Europe : Martin Callanan dénonce les décisions prises par la Commission ENVI

Martin Callanan, député européen (Groupe des Conservateurs et Réformistes européens), réagit aux récentes décisions prises par la commission ENVI au sujet de la Directive sur les produits du tabac qui inclut une proposition de réglementation pour les cigarettes électroniques.

La Directive sur les produits du tabac nuit aux vapoteurs au bénéfice des grands fabricants de cigarettes

Bruxelles, 22/01/14

Martin Callanan, député européen, défend ses idées concernant la cigarette électronique

Martin Callanan, député européen, s’oppose à une législation trop stricte concernant les cigarettes électroniques.

Le président du groupe des conservateurs et réformistes européens, Martin Callanan, a refusé la semaine dernière de soutenir un accord conclu entre les eurodéputés et les gouvernements nationaux qui aurait règlementé de manière excessive les cigarettes électroniques, retirant ainsi la plupart d’entre-elles du marché.

Il fut demandé à la Commission de l’environnement du Parlement européen d’approuver mercredi dernier (22 janvier 2014) l’accord sur la Directive sur les produits du tabac (DPT) en vote unique. L’objectif de la DPT était au départ de décourager les jeunes à fumer. Cependant, M. Callanan estime désormais qu’elle pourrait avoir l’effet pervers d’inciter les personnes qui avaient arrêté la cigarette de tabac pour la cigarette électronique, de reprendre leur vieille habitude.

L’accord conclu aux petites heures du matin le mois dernier permettrait d’imposer une interdiction à travers toute l’Union européenne sur les « recharges » (qui représentent une grande part du marché de l’e-cigarette), si trois Etats membres seulement les interdisaient. L’accord limiterait également toutes les e-cigarettes sauf celles contenant les plus faibles taux nicotiniques (20 mg/ml).

Le Parlement avait déjà voté contre une proposition qui aurait exigé que les e-cigarettes suivent une voie onéreuse pour l’obtention d’une autorisation « médicale » de mise sur le marché (qui n’aurait bénéficié qu’aux grands fabricants de cigarettes), mais les mesures draconiennes introduites par une poignée de députés européens et de représentants des gouvernements nationaux contribuent à restaurer la législation rigoureuse rejetée par les eurodéputés, d’après M. Callanan.

A la suite du vote, M. Callanan indiqua :

« Je ne compte plus le nombre d’appels, d’emails, de lettres et de tweets envoyés par les consommateurs de cigarettes électroniques à ce sujet. Il ne s’agit pas d’un lobby bien organisé et bénéficiant d’un solide financement mais de personnes avec leur propre histoire sur la manière dont les e-cigarettes les ont aidé à se libérer de l’emprise du tabac. »

« En interdisant les e-cigarettes plus fortes, nous rendrons la vie plus dure aux personnes souhaitant se défaire de la cigarette traditionnelle, et interdire les recharges ne fera que démoraliser l’industrie croissante de la cigarette électronique, qui a été une des principales raisons de la création de petites start-ups ces dernières années. »

« Si cet accord n’avait pas règlementé de manière si excessive les e-cigarettes, alors j’aurais été en faveur, même si je ne soutiens pas certaines des dispositions. Nous souhaitons tous décourager les jeunes de fumer et cette directive comporte certaines idées raisonnables. »

« Bien que le Parlement se soit prononcé contre une interdiction de facto de nombreuses e-cigarettes, un groupe de députés européens et de représentants de gouvernements nationaux s’est rencontré à huit clos, tard le soir, pour écrire 14 pages de législation sur les e-cigarettes sans même consulter les consommateurs eux-mêmes. Ce genre d’attitude est exactement la raison pour laquelle les gens n’ont pas confiance dans le fonctionnement de l’Europe. »

« Ce vote doit encore être confirmé par tout le Parlement et nous continuerons d’affirmer que des législations précipitées sur les e-cigarettes auront probablement l’effet pervers d’encourager de plus en plus de personnes à retourner aux cigarettes traditionnelles. Se tromper à ce niveau aurait des conséquences catastrophiques pour la santé de la population, alors prenons le temps nécessaire pour consulter de manière appropriée, et écouter les consommateurs d’e-cigarettes à travers l’Europe, ignorés par bien trop d’eurodéputés. »

« Si ces propositions sur les e-cigarettes sont adoptées, les personnes qui utilisent les e-cigarettes pour se libérer de l’emprise du tabac en pâtiront alors que les grands fabricants de cigarettes en tireront profit. De toute évidence, il s’agit d’une loi qui laisse à désirer et que je ne peux soutenir. »


Traduit de l’anglais selon l’article original : http://ecrgroup.eu/news/tobacco-products-directive-harms-e-cigarettes-users-to-the-benefit-of-big-tobacco/

Review Author:Review Date: