Test : Cupti – KangerTech

Après la Nebox sortie fin 2015, qui n’a pas laissé de grands souvenirs, Kanger récidive dans le secteur des box tout-en-un avec la Cupti. La firme chinoise a-t-elle progressé dans le domaine ?

Bonne ergonomie et finition passable

Cupti-Kanger-6Sorte de Nebox 2, la Cupti de KangerTech est une box AIO à puissance variable de 75 W dotée d’un réservoir de 5 ml, qui fonctionne avec un accu 18650 non fourni. La boite cartonnée aux couleurs rouge et noire renferme la Cupti, deux résistances CLOCC : une SS316L 0,5 ohm pour l’inhalation directe et une en nichrome 1,5 ohm pour la vape en deux temps. Kanger fournit également deux drip tips en POM, un fin et un large, un câble USB et un manuel utilisateur.

Pas très lourde (215 g avec l’accu), la Cupti tient bien en main grâce à ses bords arrondis. Comme souvent avec Kanger, la finition n’est pas optimale, le switch cliquette, le plastique n’est pas de la meilleure qualité et les vis apparentes sur le haut ne sont pas du bel effet.

Cupti-Kanger-9Faisons le tour du propriétaire. Sur le haut de la Cupti, on trouve l’écran OLED, petit mais lisible, avec toutes les infos nécessaires (watts, volts, température, type de fil et niveau de batterie). À côté, on trouve les boutons “+ˮ et “+ˮ. Le top cap de l’atomiseur avec double airflow est situé à côté des boutons. En dévissant ce top cap, on a accès au tank qu’on peut remplir très facilement par le haut. La longue et large cheminée est fixée au top cap. La résistance est située au bout de la cheminée et fait contact avec le bas du réservoir. Le Pyrex du tank est gris foncé, mais trop sombre pour voir facilement le niveau de liquide. Il faut le mettre à la lumière pour obtenir une légère transparence.

Cupti-Kanger-11Le clapet du logement de l’accu est situé sous la box et s’ouvre assez facilement. La prise micro-USB se trouve juste à côté. Cette dernière n’est pas idéalement située. On aurait préféré qu’elle soit positionnée sur un des côtés pour pouvoir recharger la batterie en posant la box debout, et non couchée sur un côté.

Chipset ergonomique mais contrôle de température défaillant

Cupti-Kanger-13Le chipset du Cupti est basique mais simple à utiliser. Trois clics suffisent à changer de mode de vape. À la vape, ce Cupti révèle quelques défauts. D’abord, la box glougoute à chaque fois qu’on dévisse le top cap, ce qui rend la vape très bruyante. Le côté bruyant est accentué par les airflows qui sifflent quand on aspire fort. Petite astuce anti-glouglous, il faut souffler par le drip tip pour qu’ils disparaissent plus rapidement.

Autre point plus gênant, le contrôle de température du Cupti connait des défaillances flagrantes. Avec la résistance en nichrome, il y a des dry hits, ce qui ne doit évidemment pas arriver avec ce mode de vape et ce qui retire une des fonctions principales de ce type de vape. Le mode CT, visiblement pas au point, est donc à éviter absolument.

Cupti-Kanger-12En mode puissance, l’utilisation de la Cupti pose moins de problème. Elle délivre une belle production de vapeur. La restitution des saveurs est bonne. Grâce aux deux résistances différentes et aux drip tips fins ou larges, la Cupti est polyvalente. Avec la résistance en nichrome à 1,5 ohm associée au drip tip fin, on obtient une bonne vape serrée, avec les airflows restreints. En associant, la résistance SS316L à 0,5 ohm au drip tip large, on peut vaper en inhalation directe en ouvrant les airflows.

Autre problème, le temps de latence entre l’appui sur le switch et la chauffe de la résistance est est très long, pratiquement une seconde. Au final, avec ce Cupti, il est malheureusement difficile de trouver une vape agréable.

