Etude scientifique sur des e-liquides de cigarette électronique

“Flavour Art” est une société italienne qui crée des arômes alimentaires et des bases de e-liquides (composants des cigarettes électroniques qui produisent de la vapeur). Cette société a la bonne idée de payer depuis quelques temps, un laboratoire indépendant pour tester l’éventuelle nocivité de leur produit. C’est une approche rare me semble-t-il, je vous en fais donc part ici.

Comme à mon habitude je ne rentre pas trop dans les détails scientifiques, je tente juste de prendre l’information importante (au risque de la vulgariser) pour ensuite vous la relayer.

Des études en laboratoire sur les e-liquides

En gros le labo (ABICH S.r.l.) commandité par Flavour Art tente d’analyser, dans une certaine mesure, l’incidence de la cigarette électronique sur notre santé. Ca fait un peu sourire c’est vrai, car en fait ils cherchent à savoir si ça fait des années qu’ils tuent les gens ou pas avec leurs produits. Vous vous doutez donc bien de la conclusion de leur démarche, qui ne sera pas : “alors voilà : les études montrent que nos produits sont super dangereux pour la santé, mais en ce moment, on a des super promotions”.

Résumé technique simple

Le laboratoire indépendant s’efforce d’étudier l’effet de la vapeur produite par leur e-liquide sur des cellules. Concernant le type de cellules étudiées il s‘agit de cellules issues d’organes des voies aériennes supérieures. J’ai pas réussi à comprendre si il s’agissait du Nez, de la cavité nasale, de la bouche, du pharynx ou du larynx, mais il s’agit apparemment de cellules épithéliales qui recouvrent ces organes (je pense que quelque soit l’organe, les cellules restent les mêmes). Bon le labo compare alors l’incidence de la fumée d’une cigarette Malboro et celle d’une cigarette (type ego-T et e-liquide flavour art) sur la durée de vie de ces cellules.

La société Flavour Art a annoncé dans un communiqué qu’elle visait l’analyse de 50 de ses produits d’ici septembre 2011. Je ne les ai pas toutes compté mais on trouve sur leur site pas mal de résultats d’analyse.

Les gars de chez ABICH considèrent que si plus de 30% des cellules meurent sous l’effet de la vapeur, alors la vapeur a un effet “cytotoxique” (qui tue les cellules).

Résultat : aucun effet nocif

Les fiches techniques que j’ai pu lire (attention, je ne les ai pas toutes lues) indiquent que la vapeur créée par le-liquide testé n’a pas d’effet cytotoxique sur les cellules.

En voilà une bonne nouvelle ! La partie encore plus amusante si je puis dire c’est si l’on compare l’effet de la fumée d’une Malboro et celle de l’ecig, là c’est la claque, regardez un peu :

Malboro

Incidence de la fumée d'une cigarette Malboro sur les cellules

Incidence de la fumée d'une cigarette Malboro sur la durée de vie de cellules épithéliales

Cigarette électronique

Incidence de la vapeur du eliquide freedom juice 9mg sur la durée de vie des mêmes cellules

Incidence de la vapeur du eliquide freedom juice 9mg sur les cellules

Conclusion

Je ne suis pas scientifique et je n’aurai pas la prétention de tirer quelconque conclusion, ni de vous inciter à utiliser la cigarette électronique dans votre combat contre le tabac en m’écriant “la cigarette électronique n’est pas dangereuse pour la santé” (non, pour ça j’attends patiemment comme tout le monde un nouvel avis de l’Afssaps) mais ces études jouent pour moi un rôle important. Dans un premier temps elles me rassurent, car même si je ne vapote pas cette marque de e-liquides, ceux que j’ai en ce moment sont fabriqués de manière très similaire. Dans un second temps elles ouvrent peut être une voie scientifique et que d’autres fabricants feront de même.

J’attends en tous cas avec impatience vos commentaires chers vapoteurs car je suis sur que certains d’entre vous ont des interprétations différentes de ces études et des avis intéressants à partager. Attendons également la réaction de Randall (dont j’apprécie l’esprit “indépendantiste” et très critique) ou encore du Docteur Mazhel (qui sait ?).

Ressources

Autour de l’étude

Video (très chiante) présentant la société Flavour art : http://youtu.be/8OWnHMIdrPc

Site promotionnel de la démarche scientifique : http://clearstream.flavourart.it

Site du laboratoire : http://www.abich.it/

En guise d’exemple, car ce -eliquide est très connu, le résultat du laboratoire pour le e-liquide RY4 : http://clearstream.flavourart.it/site/wp-content/uploads/DATI/3/update/1241-11%20RY4.pdf

Une traduction française d’une des étapes de l’étude par la société Absolut Vapor : http://www.absolut-vapor.com/ecigarette-eliquide/Flavour_Art%20_%20Abolut%20Vapor.pdf

Une page récapitulative de l’étude menée par Falvour Art sur le site de Absolut Vapor : http://www.absolut-vapor.com/ecigarette-eliquide/content/6-e-cigarette-et-sante

Dans les forums

Une interessante discussion à ce sujet sur le forum epublic : http://www.ecigarette-public.com/t4003-analyse-cytotoxique-des-aromes-de-flavour-art-e-liquides-italiens

Review Author:Review Date:
  • Merci pour l'information : c'est très intéressant. On en apprend tous les jours ! Nous n'avons pas vu passer l'information l'été dernier, faute peut-être à la douceur de la Côte d'Azur et à la pause estivale de UnAirNeuf.org… Bref, nous en tirons le signal que le monde web 2.0 de la cigarette électronique peut dorénavant se passer de nos actualités (avec retard quand même, ça date de juillet cette affaire !).

    Effectivement (1) si l'on connait l'effet de l'inhalation de nicotine vaporisée lors de la combustion du tabac dans les poumons, (2) si la toxicité du propylène-glycol est démontrée suffisamment faible sur des animaux pour envisager des études sur l'homme, (3) on ne sait pas grand chose de l'impact des arômes.

    Il est intéressant que des fournisseurs européens, un peu plus sensibles aux risques sanitaires que les inventifs "bricoleurs" de l'empire du Milieu, cherchent à sécuriser leurs ventes. La e-cig devenant un phénomène de ma$$e, il est temps de se pencher sur l'impact du vapotage. Dans quelques années nous regarderons ces années pionnières avec nostalgie. L'ère industrielle de la cigarette électronique (et de sa récupération probable par l'industrie pharmaceutique aussi) est arrivée. La révolution se passe sous nos yeux : c'est un moment extraordinaire !

  • admin

    Merci Randall pour votre commentaire (toujours aussi constructif). J'espère en tous cas que la nostalgie prévaudra aux regrets. Pour ma part je ne cache pas mon inquiétude même si la cigarette électronique est une révolution à mon niveau, voir des e-liquides plus attractifs les uns que les autres, on se demande parfois quel est le fond dans tout ça. Je tombe dans le panneau également, j'achète, bon .. entre la combustion d'une Malboro ou la vapeur sucrée et vanillée d'un e-liquide, difficile de résister.

    Cette question de santé est vraiment primordiale.