Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » E-cigarettes : Le “flux constant de mensonges et de tromperie” est efficace, regrette M. Siegel

E-cigarettes : Le “flux constant de mensonges et de tromperie” est efficace, regrette M. Siegel

Dans une vidéo publiée sur le Huffing Post, le docteur Margaret Cuomo, une activiste de la lutte contre le cancer assimile les dangers de la cigarette électronique à ceux de la cigarette. M. Siegel de l’université de Boston répond et décode la rhétorique.

Un discours caractéristique des vieilles méthodes utilisées par l’ancienne industrie du tabac

HuffPost-3Dans une vidéo publiée sur le Huffing Post, le docteur Margaret Cuomo, une activiste de la lutte contre le cancer assimile clairement la cigarette électronique au tabac et s’en prend à la dangerosité d’un dispositif pourtant de plus en plus reconnu comme outil de réduction des risques tabagiques, comme en témoigne le dernier avis du HCSP.

Ironiquement, observe Michael B. Siegel, le discours présente les mêmes caractéristiques que ceux de l’industrie du tabac dans le passé pour tromper sur les dangers de la cigarette. Les principales accusations portées par le médecin dans la video sont au choix non étayées par des preuves scientifiques, contredites par des preuves scientifiques ou encore des mensonges purs et simples.

HuffPost-1Un exercice auquel s’était déjà livré Robert West, rédacteur en chef de la revue britannique « Addiction » en décembre 2014 dans un article qui décortiquait les techniques utilisées par les détracteurs de la cigarette électronique.

Dans ce cas précis, et pour étayer son propos, le professeur Michael Siegel reprend et dénonce une par une les accusations proférées par le médecin dans la video.

Selon le Dr Margaret Cuomo ces dispositifs augmenteraient le risque de cancer des poumons et d’autres cancers. Siegel dément et rétorque qu’il n’y a aucune preuve scientifique pour étayer cette affirmation.

HuffPost-4A en écouter le médecin, le vaporisateur serait aussi nocif que la cigarette conventionnelle. Siegel oppose à cette affirmation que ls données scientifiques démontrent que les taux de diacetyle sont 750 fois inférieurs dans les cigarettes électroniques, et ceux de nitrosamines mille fois moindre. En outre, explique-t-il on a observé des améliorations de la santé des personnes qui ont substitué à la cigarette le vaporisateur.

Cuomo affirmé également que certains composants dangereux seraient présents dans la cigarette électronique et absents du tabac. C’est totalement faux affirme Siegel puisque des substances telles que le formaldéhyde ou le benzène ont été retrouvés dans le tabac.

Le Professeur de Santé Publique regrette qu’une personne déterminée à lutter contre le cancer envoie ces messages aux fumeurs, des messages contradictoires avec les objectifs qu’elle entend poursuivre.

HuffPost-2La désinformation porte ses fruits analyse M. Siegel. Les “campagnes de tromperie fonctionnent”, constate-t-il, cette histoire “montre à quel point elles fonctionnent.”

Review Author:Review Date: