Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Directive européenne et enjeux de Santé publique

Directive européenne et enjeux de Santé publique

"Réglementer plus strictement le tabac: un enjeu majeur de santé au Parlement européen" - publié sur le site rtbf.be

“Réglementer plus strictement le tabac: un enjeu majeur de santé au Parlement européen” – publié sur le site rtbf.be

L’avenir européen du tabac va en partie se jouer au Parlement au mois d’octobre. Il doit en effet être voté un texte destiné à encadrer plus strictement l’accès aux cigarettes et autres produits du tabac.

Le vote en plénière était initialement prévu début septembre mais “un lobby incroyable” a freiné le combat des forces anti-tabac selon Michèle Rivasi, député européenne d’Europe Ecologie les Verts. Elle explique que les mesures présentes dans le projet ont pour objectif de réduire la consommation des jeunes de 2% et de diminuer l’attractivité des produits.

Les organisations de santé ont d’ailleurs presque eu gain de cause sur ce second aspect. Les avertissements sur la nocivité du tabac couvriront 75% de la surface d’un paquet, elles souhaitaient une proportion de 80%. Les industriels du tabac font grise mine, ils désiraient quant à eux que le paquet soit seulement normalisé à 30%…

Anne Boucquiau, tabacologue à la Fondation contre le cancer, parle d’un grand coup porté à la communication des cigarettiers, qui comptent beaucoup sur leurs logos et leurs couleurs pour promouvoir leurs produits. Thierry Lebeaux, vice-président de Japan Tobacco International affirme quant à lui que l’efficacité de cette disposition n’est pas prouvée et qu’il serait plus intéressant d’interdire aux jeunes d’acheter et de consommer du tabac.

L’interdiction des arômes caractérisant et des additifs comme le menthol est prévue dans le texte en discussion. Christa Klaas du Parti Populaire Européen réfute l’idée que les jeunes apprennent à fumer à cause des arômes.

Le marketing est attaqué de plein fouet puisque il est aussi prévu d’interdire la commercialisation des cigarettes de format “slim”. Corinne Lepage approuve totalement cette mesure et affirme que “les slims donnent le sentiment de ne pas fumer“.

Frédérique RIES, députée belge au Parlement européen, est contre une e-cigarette médicament

Frédérique RIES, députée belge au Parlement européen, est contre une e-cigarette médicament.

Une véritable règlementation de la cigarette électronique est également présente dans le texte qui sera discuté le mois prochain. Frédérique Ries (ALDE) craint que la cigarette électronique perde fortement sa visibilité si le produit devenait un médicament.

Le vendeur de cigarettes électroniques Simon Levy va dans le même sens et pense qu’il s’agirait d’une mauvaise idée. Les vapoteurs ont besoin selon lui des conseils exhaustifs des vendeurs d’e-cigarette, qui peuvent prendre le temps pour discuter, ce que ne feraient vraisemblablement pas les pharmaciens.

Review Author:Review Date:
  • Alexis Finn

    Alors là du coup je suis franchement d’accord avec Japan Tobacco International. Le fait de limiter la visibilité de la marque sur les paquets n’auras q’un impact limité (le companies de tabac trouveront aisément des solutions pour mettre en valeur les 25% restant) alors qu’interdire la vente aux mineurs me semble une priorité que bizarrement personne n’évoque (manque à gagner en taxes?).

  • Guest

    Et venez pas me dire que la vente aux mineurs est déja interdite, plusieurs buralistes on été mis sur la paille suite a des ventes de cigarettes de contrebande, en revanche je n’ai jamais entendu d’un buraliste qui se soit fait inquiété pour avoir vendu des cigarettes à un mineur. Les priorités sont claires.

    • Alexis Finn

      D’accord, je viens de comprendre. La loi prévois que la vente de tabac à un mineur est passible d’une amende de …(roulement de tambours)… 135€ ! C’est vraiment risible, pas étonnant que personne n’y prête attention.