Les caractéristiques essentielles sont les suivantes :

  • Puissance en watts variable : de 7 à 75 W par incrément de 0,1
  • Matériaux : alliages de zinc et d’aluminium / POM / Pyrex
  • Ecran OLED
  • Affichage température/watts, puissance/volts, ohms et niveau de batterie
  • Un bouton “fire” noir en façade arrière (on et off par 5 pressions rapides)
  • Modes de vape : puissance, CT (Ni / Ti / SS316L / NC)
  • Température variable de 100 à 300°C par incrément de 5°C
  • Deux résistances CLOCC fournies : une SS316L à 0,5 ohm pour le DL et une en nichrome à 1,5 ohm pour le MTL
  • Deux drip tips en POM (un large pour le DL, un plus fin pour le MTL)
  • Hauteur : 90 mm avec drip tip
  • Largeur : 50 mm
  • Epaisseur : 22,5 mm
  • Poids : 158 g sans la batterie, 210 g avec
  • Accu : 18650 non fourni
  • Protections : résistance trop basse, surchauffe, circuit ouvert, en cas d’appui de plus de 10 secondes, batterie trop faible
  • Recharge par prise micro-USB située sous la box
  • Un câble USB/micro-USB
  • Un mode d’emploi en français
  • Cinq couleurs au choix : noir, blanc, rose, champagne et rouge

En résumé

Points positifs :

  • Vape serrée et aérienne possibles
  • Belle capacité de réservoir
  • Bonne prise en main
  • Bon rendu de saveurs
  • Pas de fuite, ni de suintement
  • Chipset simple à utiliser

Points négatifs :

  • Contrôle de température défectueux
  • Glouglous après dévissage du top cap
  • Long temps de latence entre l’appui sur le switch et la chauffe de la résistance
  • Finition moyenne
  • Vape bruyante
  • Tank difficile à nettoyer et trop sombre pour bien voir le niveau d’e-liquide
  • Prise de recharge USB située sous la box
  • Pas de base RBA fournie dans le pack

Conclusion

Note de 2,8/5. Malgré quelques points positifs comme son agréable prise en main, la belle capacité du réservoir, sa polyvalence de vape ou l’absence de fuite, la Cupti de Kanger n’offre pas un confort de vape conformes aux normes actuelles. Le setup est bruyant, on a affaire à des glouglous récurrents, le temps de latence est beaucoup trop long et enfin, le contrôle de température ne fonctionne pas. Les vapoteurs à la recherche d’une box AIO préfèreront s’orienter vers l’eGrip II de Joyetech, qui pour le même prix, est un produit d’excellente qualité. À noter tout de même que Kanger va sortir prochainement une Cupti 2 à double accus d’une puissance de 80 W. Espérons que les défauts de la première version auront été gommés.

Name of Reviewed Item: Cupti - KangerTech Rating Value: 2.5 Image: http://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2016/09/Cupti-Kanger-une.jpg Review Author:Review Date:
  • Algo

    “…le contrôle de température du Cupti connait des défaillances flagrantes.
    Avec la résistance en nichrome, il y a des dry hits, ce qui ne doit
    évidemment pas arriver…”
    Le Nichrome ne permet pas l’utilisation du TC, à la différence du Nickel (NI200)…

  • Camé Leon

    a la recherche d’une box discrete mon parcours a été parsemé de neobox et de la plato. J’attendais la cupti, mais j’ai croisé la tesla stealth…oh bonheur, elle prend presque tous mes réservoirs, pas de controle de wattage ou de température mais elle fait le travail, tres discrète

  • Patrick Dorjo

    Achetée en juillet 2016 au prix de 79,90 euros et ne démarre plus pour entendre dire par le vendeur pas de garantie sinon 1 mois pas plus c’est pas sérieux je la déconseillé fortement et je vais passer chez Joyetech

  • Geoffrey

    Trés bon mod par contre aprés avoir rempli le liquide je suis obligé de nettoyer l’intérieur du conduit avec un cure-oreille pour éviter les glouglous . ça marche mais ça va me coûter cher à force =D . Sinon bonne box dans l’ensemble.