Enquête DGCCRF : Un “coup bas” aux professionnels selon la FIVAPE

La DGCCRF publie les résultats d’une enquête qu’elle a menée en 2014 sur la sécurité des cigarettes électroniques. L’organisme de contrôle a constaté de nombreuses anomalies sur des flacons et du matériel mis sur le marché français. Pour la Fivape, qui travaille depuis plus de deux ans avec l’administration, c’est l’incompréhension.

jean-moiroud-fivape-2

La FIVAPE a participé activement à l’élaboration des premières normes d’application volontaire en France pour les produits de la vape.

Dernière modification : 2015-10-01 13:40:17

L’ouverture du journal de 20h de TF1 hier soir et une dépêche AFP ont  déclenché une vague médiatique pour le moins anxiogène dès hier soir. Une enquête de l’administration qui devrait être rendue publique aujourd’hui, montrerait que 90% des e-liquides sont non conformes. Un mauvais étiquetage et des erreurs sur les dosages des produits seraient en cause.

Le président de la Fivape, Jean Moiroud, réagissait ce matin sur RMC : “Il est pratiquement impossible de bien étiqueter les produits aux yeux de la DGCCRF. La réglementation est trop complexe et est illisible.”

“C’est un coup bas et nous le prenons très mal”

La fédération professionnelle travaille depuis plus de deux ans  avec la DGCRFF sur ces les problématiques d’étiquetage “pour avoir des produits cohérents et en règle”. Jean Moiroud ne cache pas “un sentiment de trahison et d’incompréhension (…) On leur demande (leur aide) parce que nous sommes des petites entreprises qui essaient de comprendre une législation européenne complexe”.

Evoquant les normes AFNOR, le président de la Fivape rappelle que la DGCCRF a participé aux travaux, mais “ils ne se sont exprimés à aucun moment. Alors sortir un document comme celui-là en plein débat sur la cigarette électronique, c’est un coup bas et nous le prenons très mal”.

Pour le professeur Dautzenberg, il s’agit là d’une “opération de communication”

Écoutez les propos de Bertrand Dautzenberg aujourd’hui sur Europe 1 (à 1’35”)

Mise à jour du 1er octobre à 11h15

La DGCCRF a mis en ligne son communiqué de presse et diffusé une synthèse du rapport  à l’origine du battage médiatique.

L’Aiduce a réagi constate qu’il “n’est donc fait nulle mention – et pour cause – d’antigel, d’arsenic ou de cancérogènes concentrés” et souligne qu’il s’agit en fait “d’erreurs dans la composition indiquée sur l’étiquetage, du mauvais usage des symboles normés de toxicité ou de nocivité, ou de manque de sécurité de certains bouchons”. Ces résultats ne prennent pas en compte que depuis “les acteurs du marché se sont réunis pour mettre en place des normes AFNOR” et s’interroge sur l’agenda de cette communication anxiogène.

Dans un communiqué de presse, la Fivape dénonce une “omission grave” de la DGCCRF, “jamais elle ne précise que les contrôles et analyses s’effectuaient au regard d’une réglementation inexistante ou inadaptée, et dont l’application était contradictoire d’une Direction départementale à une autre” et s’interroge : “Comment respecter des règles lorsque celles-ci n’existent pas ?” Le « contact permanent avec les professionnels du secteur » vanté par la DGCCRF, regrette la fédération des professionnels de la vape, “n’est finalement qu’un leurre”

Dans le Quotidien du Médecin le Dr Anne Borgne réagit : “il ne faut pas se tromper de message” et “rappeler face à quoi on est – le tabac – avec toute sa dangerosité archi-prouvée et reconnue. La e-cigarette est un produit qui, peut-être, n’a pas une inocuité totale, mais dont la dangerosité par rapport au tabac n’est même pas à discuter.”

Interrogé par Sciences et Avenir, le Pr Dautzenberg confirme ses propos tenus plus tôt sur Europe 1 : “Il s’agit d’une communication organisée pour couler la cigarette électronique à quelques jours d’un vote parlementaire sur le tabac. C’est une campagne pro-tabac”.

