            bon ça fait 20 mois que j’ai pas touché une tige de 8 mm.
            Mon porte monnaie e’en porte pas mieux pour autant, je me fournissais en tabac à tuber en Belgique pour moins de 40€ je tenais 1 mois voir un peu plus.

          • R3NS

            Quand j’ai commencer à fumer, mon paquet de 20 Red & White me coûtait à peine 6.20 Francs! Il est loin ce temps là quand tu penses qu’il y a un an il coûtait 6.55957 fois plus cher (le même prix mais en euros 😉 ) et qu’il est même à 7€ aujourd’hui! Malheureusement, je suis un vapoteur fanatique toujours en quête de nouveau matos toujours plus haut de gamme! Exemple, ce mois ci, j’ai reçu ma paye le 26 et le jour même j’ai passer pour pas loin de 300 euros de commande sur le net pour ma vape (en matos et accessoires de reconstructibles surtout). Après… Quand on aime, on ne compte pas! Et je préfère mettre mes sous dans du matos qui reste que de brûler un billet de 500€ tout les mois comme il y a 6 mois dans la clope! :))

          • vapoton

            quand j’ai commencé a fumer,le paquet de P4 était à 20 centimes…de Franc!!!
            4 cigarettes pour un prix dérisoire,même pour un gamin de 11 ans .
            La première grosse connerie que j’ai faite…Surement !

      • manu06

        suicidaire ou pas conscient du danger,en effet,nous connaissons tous ou presque les risques du tabac,c’était moins le cas dans les années 80,mais j’écrivais surtout pour répondre a l’article ou Hon Lik bave sur les entreprises chinoises qui,pour l’heure on fait sa renommée ,en argumentant sur le “gage” de qualité,depuis quand Big T fait dans la qualité et ne pense pas qu’aux bénéfices ? le père de Hon Lik a payé très cher la qualité de chez Big T………certains produits chinois sont douteux,mais que dire de l’industrie du tabac ! un beau foutage de gueule de la part de Hon Lik……

  • Tony Fiant

    Ce n’est parce que l’on invente quelque chose de bénéfique pour l’humanité que l’on est un saint. Il reste un homme qui a su tirer profit (à mon sens, pas assez) de son idée en gagnant pas mal d’argent.
    Cela n’aurait choqué personne s’il avait inventé quelque chose de moins médiatique.
    Quant aux brevets, je ne pense pas qu’IT va attaquer tout le monde car il est maintenant techniquement facile de contourner un brevet en utilisant un détail ou un oubli et puis, effectivement, beaucoup de matériel sont d’ores et déjà suffisamment différents de son “invention” pour ne pas être inquiétés.

    • Sharplosc

      c’est quand même un sacré retournement de veste de celui qui disait ne pas vouloir vendre son projet à l’industrie du tabac pour qu’il puisse exister un jour (il avait peur que l’industrie du tabac mette aux oubliettes son invention pour que le tabac ne s’effondre pas)
      En plus son père est mort du tabac et il dit qu’il partage avec le cigarettier “les mêmes valeurs de qualité et de responsabilité“

      Je comprend pas …

      • Tony Fiant

        C’est vrai que le terme responsabilité m’a heurté aussi.
        Il va pouvoir faire une tombe en marbre de premier choix pour son pauvre père. Mode humour noir pourri off.
        Ceci dit, ce monsieur, le père, ne sera quelque part pas mort pour rien. Sans le savoir, il aura été l’impulsion de la création du procédé de sauvetage d’un nombre immense de vies.
        Après, la paternité réelle de la cigarette électronique appartient elle a son fils ? Pas sur.
        Mais bon, c’est comme Apple qui avait attaqué Microsoft pour avoir copié le concept de la souris et des fenêtres sous Windows… sauf qu’Apple n’a rien inventé du tout et doit remercier Xerox…

  • vapoton

    :”compare sa récente opération financière à un mariage…”
    je lui souhaite beaucoup de plaisirs dans le lit conjugal…

    • Tony Fiant

      Lol…
      Après, ce n’est pas un mariage, il a vendu sa progéniture, il a reçu sa dote, il n’est plus acteur, n’a plus son mot à dire à moins que j’ai loupé un épisode ? Aurait-il gardé quelques cartouches ?
      Vu la masse de dollars encaissés, son lit, conjugal ou autres, sera rempli, soyons en sûrs 🙂

  • vapoton

    :”compare sa récente opération financière à un mariage…”
    je lui souhaite beaucoup de plaisirs dans le lit conjugal…

  • Alekhine

    En résumé : Il a vendu ses brevets à ceux qui ont tué son père.
    Beau mariage en effet !

    • Tony Fiant

      It’s not personal, just business, la phrase type que l’on entend avant de se faire descendre…

    • Camé Leon

      Il fait ce qu’il veut, de toute facon il n’a pas le monopole de la vape,

      • Tony Fiant

        Bon, je dois être un miraculé alors avec mes 53 balais 🙂
        Tu n’es pas très optimiste. La moyenne d’âge en France est largement au dessus des 44 ans et ces chiffres incluent toutes les causes de décès (accidents, maladies, suicides, chutes de météores). De plus, avec la vape, tu vas tirer la moyenne vers le haut.
        Enjoy !