Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » États-Unis : “Tobacco Free-Kids” poursuit sa campagne anti-vape à Washington DC

États-Unis : “Tobacco Free-Kids” poursuit sa campagne anti-vape à Washington DC

Le président de Campaign for Tobacco-Free Kids a publié une tribune virulente dans le journal The Hill, un média qui cible notoirement le Congrès. Matthew Myers appelle les parlementaires américains à rejeter le projet de loi qui vise à assouplir la réglementation draconienne du vaporisateur imposée par la FDA.

Matthew Myers, président depuis le 1er janvier 2000 de Campaign for Tobacco-Free Kids, signe une tribune virulente à l’encontre de la cigarette électronique. Publié dans The Hill, son texte interpelle le législateur “Congress, don’t help Big Tobacco peddle candy-flavored wares to kids” (“Parlementaires, n’aidez pas Big Tobacco à vendre leurs produits goûts bonbon aux enfants“). 

“Retirer du marché les liquides au goût bonbon”

Adepte de la théorie de la passerelle, ce militant depuis plus de trente ans de la lutte anti-tabac déplore la popularité croissante de la vapoteuse chez les adolescents américains et encourage le Congrès à soutenir la réglementation forte de la FDA pour l’ensemble des produits du tabac, y compris la cigarette électronique. 

Myers proteste s’oppose à l’amendement HR 1136 qui vise à assouplir la réglementation en vigueur. L’adoption de la loi ferait disparaître une mesure qui oblige les produits disponibles sur le marché depuis plusieurs années à passer par un processus d’autorisation rétroactif extrêmement coûteux. Selon le président de Campaign for Tobacco-Free Kids, il est primordial puisqu’il va retirer du marché les liquides aromatisés qui sont attractives auprès des plus jeunes, d’après la théorie des pourfendeurs de la vape outre-Atlantique.

“Marketing similaire à celui des cigarettiers”

Myers cite des chiffres de l’usage de la cigarette électronique chez les étudiants américains. Le pourcentage est passé de 1,5% à 16% de 2011 à 2015 d’après les données de la National Youth Tobacco Survey, mais ne précise pas s’il s’agit d’une expérimentation ou d’une consommation régulière, et ne rappelle pas davantage la chute du tabagisme dans cette population.

Myers dénonce des fabricants de cigarettes électroniques qui se serviraient de méthodes marketing similaires à celles utilisées par les cigarettiers. En faisant  appel à des stars comme ambassadeurs de leurs produits, ils feraient la promotion de leurs produits dans les magazines et sponsoriseraient de grands événements comme des festivals de musique ou des courses automobiles.

99% des produits actuels appelés à disparaître

Pour étayer son propos, il s’appuie également sur le rapport du Directeur Général de la Santé (le Surgeon General) publié l’an passé, qui concluait que le vapotage des jeunes était un “problème majeur de santé publique”.

Les professionnels du secteur et les consommateurs estiment qu’aux États-Unis la réglementation voulue par la FDA devrait faire disparaître 99% des produits du marché et ne laisser la place qu’aux géants capables de financer les dossiers de commercialisation.

 

 

  • Charly Pairaud

    et la consommation de jeux vidéos violents et de porno hardcore chez les jeunes, on en parle ??

  • Anto

    En même temps c’est quand même très dur de faire de la pub pour la cigarette électronique sans faire appel aux codes que le fumeur connaît. Ils sont marrants eux …