Pragmatique, Jacques Le Houezec recommande aux boutiques d’exiger des fournisseurs des étiquettes conformes et “d’arrêter de vendre les produits” de ceux qui le refuseraient “pour le bien de tous les vapeurs actuels et futurs, et de la vape en général”.

Olivier Laurelli publie sur vape.li deux versions du communiqué de la DGCCRF et commente : “Faire du « sécuritaire » c’est bien mais la démagogie ne devrait pas avoir sa place quand on évoque la première cause de mortalité évitable en France et dans le monde”.

 

Review Author:Review Date:
  • LM TOUK

    Ok ils le prennent très mal, mais c’est quand qu’on arrête de subir ? Ils sont où les mouvements ? Moi je demande qu’à aller manifester mais personne ne nous y amène. Ni l’Aiduce, ni la FIVAP. On reste là à se faire démolir, voir la vape qui s’envole en poussière et on montre juste une tête mécontente ? … A la vape expo la TPD tout le monde s’en fichait…Pros et particuliers…Alors voilà, vient un moment où il faut arrêter de faire comme si on était mécontent quand on ne fait pas ce qu’il faut…Avant je crisais contre le gouvernement, mais avec la tournure que prennent les choses c’est plutôt les organismes de défense de la vape qui me donnent envie de rugir. Si peu d’actions…

    • Titan

      Voui … ça s’appelle le “consensuel mou” … Et ça me fait sourire jaune. Cela dit soyons clairs et objectifs: Les éleveurs (que je soutiens) ont foutu un gros bordel à Paris et plus récemment à Bruxelles pour n’avoir en définitif QUE 2 milliards d’euros d’aide pour toute l’Europe étalée sur les 5 ans à venir …
      Un éleveur à calculé que ça lui ferait une aide de 89 euros par mois … loooooooooool!
      Retourner des bagnoles, foutre le feu et casser des abribus et des vitrines prouverait juste qu’on n’est pas content, ça en amuserait surement certains mais ça nous ferait surtout passer pour des bœufs extrémistes incapables aux yeux du monde de s’exprimer autrement … Imagine après au 20h: “Des vapers nicotino-drogués pètent une tubulure et enfument le ministère de la santé … une honte!” …
      Je crois surtout qu’on est mal désservi par la cause même qu’on veut défendre. Entre l’industrie mondiale du tabac qui rapporte 14Mds/an à l’Etat et l’industrie Vape française qui lui rapporte que d’ale en nous faisant vivre plus longtemps pour profiter de nos retraites, quelle est celle qui aurait le plus les moyens de payer un avocat spécialiste en droit international pour casser la gueule à l’article 20 de la TPD et aux ordonnances de MST?

      • Stéphane Cabas

        Mzis putzin la DGCCRF se sent trahie mais bien sûr, ils sont certainement en trzin de se mettre ok avec les liquides que font les cigerettiers avec des marques comme “CigPharma” ,”CigAlterne” ou “Vapoceutiques” vendus 3.90 avec un travail de marketing très percutant et rassurant.
        Ils veulent reprendre en main un marché qu’ils avaient négligé. ..

    • Falken Vape

      Donc tu étais avec nous et les médecins dans la rue ? Tu as participé aux actions boutiques militantes, informez vos voisins, vapoteurs bienvenus, rencontrer ses élus, aux portraits vapexpo ?
      Là je parle de quelques unes en extérieur pour 2015 avec l’Aiduce. Il y en a eu d’autres relayées et c’est toujours un plaisir de prendre l’air avec les vapoteurs…
      Et bien il en faut plus qui viennent 😉

      • LM TOUK

        Je ne répondrais pas à la question de savoir si j’ai participé parce que ça me met hors de moi. Je préfère rester calme. Pour qu’il y en ait plus qui viennent il faut qu’il y ait une bonne communication. Il faut réussir à communiquer aux particuliers aussi et pas seulement aux aficionados. Les youtubeurs ça peut être une solution. Je demande pas qu’on casse tout dans la rue. Mais des belles affiches accusant le gouvernement de tuer 70 000 personnes par an, un petit coup de fil aux médias pour que tout ça soit bien pris en photo, bien filmé et bien diffusé à la TV me paraîtrait déjà un bon début. Faire venir L’AIDUCE, La FIVAPE, Les assos, les Médecins, les Professionnels, les particuliers, réunirait sans doutes pas mal de personnes et suffirait à une bonne couverture médiatique. C’est sur qu’un seul organisme ne servirait pas à grand chose. Pour 2015 oui c’est une chose, mais les choses avancent vite. C’est cool de savoir ce qu’on a fait en 2015. C’est bien aussi de dire ce qu’on compte faire pour 2016 à part attaquer en justice et attendre. Si l’Aiduce veut davantage d’adhérents il faut qu’elle soit plus claire et aussi plus combattante. Je sait très bien qu’on ne peut pas faire n’importe quoi, qu’on parle de politique etc. Mais ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas être plus incisif. Voilà. Je soutiens bien évidemment l’AIDUCE mais j’attends plus de punch de sa part ainsi que de la part de la FIVAPE.

        • Michel Berson

          S’il y a bien un point sur lequel l’aiduce et les autres intervenants me font hérisser les poils, c’est sur la communication!
          Tout n’est que huis clos, publication et interventions sur leur site, sur leur page, sur les site et blog de vape, dans les expo et convention de vape,

          C’est bien gentil tout ça, mais nous, on s’en fout un peu que l’aiduce viennent nous dire que la vape est bonne pour nous, on le sait déjà.
          J’ai souvent l’impression de voir des représentants de coopérative agricole en train de venir marteler à des végétariens convaincus qu’il faut manger des légumes…..

          Et concernant la fivape, je trouve que ce serait pas mal non plus de leur part d’essayer de voir à faire encore un peu de ménage concernant les shops, c’est à cause de guignol comme celui du reportage qu’on s’en prend plein la gueule…

        • Yvon Novy

          Tu me semble être très combatif @LM TOUK, avoir plein d’idées et un certain savoir faire, en matière de communication et d’organisation de manifs. J’espère que tu vas les proposer à l’AIDUCE, ou alors créer ta propre asso de défense des vapoteurs !

          • LM TOUK

            Disons que j’aime la vape, je la soutiens. Tout comme je soutiens l’AIDUCE et la FIVAPE. Je les respectent beaucoup même si mes propos peuvent paraître durs. Sans eux on en serait pas là. Mais il y a déjà une association de défense de la vape : L’AIDUCE. Elle est expérimentée maintenant, elle a des outils. Comme je le dis : médecins, assos, youtubeurs, utilisateurs, membres, shops… Elle peut les mobiliser. Pour eux c’est trop tôt mais si le gouvernement fait passer la loi début janvier comme certains l’ont dit à l’assemblée, il nous reste 2 mois pour agir. C’est pas en Décembre pendant les fêtes qu’on mobilisera des gens. Et je trouve cela dommage d’attendre l’attaque en justice pour commencer à faire quelque chose. Il sera sans doutes déjà trop tard.

          • Yvon Novy

            Tu sais, nous sommes un certain nombre, adhérents à l’Aiduce, ou encore ailleurs à se bouger et à tenter de faire plein de choses….et même de recruter d’autres vapoteurs militants, pour essayer de faire bouger les choses, les shops, les pros, et même les médias. Et je peux te dire que c’est pas facile tous les jours, parce qu’effectivement, c’est pas facile de faire voir ce qu’on fait. Des fois ça marche, mais trop souvent, non. Alors toutes les bonnes volontés pour se joindre à ce combat sont les bienvenues.

