Explosion d’une batterie à Limoges

Une habitante de Limoges s’est retrouvée aux urgences il y a quelques semaines avec de sérieuses brûlures à la cuisse et à la hanche. Une batterie de cigarette électronique serait à l’origine de l’incident.

La batterie se met à chauffer dans la poche de son pantalon

"Brûlée par l'explosion d'une batterie d'e-cigarette" à lire dans l'édition du Parisien (vendredi 19 septembre 2014)

Brûlée par l’explosion d’une batterie d’e-cigarette” à lire dans l’édition papier du Parisien (vendredi 19 septembre 2014)

Cette habitante de Limoges raconte dans le journal Le Parisien qu’elle se trouvait le 6 septembre chez une femme âgée dont elle s’occupe. “On regardait la télé quand j’ai entendu une explosion. C’était la batterie de ma cigarette que j’avais placée dans la poche de mon pantalon. J’ai ressenti une forte chaleur et j’ai hurlé.

L’histoire est bien malheureuse d’autant plus que le magasin concerné ne lui aurait proposé que 25% de réduction sur ses prochains achats en guise de dédommagement. De quoi faire sourire jaune cette sexagénaire inquiète d’une possible greffe de peau dont lui auraient parlé ses médecins.

Mauvais coup de pub pour Joyetech

Selon le quotidien, la marque de la batterie incriminée serait Joyetech, mais aucun élément n’est venu depuis confirmer cette information. On apprend également que cette dame aurait bien utilisé le chargeur du fabricant et non un autre potentiellement inadapté comme ce fut le cas dans des cas similaires à l’étranger.

Jean-Philippe Planchon, directeur Joyetech France ici au salon Ecig Show.

Jean-Philippe Planchon, directeur Joyetech France ici au salon Ecig Show.

Bien évidemment c’est un mauvais coup de pub pour le directeur de Joyetech France, Jean-Philippe Planchon, qui se dit “étonné“. “C’est une affaire que nous allons suivre de très près” aurait-t-il déclaré au Parisien.

Le magasin de Limoges où la cigarette a été achetée n’est pas référencé chez nous. On ne sait pas où le vendeur s’est fourni. Est-ce une contrefaçon ? Nous aussi avons envie de comprendre ce qui a pu se passer.

Alors que l’incident est malheureux mais somme toute assez banal pour un produit électronique (de nombreux appareils subissent des dysfonctionnement tous les jours ou une mauvaise utilisation) il apparait évident que les médias sont friands de mauvaises nouvelles concernant la cigarette électronique, d’autant plus que le salon Vapexpo approche à grand pas. Sa popularité grandissante garantie au moindre accrochage, une augmentation d’audimat.

La photo diffusée dans Le Parisien suggère que la dame se serait assise sur son e-cigarette.

La photo diffusée dans Le Parisien suggère que la dame se serait assise sur son e-cigarette.

Pour l’utilisateur inquiet, il convient de rappeler que les batteries sont des produits sensibles qu’il faut manipuler avec précaution. La plupart des batteries d’e-cigarettes vendues sur le marché disposent normalement d’un coupe-circuit intégré ainsi que d’une fonction de désactivation (par pressions successives sur le bouton), une prévention qui peut s’avérer très utile lorsque l’on place ce type de matériel dans une poche serrée de son pantalon comme le suggère la photo du Parisien.

Il reste difficile de connaitre aujourd’hui la véritable cause de cet incident.


Mise à jour vendredi 26 septembre : Le journal La voix du Nord explique que la personne accidentée a déposé plainte auprès du commissariat de Limoges. Pour le moment aucune information dans les médias n’est venue confirmer qu’il s’agissait bien d’une batterie Joyetech utilisée dans des conditions normales.

Review Author:Review Date:
  • Elva Pote
  • coffeemaid

    Au risque de choquer et de créer une polémique préjudiciable à l’image de la vape, je vais simplement souhaiter un bon rétablissement à cette dame. Et j’espère que les causes de cet accident seront rapidement élucidées.

