Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Un fumeur sur cinq adopterait la cigarette électronique de manière régulière

Un fumeur sur cinq adopterait la cigarette électronique de manière régulière

Une étude menée en République tchèque montre que la cigarette électronique est adoptée par un fumeur sur cinq qui l’essaie. Les auteurs de l’étude concluent que l’e-cigarette peut réellement créer une concurrence très positive aux cigarettes traditionnelles.

Contexte

L'e-cigarette représente un concurrent très sérieux aux cigarettes de tabac.

Près de 1/5 des fumeurs qui ont essayé une fois les cigarettes électroniques sont devenus des utilisateurs réguliers.

Les cigarettes électroniques sont de plus en plus populaires dans le monde. Si elles devaient remplacer les cigarettes traditionnelles, cela pourrait avoir un impact significatif en matière de santé publique. Afin d’évaluer le potentiel dont disposent les cigarettes électroniques pour concurrencer les cigarettes de tabac comme produit à la consommation, voici les premières données sur le pourcentage de fumeurs qui ont essayé les e-cigarettes et qui sont devenus des utilisateurs réguliers.

Méthodes

Un total de 2.012 personnes qui ont été aperçues en train de fumer ou d’acheter des cigarettes en République tchèque furent approchées en vue de répondre à des questions relatives à leurs habitudes vis-à-vis de la cigarette, en évitant de mentionner les cigarettes électroniques pour ne pas tomber dans le biais commun des études sur les utilisateurs d’e-cigarettes. Ce n’est que lors de l’entretien que leur expérience des cigarettes électroniques fut abordée.

Résultats

Quelques 1.738 fumeurs (86%) ont participé à cette étude. La moitié a déclaré avoir essayé une cigarette électronique au moins une fois. Parmi ceux qui avaient essayé une cigarette électronique, 18.3% ont fait état d’une utilisation régulière et 14% d’une utilisation quotidienne. En moyenne, les utilisateurs réguliers ont utilisé les cigarettes électroniques pendant 7.1 mois. La principale raison évoquée pour l’utilisation des cigarettes électroniques fut pour réduire la consommation de cigarettes traditionnelles ; 60% des utilisateurs réguliers d’e-cigarettes ont affirmé qu’elles avaient contribué à atteindre cet objectif. Etre plus âgé et avoir une expérience plus approfondie des cigarettes électroniques expliquent 19% des variations menant à une utilisation régulière d’e-cigarettes.

Conclusions

Près de 1/5 des fumeurs qui ont essayé une fois les cigarettes électroniques sont devenus des utilisateurs réguliers. Les e-cigarettes pourraient devenir un véritable concurrent pour les cigarettes de tabac. Les agences gouvernementales qui se préparent à règlementer les e-cigarettes doivent s’assurer qu’une telle décision ne créera pas de monopole des cigarettes traditionnelles.


Traduit de l’anglais à partir de l’article original : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23868661 (Do e-cigarettes have the potential to compete with conventional cigarettes? A survey of conventional cigarette smokers’ experiences with e-cigarettes. – Kralikova E, Novak J, West O, Kmetova A, Hajek P.)

Review Author:Review Date:
  • Kucing

    C’est archi-biaisé ce sondage. Ils n’ont interrogé que ceux pris en flagrant délit de combustion de tabac. Je n’aurais pas pu être interrogé, par exemple…
    Qu’on fasse un sondage auprès des vapoteurs pour savoir quelle proportion d’entre-eux n’était pas accro au tabac avant de fumer des piles. Ca calmerait les imbéciles qui justifient leurs délires de réglementation en invoquant le risque de porte d’entrée vers le tabac. On est un million, ça devrait être possible de dégager un échantillon représentatif.

    • Alexis Finn

      La méthodologie est clairement expliquée et donc même si les conclusions semblent effectivement un peu hatives, l’information est là et à chaque étude de ce genre on en apprend un peu plus.
      L’étude sociologique et comportementale parfaitement objective n’existe pas alors on procède obligatoirement en regroupant toutes ces informations.
      Après tu parle de faire une étude pour démontrer que la cigarette électronique n’est pas une porte d’entrée au tabagisme, et c’est pas une mauvaise idée mais ça n’as absolument rien a voir avec l’étude en question.
      Puis pour moi la logique même selon laquelle quelqu’un déciderai spontanément de se tourner vers un produit moins bon, plus cher et mortel me semble absurde.