Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Forvape : le premier centre de formation professionnelle pour les métiers de la cigarette électronique et de la vapologie

Forvape : le premier centre de formation professionnelle pour les métiers de la cigarette électronique et de la vapologie

FORVAPE forme les professionnels aux métiers de la cigarette électronique.

FORVAPE forme les professionnels aux métiers de la cigarette électronique.

C’est une grande nouvelle pour le monde la cigarette électronique en France, le premier centre de formation professionnelle vient d’ouvrir ses portes à côté de Bordeaux.

J’ai toujours grand plaisir à voir la vapote française s’organiser et casser cette image de “produit gadget” que beaucoup de médias tentent malheureusement de lui attribuer.

La cigarette électronique est une révolution en terme de santé publique, c’est un mouvement social très fort et je trouve que la réponse des professionnels est extrêmement positive. Loin des intérêts purement financiers, la profession veut être prise au sérieux et clame sa légitimité et ses convictions pour le développement de cette formidable méthode de réduction des risques pour le fumeur.

On connaissait déjà le Collectif des Acteurs de la cigarette électronique, le CACE, voici maintenant le centre de formation professionnelle entièrement dédié aux métiers de l’ecig, le FORVAPE.

Préinscriptions : Le centre FORVAPE est déjà opérationnel ! Réservez dès à présent votre formation FORVAPE en consultant la page des préinscriptions.

Voici en exclusivité le premier interview de la responsable, Sandra Floro, qui a eu la patience de bien vouloir répondre à mes très nombreuses questions.

Proposer une formation aux métiers de la cigarette électronique sous entend que pour vous, le commerce de l’e-cigarette tel qu’on le connait aujourd’hui ne disparaitra pas. Quelle est rapidement votre vision des choses ?

Depuis la création de la cigarette électronique, nous assistons à une véritable révolution des usages des consommateurs. L’évolution du marché est essentiellement due à une mutation des besoins. Le commerce de l’e-cigarette en est l’illustration.

Comme a pu l’être le téléphone portable en son temps, l’E-cigarette révolutionne aujourd’hui les usages : choix du matériel, des saveurs, des liquides, du dosage en nicotine,… Le consommateur devient acteur. Les clients sont donc à la recherche de conseils de véritables experts dans la manipulation, l’utilisation et l’entretien de leur matériel.

On assiste aujourd’hui à une véritable prise de conscience de la branche qui souhaite professionnaliser leurs vendeurs, leurs conseillers ou tout simplement leurs salariés. De nouveaux métiers apparaissent : vendeur conseil en e-cigarette, technicien SAV, …
Le marché de l’E-cigarette évolue, se construit et continue à se développer.

Forvape est-il une réponse aux craintes des autorités de santé de voir un commerce de la cigarette électronique devenir anarchique et peu responsable ?

FORVAPE est issue de la réflexion de différents acteurs de la profession face au développement rapide du marché pour organiser, développer et garantir un commerce « responsable » de l’E-cigarette.

FORVAPE a été créé par des professionnels pour des professionnels et a la volonté d’accompagner tous les acteurs du marché dans leur développement.

Avez-vous été en relation avec des instances gouvernementales pour expliquer votre démarche ? Si oui, quels ont été les retours que vous avez reçus ?

Oui, effectivement, nous avons été sollicités par différentes instances gouvernementales pour expliquer notre démarche. Tout d’abord, grâce à notre collaboration avec le CACE, nous avons pu participer à une réunion avec la Direction Générale de la Santé. Il a été évoqué notre volonté commune de professionnaliser le secteur. FORVAPE en a été une émanation logique.

Notre démarche étant de démonter aux instances gouvernementales que la profession est consciente de ses « responsabilités », en proposant des solutions et un accompagnement approprié à notre branche. Par ailleurs, nous avons également été conviés, avec les représentants du CACE, à MATIGNON auprès de SERGE GUILLON, Secrétaire Général aux affaires Européennes, et de Mme JULIA CARATTI, adjointe au chef de secteur social (TESC), spécialisée sur les sujets liés à la santé.

