Critique de la réunion de la commission ENVI par Dick Puddlecote

Pour Dick Puddlecote, il n'a jamais été question de santé publique dans la réunion de la commission ENVI.

Pour Dick Puddlecote, il n’a jamais été question de santé publique dans la réunion de la commission ENVI.

Dick Puddlecote, que j’avais déjà présenté la semaine dernière pour sa critique de la BBC, a réagi à la dernière réunion de la commission ENVI, et comme je m’y attendais, il n’a pas vraiment mâché ses mots.

Voici l’article qu’il a écrit le jour même, lundi 25 février 2013.


Début de l’article de Puddlecote

Triste jour pour la démocratie et les gouvernements scrupuleux

Cela a été une journée fâcheusement chargée sinon j’aurais regardé le simulacre de débat au sujet de la Directive européenne sur les produits du tabac (DPT) comme l’a fait Christopher Snowdon, ou le débat « ce n’est pas une question de santé » comme on pourrait mieux le décrire.

Voyez-vous, j’aurais écrit un article pour le déjeuner en décrivant l’importance de cette journée pour ce blog alors que la couverture de l’Union européenne prouverait, de façon probante et en temps réel sur internet, le mantra souvent répété ici que la lutte antitabac n’a jamais été une question de santé. Comme les choses se sont soldées, j’ai été trop occupé à lutter contre une bureaucratie hermétique au sujet de la TVA sur les véhicules au Zimbabwe afin d’avoir du temps pour rassembler mes idées et le publier.

[…] la clique imbue d’elle-même de lobbyistes entêtés se présentant comme « experts » à Bruxelles a tenu ses promesses.

Ayant désormais relu les tweets de Snowdon et suivi personnellement la dernière demi-heure de l’audience publique, la clique imbue d’elle-même de lobbyistes entêtés se présentant comme « experts » à Bruxelles a tenu ses promesses. Ces derniers semblaient résolus à insister sur les paquets génériques, pour lesquels il n’existe aucune preuve qu’ils « aideront » quiconque à arrêter de fumer, tout en faisant soigneusement fi des voies pour la réduction des risques comme les snus et la cigarette électronique … pour lesquels il existe des preuves accablantes et concrètes de réussite.

Ce matin, l’ancien directeur de l’association britannique ASH, Clive Bates, a publié un excellent article basé sur des preuves concrètes sur les raisons pour lesquelles l’UE devrait penser à lever l’interdiction sur les snus. Malgré les appels d’experts de renommé internationale tels que Martin Jarvis et Karl Fagerström, ces appels seront ignorés. Voyez-vous, il y a un agenda limité à respecter.

Il n’a jamais été question de santé.

Sur les e-cigarettes, la communauté des vapoteurs a, comme elle l’a déjà fait précédemment, tenu une vaillante défense sur la méthode qui a aidé plusieurs milliers de fumeurs dans ce pays à arrêter de fumer. Selon Deborah Arnott de ASH, 20% des fumeurs qui ont essayé les e-cigarettes ont abandonné pour de bon la cigarette traditionnelle, ce qui correspond à 200.000 personnes si l’on se base sur les derniers chiffres publiés par la BBC qui tablent sur un million d’utilisateurs.

Cependant, au cours de l’audience publique qui s’est tenue aujourd’hui à Bruxelles, peu de choses ont été dites à leur sujet. Certainement pas de la part des « experts » du tabac qui se sont simplement alignés pour présenter leur propagande basée sur une politique. Les présentations ont été postées en ligne ici… aucune de ces personnes n’a même ne fut-ce que mentionné les snus ou les e-cigarettes malgré des sections importantes de la DPT (Directive sur les produits du tabac) contenant des règlementations dangereuses qui auront des effets catastrophiques sur les diverses options visant à la réduction des risques. Ils ont, cependant, insisté sur les paquets génériques qui ne sont pas inclus comme proposition dans la DPT.

Il n’a jamais été question de santé, voyez-vous.

Une partie de la campagne des vapoteurs a été de fournir aux députés européens des lettres de témoignage relatant des expériences personnelles de l’usage des cigarettes électroniques incluant des liens vers des éléments de preuve qui prouvent leur efficacité. Le Ashtray Blog a gardé un œil sur les réponses et a rapporté l’attitude actuelle des eurodéputés.

Il serait juste de dire que les eurodéputés ont été très peu informés sur les e-cigarettes avant de lire ces témoignages mais ils ne sont certainement pas sortis plus avisés de l’audience d’aujourd’hui étant donné que les groupes antitabac ont évité autant que possible le sujet. Par exemple, un dinosaure de l’industrie antitabac allemand a posé la question idiote suivante : « Que se passera-t-il si vous mettez un [e-liquide] dans le frigo et qu’il se renverse sur vos aliments ? ». Oui, cette personne est apparemment considérée par l’UE comme « experte ».

Cependant, les efforts accomplis par les vapoteurs ont veillé à ce que les eurodéputés soient au moins au courant des points essentiels. Ou, nous voudrions y croire du moins. Des dizaines de vapoteurs auront reçu une réponse indiquant que seuls certains eurodéputés seraient autorisés à assister à l’audience d’aujourd’hui et à poser des questions. Une de ces eurodéputés fut Glenis Willmott, membre du Parti travailliste britannique, qui les a également complètement ignorés et qui a été félicitée par un de ses collègues pour avoir abordé, vous l’aurez deviné, le sujet des paquets génériques.
Il apparaît que, peu importe le nombre de communications que Mme Willmott ait reçus de la part de ses collègues eurodéputés du Parti travailliste (ou qui auraient dû le faire, nous ne le saurons jamais), elle a de toute façon continué sur sa propre rhétorique peu judicieuse.

Car, comme nous le savons, il n’a jamais été question de santé.

Entre temps, outre-Atlantique, la FDA, qui est chargée de trouver un cadre règlementaire pour les e-cigarettes au succès énorme, vient de passer sous le contrôle d’un homme qui travaille, sans la moindre gène, pour l’industrie pharmaceutique des patchs et gommes. Vous savez, ceux-là mêmes en concurrence directe avec les e-cigarettes ?

Non. Il n’a jamais été question de la santé, il vaut mieux suivre l’argent pour connaître la vraie motivation de ces gens répugnants.


Fin de l’article de Puddlecote

Références

Article original de Dick Puddlecote : http://dickpuddlecote.blogspot.fr/2013/02/a-bad-day-for-democracy-and-scrupulous.html?spref=tw
Photo montage à partir du Tweet de Catherine Stihler (députée européenne) : https://twitter.com/C_Stihler_MEP/status/306056030792597504

Review Author:Review Date:
  • Pognon quand tu nous tiens 🙁
    Bref nous sommes représenté par des gens qui ne nous écoutent pas et qui n’en font qu’à leurs guises.
    Je suis de plus en plus écœuré par ce système où le droit de vote n’est qu’une illusion et où on nous prend pour des moutons en restant poli.

  • Nagao

    continuons de voter pour ce genre de personnes qui soit disant nous represente…moi ca fait longtemps que j’ai arreter de vote pour des menteurs et des gens qui ne respecte pas les gens qui les on elus