Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » E-cigarettes chez les jeunes : Le New York Times piégé par un internaute

E-cigarettes chez les jeunes : Le New York Times piégé par un internaute

Un faux témoignage d'un adolescent vapoteur a été publié dans le New York Times.

Un faux témoignage d’un adolescent vapoteur a été publié dans le New York Times.

Les États-Unis sont particulièrement préoccupés par l’utilisation de la cigarette électronique auprès des jeunes. Alors que la fréquence d’usage chez ce type de population semble également s’accompagner d’une baisse de la prévalence tabagique, la crainte de passerelle vers le tabagisme continue de nourrir les projets de réglementation restrictifs (interdiction des arômes notamment).

Le sujet étant brûlant, la presse américaine puise régulièrement dans l’actualité scientifiques des résultats d’enquêtes aux titres alarmistes ou des témoignages illustrant l’attractivité que le produit pourrait exercer auprès des jeunes. Mais à trop vouloir orienter l’information celle-ci peut s’avérer parfois complètement fausse. C’est ce qui est arrivé récemment à la célèbre rédaction du New York Times, un journal pourtant réputé pour son sérieux et sa rigueur journalistique.

La correspondante scientifique Sabrina Tavernise qui travaille pour le journal a rédigé la semaine dernière un article sur la popularité grandissante de l’e-cigarette auprès des adolescents. Étaient cités dans cet article des témoignages de jeunes vapoteurs expliquant leur attirance pour le dispositif. La rédaction avait ainsi lancé un appel à témoin sur Twitter quelques jours auparavant :

[Si vous êtes un vapoteur adolescent et que vous voulez parler à un reporter qui a deux fois votre âge des raisons pour lesquelles vous adorez ça, contactez sabrinat@nytimes.com] C’est Joe Stevonson qui a répondu en premier : “C’est moi. Je suis le vapoteur adolescent”.

[Cela s’est terminé en donnant une fausse interview sous un pseudo (Joe Stevonson). L’interview a été utilisée dans un article sur le web. Cet article est désormais imprimé.]

Voici le passage repris par le New York Times :

Joe Stevonson, 18 ans, du lycée de Jackson, Miss., explique avoir commencé à utiliser la cigarette électronique pour arrêter de fumer, après que son tabagisme n’affecte ses performances sportives. Il préfère la saveur appelée “Salle d’audience”, dont le rappeur Lil Ugly Mane fait la promotion, et qui est décrit sur le site de vente en ligne le distribuant comme étant “un medley de choses dont tu pourrais avoir envie en attendant la délibération du jury.”

Pour ce qui est de ses envies de fumer, “la seule chose qui me manque vraiment c’est cette sensation d’avoir la bouche enrobée de boue,” déclare-t-il. “J’ai vu beaucoup de monde qui ne fumait pas prendre une cigarette électronique parce que c’était cool. Mais pour toutes les autres personnes que j’ai rencontrées, j’en ai connu une qui l’utilisait comme un médicament.”

Prévenu le lendemain après publication, le New York Times a édité une note indiquant que l’un des témoignages de l’article était erroné. L’auteur de la farce voulait entre autre placer le nom du rappeur Lil ugly Mane par insolence dans les colonnes du journal.

[Ma mère, trois pièces plus loin, vient de me hurler “merci de ne pas troller le New York Times”]

Retrouvez toute l’histoire en anglais sur http://tktk.gawker.com/twitter-guy-says-he-hoaxed-nyt-in-teen-vape-article-1698560984

Review Author:Review Date: