Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : CP RTA – Advken

Test : CP RTA – Advken

Advken n’est pas le fabricant le plus connu ni le plus novateur, mais il propose régulièrement du matériel au très bon rapport qualité-prix. Avec ce nouvel atomiseur, le CP RTA, le constructeur essaie de se différencier un peu plus et en profite pour monter en gamme de prix.

De quel CP RTA parle-t-on ?

Bizarrement, il existe deux versions du CP RTA avec cette dénomination :

– La première, sortie fin 2016, est reconnaissable à son drip tip sphérique propriétaire (non remplaçable) qui fait également office de top cap, sa contenance est de 2 ml

– Celle utilisée pour ce test, la version CP RTA 810 drip tip, possède comme son nom l’indique un drip tip 810 (que l’on peut changer), sa contenance est de 2,5 ml

Visuellement, car je ne possède pas la première version, il semble qu’il y ait d’autres différences comme le traitement de matière du plateau , la largeur des ouvertures d’arrivée d’air ou encore celles servant au remplissage.

Attention donc si vous envisagez de l’acquérir.

Je suis gros, et alors ?

Affichant un bon 24 mm de diamètre, un drip tip extra large et deux grandes arrivées d’air de 13 mm, le CP RTA ne compte pas se faire discret.

Pour alimenter le tout, Advken à choisi un plateau très confortable qui n’acceptera que du simple coil, mais avec un système de fixation innovant monté sur ressorts.

À noter également que le pin 510 est réglable, ce qui se fait de plus en plus rare.

Revue technique

Caractéristiques essentielles du CP RTA d’Advken

  • Hauteur : 47 mm
  • Diamètre : 24 mm
  • Contenance du réservoir : 2,5 ml
  • Connexion : 510 réglable (en laiton ?)
  • Matériaux : inox 304, Pyrex (réservoir) et laiton (?) pour le plateau
  • Airflow par le bas et réglable
  • Drip tip 810
  • Remplissage par le haut
  • Couleur noir ou acier

Le pack comprend :

  • Un atomiseur CP RTA
  • Un réservoir en Pyrex de rechange
  • Un adaptateur pour drip tip 510
  • Un tournevis en inox “Doctor Coil”
  • Un sachet comportant des joints, deux vis et deux ressorts supplémentaires pour le plateau et une résistance de 3 mm de diamètre en 0,24 ohm
  • Une carte commerciale

A noter qu’aucune notice n’est livrée.

Un plateau en or !

C’est une façon de parler bien sûr, il n’est pas vraiment en or, mais semblerait plutôt en laiton.

Ce qui surprend dans un premier temps est la place disponible pour installer sa résistance. Pour simplifier encore un peu plus le montage, Advken a même ajouter un petit plus : des ressorts sous les pinces de serrage.

De cette façon, lorsque l’on desserre les pinces, ces dernières restent en haut ce qui permet de bien positionner sa résistance sans stress avant de serrer. Sans être révolutionnaire, ce système demeure pratique.

Néanmoins, ce plateau n’acceptera que le simple coil. Étant donné l’espace disponible, vous n’aurez aucune contrainte pour monter n’importe quelle résistance. Celle fournie dans le kit fait 3 mm de diamètre interne et elle ferait presque petite une fois en place.

La mise en place du coton

Là encore, c’est royal. Avec une résistance de 3 mm, la quantité de coton est juste ce qu’il faut pour passer dans les rigoles de part et d’autre sans être trop tassé. Si vous réalisez une résistance de diamètre supérieur, pensez à désépaissir un peu le coton pour ne pas gêner la capillarité.

Pour la longueur, coupez le coton de façon à ce qu’il repose juste sur le fond du plateau, imbibez-le et vous pouvez refermer l’atomiseur.

Remplissage par le haut

Le remplissage du CP se fait en dévissant le top cap. Cette opération allant devenir très répétitive à cause de la faible contenance de l’atomiseur qui est de 2,5 ml, il aurait été appréciable que l’on n’ait rien à dévisser comme on peut trouver dorénavant chez certains constructeurs comme Eleaf ou OBS.

De plus, la faible épaisseur du top cap ne permet pas d’assurer une bonne prise et, même si le pas de vis n’accroche pas, il n’est pas toujours évident de pouvoir le dévisser. Un petit relief sur sa tranche ou que cette dernière soit un peu plus épaisse aurait bien aidé.

Le remplissage avec une pipette ou un flacon à embout allongé s’effectua sans aucun problème. Les orifices sont très larges et il n’est même pas nécessaire de fermer les arrivées d’air. Je n’ai pas constaté de fuite au remplissage.

L’airflow du CP

Les deux arrivées d’air sont très larges, environ 13 mm de long sur 1,5 mm de haut, est sont bloquées à chaque extrémité. La bague tourne aisément et le réglage est assez précis. Néanmoins, n’espérez pas utiliser le CP en inhalation indirecte, car même si techniquement cela reste possible, l’atomiseur n’est pas conçu pour cela.

Le CP est un peu bruyant, ce qui normal vis-à-vis ses entrées d’air, mais je n’ai pas noté de sifflement même lorsque ces arrivées sont pratiquement fermées.

Quelle vape avec le CP ?

Avant de passer au vif du sujet, je voudrais vous parler du fameux drip tip 810. Avec sa hauteur de 8 mm, pour moi, ce n’est juste pas possible. J’ai les lèvres collées au top cap ce qui m’est assez désagréable. Je ne doute pas que certains aimeront, mais pour ma part, il restera dans la boite. Fort heureusement, et contrairement au premier CP sorti l’année dernière, un adaptateur pour drip tip standard est fourni.

J’ai commencé par monter la bien jolie résistance de 0,24 ohm qui est fournie. Je ne sais pas en quoi elle est faite, mais vu la couleur qu’elle a prise en chauffant, je dirais de l’inox.

À 30 W, la vapeur est déjà généreuse, mais les saveurs timides. À 40 W plus de vapeur bien sûr, mais pas plus de saveurs. À 50 W, ça chauffe, limite du dry hit en 40/60, mais pas plus de vapeur et vous pouvez dire au revoir aux saveurs. J’ai essayé de placer la résistance à différentes hauteurs (sur la photo elle est trop haute), mais pour tout dire, je n’ai pas été emballé plus que ça.

Pour essayer une autre configuration, je suis reparti avec du classique : Clapton en 3 mm pour 0,75 ohm à 23 W. Cette fois, les saveurs beaucoup mieux restituées, sans être remarquables, et la vapeur très honnête.

Le CP est donc bien à atomiseur conçu pour vaper de façon raisonnable.

En résumé

Points positifs :

  • Qualité de fabrication
  • Le plateau très accessible pour installer sa résistance
  • Le système de ressorts sous les pinces de serrage est astucieux et pratique
  • Ensemble complet de pièces détachées, réservoir de rechange et adaptateur de drip tip classique

Points négatifs :

  • La contenance de 2,5 ml
  • Le top cap pas toujours facile à dévisser
  • La restitution des saveurs peu détaillée
  • Sa consommation dans la moyenne haute

Conclusion

Notre note : 3,4/5. Le CP RTA n’est pas un mauvais atomiseur, il est juste dans la moyenne. Pas très à l’aise lorsque l’on monte les watts, ses saveurs n’ont rien d’exceptionnel, et seul le montage en simple coil demeure possible. Ce CP n’apporte rien de plus face à ses très nombreux concurrents mis à part son système de ressorts pour aider à positionner la résistance ce qui reste quand même assez anecdotique. Je me pose même la question de l’intérêt du 24 mm pour n’avoir au final que 2,5 ml, ce qui limite beaucoup son autonomie.

Le CP RTA d’Advken en images :

Name of Reviewed Item: CR RTA Advken Rating Value: 3.5 Image: http://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/05/CP-RTA-ADVKEN-une.jpg Review Author:Review Date: