Vous êtes ici : Vaping Post » Témoignages ecigarette » Ce scientifique expliquait pourquoi il était partisan du vapotage

Ce scientifique expliquait pourquoi il était partisan du vapotage

Ancien fumeur “gourmand”, Arnaud a tenté l’expérience de l’e-cigarette après avoir écouté une émission de radio. Malgré les aléas de la vie parfois difficiles, cet illustrateur a su trouvé dans la vape un point d’appui pour ne pas retomber dans le tabac.

Profil d’Arnaud

Âge : 42
Années de tabagisme : Entre 20 et 25 ans
Situation aujourd’hui avec le tabac: A complètement arrêté le tabac et continue à vapoter
Matériel utilisé : evic Joyetch / Smoktech silenus
Avis globalement : Positif

Témoignage

Une émission sur France Inter a convaincu Arnaud d'essayer l'e-cigarette

Une émission sur France Inter a convaincu Arnaud d’essayer l’e-cigarette

Depuis des années, je rêvais d’une cigarette qui ne soit pas toxique, mais qui procure le même plaisir que celui de fumer. Fumer, malgré mon addiction assez forte (20/30 cigarettes par jour) restait un vrai plaisir gourmand, aussi je ne fumais pas que des cigarettes, mais aussi des cigares et cigarillos de temps à autre.

Il est important dans un cas comme le mien de parler de cette notion gourmande en général et aussi vis-à-vis du tabac. Mais d’un autre côté, je me sentais coupable par rapport à mon entourage, si j’avais décidé de me tuer à petit feu par gourmandise, il n’avait pas à en subir les conséquences, aussi me suis-je mis à fumer, de moi même, en extérieur. Par la suite, je prenais conscience petit à petit, que j’avais aussi envie d’arrêter pour moi même.

La pression de mon entourage, surtout mon frère et ma belle mère, à retardé ma décision d’arrêter car il n’y a rien de plus barbant que quelqu’un qui vous harcèle que vous devriez arrêter, d’autant que je suis de nature à faire le contraire des ordres que l’on voudrait me donner, fussent-ils sous la forme de bons conseils (je considère encore aujourd’hui que fumer est d’une bêtise sans nom et j’étais le premier au courant des dangers de la clope!).

L’idée était donc là, elle faisait son chemin. En 2007/2008, en revenant de Prague en janvier, deux choses m’ont marquées: une que je considère, toujours aujourd’hui liberticide et abjecte, à savoir l’interdiction de fumer dans les bars (pour les boîtes, les restos et autres lieux de travail, c’était la moindre des choses, mais les bars?…. Soyons sérieux, la population qui fréquente les bars est fumeuse à plus de 80%!)

L’autre chose, c’était un objet que j’avais vu dans un point relais de la gare. Un objet qui ressemblait à une cigarette, mais qui ne produisait pas de fumée, mais de la vapeur, l’objet me semblait gadget, mais l’idée était à surveiller de prêt. Je ne l’ai pas prise, mais…. Je surveillais de loin si je pouvais obtenir des infos fiables.

Auditeur de France Inter et l’après midi, avant mon émission favorite qui a été supprimée cette année, il y a toujours aujourd’hui une émission scientifique dans laquelle le sujet de la cigarette électronique revenait souvent. Et en 2014, en avril, justement, ils en parlaient.

Un scientifique qui trouvait le produit pertinent, y compris lorsqu’il était opposé à l’ecig (du fait que, selon lui, il n’y avait pas assez de recul mais il suivait avec grande attention ce dossier). Ce scientifique expliquait clairement pourquoi il était aujourd’hui partisan du vapotage. Il était clair, précis, le mec connaissait son sujet. Il m’avait convaincu de tenter le coup.

Une illustration d'Arnaud

Une illustration d’Arnaud

J’ai tout de même attendu encore un peu. Le jour où on fêtait l’anniversaire de mon père, en allant chercher mes clopes au Luxembourg (c’est tellement moins cher), j’ai pris aussi une ecig de type ego, un clearo jetable et du liquide goût tabac kml. Sans me mettre aucunement la pression, j’avais fait le même plein de clopes que d’ habitude et si je clopais une de moins, ce serait déjà ça de gagné. Mais voila, mon liquide, bien que pas terrible et en sous dosage de nicotine, je lui trouvais néanmoins un petit goût agréable … Dans la soirée, j’ai fumé 10 clopes de moins et je n’ai même pas fumé celle de sortie de repas. Juste une avant d’aller me coucher. Le lendemain (le 3 août à 16h40, je me souviens même de l’heure), j’ai fumé ma dernière cigarette.

Je ne me suis posé aucune contrainte, j’avais posé le paquet de clope sur la table ma cuisine et je pouvais me servir quand je le désirais. Pendant 3 jours, je n’ai eu aucune envie de fumer et 3/4 heures avant que cela ne fasse 3 jours, la plus grosse envie de fumer de ma vie me prend, je regarde l’heure…. Non! Là Arnaud, tu ne vas pas fumer! Pas au cap des 3 jours!

Ce furent des moments pas faciles, une vraie souffrance, mais le cap des 3 jours, c’est pas rien! J’ai tenu! Comme quoi la part de psychologie joue, à l’heure où j’avais fumé ma dernière clope 3 jours plus tôt, l’envie de cloper s’était envolée. Le lendemain matin, je suis allé dans une boutique d’ecig, me suis pris d’autres clearomiseurs et du liquide en 11/16, bien que pas folichons, j’ai aussi pris des saveurs autres que tabacs, pina colada et d’autres…. Le côté gourmand a pris le dessus, le plaisir gustatif, un nouvel horizon s’offrait à moi.

Les vacances vinrent, elles furent très douloureuses: un de mes chats était malade, pronostique vital engagé, pourtant j’ai tenu. Je suis allé dans une boutique d’ecig sur Strasbourg et j’ai eu la révélation de ce que pouvait être un all day, ces liquides que l’on vape et nous apportent plus de plaisir, de soulagement que la clope, et dans ce moment là, pendant que mon chat était chez le veto, cela m’a apporté un réconfort plus que la clope. Certes ce n’est pas fait pour oublier, mais bon sang, ça fait du bien. Dans les jours qui ont suivi, j’ai vapé comme un fou (tellement inquiet pour mon chat). Une semaine plus tard, on l’a cru sauvé, le veto aussi…. Un mois plus tard, on a du retourné voir le veto pour des examens, il est mort samedi dernier. Ce jour là, j’ai eu envie de cloper, la vape m’a sauvé. Je pleure encore mon chat.

Sentant mon chat malade, gravement, j’ai dépensé beaucoup en matériel. Je pense que j’aurais fait ces achats assez vite (deux mods en une semaine) , mais pas aussi vite.

Mon chat a perdu son dernier combat contre la PIF, mais je pense, protecteur comme il était, qu’il serait fier de son humain et qu’il m’encouragerait encore à prendre du plaisir dans ma vape.

Pour terminer sur une note joyeuse, je vous parlerais du plaisir immense que c’est de retrouver son palais, de découvrir cet horizon de saveurs incroyables, de partir en voyage avec Vaponaute, Flavor Hit etc… Il y a tellement de gammes de saveurs. Ce plaisir de faire décanter son liquide (je ne dirais pas steeper), le chambrer (je ne parlerai pas breathing) et surtout de le vaper….

Bonne vape à tous.


Envie de raconter vous aussi, votre expérience avec la cigarette électronique ?

Déposez votre témoignage sur la page prévue à cet effet.

Review Author:Review Date:
  • Soys

    Merci d’avoir publié mon témoignage, j’espère qu’il contribuera à sauver des gens de l’esclavage tabagique.

  • Titan

    C’est nous qui te remercions, Soys, pour ta franchise et ton honnêteté. La manifestation sincère d’un choix qui semble ne pas avoir été facile. Une pensée pour ton chat.

  • Patricia

    Ah c’est toi Soys ? Bravo pour tes talents de dessinateur en tous cas.

    Et c’est vrai ce que tu dis, plus on s’entend dire qu’on devrait arrêter de fumer, moins ça marche.
    Mais la vape, ça oui, ça marche très bien.

    PS: Saches que mon rat nous a quittés aussi récemment , alors si ça se trouve, ton chat a un nouveau petit copain de jeu à l’heure qu’il est 😉 On leur envoie des nuages de vape parfumés, aux deux 😀

    • Soys

      Merci du compliment, je suis super touché 🙂 Je pense que mon chat, vu comme il était, s’est fait un pote qu’il protégé : Il cherchait à nous protéger tout le temps, que ce soit ses humains, son frère, on son friston (qu’on avait adopté quand son frère est mort, il déprimais à ce moment là, et Chaman a adopté Millenium bien avant que Millenium ne nous adopte)

      • Patricia

        Puisse-t-il veiller sur vous 🙂

  • Tony Fiant

    Joli témoignage Soys et désolé pour ton chat. Contrairement à beaucoup de gens qui les voient comme des animaux indifférents et moins intéressants que les chiens, ils sont de véritables compagnons, amis avec lesquels on peut avoir une complicité rare.
    Dans les moments difficiles, ils donnent même étrangement l’impression de ressentir les choses.
    Tu as le bonjour de mon avatar 🙂
    PS : tu as un vrai talent, l’ambiance, la lumière, etc.
    Si çc n’est pas ton métier, cela devrait l’être, tu es doué, vraiment.