Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Des associations soulèvent la question de la participation des buralistes au Moi(s) sans tabac

Des associations soulèvent la question de la participation des buralistes au Moi(s) sans tabac

Avec un titre provocateur, “les buralistes relèveront-ils le défi de santé publique ?” quatre associations interrogent la participation des buralistes à l’opération mois sans tabac.

“Le temps n’est plus à la polémique”

mois-sans-tabac-buralisteL’idée n’est pas nouvelle, elle avait été envisagée par le député Frédéric Barbier dans un rapport sur l’avenir des buralistes qui proposait de faire d’eux des alliés de santé publique.

Le temps n’est plus à la polémique” affirment les associations “Novembre, tous ensemble, nous devons contribuer à une réussite collective.” Elles en appellent à tous : institutions, associations, pharmaciens, buralistes, boutiques de vape, fumeurs, non fumeurs et vapoteurs. “Il y a de la place pour tout le monde, et tout le monde a sa place“.

“L’engagement quotidien de la vape”

A l’appel des 100 000 professionnels de santé, contre le tabac, elles souhaitent associer  “l’engagement quotidien de la vape, de ses professionnels et de ses usagers dans l’accompagnement des fumeurs vers l’arrêt“.

Elles invitent les buralistes, “accusés d’être les principaux pourvoyeurs de tabac aux mineurs, malgré l’interdiction de la loi” à rejoindre le mouvement et “se révéler être de véritables alliés dans la lutte contre le tabagisme

Le rapport sur l’avenir des buralistes

Frédéric Barbier,  député PS du Doubs, remettait au mois d’octobre 2015 un rapport sur l’avenir des buralistes, fruit d’un groupe de travail de l’Assemblée Nationale.

Combattre le tabagisme avec l’aide des buralistes : Une proposition de Frédéric Barbier, député