France : L’e-cigarette prudemment reconnue par le Haut Conseil de la Santé Publique

Le Haut Conseil de la Santé Publique vient de mettre en ligne son avis actualisé au 22 février 2016 sur la cigarette électronique. Il reconnaît son utilité pour la réduction du risque tabagique mais reste prudent.

Le HCSP reconnait que l’e-cigarette peut aider à arrêter de fumer mais redoute l’effet passerelle et la renormalisation du tabagisme

Selon l'association qui défend les droits des vapoteurs français, le Haut Conseil de la Santé Publique n'est pas impartial dans son analyse des faits.

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) reconnait que la cigarette électronique peut être considérée comme une aide pour arrêter ou réduire la consommation de tabac des fumeurs mais redoute toujours qu’elle ne constitue une porte d’entrée dans le tabagisme et renormalise la consommation de tabac à cause d’une image positive véhiculée par son marketing et sa visibilité dans les espaces publics.

Le HCSP recommande d’informer, sans faire de publicité, à la fois les professionnels de santé et les fumeurs que le vaporisateur est un outil d’aide à l’arrêt du tabac et un dispositif de réduction des risques du tabac à condition d’arrêter de fumer.

Le HCSP se prononce pour le maintien de l’interdiction de publicité et l’interdiction du vapotage dans les espaces collectifs, il encourage les études et souhaite voir s’engager la réflexion sur une cigarette électronique « médicalisée ».

L’avis complet est consultable sur le site du HCSP.

Review Author:Review Date:
  • meanX meanX

    Les trois affirmations ont un degré de certitude qui s’amoindrit au fur et a mesure qu’on avance dans la liste :

    “-peut être considérée comme une aide pour arrêter ou réduire la consommation de tabac des fumeurs”

    ==> C’est un fait

    “-pourrait constituer une porte d’entrée dans le tabagisme ;”

    ==> C’est du conditionnel

    “-induit un risque de renormalisation de la consommation de tabac compte tenu de l’image positive véhiculée par son marketing et sa visibilité dans les espaces publics.”

    ==> C’est du conditionnel supputatif

    Bref, seul la premiere ligne est avérée

    • ThL

      C’est surtout en contradiction directe avec la ligne conductrice du ministère de la santé, qui interdit de mentionner que l’ecig est un moyen de sevrage. C’est là que c’est drôle…

  • Ludovic Meseure

    Faut leur expliquer qu’un primo vapoteur qui n’a jamais toucher a une clope auras exactement le même dégout de la mauvaise odeur et de sensation si il lui vient a l’idée de griller sa première cigarette.

  • pierre rouzaud

    c’est n’importe quoi:un coup la ecig est bonne un coup la ecig est mauvaise,cet exercice de style en faveur du tabagisme est digne du HAUT CONSEIL en SANTE du TABAGISME