Vous êtes ici : Vaping Post » E-liquide cigarette électronique » E-liquide Liqua : des arômes italiens pour une fabrication chinoise nec plus ultra

E-liquide Liqua : des arômes italiens pour une fabrication chinoise nec plus ultra

L'emballage des e-liquides Liqua est très professionnel. De quoi satisfaire la clientèle internationale.

L’emballage des e-liquides Liqua est très professionnel. De quoi satisfaire la clientèle internationale.

J’ai reçu cette semaine, via la boutique ecig-arrete, quelques flacons e-liquide de la marque Liqua. C’est une marque que je voulais depuis longtemps essayer car l’ayant vue à plusieurs reprises sur des boutiques, j’ai toujours été très attiré par le packaging et les couleurs italiennes qui y figurent.

A première vue on a l’impression qu’il s’agit bien de e-liquide italien. En Italie on connait déjà la célèbre marque Flavourart et son implication dans de nombreuses études via le projet Clearstream, mais pour Liqua c’est une toute autre affaire.

La société qui produit les e-liquides Liqua s’appelle en fait Ritchy, une entreprise américaine et dont l’usine de production (créée en 2009) est implantée à Hong Kong, qui commercialise ses produits sous les marques Liqua, Era, Ritchy et Impulse. L’entreprise dispose, selon les informations que j’ai pu récoltées ici et là, d’une centaine de salariés et de 8 chaines de production. Avec un chiffre d’affaire annoncé entre 500 000 et 1 000 000 de dollars ce fabricant de e-liquide et de cigarettes électroniques semble savoir comment faire du business.

Un packaging très soigné

Sur les étiquettes des flacons Liqua, tout y est ou presque pour satisfaire les exigences d'une clientèle internationale.

Sur les étiquettes des flacons Liqua, tout y est ou presque pour satisfaire les exigences d’une clientèle internationale.

La plupart des fabricants de e-liquides font un effort sur les flacons, certains sont en verre ou en aluminium, les flacons Liqua eux sont en plastique souple mais sont conditionnés à l’unité dans une boite en carton, et imprimés aux couleurs de la marque.

Sur-emballage me direz-vous, mais je dois dire que l’effet est agréable. On a l’impression d’avoir entre les mains un produit soigné et de qualité supérieure.

Les informations imprimées sur la boite sont par défaut rédigées en anglais, mais une étiquette très complète en français y est collée pour le marché hexagonal. Sigle de toxicité (dont une version tactile pour les non-voyants), ingrédients, précautions d’emploi, identification du fabricant, date d’expiration, code barre, tout y est. Seul manquerait un numéro de téléphone pour pouvoir informer le consommateur en cas de besoin.

Ce produit de fabrication chinoise est presque irréprochable. Ritchy annonce des ingrédients de qualité USP, qui est un standard américain pour indiquer qu’il s’agit d’un grade pharmaceutique qui garantie la pureté de la glycérine végétale, du propylène glycol et de la nicotine utilisés dans la fabrication des e-liquides.

Pour ce qui est des arômes, il est mentionné qu’il s’agit d’arômes italiens mais aucune information n’est disponible sur leur site web, ni sur l’étiquette. Impossible de savoir s’il s’agit d’arômes naturels ou artifiels. Je regrette que le principal argument marketing mis en avant ne soit pas si bien expliqué. Goûtons.

Des arômes tabac, très tabac

J’ai pu tester pour le moment le e-liquide American Blend et Cubar Cigar Tobacco et je dois dire que j’ai été assez supris. Même si le premier, l’American Blend, a bel et bien un fond commun avec la marque de cowboy ainsi qu’un très bon hit, il manque cruellement de vapeur à mon goût. C’est surtout le second qui m’a frappé, le Cubar Cigar Tobacco. Je ne sais pas quels sont les arômes utilisés, mais jusqu’à lors je n’avais rencontré de goût tabac si prononcé qu’avec les e-liquides de la gamme El Toro (House of Liquid), le tout sur une vapeur bien présente et un hit au rendez-vous (testé en 12mg/ml).

Alors même si les saveurs de ces deux e-liquides testés n’ont pas le côté super naturel de certains e-liquides House of Liquid ni la vapeur d’un Halo, ils sont pour moi, en tant qu’amateur de e-liquides au goût tabac, de très bon produits.

Je vous laisse donner vos avis sur ces e-liquides, vous trouverez par exemple le premier de la série sur la page e-liquide Traditional Tobacco. J’ajouterai d’autres saveurs très bientôt dans les tableaux.

