Etats-Unis : L’AEMSA, une initiative à saluer haut et fort

L’Association américaine AEMSA (American E-liquids Manufacturing Standarts Association) tente de définir des standards de fabrication pour les e-liquides.

L’Association américaine AEMSA (American E-liquids Manufacturing Standarts Association) tente de définir des standards de fabrication pour les e-liquides.

Il me paraît important de signaler la création en 2012 de l’Association américaine AEMSA (American E-liquids Manufacturing Standards Association), association à but non lucratif de fabricants de e-liquides pour cigarette électronique entièrement dédiée à la création de normes de sécurité garantissant un label de qualité pour leurs liquides. L’AEMSA est une organisation composée uniquement de bénévoles. Elle a pour but, dans un souci de responsabilisation de la profession, par un système d’auto-régulation, de promouvoir la sécurité de ses produits.

L’AEMSA reconnaît sa responsabilité à réguler le processus de fabrication des e-liquides. Les membres de cette Association visent à atteindre cet objectif sécuritaire en créant des normes strictement définies de fabrication et en s’assurant de leur respect en mettant en œuvre les contrôles adéquats des liquides.

Un des principaux objectifs de l’AEMSA est de garantir aux consommateurs la meilleure confiance possible dans des produits fabriqués avec professionnalisme, rigueur et sécurité.

L’AEMSA a ainsi édicté une véritable Charte de qualité, établie sur ces 5 règles de base :

  • La responsabilité de vérifier l’exactitude de la teneur en nicotine dans les produits distribués.
  • La responsabilité d’assurer la qualité et la sécurité de tous les ingrédients dans les e-liquides.
  • La responsabilité de préparer les produits dans un environnement sanitaire irréprochable.
  • La responsabilité d’assurer que les produits sont emballés et livrés de façon sécurisante.
  • La responsabilité d’assurer un niveau de transparence dans le processus de surveillance et de vérification.

Moyens, activités et buts

Il est très instructif de se rendre sur le site AMSEA.org : la volonté d’opposition de ses membres fondateurs (principalement des fabricants d’e-liquides, mais aussi des experts et des scientifiques) aux menaces larvées d’interdiction que les différents Etats continuent de faire peser sur une utilisation libre de la cigarette électronique est farouche. Mais le moyen d’opposition est à la fois astucieux et bénéfique pour tous : l’attaque n’est pas frontale. Il s’agit de contrecarrer les tergiversations des gouvernements en élaborant un label de qualité irréprochable des liquides.

Le descriptif des standards de fabrication est un véritable manuel (plus de 10 pages) extrêmement complet et détaillé sur les taux de nicotine, les additifs à risque supposé, ceux garantis sans risque et ceux qui sont interdits, l’hygiène et la sécurité entourant la fabrication des liquides, la sécurité du conditionnement (flacons impossibles à ouvrir par les enfants) etc.

Actuellement est en phase d’élaboration un programme intitulé « Mentor-Protégé » : l’AMSEA propose son aide (à condition qu’elles en fassent la demande expresse pour acter de leur bonne volonté) aux petites entreprises en les formant à une fabrication plus uniforme dans les standards de qualité, donc plus professionnelle. Amélioration des compétences qui va rimer avec meilleure compétitivité grâce à une fabrication d’une meilleure qualité. Les entreprises de mentorat sont des « entreprises citoyennes exemplaires », jouant déjà un rôle majeur dans le développement communautaire et la promotion de l’ensemble du secteur manufacturier. Des normes cohérentes ne peuvent que promouvoir la confiance et la protection des consommateurs.

Sur le site, un blog très fourni et alimenté en permanence par des membres étonnamment actifs :

  • grande rencontre-manifestation en octobre 2012 avec au programme de nombreux points intéressant sur la composition des e-liquides,
  • demande de pétition pro e-cig lors de la rencontre FDA/Congrès en février 2013,
  • annonce de l’accueil d’un nouveau membre de choix en la personne du cardiologue grec le Pr. Konstantinos Farsalinos en juin dernier…

A signaler que l’Association a tout particulièrement à cœur de dénoncer sans relâche les catastrophiques méfaits du tabac, une mortalité et des échecs concernant les tentatives d’arrêt du tabac qui, chiffres à l’appui, ne font qu’augmenter de par le monde, …et de marteler sans relâche non plus l’engouement pour la cigarette électronique qui elle aussi va croissant pour la simple et bonne raison qu’elle s’avère bien être le premier moyen réellement efficace pour abandonner, de plus en plus souvent de façon définitive, la « cigarette au tabac ».
L’AMSEA se trouve être une association extrêmement bien organisée, ambitieuse dans ses projets et assortie d’une mission bien concrète (puisque son activité sur la qualité des e-liquides qui n’en est qu’à ses débuts promet de se développer dans les prochains temps).

La garantie de l’innocuité de nos liquides attestée à grande échelle serait sans doute une excellente parade à beaucoup de nos détracteurs et avant tout, à ceux qui veulent faire de notre produit un « médicament » délivrable uniquement sur ordonnance en pharmacie !

Nous ne pouvons que maintenir, confortés par l’activité et le but d’une association comme l’AMSEA, que l’e-cig doit rester un produit de consommation librement accessible par le plus grand nombre d’intéressés.

Review Author:Review Date: