Cher Petit Papa Vapel …

Aaaah, Noël, sa magie, son esprit, ses sapins verts enguirlandés aux pieds desquels l’on dépose des cadeaux. Des e-cigarettes, par exemple ? Surtout pas, malheureux !

Offrir pour noël ... un petit vaporisateur personnel. Bonne ou mauvaise idée ?

Offrir pour Noël … un petit vaporisateur personnel. Bonne ou mauvaise idée ?

Quand est-ce que vous serez raisonnable ? Quand est-ce que vous mettrez enfin en vigueur cette décision rationnelle que vous prenez tous les 24 décembres en faisant la queue à la caisse du magasin ou vous avez été faire vos cadeaux de dernière minute, qui est « l’an prochain, je commence les cadeaux de Noël en octobre, comme ça, je suis tranquille et en plus, j’étale mon budget » ? Hein, quand ? Quand je l’appliquerai pour moi-même ? Euh, bon, hum… Oublions ça et passons au paragraphe suivant, voulez vous ?

Politiquement correct

Mais cette année, vous avez eu l’idée fracassante, alors que vous faisiez la queue à votre boutique habituelle pour recevoir une ration de Vanilla Custard qui ferait hurler de rire un Soviet des années 70, d’offrir des e-cigarettes. Une à papa qui fume des Manouches, une à Tonton Dudule qui fume des Malbarrées, et une à votre chérie pour qu’elle arrête de piquer la vôtre.

Je dis votre chérie en prenant l’exemple ou vous seriez un homme hétérosexuel, quoique vous pourriez parfaitement être une fille lesbienne, auquel cas j’ai toujours bon, mais j’aurais dû écrire votre chéri si vous êtes une fille hétéro ou un homme gay, ou vos chéries si vous êtes un ancien directeur du FMI. C’est bon, j’ai oublié personne ? Et mince, j’en étais sûr : je m’excuse auprès de tous les hétéros et homos, quel que soit leur sexe, qui seraient célibataires à Noël. Pardon.

Bon sang, c’est fou ce qu’on perd comme temps avec le politiquement correct. On va faire plus simple : les concernés, suivez, les non concernés, faites un effort d’imagination.

Une EGO pour papa

Ou en étais-je ? Ah, oui, votre papa, qui descend un nombre considérable de Manouches et à qui vous allez offrir une EGO, un carto et un tank, accompagné d’une fiole de l’excellent e-liquide Chivalry d’une marque que je ne citerai pas, parce que je vais quand même pas faire de la pub à House of Liquids gratis.

Vous connaissez le syndrome des alcooliques ? Calmez-vous : je ne suis pas en train d’insulter votre père. Mais c’est un phénomène bien connu : l’alcoolique a un problème, sauf pour lui-même. Et vous aurez beau lui dire, lui faire dire par ses médecins, par qui vous voudrez, qu’il est alcoolique et qu’il faut qu’il se soigne, tant qu’il ne se dire pas de lui-même « j’ai un problème », il continuera de boire. Même si il se fait envoyer en cure par un juge après un gros pépin, une fois sevré, il ira fêter sa sobriété avec ses potes Jack et Daniel. Si il n’a pas demandé de lui-même, spontanément, à aller en cure, alors ça ne sert à rien.

C’est presque, quoique pas exactement, la même chose pour un fumeur. Collez-lui une e-cigarette sous le nez en lui expliquant qu’elle est à lui et que désormais, il devra tirer sur ça plutôt que sur sa brune (calmez vous, je ne parle bien entendu pas de votre mère) alors vous pourrez être sûr que tout ce que vous obtiendrez, c’est un « merci » crispé et qu’il ira ensuite, ostensiblement, la ranger dans le tiroir en bas à droite du buffet. Celui qu’on ouvre jamais.

Inutile, donc, d’offrir une e-cigarette et un flacon de Chivalry à quelqu’un qui ne vous l’a pas demandé, inutile et cruel, parce que ce délicieux liquide va finir oublié et inutile dans un placard alors que je viens de réaliser que je n’en ai plus…
Pas de e-cig pour papa.

Une Spinner pour tonton

Votre tonton Dudule, lui, c’est différent. Il Voudrait bien se lancer dans la cigarette électronique, pour pouvoir économiser des sous et parce que c’est « jeune ». Vous aimez bien votre tonton Dudule. Il est Gentil, et il adore les nouvelles technologies. Tonton Dudule est artisan, un artisan qui travaille dur, et le soir, arrivé chez lui, il se couche tôt, et dort comme une souche jusqu’au lendemain, paré pour une nouvelle journée de labeur.

Mais le samedi venu, il s’adonne à sa passion pour les nouvelles technologies.
Comme ce PC que vous l’avez aidé à choisir, parce qu’aujourd’hui, dixit tonton Dudule, « Sans internet, t’es en dehors du coup ». Le samedi, donc, tonton Dudule s’adonne aux joies de l’internet. Et le dimanche, il va se promener, parce que l’ordinateur n’est pas libre : vous êtes occupé à le débugger.

Grâce à tonton Dudule, vous savez quoi faire de vos dimanches après midi. TOUS vos dimanches après midi. Le pire, ce sont les vacances de tonton Dudule. Quand vous n’êtes pas chez tonton Dudule à déplanter l’ordinateur, vous êtes ailleurs, mais grâce au téléphone, en train d’essayer de comprendre pourquoi l’ordinateur de tonton Dudule ne marche pas sans avoir l’écran sous les yeux.
Vous voyez ? On a tous un tonton Dudule, quelqu’un qui adore la technologie tout en étant infoutu d’en appréhender les bases.

Vous vous imaginez offrir à tonton Dudule une e-cig, sachant qu’aussitôt il ira s’acheter un mod ? Vous vous imaginez tonton Dudule toute la semaine avec son mod et son téléphone portable, celui ou il n’y a qu’un seul numéro, le vôtre ? Vous imaginez lui expliquer pourquoi son carto ne produit qu’un goût de brûlé lorsqu’il pousse à 20 watts, alors que lui soutient mordicus que si on peut le visser dessus, c’est forcément que c’est compatible ?
Vous vous imaginez lui expliquer comment amorcer un carto Boge ?
Pas de e-cig pour tonton Dudule.

Un Mod pour chérie

Le drame survient lorsque vous offrez le cadeau pour votre chérie. Elle, fébrile, déballe le paquet, et vous vous attendiez à tout, tout sauf au silence de mort qui s’abat soudain sur l’assistance lorsqu’elle brandit son Semovar.

Le malentendu est rapidement dissipé, au grand soulagement général : ah, c’est juste une très grosse… cigarette électronique, et non pas un jouet destiné à pimenter votre vie privée. Vous notez intérieurement que vous avez bien fait de laisser le second cadeau, un petit ensemble en dentelle, au pied de votre sapin, chez vous. Loin de votre famille, et loin de votre belle-mère, également invitée, et qui chuchote frénétiquement aux oreilles de sa fille.

Votre belle-mère est persuadée qu’arrêter la cigarette, c’est facile, il suffit de le vouloir. « Mais le vouloir vraiment. C’est une question de volonté ». Votre belle-mère n’était déjà pas très fan de vous. Mais vous vous rappelez, trop tard, que votre belle-mère est abonnée à 60 Millions de Consommateurs. Elle est désormais persuadée que vous êtes une sorte de pervers drogué qui veut empoisonner sa petite fille innocente. Bon, passons : la nuit dernière, encore, elle vous a bien prouvé qu’elle n’était plus une petite fille, et vous vous êtes demandé si elle avait jamais été innocente… Bref.
Pas de e-cig pour votre chérie. En public en tout cas.

Pas de e-cigarette au pied du sapin, donc, excepté pour vous, offert par celui qui vous connaît par cœur, qui sait ce dont vous avez besoin, ce qui vous ferait plaisir, en un mot : vous-même. Ou quelqu’un d’autre à qui vous avez fait une liste très précise.
Aussi, en commentaires de cet article, plutôt que de souligner comme d’habitude mon immense talent, c’est inutile, je le connais, je vous propose de déposer votre liste de rêve au Petit Papa Vapel.
Comme on dit chez moi : Kénavo, et joyeuses fêtes malgré l’adversité.

Ma liste au petit papa Vapel : un bon MOD electro (Pipeline Pro ou Svoemesto Semovar), un autre Kayfun, on n’en a jamais trop, et quelques bouteilles de bon jus, des El Toro, des The Standard, et mon péché mignon, le Witcher’s Brew… Ah, et si vraiment t’es balèze, un batch de Vanilla Custard chaque semaine et le droit à vaper inscrit dans la constitution.

Review Author:Review Date:
  • Christelle Courbon

    Super!