La production chinoise s’améliore

Tout cela me fait dire que la production chinoise, que ce soit au niveau du matériel (je pense notamment à Joyetech, Kanger ou Vision) que des e-liquides, est en train de prendre un agréable tournant. Même si cette marque Liqua n’est pas toute jeune, excusez mon retard, j’ai l’impression que le marché asiatique se bonifie et que sa domination commerciale se justifie de plus en plus. C’est sans doute le résultat des exigences d’une clientèle internationale, d’une forte concurrence et d’une pression politique de plus en plus présente, sans parler des enjeux pharmaceutiques à venir.

Je profite de cet article pour remercier Astrid de chez Ecig-arrete, une boutique en ligne au nom un peu paradoxal (j’arrête l’ecig ?) mais très bien faite, qui propose notamment un outil qui permet de calculer les économies faites par un fumeur qui passerait à l’e-cigarette. Assez parlant.

Review Author:Review Date:
  • Paul Bru

    Salut super blogueur !
    Au début de ma vapote j avais essayé plusieurs Liqua chez mon fournisseur de ecig, c’était pour moi une alternative aux eliquides dekang que je trouvais extremement chimiques et agressifs à l’époque. En lisant ton article je me rapelle du Liqua “french pipe” un eliquide très bon qui m’a permis d’avancer un peu plus dans la vapote….je crois que d ailleurs par nostalgie je vais aller faire un petit tour chez ecig arrete pour en recommander un petit flacon de 10 ml pour le deguster de nouveau avec du materiel plus évolué qu’à l époque… (j’avais commencé avec une ego T 650 mh avec le systeme tank …pas terrible) je pense qu’il ne sera que meilleur dans mon vivi nova v3 sur mon evic, ou juste en dry sur un bon vieux carto ….
    Et encore toutes mes félicitations sur ce blog tout simplement génial et intelligent !
    bonne vapote à toutes et à tous !!

    ps je bosse sur mon témoignage de vapoteur, afin de te le transmettre prochainement

    • Salut Paul, j’ai testé les Liqua très tard, je ne sais pas pourquoi, et c’est vrai que j’ai été surpris, je m’attendais à un truc pas top, en fait pas du tout (enfin des trois que j’ai goûtés). J’attends ton témoignage avec impatience et merci pour ton commentaire !

  • Daniel Bouzigues

    moi je viens de gouter le cigar cubain en 18 mg,et bein ca m as donné une forte nosée et l audeur persistente me répugne !par contre j ai bien aimé la pomme .

  • alexbrahma71

    salut
    j’ai commencé par cette marque de e-liquide et j’en suis super ravi.
    tous les mois, sur le site liqua, je commande mes 2 bouteilles 30 ml french-pipe et café en 18 mg
    j’ai éssayé d’autres marques mais n’ai pas trouvé l’équivalence du french pipe. Il est doux, agréable à vapoter, et avec un vivi nova V8 , 3,5 ml et une batterie vision 1300 , le hit est au rendez-vous. ce n’est pas non plus au top du hit mais ça compense assez moi qui étais un gros fumeur ( 1 paquet de roulé par jour ) j’alterne avec un mini vivi nova avec batterie c-twist 1100 avec le parfum café et ma journée est comblée.
    J’ai testé le tabac cubain, mais il ressemble vraiment trop au cigare ,le réalisme est incroyable. ( je ne suis pas trop cigare ) par contre, il est vraiment que ça manque de vapeur. J’ai aussi teste le tabac traditionnel et la , j’ai été un peu déçu alors qu’un de mes ami a beaucoup aimé..
    j’ai aussi essayé chez eux, certains parfums comme pomme, cerise ect.. très proche de la réalité mais assez ecoeurant à mon gout malgrès que le hit y est.
    En bref, j’ai été conquis par cette marque. Un soupçon de hit supplémentaire, serait un plus.

  • Alain

    Bonjour

    L’usine LIQUA se situe a SHENZHEN et pas a HK, je l’ai moi même visité. C’est une usine de 150m2, on croit que c’est une grande entreprise, or ce n’est pas le cas.
    Il n’y a pas 8 chaines de production, le laboratoire (dont je suis rentré) fais a peine 30m2 et le reste est dédié a l’emballage.
    Contrairement a Dekang il y a une vingtaine de personne qui y travaille, le reste ce sont des commerciaux.

    La ou ils fait fort c’est sur le packaging et le marketing, mais je peux vous assurer qu’il s’agit d’une toute petite usine basée a Shenzhen.
    La veille je suis aller visiter DEKANG, la c’est autre chose! c’est immense et j’ai du entrevoir 2000 personnes, il en est de meme pour Boge qui se situe juste à coté.