    • Tony Fiant

      Ben oui, un bon rétablissement ne nuit pas à la vape, cette dernière étant aussi un bon rétablissement pour les fumeurs de tabac.
      Ensuite, comme le dit fort justement Dave Car Key, une batterie défectueuse, risque zéro = utopie, avec une forte suspicion d’appui prolongé sur le bouton de l’appareil coincé entre,le pantalon et la cuisse.
      Sherlock peut rester chez lui, peu d’intérêt sauf pour Joyetech qui, pour des raisons d’image uniquement, va enquêter proforma.

  • Dave Car Key

    Le mystère n’en est pas un…je dis à tout mes client de ne pas mettre leur ecig dans une poche de pantalon et que si il le font, qu’il verrouille la batterie avec 5 clicks…elle a été mal conseillée ou n’a pas suivi les conseils…et s’est surement fait refiler une mauvaise batterie…ces trois causes sont même probablement réunies!
    Souhaitons lui un prompt rétablissement…

    • Tony Fiant

      Il faut surfer sur l’opportunité : mettre en vente des pantalons en amiante dans ta boutique 😉

      • Ducouscousanoel

        J’allais répondre qu’il faut mettre en vente des frocs en titane de carbone ! 😉

        Bon rétablissement à cette dame.

  • Tony Fiant

    Une fois de plus, les médias relaient cette information d’une manière déplorable en pointant du doigt la cigarette électronique.
    Ils sont une plaie aussi néfaste que BT et les autres.
    Ensuite, on ne parle pas d’une cigarette électronique mais d’une BATTERIE.
    Le meme syndrome qu’avec l’iPhone qui explose : ce n’est pas l’iphone, c’est sa batterie, point. C’est valable avec les autres téléphones mais je prends volontairement cet appareil comme exemple car, comme la cigarette électronique, il est emblématique de beaucoup de choses.
    Quand un Nokia Lambda fait boum, pas important mais quand c’est un iPhone, alors là, c’est un scoop mondial.
    Même chose pour nos ecigs.
    J’avais déjà fait le calcul ailleurs sur le site : si l’on multiplie le nombre de batteries par le nombre de recharges depuis le début de la vape et que l’on regarde le nombre de morts, alors, levez les yeux vers le ciel : votre mort sera plus probable par l’impact d’une micro météorite que par l’explosion de votre batterie.

    • Patricia

      en même temps, personne n’est mort 🙂

      • Tony Fiant

        Si, il y a eu un décès par incendie il n’y a pas si longtemps. Bon, la batterie était à côté d’une bouteille d’O2 donc cela n’a pas aidé…
        Je pense que, de par le monde, il y a bien du y avoir statistiquement quelques morts principalement dans des pays moins favorisés où les contrefaçons sont plus nombreuses et de qualité hasardeuse.
        Et puis justement, cela fait la une de certains médias alors qu’il ne s’agit au final que de blessures plutôt légères quoiqu’on en dise et même si une greffe de peau doit être effectuée.
        On n’est pas sur une jambe arrachée ou autres plaisanteries.

        • Patricia

          le danger c’est surtout la bonbonne d’oxygène dans ton exemple :s

    • Camé Leon

      Avec Apple, on a pas le choix de la pile(batterie est un anglicisme)
      Avec mon evic supreme je choisi la pile que je veux pas avec un Iphone et puis mon evic ou toutes autres vapoteuse acceptent des liquides autres que ceux du magasin du fabriquant , tuveux que je continue sur Apple ? 🙂

      • Tony Fiant

        Une batterie de piles, cela c’est français.
        Pour Apple, pas fanboy, il y en a chez moi mais pas que et les éternelles gueguerres avec Android et autres ne m’intéressent pas.
        Je dis juste que cet appareil est plus symbolique que tout autre.
        Tout le monde, enfin les anti, crie que les iphones ont 3 ans de retard sans cesse, bilan : 10 millions de iphone 6 vendus en 3 jours.
        10 millions de pigeons, ce serait en etre un que de penser cela 🙂
        Et puis, si, tu peux trouver des imitations de batterie Apple et tu peux la changer toi meme.
        L’evic est fourni d’origine avec une batterie.
        Quand un objet decient symbolique comme la ecig, les médias ne le loupent pas.

  • mighty yo

    il est +que probable qu’il s’agisse d’une copie de joytech car la boutique n’est pas réferencé chez joytech france,hors vue le sérieux de la marque,on peut supposer qu’ils connaissent bien leurs détaillants…

    • Tony Fiant

      De plus, si c’est la batterie, je ne crois pas que Joyetech en fabrique.