  • MD

    Juste pour ma culture perso, c’est quoi un batch de Vanilla Custard ? un liquide particulier ?

    il a quoi de spécial ? 🙂

    • Thomas CORNEC

      Pour moi (comme pour beaucoup), la meilleure vanille du monde! Une crême anglaise vanille incomparable!
      Habituellement, je me lasse d’un juice au bout de 30 à 50 ml…. J’ai vapé 10ml de Grant’s Vanilla Custard par semaine pendant près de 6 mois et n’ai arrêté que parce que mon magasin référent n’en avait plus… 3 ou 4 mois plus tard, retour du Graal qui a fini par me lasser… Ce qui me ravi car j’ai à nouveau pu tester avec enthousiasme et sans peur de manquer beaucoup d’autres arômes. 😀

      • MD

        Merci pour les précisions. J’ai commandé 10ml pour tester du coup 🙂

        • Thomas CORNEC

          Si tu aimes, commandes en plein parce-que c’est encore un truc produit à l’arrache en ultra petite quantité, avec un réapprovisionnement erratique… Bref, très chiant à trouver et pas régulier, on dirait la production d’un modeur. 😉

  • mighty yo

    je ne suis pas trop d’accord, en offrant une e-cig a un proche fumeur (il parait que 90% veulent arreter la clope,mais beaucoup n’éssayent pas,tant ils imaginent que c’est voué a l’échèc) on lui offre une chance d’arrèter,en l’ éssayant 3 possibilités s’offre a lui(ou a elle).
    1)il n’accroche pas pour diverses raisons et au pire il la donnera a quelqu’un qui veut arrèter de fumer, beaucoup de gens n’ont pas les moyens d’acheter un kit ego a 69 euros sans savoir si ça vas marcher…

    2) il aime bien,pas assez pour arrèter définitivement le tabac, mais assez pour s’acheter 1clearo et 20ml de liquide par mois,ce qui au passage lui fera diminuer la clope et accèsoirement faire quelques économies,de plus il montrera son nouveau joujou a des amies qui peut ètre seront tenté d’éssayer a leurs tours…(éffet boule de neige)

    3) jackpot! le déstinataire du kit égo trouve ça géniale sur tout point de vue (gout divers,santé qui revient au galop,porte feuille qui prend du poids,plus de toux hardcore,dents qui reblanchissent,plus de vieille odeurs de cendrier froid etc…)
    peut ètre sera il (ou elle) surpris d’avoir passé tout le réveillon sans avoir envie de grillé une clope!
    et la si il (ou elle encore une fois) devient vapoteur,vous lui aurez fait le plus beau des cadeaux du monde,vous aurez ralongé son éspérance de vie,le rendez en meilleure forme et par la mème il fera des économies!!
    j’ai perdu mon papa le 21 janvier dernier des causes du cancer du poumon (il avait 62 ans),je ne connait la vapote que depuis 2 mois seulement…si les e-cig actuelles avaient éxistés il y’a plusieurs années,c’est “LE” cadeau que j’aurai voulu lui faire….

  • Michel Argouet

    C’est clair que ce n’est pas évident de se lancer dans ce genre de cadeaux, sauf si mme et mr vapotent ensemble. Et c’est notre cas.

    Donc cette année cadeaux vapote pour les deux. Mais on sait déjà quoi pour ne pas tomber à coté.

    Pour Mme un ato cobra Mini et un set de 7 vision V3 de toutes les couleurs.
    Pour moi un itaste VTR.

    Et pour les deux un mix de différents e-liquides.

    Bref cette année on oublie le beau briquet, ou bien le cendrier en cristal, fini, terminé, basta !

    Finalement il y a beaucoup plus de choix de cadeau à offrir dans le monde de la vapote. Ah tiens donc… C’est vrai qu’un beau mod méca ça serait pas mal non plus… avec un kayfun… rhaaa ! Vivement mon anniversaire.

    Allez … Trugarez Paotr. N’eo ket échu.

  • Alexis Finn

    Comme je l’ai déjas dit précédemment le mieux c’est de s’auto-offrir une e-cig à Noël: “Le cadeau c’est que j’arrête de fumer”, et ça c’est un des meilleurs cadeaux qu’on puisse offrir à ses proches.

    En passant si vous cherchez quoi mettre sous le sapin pour améliorer votre vap, Un Kayfun un Russian ou Kayfun Clone (j’éviterai Fasttech, déjas par principe car ils n’hésitent pas a copier le logo de l’original et n’indiquent pas qu’il s’agit d’un clone et je trouve que c’est une pratique commerciale trompeuse vis a vis du consommateur, puis même si ce genre de chose vous dérange pas vous l’aurez peut-être avant noël 2014 mais c’est pas sur).

    Je vous jure que ça change la vie et toute les personnes ayant un Kayfun (ou assimilé) serront d’accord.
    Mon seul regret c’est d’avoir dépensé de l’argent en protank, carto et ato avant de découvrir le Kayfun, et du coup j’aurais pu m’en offrir un deuxième.