Frédérique Ries : « les autorités font fausse route »

Nous restons prudents et vigilants“. Pour Frédérique Ries, ces mots de Jan Eyckmans, porte parole du SPF Santé, ont de quoi inquiéter les 150.000 vapoteurs belges.  

“Une solution du passé”

frederique-ries-couverture-facebookLa position du SPF santé est incompréhensible“. L’eurodéputée belge dénonce ainsi la position des autorités belges, en contradiction totale avec l’avis positif rendu en octobre 2015 par le Conseil Supérieur de la Santé sur la cigarette électronique.

Jan Eyckmans estime quant à lui qu’il n’y a “jamais eu autant de moyens déployés” pour arrêter de fumer, “des solutions simples comme les patchs par exemple. La ligne Tabac-Stop est un soutien, comme le remboursement des visites chez le tabacologue.”

Mais pour Frédérique Ries ces solutions ont montré leur inefficacité depuis 20 ans et appartiennent “au passé” et elle assure qu’elle continuera à se battre “aux côtés des 150.000 vapoteurs belges pour qu’ils puissent utiliser au quotidien la cigarette électronique, dans un cadre légal défini“. Elle estime que “les autorités font fausse route” car “on n’arrête pas le progrès en marche“.

Un nouveau recours déposé au conseil d’état

Cette déclaration de l’agence de santé publique précède l’entrée en vigueur de l’Arrêté royal transposant la directive tabac européenne. Elle intervient quelques jours après le dépôt d’un nouveau recours au Conseil d’état. qui sera traité le 13 décembre.

  • Titan

    J’adore cette Dame (même si elle est trop jeune pour moi, lol). Elle s’exprime toujours parfaitement, d’une voix posée, ne bafouille pas, ne s’énerve jamais et cloue le bec à bon nombre de ses détracteurs avec un calme olympien.
    Mon cadeau de Noël? Qu’elle devienne un jour Ministre de la santé à la place de notre Ministre de la santé. Y’a pas photo, à tout point de vue.