Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Capacité respiratoire chez les utilisateurs de cigarettes électroniques : résultats du sondage

Capacité respiratoire chez les utilisateurs de cigarettes électroniques : résultats du sondage

La cigarette électronique a-t-elle amélioré votre capacité à respirer ?

La cigarette électronique a-t-elle amélioré votre capacité à respirer ?

Voici les résultats du sondage que James Dunworth avait lancé il y a quelques semaines afin de récolter l’impression des vapoteurs au sujet de leur capacité respiratoire. L’enquête, réalisée sous la forme d’un questionnaire en ligne de 8 questions, a permis de récolter plus de 1250 réponses.

La version française du questionnaire à laquelle j’avais participé ne représente qu’une petite partie des répondants (environ 200), c’est pourquoi je vous présente uniquement les résultats tirés de la version anglaise, qui restent statistiquement plus intéressants.

J’attire votre attention sur les limitations d’un tel questionnaire, notamment sur la prédisposition à répondre positivement et le manque de contrôle sur la bonne compréhension des questions. Ce questionnaire, qui n’a pas de caractère scientifique, a le mérite d’apporter néanmoins des éléments de réflexion sur les bénéfices respiratoires que peuvent tirer les fumeurs de la cigarette électronique et peut ouvrir éventuellement la voie à de futures recherches plus formelles.

J’ai ajouté pour chaque graphique des notes personnelles qui restent très basiques, je vous laisse apporter vos propres remarques dans la section des commentaires plus bas.

Des vapoteurs de longue durée

Cette première série de données nous renseigne sur le profil des vapoteurs qui ont répondu au questionnaire et qui utilisent en grande partie l’e-cigarette depuis plus de 7 mois.

Des vapoteurs qui sont d’anciens fumeurs

Comme de nombreux autres sondages déjà réalisés en ligne, les vapoteurs interrogés ici sont tous d’anciens fumeurs qui ont réussi, grâce à la cigarette électronique, a réduire leur consommation de tabac.

Des vapoteurs qui vapotent plus qu’ils ne fument

Le graphique ci-dessous nous montre que la cigarette électronique a permis aux répondants de stopper complètement leur tabagisme (77%) ou de le rendre occasionnel par le double usage cigarette / cigarette électronique (15,3%).

Amélioration de la toux du fumeur

Pour les 64% de fumeurs sujets à des toux chroniques, la cigarette électronique a permis selon eux de réduire leur gêne respiratoire.

Amélioration de la capacité du fumeur à faire du sport

72,9% des vapoteurs interrogés affirment que leur capacité à faire du sport s’est améliorée depuis qu’ils ont intégré la cigarette électronique dans leur vie.

Amélioration de la capacité du fumeur à réaliser des activités physiques

Même constat que précédemment, les fumeurs devenus vapoteurs considèrent que les activités physiques sont plus faciles à réaliser qu’avant.

Amélioration de la capacité respiratoire du fumeur

70% des personnes interrogées pensent que leur capacité respiratoire s’est améliorée depuis qu’ils sont passés à la cigarette électronique.

Des médecins ont-ils confirmé cette amélioration respiratoire ?

Même s’il ne s’agit là que de choses ressenties, ce sont tout de même 22,1% des vapoteurs interrogés qui affirment avoir fait contrôler leur capacité respiratoire par un médecin.


Compléments d’information

James a demandé au docteur Farsalinos d’apporter ses commentaires, je ne manquerai pas d’en faire l’écho dans cet article.

Pour les personnes ayant participé au questionnaire et qui ont laissé leurs coordonnées afin gagner le bon d’achat sur la boutique The smoker’s Angel, James m’a fait part qu’un certain Philippe avait remporté un prix. Vous pouvez obtenir plus d’informations sur cette page.

Review Author:Review Date:
  • Farsalinos a fait connaitre son analyse des données :

    “En conclusion, dans un groupe d’utilisateurs d’e-cigarette motivés nous observons des effets positifs sur la fonction respiratoire, tandis que la durée d’utilisation de la e-cigarette est associée à une amélioration des symptômes de la toux et de la capacité d’exercice. Cependant, les effets bénéfiques sont moins observées chez les utilisateurs qui continuent à fumer, ce qui indique que les e-cigarettes devraient être utilisées comme un substitut complet au tabagisme.”

    http://www.ecigarettedirect.co.uk/research/ecig-lung-survey-analysis.pdf

    Carl Phillips de son côté fait remarquer en commentaire qu’il y a un risque que l’attribution de l’amélioration apparent de la fonction respiratoire soit un frein à l’arrêt du vapotage.