Cigarette électronique : Une alternative moins nocive aux fumeurs

Plusieurs professionnels de santé ont co-signé au Canada un texte visant à soutenir la cigarette électronique par l’intermédiaire d’un encadrement adapté.

Loi sur le tabac

"Une alternative moins nocive" sur La Presse

“Une alternative moins nocive” à lire sur La Presse

Ces produits doivent selon eux être assujettis à la Loi sur le tabac, les cigarettes électroniques contenant de la nicotine ne seraient alors plus interdites à la vente.

Le pneumologue Gaston Ostiguy et le Cardiologue Montréalais Martin Juneau font notamment partie des spécialistes qui ont signé ce texte. Ils rappellent d’une part que l’utilisation de la cigarette électronique ne consiste absolument pas en un procédé de combustion. D’autre part, le dispositif contribue selon eux très probablement à dénormaliser le tabac et non à le normaliser. La prévalence de fumeurs parmi les jeunes est d’ailleurs continuellement train de baisser au Canada.
En outre, une enquête menée en France auprès de jeunes parisiens révèle que ces derniers considère davantage l’ecigarette “comme un produit de ringardisation du tabac que comme un produit d’entrée en tabagisme.”

Les signataires du texte désirent soutenir la ministre déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois, à “tirer profit” de ce dispositif de sevrage. Il ne serait pas normal que la cigarette électronique demeure moins accessible que la cigarette traditionnelle.

Review Author:Review Date:
  • Patricia

    Mouais, le terme “moins” nocive ne me plait toujours pas, mais ça serait un pas en avant pour le canada, car là bas, la ecig nicotinée est encore interdite.
    Pour la France, ça serait un pas en arrière de passer sous la règlementation du tabac.
    Sur le fond, je ne peux qu’être d’accord, à part cette assimilation au tabac.
    Je retiens leur phrase ” non pas que celle ci ( la ecig) constitue une menace pour la santé publique” il fallait bien le dire! +1
    “Nous appuyons toujours l’adoption de mesures législatives efficaces pour contrôler les produits du tabac afin de prévenir le plus possible les dommages qu’ils infligent à nos patients. Ces souffrances sont pourtant inutiles; la nicotine n’étant pas le problème (compte tenu des doses présentes dans les cigarettes), mais plutôt les substances nocives libérées par la combustion du tabac.”

    • Tony Fiant

      Moins nocive est un terme prudent qu’on peut tolérer dans le cadre de la démarche tabac>vapote.
      Après tout, dire que l’air pur est moins nocif que l’air pollué n’est pas une hérésie, simplement une minimisation.

      • Patricia

        voui….
        ….mais laisserait entendre qu’elle l’est quand-même
        ….apportant de l’eau au moulin des détracteurs,
        ….alors que rien ne nous l’a encore montré, et que tout ce que nous avons montre qu’elle ne l’est pas.

        Le risque est trop grand de perdre ce moyen formidable de sauver des vies à cause de risques pour le moment fantasmés.

        • Tony Fiant

          Certes mais on ne peut pas dire qu’elle n’est pas nocive du tout puisque que rien ne l’a ENCORE montré.
          Je pense qu’il faut plus jouer sur le discours de l’écart de dangerosité : le tabac est très dangereux, la vape beaucoup moins, peut être pas du tout mais on en est pas sur.
          Pour convaincre les gens de passer à la vape, dire que c’est beaucoup moins dangereux est suffisant et plus honnête que d’affirmer que c’est sans danger aucun.
          On pourra affirmer peut être ce dernier point mais pas avant plusieurs années.

          • Patricia

            rien ne montrera jamais qu’elle n’est pas nocive du tout, car c’est juste impossible à démontrer.
            Mais ton raisonnement revient à dire, si je rapproche ça d’un suspect : tant qu’on ne peut pas prouver son innocence absolue, alors on doit le considérer comme coupable. C’est moyen…
            Moi je dis : tant qu’on ne trouve rien contre ce mec, alors il faut bien le considérer comme innocent.
            Mon but n’est pas de convaincre quiconque de vapoter au lieu de fumer.
            Mon but à moi est de faire comprendre que les mesures de précaution qu’on veut mettre contre cette innocente qu’est la ecig sont injustifiées et feront infiniment plus de tort à la santé publique qu’elle ne la protègeront. Si tu lis mes réponses dans les sujets relatifs aux jeunes et au lieux publics, tu comprendras , je pense, mes motivations et mes objectifs en défendant cette position.
            Les tiennes diffèrent des miennes, ta position également, et je pense que chacun restera là dessus. Bon, c’est ainsi 🙂