        • Titan

          En même temps, faudrait un vrai moyen de se faire entendre … Ne pas oublier que dans le cadre de sa loi santé anti-tabac, MST s’est vantée de ‘travailler” avec les buralistes en les ayant reçus 3 fois. L’Aiduce, après moult demandes d’entretiens et autant de fins de non recevoir n’a réussi a obtenir qu’une rapide entrevue avec un “chef de cabinet” (sémantiquement, ça donne une idée de la valeur accordée à la Vape). Et encore, ce seul et unique rendez-vous a été arraché aux forceps à MST par un journaliste au cours d’un interview, qui l’a mise au défit d’accepter de recevoir le président de l’association. Ben elle a même pas été foutue de le recevoir elle-même et de “communiquer” sur sa probité, son indépendance et son intégrité en qualité de Ministre de la Santé.
          Quand on sait qu’elle est ministre …!
          Pôôôvre fille.

    • Michel Berson

      S’il y a bien un point sur lequel l’aiduce et les autres intervenants me font hérisser les poils, c’est sur la communication!
      Tout n’est que huis clos, publication et interventions sur leur site, sur
      leur page, sur les site et blog de vape, dans les expo et convention de
      vape,

      C’est bien gentil tout ça, mais nous, on s’en fout un peu que l’aiduce viennent nous dire que la vape est bonne pour nous, on le sait déjà.
      J’ai souvent l’impression de voir des représentants de
      coopérative agricole en train de venir marteler à des végétariens
      convaincus qu’il faut manger des légumes…..

      Et concernant la fivape, je trouve que ce serait pas mal non plus de leur part d’essayer de voir à faire encore un peu de ménage concernant les shops, c’est à cause de guignol comme celui du reportage qu’on s’en prend plein la gueule…

      • Avalonne Vero

        et donc il faut faire quoi ?

        Aller dans les colloques médicaux pour ramener les médecins à notre réalité des bienfaits de la vape, il me semble que c’est fait. Contacter les médias … c’est fait, s’ils ne veulent pas traiter le sujet de la façon dont nous le souhaitons ce n’est malheureusement pas faute d’avoir essayer. Informer la population autrement ? c’est pour ça que l’aiduce a mis en place une action : j’informe mes voisins. Chaque vapoteur peut participer, et diffuser l’information, je dirais même mieux, chaque vapoteur convaincu DOIT le faire. La une des médias, on ne l’aura pas, à moins qu’un vapoteur ne s’immole par le feu place de la république en accusant MST de l’avoir fait mourir … (oui j’exagère je sais :D) et même là ! meme pas sur que ça marche

        • Titan

          Voui … Toutes les chances qu’il passe pour un drogué arriéré schnouffé par un excès de Sub Zéro. Contre-productif à souhait!

    • Nes

      Vivement qu’on les balance en justice pour haute trahison sanitaire au profit des lobbies du tabac. Une étude de 2014 ne peut en rien refléter le matériel d’aujourd’hui qui est beaucoup plus fiable. Je pense que la DGCCRF à du analyser des e cigarette vendu au marché et marché aux puces que je connais par un vendeur qui vend des contrefaçon, c’est ces personnes qu’il faut punir et non les professionnels sérieux et vapoteurs. Leur idée est de nous faire croire que la vape est plus dangereuse que le tabac. Mais à comparer à celui-ci la vape n’est qu’un ange tombé du ciel face à un démon sortit tout droit de l’enfer. Mais à continuer dans ce sens la désinformation, l’assassina organisé de la vape donc des fumeurs, les vapoteurs ne seront plus des anges mais des anges vengeurs près à exécuter tout ces tueurs de masse. L’extermination d’une caste de corrompu contre la santé des gens je dis oui et avec plaisir, vous me prévenez quand ça arrive histoire que je prévois le pop-corn et les boissons car le spectacle sera jouissif et relaxant
      La violence ne résout rien mais l’ultra violence serait la bienvenue pour arrêter ce génocide en bande organisé sous couvert d’état pour question budgétaire.

  • Olivier Choco Lopez

    Va y avoir des buralistes qui vont se faire caillasser par des gens qui savent plus quoi pour montrer leur colère et leur indignation, sortez vous les doigts la FIVAPE et l’AIDUCE, maintenant qu’ils vous ont planté 300 couteaux dans le dos, ‘faut sortir dans les rues, bloquer les artères, dégueulasser le parvis! Les gens finiront par faire quelque chose, mais avec vous, ça sera pas mal vu!

    • Nes

      La mort des buralistes sauve des vies. 24000 buraliste contre 78000 mort par an, il n’y a pas a choisir, le calcul est simple.

      • Titan

        Eh non, c’est pas si simple …

  • Remz

    A tout hasard,
    est ce que quelqu’un a vu, lu ou téléchargé ce rapport ?

    • Nous l’avons mis en ligne sur notre page Facebook et Twitter si tu veux : La Tribune Du Vapoteur LTDV

      • Remz

        Merci bien. C’est bon d’avoir récupéré la source.
        Je viens de parcourir cette synthèse, elle est purement technique et descriptive. Et il y a pas mal de choses intéressantes.
        sur la forme, il y a sans doute une entourloupe quant à sa parution et à la présentation qui en a été faite, c’est sûr, tout a été bien manipulé.
        Mais sur le fond, il y a quand même des choses bien inquiétantes, principalement sur les liquides d’import et sur les chargeurs. Ça a sans doute bien évolué depuis pour les liquides mais pour les chargeurs ?
        Du coup, effectivement, ce rapport ne sert plus à grand chose (à moitié) vu le chemin parcouru depuis plus d’un an. Sauf, les fabricants français sont quand même plutôt bien traités

        • Titan

          Tout dépend des infos à faire passer, du moment choisi pour le faire et du vocabulaire employé. Le peuple français est un troupeau de moutons que les politiques via les médias savent très bien manipuler. Le terme “non conforme” appliqué aux bouchons de sécurité enfants, à l’étiquetage ou aux spécifications accus et chargeurs ne veut absolument rien dire. “Non conforme” à quoi?
          A l’époque où ce rapport de la DGCCRF a été effectué, il n’existait aucune norme particulière concernant la Vape. Il a été ressorti récemment “sur ordre”, et re-publié tel quel et truffé d’erreurs de vocabulaire dans le but précis d’affoler la ménagère de moins de 50 ans accroc à TF1.
          Point.

  • alliance31

    L’état ou le ministre de la santé, pourrait-ils être attaqués
    pour non-assistance à personne en danger ? dans la mesure, ou il est à
    présent démontré que la E-Cig est BEAUCOUP
    moins nocive que le tabac ? Sachant que celui-ci, tue un utilisateur sur
    deux.

    L’état n’as t’il pas l’obligation, de tout faire (en dehors bien
    sûr d’interdire la vente de tabac, quoique…) pour aider ses administrés,
    concitoyens, électeurs, êtres humains ou tout simplement, résidents en France,
    à connaître les réels dangers du tabac, et les informer de TOUTES les alternatives possibles, pour s’en sevrer ?

    Ne pourrait-on pas lui reprocher d’œuvrer au creusement du
    déficit de la sécurité sociale? ou de ne pas utiliser TOUS les outils d’aide
    au sevrage tabagique ?

    Pourquoi, sur les fioles de E-Liquide, la composition des
    produits est-elle obligatoire ? Pourquoi cette obligation, ne l’est
    pas sur les vraies cigarettes ? vu tous les poisons qu’elles
    contienent !

    Voilà ce que pourrait peut-être faire l’AIDUCE ou la FIVAPE.

  • Nico Tine

    Sans vouloir donner dans la théorie du complot, la DGCCRF, comme…60 Millions de consommateurs, dépend du ministère des finances…

    Ça commence à se voir un peu qu’ils pipotent, mais bon, tant que l’immense majorité des journalistes reprend la dépèche AFP telle-quelle et que pour le bon peuple, vape = danger, tout va bien pour les taxes et les buralistes 🙂

  • Hueber

    Dire haut et fort que toute cette “enquête” est purement une manipulation à des fins politiques et surtout financière et franchement encourageant!

  • fred

    Moi je vous le dit, rien de tel qu’une troisième guerre mondiale pour remettre tout ce bordel en ordre!

