Cigarette électronique NJOY

J’ai testé une cigarette électronique jetable de la marque américaine NJOY, le leader du marché aux États-Unis. Pour me consoler de mon achat, il me reste l’emballage.

Njoy, le leader américain

Cigarette électronique Njoy King Traditional Bold

Cigarette électronique Njoy King Traditional Bold

Ha les américains, quand ils font les choses, il ne les font rarement qu’à moitié. Quand on est vapoteur français comme moi et que l’on songe aux États-Unis, on pense tout de suite à la FDA, à Michael Siegel, à la CASAA et surtout aux e-liquides Halo et Alien Visions.

Nous avions évoqué maintes fois les tactiques commerciales des grands fabricants de tabac et cette industrie montante de la cigarette électronique aux USA dans laquelle ils participent tous. Irréductible parmi les envahisseurs ou assez discrète pour ne pas s’être faite épinglée (des rumeurs courent selon lesquelles Altria – Philip Moris – aurait tenté un rachat), la société Njoy fait peut être partie des cas isolés en affichant une indépendance vis-à-vis des grands cigarettiers.

Ouverture par clip sous l'action du pouce, l'étui Njoy a la grande classe

Ouverture par clip sous l’action du pouce, l’étui Njoy a la grande classe

Njoy s’affirme comme le grand leader du marché aux États-Unis, avec des produits distribués dans plus de 60 000 points de vente et une domination commerciale qui serait évaluée à un tiers du marché de l’ecig américaine. Les campagnes publicitaires Njoy sont à l’image du chiffre d’affaire avec Courtney Love et Bruno Mars en tête d’affiche.

Si la cigarette électronique Njoy est le produit numéro, c’est qu’il doit être satisfaisant pour les vapoteurs américains. Il fallait donc que j’essaye cette “cigalike”, soit une e-cigarette qui ressemble trait pour trait à une cigarette de tabac. J’ai donc passé commande sur le site britannique de la marque. Quelques jours et 9,96 livres plus tard je recevais la fameuse e-cigarette.

Un produit médiocre dans un bel emballage

La grande classe s'arrête malheureusement quand on porte l'ecig à la bouche ...

La grande classe s’arrête malheureusement quand on porte l’ecig à la bouche …

Je vais être honnête, je ne portais pas beaucoup d’espoir dans mon achat. Les cigarettes électroniques jetables qui ressemblent à une cigarette de tabac sont généralement décevantes, dans le sens où elles ne produisent pas beaucoup de vapeur et n’offrent pas une grande autonomie.

Avec cette e-cigarette Njoy la règle se confirme : on tire dessus, et rien ou presque, ne se passe. La très faible vapeur qui s’échappe est plus que décevante, à tel point que je me demande combien de millions de fumeurs américains sont repartis dans leur tabagisme après avoir essayé ce type de modèle. A en juger par le chiffre d’affaire de la marque, je dois me tromper.

L’ecig Njoy que j’ai pu tester a néanmoins trois côtés agréables :

  • l’emballage sous forme de petit étui en plastique qui s’ouvre avec le pouce et qui tient dans une poche de pantalon sans inconvenance
  • le bout rouge qui s’allume quand on tire dessus et dont le motif ressemble fidèlement à de la cendre de cigarette
  • enfin le poids et le toucher relativement similaires à une vraie cigarette
Les couleurs, la forme ... tout est là pour rassurer le fumeur

Les couleurs, la forme … tout est là pour rassurer le fumeur

Le goût sec de cette Njoy “Bold” dont le taux de nicotine affiche une valeur à faire pâlir les pharmaciens soit 4,5% (c’est à dire 45mg/ml) ne m’a pas du tout convaincu. Étant habitué à vapoter des e-liquides à 6mg/ml je m’attendais à obtenir un hit insupportable, or j’ai trouvé cela très léger. Cette sensation tient sans doute dans la durée d’activation de la batterie (qui fonctionne en auto flow) qui reste à mon gôut bien trop courte, et qui demande de s’y reprendre à plusieurs reprises pour exploiter le potentiel de cette ecig.

Même si je trouve l’appareil à la limite de la grande médiocrité, ce type de produit n’est pas non plus sans intérêt. Son design et sa facilité d’utilisation peuvent peut être aider un fumeur à s’intéresser à l’objet, à faire en quelques sortes un premier pas vers la réduction des risques. On gardera volontiers sous le coude une bonne vieille Ego et un bon clearomiseur pour qui voudra bien faire l’expérience de la vraie vapote, et si vraiment la forme importe, l’eRoll fera très bien l’affaire.

Name of Reviewed Item: Njoy King traditional bold Rating Value: 1 Image: http://www.ma-cigarette.fr/wp-content/uploads/2013/11/e-cigarette-njoy.jpg Review Author:Review Date:
  • Alexis Finn

    Franchement je trouve pas que le design soit un bon point pour ce genre de produit, j’aimerai vraiment que les fabricants arrêtent de tout faire pour créer la confusion entre e-cig et cigarette.

    Alors d’accord, la taille, le poids et le fonctionnement auto sont des avantages certains mais le faux filtre, le faux papier a cigarette et la fausse braise sont-ils réellement des éléments nécessaires? Je ne pense pas et je trouve que ce genre de chose déssert la cause des vapoteurs car quand on regarde ce genre de produits on comprend très bien pourquoi certains veulent classifier l’e-cig comme produit du tabac.

    Bref n’oublions pas que les cigarettes en chocolat furent interdits justement parce-qu’elles ressemblaient à des cigarettes.

    • C’est certain que cette association ecig / tabac fait beaucoup de tort à la vapote, en même temps pour avoir montré un nombre incalculable de fois des Ego, MODs etc. à des fumeurs curieux, la ressemblance au stylo revient très souvent et les repousse souvent. Ces “cigalike” ont du succès auprès des fumeurs, tout du moins au premier abord. C’est pour cette raison qu’elles ne sont pas si nulles, certes elles ne marchent pas, elles portent à confusion pour les associations de lutte contre le tabagisme, mais elles sont attractives pour le fumeur curieux.

      • Alexis Finn

        Et je comprend ce aspect, c’est juste que je pense qu’il serait bon de différencier les produits, on pourrait aisément conserver le même aspect géométrique mais en changeant les couleurs par exemple (comme la différence entre un coca et un coca-zéro, impossible de confondre les deux).

        Bref si on faisait un filtre rouge, du papier a cigarette vert et une lumière bleue je trouverai ça déja nettement mieux.

        De plus la législation actuelle sur les produits du tabac englobe clairement tous les produits “rappelant” le tabac ou l’acte de fumer, et un produit de ce genre tombe sans ambiguité aucune dans cette catégorie vue qu’elle a été spécialement conçue pour ça.

  • Tony Fiant

    On en vient à se demander si ce n’est pas une stratégie commanditée par les cigarettiers : on vend un produit qui ressemble le plus possible à une cigarette avec des performances qui vous incitent surtout à repasser au tabac.
    Un moyen de décrédibiliser l’efficacité de la cigarette électronique pour le grand public encore profane en la matière. Paranoïa ?

    • Alexis Finn

      J’en doute au vue de la réticence de N-JOY a vendre son business aux fabricants de cigarettes. Je pense vraiment qu’ils agissent en bonne foi, et si les performances semblent médiocres a nous autres vapoteurs expérimentés, ce ne seras probablement pas le cas pour un débutant qui trouveras peut-être là une porte d’entrée au monde de l’e-cig.

      Je vois très bien un fumeur passer au bureau de tabac pour acheter sa cartouche et voyant se produit qui trône sur le comptoir décider de s’en acheter un pour voir.

      Moi au début j’ai commencé avec une Ego + Stardust v1 et j’étais convaincu par le produit, ce n’est que plus tard en testant un mini-protank puis en allant voir sur le net que je me suis rendu compte que mon expérience était en fait dramatiquement bridé par du matériel médiocre.

      Bref je comprends tout a fait la démarche marketing de ce produit et dans l’ensemble je trouve ça louable mais malheureusement ce genre de produit alimente la confusion entre cigarettes et e-cig et représente du pain béni pour cette bande de ……… qui cherchent a faire croire qu’une e-cig n’est rien de plus qu’une cigarette qui se branche en usb.

      • Tony Fiant

        Pas certain que ce soit une porte ouverte. J’avais essayé il y a longtemps ce type de matériel. Je suis revenu au tabac dans l’heure qui suit.

        • Alexis Finn

          Franchement moi aussi ça me parait douteux, mais d’un autre coté leurs ventes parlent d’eux-mêmes.
          Après je pense surtout que ce genre de produit s’adresse principalement a des gens qui ne serait de toute façon pas rentré dans un magasin d’e-cig, et comme vous en êtes peut-être le témoin il peut susciter une certaine curiosité vis a vis du produit ou en tous cas faire taire les réticences ce qui est déjas un bon début 🙂

  • Pigeon

    franchement , n’achetez pas cette daube. j’ai essayé (moi qui suis fumeur et qui essaye de réduire ma consommation de clopes) et je pense avoir foutue 8€ en l’air (encore plus que quand j’achète un paquet de cigarette).
    Le design et le packaging sont sympa , le gout aussi , mais une autonomie d’environ 40 bouffées , c’est un peu abusé. Ok c’est une e-cig jetable , mais la , ça dure moins longtemps qu’un paquet de cigarettes …

  • INANE

    J AI ACHETER CETTE CIGARETTE CE MATIN ET IL NA PAS DURER PLUS D UNE HEURE POUR 7,90 EURO JE TROUVE QUE C EST UNE ARNAQUE

  • Norma Beatriz Jeckeln

    Après avoir participé à une enquête au niveau national sur la e- cigarette,j’ai trouvé le concept révolutionnaire:clé USB,cartouches,cigarette rechargeable parfums discrets et agréables,en revanche,croyant trouver le même plaisir j’ai acheté au bureau tabac du quartier une cigarette jetable NJOY (8 Euros)elle n’a jamais fonctionné,j’ai écrit aux représentants en France:silence radio,pas très respectueux,pas sérieux du tout,pas contente surtout