Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Glantz / Siegel : la guerre de la vape dans les médias continue

Glantz / Siegel : la guerre de la vape dans les médias continue

Aux Etats-Unis, la guerre n’oppose pas seulement les lobbys cigarettiers aux acteurs de la lutte anti-tabac. Vice nous présente dans une vidéo l’affrontement idéologique entre Michael Siegel, fervent défenseur de la vapoteuse, et le Professeur Stanton Glantz, qui a déclaré en 2016 que la cigarette électronique était de 33% à 50% aussi dangereuse que la cigarette conventionnelle.

Concernant les effets cardiovasculaires, la consommation de vapoteuses est aussi nocive pour la santé que celles du tabac selon Glantz, directeur du Center for Tobacco Control Research and Education. Il évoque “l’explosion” de la popularité du produit chez les jeunes tout en reconnaissant néanmoins que le dispositif n’est pas aussi dangereux que la cigarette traditionnelle.

“L’idéologie des avocats de la lutte anti-tabac est la suivante : tout ce qui ressemble à une cigarette est aussi néfaste qu’une cigarette” explique Siegel dans cet entretien. Le professeur du Massachusetts répète à l’envie qu’il faut se focaliser sur une stratégie de réduction des risques et non penser systématiquement en termes de nocivité absolue pour combattre le tabagisme avec des produits plus sûrs.

“Toutes les recherches qui soutiennent ses positions sont crédibles, et tous les travaux qui vont à l’encontre de ses croyances sont mauvais” rétorque Glantz en évoquant les prises de position très régulières de Siegel sur le sujet. Ce n’est pas son cas selon lui, néanmoins il ne parvient pas, face caméra, à se remémorer les recherches scientifiques sur la vape qui remettent en cause ses propres convictions.

  • guitou34

    Et voila, indirectement, M. Glantz vient de lâcher que son combat contre la e-cig est idéologique !!
    Sauf que M. Glantz n’est pas un philosophe, mais le directeur d’un des plus gros centre de recherche sur le tabac. Ce qui lui permet notamment de produire une nouvelle étude de pacotille “démontrant” que d’utiliser la e-cig augmente de 42% le risque d’attaque cardiaque. Et tant pis si l’étude est bidon. Le titre fera la une de journaux.