Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » E-cigarette : arrêt du tabac et effets indésirables, mise à jour de la revue Cochrane

E-cigarette : arrêt du tabac et effets indésirables, mise à jour de la revue Cochrane

Les cigarettes électroniques peuvent-elles aider à arrêter de fumer et leur utilisation est-elle sûre ?” le centre Cochrane met à jour une méta-analyse pour tenter de répondre à ces questions.

Une méta-analyse confirme l'efficacité de l'e-cigarette dans le sevrage tabagique.

La mise à jour de la revue Cochrane confirme l’absence d’effet secondaire grave à deux ans

A l’examen des dernières données, le centre Cochrane conclue que les cigarettes électroniques peuvent aider les fumeurs à cesser de fumer et qu’aucun effet secondaire grave n’est associé à leur utilisation.

Une première version de la revue publiée en décembre 2014 apportait déjà une réponse positive à ces deux questions avec quelques précautions toutefois sur la robustesse de certaines des 13 études alors inclues.

diagramme-cochrane

Ce que font les auteurs d’une revue systématique (source Wikipedia)

Deux essais contrôlés randomisés avec un suivi des participants pendant au moins six mois, fournissaient, selon le centre Cochrane, “les meilleures données probantes” en présentant “un faible risque de biais“.

Peter Hajek commentait en février 2015 que selon les preuves disponibles  “la cigarette électronique aide bien les fumeurs à arrêter de fumer” il ajoutait “à court et moyen terme (1,5 années) son utilisation ne soulève aucun problème de sécurité.”

La mise à jour prend en compte onze nouvelles études d’observation. Aucun effet secondaire grave n’a été observé après deux ans d’utilisation, seule une irritation de la gorge et de la bouche a été rapportée à court et moyen terme.

Jamie Hartmann-Boyce, auteur principal de la dernière revue de Cochrane, a déclaré que des recherches plus approfondies sont nécessaires sur l’efficacité des e-cigarettes. “La preuve randomisée sur le sevrage tabagique est inchangée depuis la dernière version de la revue” a-t-elle affirmé, ajoutant que “de nombreuses études sont en cours” et que les technologies des vaporisateurs ne cessent d’évoluer.

Selon le centre Cochrane, les preuves restent faibles car elles “ne reposent que sur un petit nombre d’études, même si ces études ont été correctement réalisées“. Concluant que “Davantage d’études sur la cigarette électronique sont nécessaires. Certaines sont déjà en cours.”

 

  • guitou34

    4 ans sans cigarette, donc non éligible pour les études en cours ou à venir.

  • Nanardpvt18

    Des milliers de fumeurs ayant réussi à arrêter de fumer grâce à la vapote; voilà tout ce que les scientifiques et statisticiens trouveront dans les pays concernés,..

  • Camé Leon

    De mon coté des ulcer de bouche surtout du aux liquides acides je crois