Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Étude : les fumeurs américains préfèrent la vape pour arrêter de fumer

Étude : les fumeurs américains préfèrent la vape pour arrêter de fumer

Les résultats d’une enquête réalisée par le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) américain montrent que les fumeurs préfèrent la vapoteuse aux autres méthodes approuvées par la FDA pour les aider à arrêter de fumer.

Les auteurs de l’étude s’étaient fixé pour objectif de déterminer quelles étaient les méthodes les plus efficaces pour arrêter de fumer parmi 10 méthodes communes. Leur enquête se fonde sur les réponses de 15 943 fumeurs adultes américains ayant essayé d’arrêter la cigarette durant les 3 derniers mois. 75% d’entre eux ont tenté de s’éloigner de la cigarette en expérimentant plusieurs méthodes, les 25% restants ont seulement utilisé une méthode.

Pour les fumeurs qui avaient opté pour une méthode progressive de sevrage, la cigarette électronique venait en tête (35,3%) avant les patchs ou gommes (25,4%) et les autres aides approuvées par la FDA.

Des recherches supplémentaires

Pour l’abandon complet du tabac, 24,7% des fumeurs avaient opté pour la cigarette électronique. Les autres candidats au sevrage se tournaient vers un médecin ou  professionnel de santé (15,2%),utilisaient des médicaments approuvés par la FDA (12,2%), cherchaient de l’aide d’un site Web (7,1%) ou d’une ligne téléphonique dédiée (5,4%).

Malgré les chiffres, le CDC reste prudent. Selon le centre, ces “données montrent que les cigarettes électroniques sont plus couramment utilisées pour les tentatives d’abandon que les médicaments approuvés par la FDA“.

“En dépit des campagnes de désinformation”

Néanmoins le centre met en avant l’intérêt de conduire des recherches supplémentaires pour évaluer la sécurité des vapoteuses et leur efficacité dans une optique de sevrage et déclare  “d’autres recherches sont justifiées sur la sécurité et l’efficacité de l’utilisation des e-cigarettes pour arrêter de fumer“.

Le CDC a finalement reconnu la popularité de la vape“, constate Brad Rodu, professeur de médecine à l’Université de Louisville et défenseur anti-tabac. “Cette étude montre que le vapotage est l’outil d’aide à l’arrêt du tabac le plus populaire auprès des fumeurs américains, en dépit d’une large campagne de désinformation qui étiquette les cigarettes électronique comme ni sûres ni efficaces“.