      • Patricia

        hein??? ils font des eGo , bien sur. Que veux-tu dire ?

        • Tony Fiant

          J’ai deux evic dont un supreme et les batteries sont respectivement fabriquées par Samsung et Sony. La fabrication des batteries demande un usinage spécifique et je ne pense pas que la partie batterie soit fabriquée par Joyetech même pour les eGo. Je parle bien de la batterie, pas du tube autour et de la partie électronique car on nomme cet ensemble, à tort, batterie.

          • Patricia

            Ok, ça demandait à être éclairci. Merci. Ceci dit, ils restent responsables de ce qu’ils commercialisent sous leur marque.
            (En revanche, ils ne sont pas responsables des personnes qui commettent des imprudences avec leur matériel.)

  • Yvon Novy

    Ah le scandale !
    Ça me fait penser à un vieux (mauvais) souvenir (plus de 40 ans…).
    A 5 ou 6 ans dans ma campagne natale, je jouais près de cantonniers qui débroussaillaient le bord des routes, puis faisaient un grand feu de toutes ces broussailles.
    Une fois rentré à la maison, je décidais de me livrer en cachette à une expérience nouvelle pour moi : essayer les allumettes. J’ai donc mis le feu avec les dites allumettes dans une chaise sur laquelle étaient empilés des vêtements, dans la chambre de mes parents. Bien sûr, le feu a pris très vite et cela a créé un début d’incendie, très vite maitrisé, heureusement, par mes parents qui sont arrivés à temps.
    Quelqu’un à donné l’alerte et les pompiers sont même venus.
    Au final, très peu de dégâts…une grosse trouille et une ÉNORME fessée pour moi !
    Par contre, et c’est là où je voulais en venir, ce fait divers n’a donné lieu à aucune polémique pour faire interdire les allumettes !
    Heureusement qu’internet n’existait pas !

  • Yvon Novy

    Curieusement, les incendies et même les décès provoqué par quelqu’un qui fumait au lit, par exemple, ne font l’objet que d’entrefilets dans les rubriques locales de nos journaux.
    Ces accidents sont pourtant bien plus fréquents qu’une explosion de batterie !

    • Patricia

      C’est exact. J’aime bien resituer le contexte avec quelques chiffres:

      (ces chiffres datent un peu, mais ils n’ont pas du beaucoup changer)

      Nombre de brûlures par an en France, toute cause et gravité confondue: 400 000

      Nombre d’hospitalisation pour cas de brûlure: 13 000, dont 33 % concernent des enfants de moins de 4 ans.

      Toute batterie peut causer une brûlure, mais également un mégot, un fer à repasser, une plaque de cuisson, un radiateur électrique et un bon millier d’autres causes présentes dans notre environnement quotidien.

      Il convient donc de manipuler ces objets avec les précautions qui s’imposent.

      ( et je ne sais si c’est le cas ici, mais maintenir enfoncé le bouton d’une cigarette électronique allumée dans une poche ne fait pas partie de ces précautions. Qui a déjà rangé sa cloppe allumée dans sa poche ? levez la main, je veux les noms )

      Je remercie nos excellents journaux de participer à l’information du grand public sur les bonnes pratiques et la prévention des accidents domestiques. ( comment ça non??)

      Et si ils ne le font pas, l’association des utilisateurs de cigarette électronique ainsi que les fabricants la font , eux. La voici:

      PRÉCAUTIONS D’EMPLOI

      Vous devez recharger complètement la batterie de votre cigarette électronique avant la première utilisation.

      Votre batterie doit être en bon état de marche et bien chargée pour une utilisation optimale de votre cigarette. Une charge faible de votre batterie induit une mauvaise chauffe du liquide qui risque de remonter à l’aspiration sous forme liquide. Dans ce cas, rincez immédiatement votre bouche avec de l’eau claire.

      N’aspirez pas trop fort, car le liquide qui n’aurait pas le temps de chauffer et de s’évaporer remonterait à l’aspiration sous forme liquide. Dans ce cas, rincez immédiatement votre bouche avec de l’eau claire.

