Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Forte diminution des créations de boutiques spécialisées en France

Forte diminution des créations de boutiques spécialisées en France

Neuf mois après notre premier état des lieux des boutiques physiques en France, nous constatons aujourd’hui sur le territoire français une baisse des créations de magasins spécialisés*. Cette année, chaque département français aurait perdu en moyenne quatre boutiques.

Une baisse de 61% constatée dans les ouvertures de magasins

fermeture-magasins-ecigarette-france

Le nombre de créations de boutiques physiques a fortement diminué en France ces derniers mois. De nombreuses boutiques ont également fermé.

Alors que l’on dénombrait 2829 boutiques spécialisées en mars 2015, ce chiffre chute à 2477 pour décembre 2015, soit 352 fermetures comptabilisées sur les neuf derniers mois de l’année. Si les entrepreneurs français continuent néanmoins de créer des magasins, le taux de croissance constaté a subi un ralentissement de 61%. Le nombre de créations atteignait en effet 177 cette année contre 461 l’an passé. Le rythme des ouvertures de magasins est ainsi passé de 15 nouvelles enseignes par mois en 2015, contre 38 par mois en 2014.

La régulation naturelle du marché pourrait bien évidement entrer en ligne de compte pour expliquer ici cette perte de vitesse, mais la mauvaise presse dont la vape a fait l’objet tout au long de l’année, avec de nombreux articles alarmistes, a pu très certainement créer une confusion dans l’esprit du consommateur. D’un autre côté, les offres dédiées aux buralistes proposées généralement par des filiales de grands cigarettiers, comme les produits JAI ou encore Logic, ont très certainement permis au réseau des débitants de tabac de gagner des nouvelles parts de marché.

Le rapport de l’observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT) indiquait en février 2014 que les boutiques spécialisées attiraient 58% des consommateurs, contre 21% pour les bureaux de tabac. Sans nouvelle mise à jour de cet organisme d’État, difficile encore d’évaluer la variation de l’éternel rapport de force qui existe entre ces deux types de commerces.

Fermetures : Les régions Île-de-France et PACA sont les plus touchées

Évolution du nombre de magasins et de créations de magasins spécialisés entre mars et décembre 2015. (Source PGVG Marketing)

Évolution du nombre de magasins et de fermetures de magasins spécialisés dans la cigarette électronique entre mars et décembre 2015 en France. (Source PGVG Marketing)

La région Île-de-France a vu en cette année 54 boutiques fermer. Même scénario pour la région PACA qui en compte de son côté 49 de moins, soit pas loin de 6 fermetures par mois. Mais si le nombre de ces cessations d’activité est quasi identique pour ces deux zones, le nombre de boutiques par habitant reste quant à lui très différent. On recense en effet une boutique pour 20 949 habitants en région PACA, contre 26 098 pour la région Île de France.

Dans cette augmentation des fermetures seule la Haute Normandie semble avoir été épargnée, où l’on compte encore 72 boutiques en activité avec un magasin pour 25 721 habitants. Le Limousin ou la Lorraine ont également connu une baisse très relative du nombre de fermetures (+5 en moyenne), des régions où le nombre de boutiques par habitants est le plus faible de France (1 boutique pour environ 30 000 habitants), tout comme l’Auvergne ou le Centre.

Avis aux entrepreneurs.


*Données recueillies par PGVG Marketing entre mars et décembre 2015.

Review Author:Review Date: