Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » MODs » Test : Drone BF DNA166 – Lost Vape

Test : Drone BF DNA166 – Lost Vape

Elle a tout d’une grande : grande autonomie de batteries, grande capacité de liquide dans la bouteille, grande puissance et grande qualité de vape avec le DNA166. D’ailleurs, elle est grande tout court, et ça n’est pas votre poche qui vous dira le contraire.

Une ergonomie de Reuleaux

Dès la sortie de la boîte, la similitude est flagrante, La Drone est une Reuleaux RX en un peu plus haut. Mais il serait injuste de passer aussi rapidement sur la boîte. Triangulaire, elle est en simili cuir à l’extérieur, et en velours à l’intérieur. L’effet est plutôt réussi. Certes ça n’est pas l’essentiel, mais cela reste gratifiant quand on s’est allégé de presque 200 € pour une box.

Le contenu de la boîte est sans surprise : la box (ou alors ça n’est vraiment pas votre jour de chance), un cordon micro USB court pour connecter la box à votre ordinateur et le piloter avec le logiciel Escribe, et un mode d’emploi en anglais exclusivement. Pas de seconde bouteille, et c’est un peu pingre de la part de Lost Vape. Il faudra vous contenter de celle installée dans la box, ou vous alléger de quelques euros supplémentaires.

Une fois prise en main, la similitude de forme avec la Reuleaux ou la Triade est flagrante. Elle n’est pas strictement identique, mais il s’en faut de peu. La Drone est une Reuleaux RX avec un centimètre de plus en hauteur.

Cette forme est sans aucun doute ergonomique, mais elle reste imposante. La Reuleaux embarque trois accus 18650, il faut bien les loger quelque part. Sur la Drone, une des batteries a simplement été remplacée par la bouteille de liquide, l’encombrement reste le même et il semble difficile à réduire pour une telle configuration.

Revue technique

Caractéristiques essentielles de la box Drone BF DNA 166 de Lost Vape

  • Hauteur : 94,5 mm
  • Largeur : 50 mm
  • Diamètre : 41 mm
  • Poids sans accu : 278 g
  • Contenance : 11 ml
  • Matériaux : acier, alliage de zinc
  • Matière du réservoir : plastique souple
  • Puissance : jusqu’à 166 W
  • Accus : deux 18650 non fournis
  • Connecteur : 510 bottom feeder monté sur ressort
  • Chipset : Evolv DNA 250
  • Plage de résistances : de 0,08 ohm (TC) ou 0,1 ohm (VW)
  • Contrôle de température : oui (tous types de fils)
  • Port micro USB : oui
  • Origine : Chine

Le pack comprend :

  • Une box Drone BF
  • Un câble micro USB
  • Un flacon souple BF
  • Un manuel d’utilisation

Les contrôles classiques des DNA

La face avant est classique pour une DNA, avec d’excellentes finitions. Les bords de l’écran sont agréablement biseautés, le bouton de déclenchement arrive au raz de la façade. Il est relativement grand, ce qui le rend pratique et facile à trouver, le clic est parfait. Assez ferme pour qu’on le sente bien sans être pénible sur la durée. Il n’a pas le moindre jeu, signe d’une réalisation minutieuse et gage de longévité.

Les boutons de réglage sont plus petits et proéminents d’un petit demi-millimètre. Leur réalisation est tout aussi bonne, comme celle de l’ouverture pour le port micro USB. L’ensemble s’intègre harmonieusement dans le métal brossé de la façade, pour un design sobre et plutôt élégant.

Le connecteur 510 est positionné au milieu de la face supérieure, ce qui permet de passer des atomiseurs de 30 mm sans le moindre souci, il reste même de la place autour ! Les atomiseurs en 22 mm ne font pas ridicules pour autant, la Drone est un modèle de polyvalence de ce côté-là.

Le connecteur lui-même est irréprochable, le plot positif est bien entendu monté sur ressort. Sa course est suffisamment longue, et le filetage assez long pour permettre à tous les atomiseurs d’être flush, avec un excellent contact. L’arrivée de liquide est classique et laisse passer le 100 % VG sans broncher.

Deux accus et 11 ml de liquide pour une autonomie record

La trappe des accus/bouteille est une solide pièce de métal parfaitement ajustée, et maintenue fermement en place par deux aimants sur sa partie supérieure. Elle ne bouge absolument pas de son logement quand elle est en place, mais se retire avec une étonnante facilité quand on le souhaite.

L’emplacement pour les deux batteries 18650 est classique, avec des plots sur ressort pour les contacts négatifs. Les deux accus sont orientés dans le même sens, clairement indiqué par des autocollants. Ils sont cependant câblés en série à l’intérieur, comme pour toutes les DNA 250. La Drone est limitée à 166 W puisqu’elle n’a que deux batteries, le chipset requiert trois accus pour délivrer son maximum de 250 W.

À la place de la troisième batterie, on trouve bien sûr la bouteille de liquide, séparée des accus par une cloison. Il s’agit de la même bouteille que celle du Thérion DNA75 BF, avec une excellente capacité de 11 ml de liquide. C’est une bouteille simple, dans un plastique moyennement souple. On est loin du confort du silicone pour ceux qui préfèrent ce matériau. Les bouteilles en 11 ml sont plutôt rares et vous n’aurez pas beaucoup d’options si vous souhaitez un autre modèle.

Elle est par contre très pratique et facile à manipuler. Le bouchon est en trois parties : le tube qui vient s’insérer dans une rondelle de plastique qui fait office de joint, le tout maintenu par le bouchon lui-même.

Le tuyau dépasse d’un petit centimètre et vient s’insérer facilement et proprement dans le tube en métal sur la partie supérieure, qui mène à l’ouverture dans le plot positif de la connexion 510. Ce montage explique la plus grande hauteur de la Drone par rapport à la Reuleaux, il faut de la place pour la partie bottom feeder du 510 et la liaison avec la bouteille.

Le squonk est facile, l’ouverture est suffisamment grande et le fait qu’elle soit placée sur le bord, près d’un angle de la box laisse un accès facile à la bouteille. Une solution plutôt élégante, qui permet d’avoir une ouverture à la fois pratique et esthétique.

Du fait de la taille de la box, il n’est cependant pas possible de squonker sans changer la position de la box dans la main. Impossible de déclencher avec un doigt et de presser la bouteille avec un autre, il faut manipuler la box.

Un excellent chipset pour une excellente vape

La vape avec la Drone est forcément excellente, le chipset DNA 250 reste l’un des meilleurs du marché. En mode contrôle de la puissance, la box est précise et délivre exactement la puissance affichée. En mode contrôle de la température, elle protège parfaitement les montages en cas de coton sec, et procure une vape aussi lisse et constante qu’en contrôle de la puissance.

À vrai dire, si cette électronique n’est pas parfaite, elle s’en rapproche beaucoup. On voit en fait mal quelles améliorations on pourrait y apporter. Une plus grande personnalisation des courbes de chauffe en contrôle de la puissance, pour mieux palier à l’effet diesel de certains gros montage, éventuellement. Il n’en reste pas moins qu’on ne peut être déçu par cette électronique, c’est à juste titre une valeur sûre.

Autre atout de ce chipset, les possibilités offertes par Escribe, le logiciel qui permet de le piloter et de le personnaliser depuis un ordinateur. Le seul reproche qu’on puisse lui faire est d’être un peu long et un peu complexe à appréhender. Au-delà de ça, il permet une infinité de réglages, que ce soit pour la vape ou l’ergonomie.  N’hésitez pas à vous documenter et à approfondir vos connaissances dessus, il vous le rendra largement.

En résumé

Points positifs :

  • Le DNA 250
  • Double accus
  • Capacité de la bouteille
  • Excellente réalisation
  • Ergonomie

Points négatifs :

  • Une seule bouteille
  • Encombrement
  • Peu de choix de bouteilles

Conclusion

Notre note : 4,5/5. La Drone BF est sans aucun doute une réussite. On peut la trouver trop grosse et trop lourde, elle est effectivement imposante. C’est surtout la contrepartie inévitable d’une excellente autonomie de batterie avec ses deux accus, d’une excellente autonomie en liquide avec sa bouteille de 11 ml, et d’un excellent chipset. Tout cela prend inévitablement de la place, pourtant très bien gérée sur cette box.

Si vous cherchez une box compacte qui tienne facilement dans la poche, elle ne conviendra de fait pas, cela n’est pas dans son cahier des charges. Mais si vous cherchez une box BF avec la meilleure vape du marché, une très bonne réalisation et une autonomie record que ce soit en batteries ou en liquide, n’hésitez pas. Le tarif de 190 € la place dans le haut du panier, mais ses performances et son agrément les valent, même si une seconde bouteille dans la boîte n’aurait pas du luxe.

La Drone BF DNA 166 de Lost Vape en images

Name of Reviewed Item: Drone BF DNA166 - Lost Vape Rating Value: 4.5 Image: http://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/05/drone-couv-650x350-001.jpg Review Author:Review Date: