Formaldéhyde : Histoire d’une controverse scientifique

Le 21 janvier 2015, Le New England Journal of Medicine publiait la correspondance de deux chercheurs américains de l’Université de Portland. Ils expliquaient avoir mesuré des taux extrêmement élevés de formaldéhyde dans la vapeur de cigarettes électroniques, les estimant ainsi 5 à 15 fois plus cancérigène que les cigarettes traditionnelles.

De nombreux experts en santé publique ont considéré que cet article avait créé des doutes auprès du grand public et a contribué à détourner potentiellement des fumeurs d’un dispositif qui leur apporterait pourtant une réduction du risque tabagique.

Clive Bates et le Docteur Farsalinos ont formulé une demande officielle de rétractation au New England Journal of Medicine. Selon eux l’article ne respecte pas les règles édictées par le Committee on Publication Ethics (COPE). Clive Bates et Konstantinos Farsalinos ont déclaré qu’ils continueront d’attaquer le NEJM et les auteurs de l’article jusqu’au retrait de ce papier. Voici l’histoire d’une controverse scientifique.