    • Bernard W

      Je suis entièrement d’accord, et d’ailleurs sous tous les points, pas juste celui de la vape. Ce pays comme temps d’autres est une catastrophe. Opprimer le peuple mais surtout le faire payer pour des cigarettes qui vont le tuer, au lieu de le laisser continuer a vaper, ce qui va le sauver. Une honte. Il faut un poutch !

  • David

    Le problème c’est que maintenant le mal est fait !!!
    Pour convaincre ceux qui m’entourent l’article de sciences et avenir est suffisant. Mais qu’en est-il pour tous les téléspectateur du JT de 20h ou pour tous les auditeurs de france info ???? Amha, la seule réplique un tant soit peu efficace serait de passer par ces mêmes médias.

  • Gleeder

    C’est l’état dans toute sa splendeur, préférer le fric aux fumeurs morts chaque année.

  • Nes

    Lisez l’article paru dans Var matin, quand on ne sait pas de quoi on parle on devrait se taire ou être jugé coupable avec une peine capitale.

    Il y a quelques mois, des cigarettes électroniques explosaient dans les mains de leur utilisateurs. Aujourd’hui, une enquête a été publiée et annonce avoir déjà rejeté 56.000 produits du marché “non conformes” ou “dangereux”.

    La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a publié une enquête qui dénonce les problèmes rencontrés sur des cigarettes électroniques en 2014. Les résultats sont plutôt inquiétants pour les 3 millions de vapoteurs français…

    1. Des cigarettes électroniques “non-conformes”

    Il a été démontré que les étiquetages de 9 e-cigarettes sur 10 sont “non-conformes”. Pour ne pas avoir indiqué le taux de nicotine par exemple… Scandaleux quand on sait que 400.000 personnes environs ont utilisé la vapoteuse pour arrêter de fumer, selon l’Inpes (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé).

    Certains liquides ont même relevés des traces d’alcool.

    Or 2/3 du commerce de la cigarette électronique concerne la vente de liquides.

    2. Des liquides “dangereux”

    6% des cigarettes électroniques ont été déclarées dangereuses à cause d’un mauvais étiquettage. Par exemple, il manque les pictogrammes à croix ou à tête de mort pour indiquer un liquide nocif ou toxique par contact avec la peau. Impossible alors de savoir qu’il peut provoquer des brulures ou des irritations.

    Selon Jean Moiroud, président de la fédération interprofessionnelle de la Vape (Fivape) il est “pratiquement impossible de bien étiqueter les produits aux yeux de la DGCCRF. La réglementation est trop complexe et est illisible. La norme NF, c’est nous qui l’avons faite, elle est à notre initiative. La DGCCRF a participé à ces travaux et ils ne se sont exprimés à aucun moment”.

    3. Des sécurités enfants inexistantes

    Certaines vapoteuses n’ont pas de dispositif de sécurité pour les enfants (bouchon ou combinaison de clics pour “verrouiller” la cigarette). Pas vraiment rassurant pour les plus petits qui touchent à tout et les adolescents qui attendent que les parents aient le dos tourné pour “tester” la cigarette à la mode.

    4. Des chargeurs mal isolés

    La DGCCRF a testé 14 modèles de batterie: 13 d’entre elles se sont révelées non conformes, dont 9 dangereuses. Il s’agirait d’un défaut d’isolation. Le risque? Se prendre des décharges électriques.

  • Nes

    Les tocards confondent cigarettes électroniques et e- liquides.

  • Nes

    Pourquoi, les enfants n’attendent pas que les parents ont le dos tourner pour fumer du tabac et plonger dans une addiction fatale.

    • Frank Tanguy

      Comme beaucoup d’entre nous, le dos tourné je piquais des clopes a mes parents pour fumer a 13 piges… par contre ca ne gene pas ca :s a quand une protection enfant sur les paquets ????????

  • Nes

    On te parle de chargeurs mal isolés ensuite de batterie, je comprend pas tout là, je dois être illettré.