Farsalinos : L’e-mail d’un vapoteur comme preuve des dégâts de la désinformation

Konstantinos Farsalinos, le cardiologue grec qui fait avancer la science sur le sujet de la cigarette électronique.

Konstantinos Farsalinos, le cardiologue grec qui a publié le plus d’études au monde sur la cigarette électronique.

Le Docteur Farsalinos revient sur les “fausses conclusions” des chercheurs de l’Université de Portland qui “induisent le public en erreur”. Le cardiologue grec a décidé cette fois-ci de rendre public un courriel adressé par un parent inquiet de voir son fils reprendre le tabac à cause de cette étude.

Dans un premier temps, Farsalinos rappelle que les chercheurs de l’Orégon n’ont absolument pas trouvé d’exposition au formaldéhyde lors de leurs expériences. Ils auraient seulement identifié des hémiacetals de formaldéhyde, soit une combinaison de formaldéhyde et d’alcools. Or il n’y a actuellement aucune preuve indiquant que ce composé chimique particulier provoque le cancer explique le chercheur.

Pour tromper le public, les scientifiques américains auraient manipulé les statistiques selon Farsalinos, et cette démarche participe aujourd’hui à la désinformation sur la cigarette électronique.

Le courrier électronique que le Docteur Farsalinos publie, émane d’un vapoteur. Celui-ci raconte comment son fils de 23 ans persuadé que la cigarette électronique était très dangereuse s’est remis à fumer. Ce jeune homme a en effet pris au pied de la lettre les conclusions publiées dans le NEMJ et s’est remis à consommer des cigarettes, au lieu de remplacer le tabac par le vaporisateur.

Review Author:Review Date:
  • Nom

    criminel non

  • Titan

    Pathétique … Profondément triste et regrettable.
    Surprenant cependant … Ce jeune qui repique au tabac n’était pas entouré de vapers? Il n’avait pas des connaissances, des potes qui auraient pu le dissuader de retomber dans la clope?
    Je ne suis pas Dieu le père, mais j’ai eu des potes qui ont déboulé dans mon espace pour les mêmes raisons et avec les mêmes intention, ben j’ai pas lâché l’affaire. Cela dit, je ne saurais dire s’ils ne s’en fument pas une de temps en temps en loucedé, mais en tt cas, pas devant moi, mais je ne suis pas leur papa, ils sont grands et ils font ce qu’ils veulent. faut dire que j’ai souven,t des alliès dans mon … “combat”, c’est leur compagne souvent non fumeuse.
    Et à ma connaissance, seulement deux sont repartis à la clope, l’un parce que ça semblait lui donner des brûlures d’estomac, et l’autre était à priori allergique au PG. Mais aucun n’a quitté la Vape parce qu’il était persuadé que c’était pire que la clope.

  • LVD

    tueurs de gage

  • Pat Vape

    Ne serait il pas temps d’arrêter d’appeler les vaporisateur personnels des Cigarettes électroniques? Nous Lutons tous contre la cigarette et 90% des défenseurs de la vape continuent d’employer le nom de cette tueuse pour identifier un produit qui “sauve des vies”

    • Titan

      Ben moi je dis souvent “E-cig”, “VP”ou “la Vape” à l’écrit, et quand j’en parle, plutôt mon “Mod” ou … mon “Vamo” (lol, et on ne se moque pô siouplaît, je reste fidèle à mes origines et j’ose me souvenir et clamer d’où je viens en matière de Vape).
      Il faut reconnaître que “cigarette électronique” est pour le moins impropre et/ou maladroit, ou en tout cas malvenu pour notre combat. Mais ce qui serait rigolo, c’est que dans la foulée MST interdise l’usage du mot en public comme étant “un terme de sédition ou d’arrogance au sein d’une troupe” …
      Mhouahaha.
      Promis, j’arrête demain.