Forte croissance des modèles grand public et des MODs aux États-Unis

mod-provari-snake-oil-large

Les MODs oubliés des statistiques de ventes aux USA. Une grosse erreur que les analystes sont en train de corriger.

 

Le monde de la cigarette électronique est en constante évolution. Il devient donc difficile de suivre la rapide cadence du marché. Aux États-Unis, les ventes de cigarettes électroniques sont doublées chaque année (de 20 millions de dollars en 2008 à 750 millions – 1 milliard de dollars en 2013). Ces valeurs exorbitantes se limitent pourtant aux grands réseaux de distribution (type superettes) et ne prennent pas en compte les ventes effectuées sur Internet et dans les boutiques physiques spécialisées.

Une évolution du marché sous-estimée

Récemment, le groupe financier américain Wells Fargo a publié des recherches portant sur le marché de la cigarette électronique. Ces recherches renseignent et apportent la lumière sur les vraies valeurs du marché. Elles ont été menées auprès de fabricants et distributeurs indépendants, dont la plupart ont eu des ventes annuelles de moins de 30 millions de dollars. La plupart des entreprises interrogées sont des PME ayant un petit effectif d’employés (moins de 10 employés).

Wells Fargo estime les ventes totales de la cigarette électronique à 2 milliards de dollars ; des estimations beaucoup plus élevées que celles précédemment effectuées sur les cigalikes. D’après celles-ci, environ 30 % des ventes sont effectuées via les grands réseaux de distribution, 26 % sur Internet et 17 % par des boutiques physiques spécialisées. Si l’on se base uniquement sur les valeurs des grands réseaux sans prendre en compte les ventes en ligne et celles des boutiques indépendantes, les chiffres de vente seront forcément faussés.

On compterait plus de 5000 boutiques physiques spécialisées aux États-Unis pour des centaines de boutiques en ligne.

Forte croissance des ventes pour les appareils à tank

L’équipe de Bonnie Herzog (Wells Fargo) suggère que la croissance des appareils à tank (réservoir) évolue plus rapidement que les ventes globales des cigalikes. Le rapport estime que le marché américain est divisé en deux : 65 % des ventes pour les cigalikes et 35 % pour celles des appareils de deuxième (type Ego) et troisième génération (type MOD).

Dans un article précédemment publié au sujet de la révolution industrielle des cigarettes électroniques où il était également question de la taille du marché des e-cigarettes, on remarque bien que les estimations de vente sont de très loin dépassées.

Des analyses plus détaillées expliquent l’engouement pour les appareils de seconde et troisième génération par leur prix abordable, leur efficacité à délivrer plus de nicotine comme l’a déjà montré Farsalinos et par les possibilités de personnalisation qu’ils offrent au consommateur. Selon Wells Fargo les vapoteurs adeptes de ces types de produit seraient moins enclin au double usage tabac / e-cigarette. Enfin les consommateurs se dirigeraient naturellement des cigalikes vers des appareils plus évolués.

Des données qui mettent en doute la stratégie actuelle des grands cigarettiers et qui questionnent le cadre réglementaire nouvellement souhaité par l’Union européenne en condamnant par exemple la taille des réservoirs à 2 ml.

Dans le milieu de la vape on a coutume de dire que seuls les modèles cigalikes pourront passer entre les mailles du filet de la TPD, mais d’après nos informations certaines compagnies de tabac ont déjà travaillé sur des modèles de seconde génération. Reste à savoir comment les ingénieurs de Big T vont pouvoir adapter ces nouveaux modèles aux futurs cadres réglementaires américains et européens si ces derniers ne considèrent pas ces grandes familles de vaporisateurs.


Source : Wells Fargo Securities

Review Author:Review Date:
  • Zecat

    On parlait d’une lame de fond il y a un an …
    La voilà ! Bon courage messieurs les politiques pour l’endiguer … et comptez sur nous pour …ne pas vous aider !!! 😉

  • Tony Fiant

    Ce qui serait intéressant : connaître le % de cigarettes électroniques versus mods et, peut être, en déduire les 2 courants de la vape : ceux pour qui il s’agit d’une étape provisoire de sevrage du tabac et les autres (les mods) pour qui la vape est un nouveau plaisir/loisir/distraction. Je sais le raccourci un peu simple d’autant que les modders sont pratiquement tous passés d’abord par la case e-cig et que le distinguo e-cig/mod devient parfois flou avec certains modèles mais j’aime bien les chiffres 🙂