Etude Collège : L’e-cigarette ne paraît pas être une porte d’entrée dans le tabagisme

Une enquête menée en 2014 pour l’OFDT publiée ce mercredi révèle une augmentation de l’expérimentation de l’e-cigarette chez les collégiens par rapport à 2010, mais elle ne semble pas être une porte d’entrée dans le tabagisme.

Depuis 2010, chez les collégiens l’expérimentation de l’e-cigarette a augmenté, le tabagisme a réculé

passerelle-tabagisme-ecigarette

L’effet passerelle peine à être démontré, mais donne lieu à de vifs débats

Une enquête menée en 2014 pour l’OFDT[1] publiée ce mercredi révèle une augmentation de l’expérimentation de l’e-cigarette chez les collégiens par rapport à 2010. Les données recueillies ne semblent cependant pas démontrer qu’elle constitue porte d’entrée dans le tabagisme qui a diminué depuis 2010 chez les 11-15 ans. Toutefois, rapportent les auteurs, des études qualitatives devraient être menées pour le confirmer.

“Il n’y a pas clairement de nocivité avérée à ce jour” de la cigarette électronique stipule le rapport. Néanmoins la crainte qu’elle se révèle être d’une porte d’entrée vers le tabagisme ou l’addiction à la nicotine fait encore l’objet de vifs débats constatent les auteurs. Les données recueillies par l’OFDT et leur analyse détaillée ne confirme pas cette hypothèse.

Le rapport nous révèle un certain nombre de données, parmi lesquelles :

  • Près de quatre élèves de 4e et 3e sur dix disent avoir déjà utilisé une e-cigarette, dont la majorité en est resté à l’expérimentation.
  • Dans leur majorité ces expérimentateurs sont aussi des élèves expérimentateurs de tabac (30,3 %).
  • Dans cette population, l’expérimentation de la cigarette électronique se fait en moyenne plus d’un an après celle de la cigarette (13,7 ans vs 12,8 ans).
  • Ceux qui ont commencé la e-cigarette avant le tabac sont minoritaires et ne représentent que 7,8 % de ceux qui ont expérimenté l’usage des deux produits.
  • Pour un peu plus d’un tiers d’entre eux, les deux expérimentations ont eu lieu au cours de la même année, sans qu’il soit possible de savoir précisément laquelle a précédé l’autre.
  • La part des expérimentateurs qui n’ont jamais fumé de tabac est est d’environ 9,0 %.
  • 1,9 % des élèves déclarent déjà s’en servir tous les jours

experimentation-jeune-tabac-ecig-ofdt-2014

Pour approfondir, plus d’article vers les études sur la théorie de la passerelle

[1] Alcool, tabac et cannabis en 2014, durant les « années collège », Tendances 106 – décembre 2015
Review Author:Review Date: