Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » États-Unis : polémique sur l’usage de cigarettes électroniques chez les jeunes

États-Unis : polémique sur l’usage de cigarettes électroniques chez les jeunes

Une polémique sur l'utilisation de la cigarette électronique chez les jeunes est apparue la semaine dernière.

Une polémique sur l’utilisation de la cigarette électronique chez les jeunes est apparue la semaine dernière aux États-Unis.

Alors que les vapoteurs américains sont dans l’attente d’une annonce imminente de la FDA pour réglementer la vente des cigarettes électroniques aux États-Unis, le Centre de contrôle des maladies et de la prévention (MMWR) a publié la semaine dernière les résultats d’une enquête très négative sur l’usage d’e-cigarettes chez les jeunes. Cette nouvelle a été largement reprise par les médias internationaux.

Le thème est bien connu, les jeunes utiliseraient “en masse” la cigarette électronique et seraient par conséquent exposés à une longue et pénible addiction à la nicotine. Pas besoin d’avoir fait Sciences Po pour comprendre que ce genre de conclusions tombe à pic et va permettre d’appuyer les prochaines propositions politiques en vue d’une restriction de la vente de cigarettes électroniques dans le pays.

Parmi les premières réactions à cette étude il faut noté celle de Brad Rodu, un défenseur des méthodes de réduction des risques quelque peu atypique mais qui sait rester néanmoins très intéressant quand il s’agit d’analyser certaines situations politiques.

Voici la traduction d’un article qu’il a publié vendredi dernier sur rstreet.org, un site aux idées politiques libertaires.

Des fonctionnaires fédéraux agissent de manière théâtrale sur la cigarette électronique

Le mouvement anti-tabac continue d’ignorer le fait que des millions d’individus à travers le monde sont passés de la fumée à la vapeur. Hier, des fonctionnaires du CDC (Centers for Disease Control and Prevention) communiquaient dans la presse : «Il n’existe aucune preuve scientifique concluante que les e-cigarettes favorisent la cessation de fumer sur le long terme». Pourtant, en l’absence de preuve, les extrémistes persistent à dire que les e-cigarettes sont une porte d’entrée vers le tabagisme chez les adolescents. Un nouveau rapport publié par le CDC ajoute de l’huile sur le feu et tend la main aux médias du pays.

Entre temps la première étude prouvant l’efficacité de la cigarette électronique (en comparaison au patchs) a été publiée. L’e-cigarette est officiellement utile dans le cadre d’un sevrage tabagique.

Le rapport utilise des informations des enquêtes sur le tabagisme national de la jeunesse réalisées en 2011 et 2012. En 2012, 2,8% des élèves du secondaire ont utilisé une e-cigarette dans les 30 derniers jours contre 1,5% en 2011. Plus de 80% des utilisateurs d’e-cigarettes ont également fumé des cigarettes de tabac au cours des 30 derniers jours .

Il n’y a aucune information dans le rapport du CDC ou dans les NYTS (National Youth Tobacco Survey) relative à une passerelle vers le tabagisme. Le NYTS a demandé aux adolescents à quel âge ils ont fumé leur première cigarette. Cependant, puisque la question de l’âge de la première cigarette électronique n’a pas été posée, l’analyse d’une substitution est impossible. Cela n’a pas empêché pur autant le Directeur du CDC, Tom Frieden, de spéculer : « Beaucoup d’adolescents qui commencent à utiliser les cigarettes électroniques peuvent être condamnés à lutter contre une dépendance à vie de la nicotine et des cigarettes conventionnelles.

Les conclusions du rapport ne sont guère surprenantes. Le marché des cigarettes électroniques est en pleine expansion et les jeunes qui fument des cigarettes expérimentent également les produits de vapeur. Les commentaires des fonctionnaires fédéraux utilisent des termes apocalyptiques dans les résultats . Dr. Tim McAfee, directeur de l’Office CDC du tabac et de la santé , a déclaré: «Ces augmentations dramatiques suggèrent un développement essentiel de stratégies visant à prévenir le marketing, les ventes et l’utilisation des e-cigarettes chez les jeunes.

Le rapport de la FDA (Food and drug administration) qui sera probablement publié en octobre prochain est une exagération démesurée dans le but de régulariser la e-cigarette . Mitch Zeller, directeur du Centre de la FDA pour les produits du tabac a également extrapolé ses propos pour justifier une action de la FDA :

Ces données montrent une augmentation spectaculaire de l’utilisation des e-cigarettes par les jeunes, ce qui est source de grande préoccupation puisque nous ne sommes pas encore conscients des effets à long terme de ces nouveaux produits du tabac … Ces résultats renforcent la volonté de la FDA d’étendre son autorité sur tous les produits du tabac et d’établir un cadre réglementaire complet et approprié afin de réduire les maladies et les décès dus au tabagisme.”

Zeller, une autorité respectée sur l’usage du tabac, sait que la cigarette est la cause d’une grande mortalité chez ses usagers. Ici, il confond délibérément les risques des produits du tabac sans fumée (snus, ecig, etc.) et le tabac fumé chez les jeunes.

Les autorités fédérales doivent limiter l’accès des jeunes à tous les produits du tabac, mais il est inacceptable qu’ils caractérisent les e-cigarettes comme des produits similaires à la cigarette de tabac quand elles ne sont, en fait, qu’une aide face au fléau du tabagisme.

Review Author:Review Date: