Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Directive européenne sur le Tabac : ce qui va changer pour les vapoteurs

Directive européenne sur le Tabac : ce qui va changer pour les vapoteurs

Au delà de 4mg/ml la nicotine contenue dans les cigarettes électroniques restera la propriété de Big Pharma.

Au delà de 4mg/ml la nicotine contenue dans les cigarettes électroniques restera la propriété de Big Pharma.

C’est aujourd’hui que la Commission européenne a présenté le texte de la prochaine Directive sur le tabac qui a ensuite été adoptée par le « Collège des Commissaires Européens ».

Cette directive a pour but d’encadrer le commerce et la consommation de tabac, afin d’en réduire les risques d’exposition, mais comme nous vous l’annoncions hier elle va également profondément modifier les habitudes des vapoteurs. Explications.

Une nouvelle règlementation pour les e-liquides

La directive prévoit l’interdiction de commercialiser des PCN (produits contenant de la nicotine) dépassant soit une concentration de 2mg, soit une concentration supérieure à 4mg/ml. Une société ne pourra, à l’avenir commercialiser des PCN à des taux supérieurs que si elle dispose d’une autorisation de mise sur le marché en tant que médicament, ce qui coûterait plusieurs millions d’euros tout en mettant une dizaine d’années à voir le jour.

Cigarette électronique : vers un sevrage moins efficace ?

Si la règlementation aurait pu être plus sévère à l’encontre de la cigarette électronique, elle n’en est pas moins douloureuse. En effet la consommation moyenne constatée d’un vapoteur est d’environ 10mg/ml, ce qui est plus de deux fois supérieur à la future règlementation ! Nous sommes donc en droit de nous interroger sur l’efficacité d’un sevrage tabagique à un taux aussi bas que 4mg/ml. Cette nouvelle mesure pourrait se révéler décourageante pour tous ceux qui souhaitent réaliser un sevrage en douceur, en descendant un à un, les paliers du dosage de nicotine. Le risque d’un marché parallèle est à craindre.

Ajoutons à cela les probables avertissements graphiques et/ou textuels que devront comporter les produits contenant de la nicotine. Difficile d’imaginer ce que pourrait contenir un flacon de e-liquide dosé à 4mg/ml. “Ne pas avaler” peut être ? Je blague, mais c’est à la hauteur de mon énervement bien entendu.

Une adoption définitive d’ici 2015

Le texte n’entrera en vigueur qu’une fois adopté par le Parlement européen, le délai de cette procédure est d’au moins 18 mois, ce qui laisse le temps de la mobilisation.

En conservant le statut sacré de la nicotine dans le patrimoine de l’industrie pharmaceutique, l’Union Européenne vient de créer un terrain favorable à la reprise du tabac chez les vapoteurs et de priver les fumeurs actuels d’une solution dont l’efficacité n’a jamais été jusque là égalée et qui repose en grande partie sur cette si précieuse nicotine.

Estimé à 2,5 millions, le nombre grandissant de vapoteurs dans le monde doit pouvoir changer quelque chose à cette situation qui ne tire apparemment son sens que dans les intérêts financiers. La nicotine est un produit très protégé, il serait grand temps de la libérer.

Références

Proposition de la directive pour le Parlement européen : http://ec.europa.eu/health/tobacco/docs/com_2012_788_en.pdf (merci Randall pour le lien)

Version Française ici : http://ec.europa.eu/health/tobacco/docs/com_2012_788_fr.pdf

Review Author:Review Date:
  • Il y a aussi une version en français : http://ec.europa.eu/health/tobacco/docs/com_2012_788_fr.pdf

    • Didier

      Merci pour le lien, je viens de me l’avaler en entier 🙁 C’est pire que ce que je croyais !

  • Didier

    Mouai ! Il ne fallait pas en attendre plus de cette commission.

    Coté positif pas d’interdiction totale ! Après le dosage je pense qu’il faudra le faire nous même, à moins que les bases se mobilise et secoue fortement le cocotier contre le lobbyisme pharmaceutique ! Mais là c’est pas gagné…

    Pour ma part je vais faire quelques achats chez mon fournisseur de produits pour Diy, façon à ne pas être coincé quelques temps.

    Courage à tous et bonne vape ^^

  • Bastos

    ben, on va tous faire des stock de 100 l de nicotine. mdr

    on dirait que la prohibition aux états unis dans les années 20 (je crois) avec l’alcool n’a servit à rien dans les esprits étroit de nos chers politiques.

    Bonne vape en 4mg ^^

  • ludovic Wiszniewski

    Bonjour à tous,

    Je suis le directeur d’une société de biotechnologie (www.epithelix.com) qui
    commercialise un modèle unique d’épithélium respiratoire reconstitué in vitro
    (c’est l’équivalent de mini poumon reconstitué en éprouvette) qui permet de
    tester in vitro la toxicité des produits inhalés (fumées, nanoparticules,
    produit chimique, médicaments, déodorant, etc.). J’ai fumé pendant plus de 25
    ans (cigarettes roulées) et depuis 2 mois je suis devenu un vapoteur. Je n’ai
    plus touché une cigarette normale.

    J’essaie de récolter des financements pour réaliser une étude sur la
    toxicité ou l’innocuité de la cigarette électronique. Si une toxicité existe,
    je pense qu’elle pourrait être liée aux différents arômes qui sont ajoutés dans
    les e-liquides. Aujourd’hui, même si les arômes alimentaires (même naturels)
    sont approuvés sur le marché, leurs effets par inhalation n’a pas été testés.
    En effet, l’industrie chimique n’a pas l’obligation légale de tester la
    toxicité des produits sur les voies respiratoires. Ceci est d’ailleurs
    probablement une des raisons de l’augmentation dramatiques des pathologies
    respiratoires sur les 10 dernières années (asthme, allergie, etc.). Il faut
    savoir qu’aucun des produits que l’on utilise tous les jours (déodorants,
    désodorisants, produits ménagés) n’a été testé pour sa toxicité au niveau des
    voies respiratoires. Il me semble fondamental de tester la toxicité in vitro
    des cigarettes électroniques.

    Mon laboratoire est spécialisé dans les tests de toxicité des molécules
    inhalés et nous nous proposons de tester la toxicité des e-liquides (et
    notamment des additifs). Pour cela nous recherchons des financements afin de
    couvrir au minimum les coûts. Nous prendrons une grosse partie des coûts à
    notre charge, mais ce genre d’étude est trop chère pour que nous la financions
    totalement.

    Toutes vos suggestions seront les bienvenues afin de trouver un moyen de
    faire financer cette étude.

    Vive la vapote.

    Ludovic Wiszniewski
    CEO, Epithelix
    http://www.epithelix.com

    • Bonjour Ludovic, c’est très intéressant tout ça. Ce serait un formidable sujet d’étude si votre modèle d’épithélium respiratoire permet de faire des conclusions solides sur l’effet de la vapote sur le poumon humain. Que diriez-vous d’écrire un article pour expliquer votre sentiment et les éléments qui vous poussent à imaginer une possible nocivité des arômes contenus dans les e-liquides ? Si une solution de financement est retenue ensuite de votre côté ce pourrait être l’occasion d’en faire la promotion ici.

      De manière générale, la communauté de vapoteurs est assez sensibilisée aux principes du conflit d’intérêt bien trop souvent présent dans les études concernant la vapote. Pour plus de crédibilité je vous conseillerai de vous orienter vers une organisation à but non lucratif, telle que celle qui est en train de se monter du côté du forum-ecigarette.com. L’organisation récolte les fonds et vous commandite pour réaliser l’étude, ce peut être une bonne voie peut être.

      • ludovic Wiszniewski

        Merci pour les commentaires.

        Notre modèle cellulaire et très pertinent dans le cadre d’une tel étude. Nous évaluons la toxicité potentielle de produits inhalés tous les jours au laboratoire. Nous réalisons de nombreuses études pour l’industrie pharma (test de nouveaux composés ou formulations pour le traitement de l’asthme, la mucoviscidose, la bronchite obstructive chronique, etc.).

        Concernant les conflits d’intérêts, nous sommes une entreprise totalement indépendante et autofinancée (sans investisseurs).

        Merci pour les conseils et comme vous le suggéré, je vais rédiger un article sur le sujet.

  • Gregory
  • c’est un scandale!!! une honte!!!! escroc le gouvernement:!!!on se fout de la santé des gens:!!!ya que l’argent qui compte!!!!! on peut crever!!!

  • Eddy

    Scandaleux cette décision !!!
    Le lobby pharmaceutique va gagner dans cette histoire, hier, l’AFFSAPS donnait un avis négatif et déconseillait la cigarette électronique, avec cette directive, demain, dans toutes les pharmacies, vous trouverez nos chers e-liquides à 16mg et là, d’un seul coup de baguette magique, cette cigarette sera le produit miracle pour arrêter le tabac, c’est une honte pour l’europe qui une nouvelle fois, nous prouve que le tout puissant écrase le consommateur sans se soucier du reste !!!!
    Il faut se mobiliser pour obtenir l’autorisation de vapoter des produits au minimum de 16mg qui est l’équivalent d’une cigarette normale !!
    Existe t-il un syndicat de la cigarette électronique qui pourrait créer une pétition française voir européenne ?

  • neo vapoteur

    Cette république est ultra corrompue par les cigarettiers. Le tabac tue des milliers de personnes chaque mois,mais rapporte des centaines de millions d’euros aux caisses de l’état. La e cigarette est un formidable moyen d’arrêter de fumer; après 30 ans de tabagisme et au bout de 15 jours de vapotage, je ne fume plus de tueuses; un vrai miracle…

  • djtyroon

    Au final les vapoteurs achèterons leurs e-liquides à l’étranger avec plus ou moins de bons produits ! C’est dommage.