Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Des experts en désaccord avec l’encadrement de l’e-cig souhaité par Marisol Touraine

Des experts en désaccord avec l’encadrement de l’e-cig souhaité par Marisol Touraine

Gérard Mathern, Jean-François Etter et Jacques Le Houezec sont tous trois des spécialistes du tabac et ils ont publié un communiqué pour présenter leur désaccord concernant les propositions restrictives sur l’e-cigarette de la Ministre de la Santé Marisol Touraine.

Des positions trop restrictives et contre-productives

Marisol Touraine, ministre de la Santé, demande une enquête pour savoir quoi penser de la cigarette électronique.

Des experts s’opposent publiquement à l’encadrement de l’e-cigarette souhaité par la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine.

L’objectif pour ces professionnels de santé est d’alerter les pouvoirs publics afin de “sauver de nombreuses vies” en rappelant que les maladies liées au tabac sont à l’origine de 73 000 décès par an en France.

Les mesures proposées par Marisol Touraine amèneraient selon eux à diminuer l’accessibilité de la cigarette électronique auprès des fumeurs. Une position de la ministre qualifiée de contre-productive par ces spécialistes qui estiment qu’il faut au contraire que cette aide à l’arrêt du tabac reste attractive pour les personnes qui fument. D’une part, ce produit ne devrait pas être interdit à la vente aux mineurs, à l’image des traitements de sevrage comme les patchs et les gommes de nicotine. D’autre part, il n’y a pas de preuve de la toxicité de la vapeur émise par l’e-cigarette, ainsi l’interdiction souhaitée dans les lieux publics est “disproportionnée” selon ces experts.

Ces derniers avancent un argument intéressant, qui a rarement été évoqué dans les médias par le passé. Si l’interdiction du vapotage est prononcée dans les lieux publics, les vendeurs de ce produit ne pourront plus assurer leur activité correctement, à savoir faire essayer les cigarettes électroniques en magasin et accompagner efficacement les fumeurs qui souhaitent réduire les risques liés à leur tabagisme. Cette interdiction obligerait en outre les vapoteurs à utiliser leur e-cigarette à l’extérieur, à côté des personnes qui fument encore, [induisant un effet contre-productif] comme l’indiquent les trois spécialistes du tabac dans leur communiqué.


Lire le communiqué des trois experts (PDF) : http://data.over-blog-kiwi.com/0/60/75/08/201306/ob_37128e_communique-jlh-jfe-gm-2013-05-31.pdf

Review Author:Review Date:
  • Anatole Laudinot

    Tout comme vous, j’apprécie la beauté de l’argument des vendeurs, simple et efficace.

  • Pat Ned

    C’est toujours parfaitement d’actualité mais il faut noter que cette lettre date de l’année dernière le 31 mai 2013.

    http://jlhamzer.over-blog.com/d%C3%A9saccord-avec-les-propos-de-la-ministre-de-la-sant%C3%A9-concernant-la-e-cigarette

  • Tony Fiant

    C’est effectivement dommage. Depuis plusieurs semaines dans un ctre cial près de chez moi, il y a un stand qui ne vend que des ego. Et bien, je peux vous garantir que c’est une affaire qui tourne et même très bien.
    Si on estime que 9X % des acheteurs sont des fumeurs, excellent pour ces “sauvés”… jusqu’à la mise en place de ces interdictions.