FORVAPE a été accueilli de façon très favorable par les autorités. Ils ont donc pu prendre conscience des enjeux économiques que représente le marché de l’e-cigarette en France : emploi, création d’entreprises, innovation… et de la volonté des professionnels de créer une branche professionnelle propre à nos métiers

Forvape s’inscrit-il dans une démarche similaire ou complémentaire au CACE, le Collectif des Acteurs de la Cigarette Électronique ?

FORVAPE s’inscrit dans une démarche totalement complémentaire au CACE. Notre volonté est de travailler dans l’intérêt général de la profession.

Pour nous, il s’agit d’apporter des solutions métiers mais aussi notre expertise sur le marché pour professionnaliser le secteur et être à terme vecteur d’échange et de veille de la profession. Comme dans d’autres branches aujourd’hui, nous souhaitons créer un véritable réseau d’experts permettant ainsi d’orienter et d’accompagner chaque acteur selon ses besoins.

En quoi vendre des cigarettes électroniques est-il différent des autres métiers ?

Vendre des cigarettes électroniques ce n’est pas seulement vendre des MODs, des atomiseurs ou des cartomiseurs. La responsabilité des professionnels est aussi d’informer les clients sur la composition des e-liquides, leur fabrication, les précautions d’emploi et l’entretien de leur matériel au quotidien.

Tout en étant conscient de la dynamique règlementaire, vendre une cigarette électronique c’est :

  • être capable de trouver parmi une large gamme de matériels, de consommables et d’accessoires celui qui correspondra au mieux besoin de son client
  • être capable de décrire la saveur des e-liquides
  • connaître son marché, les acteurs, les marques leaders, les avantages et inconvénients du matériel
  • être capable d’accompagner un client dans sa recherche d’informations concernant l’utilisation et l’entretien de son matériel mais aussi sur les risques liés à la consommation de nicotine et aux composants des e-liquides.
  • dépanner le matériel électronique

Cette formation s’adresse-t-elle uniquement aux vendeurs de cigarettes électroniques ?

FORVAPE ne s’adresse pas seulement aux vendeurs de cigarettes électroniques.
FORVAPE c’est :

  • une formation de Vendeur conseil en Cigarette électronique en alternance
  • un catalogue de formations courtes sur des modules d’une journée pour se perfectionner sur des thématiques métiers mais aussi sur thèmes plus généralistes (merchandising, gestion d’un point de vente, vente en magasin…)

Nos formations ne s’adressent pas uniquement aux acteurs marchands de la cigarette électronique mais s’ouvrent à tous les métiers sous-jacents: la technique, la production, la distribution, le management, les boutiques en ligne…

Au-delà du métier de vendeur, quels pourraient être selon vous les nouveaux métiers de la cigarette électronique ?

La cigarette électronique est aujourd’hui un vecteur d’accélération de nouveaux métiers. Tel le « nez » en parfumerie, l’aromatologue aura pour vocation l’étude des arômes et la recherche d’assembles opportuns en fonction des usages des consommateurs.

Le vapoteur recherche de nouvelles saveurs, de l’originalité,… Les professionnels, eux, recherchent également des techniciens spécialisés. Et nous voyons également apparaître de nouvelles notions comme la Vapologie

Qu’est-ce que la vapologie ?

La vapologie s’aborde sous différents axes :

  • La perception des saveurs en inhalation et leur diversité
  • Le rapprochement technique entre les e-liquides et le matériel
  • La recherche et la compilation des données liées à l’univers de l’e-cig
    • société, comportement des vapoteurs
    • études économiques, marché
    • rapprochement avec les données sanitaires et santé

La vapologie est un nouveau terme : ce n’est pas une science « exacte » mais une science « en devenir »

Comment s’est constituée la base de connaissance sur laquelle vous vous appuyez aujourd’hui dans vos formations ?

FORVAPE est le résultat d’une réflexion des professionnels de la cigarette électronique issus eux-mêmes de l’univers de la formation. C’est une rencontre d’expériences.

C’est la fusion entre les professionnels du secteur et des experts en formation qui a permis de construire une structure pédagogique adaptée à savoir : intervenants extérieurs, institutionnels, consultants spécialisés, acteurs inter professionnels, relations universitaires, laboratoire d’analyse, industriels, e spécialistes du e commerces.

Le résultat de ses rencontres : des formations généralistes adaptées au marché de l’e-cigarette (merchandising, gestion des approvisionnements, management, …), et des formations techniques qui reposent sur l’intervention de professionnels du métier : fabricants d’e-liquides, créateurs d’e-shop, distributeurs, grossistes…

Tous les formateurs avec lesquels nous travaillons sont des professionnels du marché désireux de transmettre leur expertise métier.

Quels sont les pré-requis pour suivre une formation chez Forvape et combien ça coûte ?

Nous sommes conscients qu’aujourd’hui le marché de la cigarette électronique est composé d’acteurs issus de différents secteurs d’origine.

Nous pouvons avoir un vapoteur expérimenté qui souhaite ouvrir une boutique mais qui n’a pas d’expérience en vente et en conseil client. Il sera donc en recherche de formations liées à son point de vente. Mais aussi, à l’opposé, un vendeur conseil expérimenté qui souhaite appréhender l’univers technique de l’e-cigarette. C’est pourquoi, nous évaluons sur chaque projet les objectifs à atteindre et définissons avec nos clients une ligne « pédagogique » à suivre. Cependant, sur les modules techniques par exemple, il nous a paru essentiel de proposer deux niveaux (débutant et expert).

Concernant la tarification, les modules de formations courtes sont à 320 € HT par jour et par personne. FORVAPE propose également du sur-mesure à la demande pour des projets plus élaborés.

Pourquoi Bordeaux ? Trouvera-t-on bientôt d’autres centres de formation Forvape ailleurs en France ?

Les initiatives se sont construites localement. Nous démarrons l’aventure sur BORDEAUX, mais nous étudions déjà la possibilité de mettre en place des sessions sur PARIS, LYON, MARSEILLE.

Je ne connais rien à la cigarette électronique mais je voudrais monter une boutique en ligne et/ou une boutique physique. Forvape aura-t-il les réponses à toutes mes questions et pourra-t-il également m’accompagner dans mes démarches administratives et commerciales ?

C’est certainement un outil clé pour réussir !

FORVAPE a pour vocation d’apporter une réponse à chaque problématique. Nous sommes au coeur d’un réseau que chaque acteur pourra alimenter.

Notre réseau nous permet de pouvoir mettre en contact nos clients et nos experts. Le réseau est également un outil de construction de notre secteur.

Nos formations permettent, en plus de l’apport théorique, de mettre en relation les différents acteurs grâce à des visites de laboratoires, des ateliers pratiques, des échanges interprofessionnels ou encore des simulations en magasin.

Des professionnels du secteur vont faire partie de la liste des formateurs. N’ont-ils pas peur de se tirer une balle dans le pied en formant leurs futurs concurrents ?

Nous ne voyons pas les choses de cette manière et entendons partager les connaissances dans le but de conforter la profession.

Nous considérons que l’e cig a besoin de tous les acteurs clés pour favoriser l’installation du marché.

N’oublions pas que FORVAPE a été Initié par des passionnés désireux de partager leur savoir-faire. L’avenir de la profession toute entière passe par la diffusion de réels savoir-faire. Au-delà des intérêts individuels, les intérêts communs sont prioritaires. L’objectif étant de tirer tous les acteurs vers le haut afin de toujours mieux satisfaire les vapoteurs.
C’est l’échange d’expériences qui construira notre branche de demain.

D’après mes informations, Vincent de “Vincent dans les Vapes” fera parti des formateurs. Cela veut-il dire que l’on va pouvoir apprendre à créer une société d’e-liquide en suivant une formation chez Forvape ?

Pourquoi pas … Tous les « René et Martine dans les Vapes » sont les bienvenus !!
Nous espérons que VDLV ne sera pas le seul à participer à cet échange d’experiences

Préinscriptions : Le centre FORVAPE est déjà opérationnel ! Réservez dès à présent votre formation FORVAPE en consultant la page des préinscriptions.
Review Author:Review Date:
  • Rose Kneppert

    Très bonne nouvelle !! :))

  • Yoda

    Maître Yoda dirait : dubitatif je suis…
    (un moyen de se faire de la monnaie facile ? avec tout ce qui se passe en ce moment…après moi le déluge)

  • Michele Briot

    et…. je ne connais rien au eliquid mais je voudrais me faire plein de fric???

    à 13’35 http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1920_poitou_charentes_,88519416.html
    édifiant! le CACE et FORVAPE devraient leur offrir une formation!