      Votre cigarette électronique n’est pas prévue pour fonctionner en continu et est équipée d’un dispositif qui coupe l’alimentation de la batterie si la cigarette électronique devient trop chaude soit par un clignotement rapidement du bouton avant extinction soit pas l’arrêt brutal de la lumière du bouton. VOUS DEVEZ IMPÉRATIVEMENT attendre 1 minute avant toute nouvelle utilisation. Le non-respect de cette consigne peut entraîner des brûlures importantes par la remontée de liquide par aspiration. La surchauffe de votre cigarette électronique entraîne également un écoulement du liquide dans et sur la batterie pouvant l’endommager.

      Ne pas appuyer excessivement sur l’interrupteur au risque de la casser et de le mettre en position marche en permanence.

      Ne pas serrer excessivement l’atomiseur ou le clearomizer sur la batterie au risque de casser la résistance de votre cigarette électronique.

      Ne mettez pas votre cigarette électronique dans votre poche ou sac sans protection. Il existe des étuis de protections adaptés à votre cigarette pour la préserver des chocs et des poussières.

      Votre cigarette électronique ne peut pas être nettoyée à l’eau ou au savon, elle ne peut pas être mise aux lave-vaisselle ou séchée dans un four à micro-ondes.

      Vous ne pouvez pas ouvrir la batterie, vous risquez des brûlures.

      Ne démontez JAMAIS le chargeur ou l’adaptateur USB vous risquez l’électrocution.

      Si vous n’utilisez pas votre cigarette, séparez la batterie de l’atomiseur ou du clearomizer.

      Vous devez suivre les consignes d’entretien ci-dessous « l’entretien de votre Cigarette Electronique ».

      La cigarette électronique est interdite à la femme enceinte et au moins de 18 ans.

      Si vous avez des interrogations pour votre santé ou si vous suivez un traitement particulier, veuillez consulter votre médecin traitant avant toute utilisation de la cigarette électronique.

      Écartez les liquides et la cigarette électronique de la portée des enfants.

      Attention la cigarette électronique doit rester le plus souvent à la verticale, embout vers le haut.

  • Remz

    La réaction de la boutique est vraiment minable. C’est pitoyable !

    • Patricia

      Bah, c’est une réaction normale de commerçant. Ils feraient tous la même chose, que faire d’autre?

      Et puis c’est ce que raconte le journal, aussi on peut se douter que cette remarque n’est pas là pour donner une bonne image de la vape, vu le style de l’article dans son ensemble: faire du scandale de bas étage.

      Et enfin, je ne dis pas que c’est le cas ici, mais ça ne serait pas non plus la première fois que des gens dans leur tort portent plainte histoire de toucher des indemnités.

      On pourra en juger quand on aura le fond de cette affaire, mais surement, sauf si Joyetech est bel et bien tenu pour responsable ( et dans ce cas le journal sautera sur l’occase) , on n’aura jamais le fin mot de l’histoire.(surtout si c’est pour blanchir le fabricant ! )

      • Remz

        Quoi d’autre ? Je sais pas moi, un clearo gratuit pour la greffe de peau ?!
        Je cite : « La vendeuse a téléphoné à son supérieur qui m’a proposé 25 % de dédommagement sur mon prochain achat. J’étais choquée. »

        Ben moi ça me choque aussi. On ne demandera à personne de se flageller en place publique pour ça mais ça montre quand même le niveau de considération du client dans certaines boutiques (franchises ?).
        Pour le reste, le fond on ne le saura sans doute jamais, mais comme l’a fait remarquer Dave, on a sans doute affaire à un cocktail plutôt explosif, entre méconnaissance du matériel, mauvaise manip, origine du matériel (?), matériel défectueux (?), mauvais conseils …
        Si cet accident peut servir à responsabiliser un peu tout ce petit monde, ce serait au moins un mal pour un bien.
        Parce que les notices avec précautions d’emploi, en français on n’en voit pas tant que ça. Un novice est très (trop) souvent complètement tributaire des conseils (ou du no conseil) du vendeur.

        • Patricia

          pour la notice, je plussoie. Souvent c’est en anglais.
          Heureusement, on peut les trouver, traduites ,sur le net. Faut juste se donner un peu la peine.
          Pour les boutiques, je ne manque pas de choix, car j’habite une grande ville . C’est clair que dans les petites villes de province, on a parfois moins de possibilités de choisir le commerçant sympa et compétant.