Gilbert Ross : “Laissons l’e-cigarette accessible aux adultes, pas aux enfants”.

Gilbert Ross, directeur de l'American Council on Science and Health, s'exprime sur les pressions politiques actuellement en cours aux USA.

Gilbert Ross, directeur de l’American Council on Science and Health, s’exprime sur les pressions politiques actuellement en cours aux USA.

Gilbert Ross, directeur du Conseil Américain sur la santé et la science (American Council on Science and Health), s’inquiète de la volonté de certains groupes (notamment l’American Cancer Society et l’American Lung Association) de s’opposer au projet de loi interdisant la vente de cigarettes électroniques aux mineurs. Ces organisations sont soutenues dans leur démarche par le gouverneur du Michigan, Rick Snyder, qui peut apposer son droit de véto. Étrangement, c’est la classification des e-cigarettes “hors produits du tabac” qui pourrait encourager selon eux les adolescents et les adultes à fumer. Ils doivent en fait penser que ce type de législation est bien trop modérée et ne veulent pas y adhérer.

Le docteur Gilbert Ross, qui avait déjà vivement critiqué la TPD en octobre 2014, pense que s’opposer à une réglementation américaine de l’e-cigarette “hors produits du tabac” (non-tobacco products) ne va pas contribuer à l’amélioration de la santé publique. Cette classification hors tabac constitue selon Ross l’unique moyen pour le produit de subsister librement et de réduire par conséquent les méfaits du tabagisme.

Tout laisse à penser que ces dispositifs sont des portes de sortie du tabagisme et non l’inverse. Il cite notamment les données du Centre américain pour la prévention et le contrôle des maladies (Centers for Disease Control and Prevention), habituel fervent détracteur de la cigarette électronique, qui a pourtant démontré que les vaporisateurs contribuaient à faire chuter la consommation de cigarettes traditionnelles. Une autre étude que nous avons évoquée sur Ma-cigarette.fr indique par ailleurs qu’il pourrait y avoir concomitance entre la croissance de l’utilisation de la cigarette électronique chez les adolescents, et la baisse de consommation du tabac chez ce même public.


Via Battle Creek Inquirer

Review Author:Review Date: